Degenkolb va continuer à dégainer !

Publié par

Degenkolb va continuer à dégainer ! Son absence avait surpris.

Publié le : mercredi 2 janvier 2013
Lecture(s) : 3
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Degenkolb va continuer à dégainer !

Son absence avait surpris. Invitée sur le Tour de France 2012 grâce à ses succès sur les Quatre Jours de Dunkerque (1ère et 2ème étape) et le Tour de Picardie (1ère, 3ème étapes et classement général final) et ceux de Kittel, l'équipe Argos-Shimano décidait pourtant de ne pas aligner John Degenkolb au départ de Liège !

"Je roulerai pour Marcel, et lui pour moi"

Et alors que Kittel, malade, n'allait pas vraiment pouvoir défendre ses chances et lutter avec les meilleurs sprinteurs du monde, on pouvait se dire que l'équipe néerlando-japonaise, décidément, négociait mal ses participations à la Grande Boucle après celle, décevante, de 2009. Mais c'était oublier un peu vite que Degenkolb, prometteur double vainqueur sur le Dauphiné 2011 et souverain à 18 reprises depuis ses débuts professionnels en 2008, n'avait finalement que 23 ans, et donc tout le temps de découvrir le plus exigeant des trois Grands Tours. Vainqueur sur le Tour de Pologne le 16 juillet, le natif de Gera y préparait en fait le Tour d'Espagne, où il allait se montrer aussi explosif qu'en mai. Cinq victoires d'étapes (2ème, 5ème, 7ème, 10ème et 21ème), dont une devant le champion de France Nacer Bouhanni, Degenkolb réussissait là où Kittel avait échoué sur la Grande Boucle. Mais n'essayez pas d'opposer les deux fusées allemandes, les deux s'entendent bien pour s'être notamment côtoyées par le passé dans l'équipe espoirs Thüringer et le cadet espère cette fois participer au Tour de France 2013, aux côtés de son copain : " C'est un grand objectif pour moi l'année prochaine", confiaitil en novembre au site Cyclingnews. " J'aimerais beaucoup participer au Tour de France avec Marcel Kittel pour remporter le plus d'étapes possible. Un jour, je roulerais pour lui, et le lendemain il roulerait pour moi". Ou alors, l'un brillera sur le Giro et/ou la Vuelta, et l'autre sur le Tour de France, si l'équipe ne veut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, même si Degenkolb, plus véloce sur les sprints en légers faux-plats que son compère, peut aussi être complémentaire.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.