Des cybercars sur l'espace public : une première mondiale !

Publié par

Des cybercars sur l'espace public : une première mondiale ! City Mobil est un projet regroupant 28 partenaires universitaires, industriels et du secteur des transports publics de 10 pays européens.

Publié le : samedi 12 janvier 2013
Lecture(s) : 4
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Des cybercars sur l'espace public : une première mondiale !

City Mobil est un projet regroupant 28 partenaires universitaires, industriels et du secteur des transports publics de 10 pays européens. Son objectif est d'expérimenter des systèmes de transport automatique, les cybercars, en grandeur réelle dans les villes afin de démontrer leur pertinence dans l'amélioration des conditions de mobilité, de sécurité routière et de qualité de l'air en ville.

Après 2 ans d'expérimentation sur des sites sécurisés, le Consortium City Mobil a sélectionné La Rochelle pour une expérimentation inédite qui fait circuler les cybercars dans l'espace public.

Des cybercars reliés au bus de mer électrosolaire !

Le parcours d'environ 800 m est complètement intégré dans le système de transport public de la ville et va du coeur de l'Université dans le quartier de la ville en bois, jusqu'au passeur électrique qui mène au centre-ville historique de La Rochelle. City-Mobil est un service de transport à la demande qui fonctionne comme un « ascenseur horizontal » : l'utilisateur appelle un cybercar depuis une des 5 stations accessibles aux personnes à mobilité réduite et se dirige vers une autre station de son choix.

Deux véhicules Yamaha Cybus sont accessibles sur le parcours, d'une capacité de 5 passagers. Ils sont équipés d'un système intelligent développé par l'équipe IMARA (Informatique, Mathématiques, et Automatique) de l'INRIA. La technologie de la conduite automatique permet de se localiser dans l'environnement grâce à des techniques basées sur le laser et de générer des trajectoires et des arrêts en cas d'obstacles. Les cybercars utilisent des techniques de localisation très précises SLAM (Simultaneous Localisation And Mapping) consistant à cartographier l'environnement grâce à l'emploi de rayons laser et de capteurs GPS.

Les stations sont équipées d'un système wifi qui permet d'appeler les véhicules. La vitesse maximale de circulation de ces véhicules sera limitée à 10 km/h.

City Mobil dans les autres villes d'Europe

D'autres expérimentations avec des véhicules automatisés ont lieu dans le cadre de City Mobil : Rome, l'aéroport d'Heathrow (près de Londres) et avec chauffeur à Castellon (Espagne).

Dans la ville ibérique, selon l'environnement routier, les bus innovants avec conducteur peuvent être utilisés en mode guidé ou manuel. En mode guidé, certaines tâches de conduite sont accomplies par le système automatisé, même si le conducteur garde toujours le contrôle. Les véhicules se déplacent principalement sur une plateforme réservée, mais partagent l'infrastructure routière pour certaines parties du trajet.

A Rome et à Heathrow, il n'y a pas de chauffeur mais les expérimentations se situent dans des endroits protégés. A La Rochelle en revanche, elles ont lieu en milieu urbain, sans protection des voies.

Après une phase de réglages des systèmes de communication et de cartographie du trajet sur site à La Rochelle, l'expérimentation est ouverte au public depuis le mois de mai.

Profitez-en pour emprunter un véhicule du futur !

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.