GIULIA MON AMOUR

Publié par

GIULIA MON AMOUR Un enfant que la maman ne souhaite pas médiatiser À l'inverse de ce qu'elle avait fait en septembre 2008 en laissant son fils se faire photographier sur les épaules de son nouveau compagnon et néanmoins président de la République, dans la cité nabatéenne de Pétra, au grand dam du

Publié le : vendredi 27 janvier 2012
Lecture(s) : 5
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
GIULIA MON AMOUR

Un enfant que la maman ne souhaite pas médiatiser

À l'inverse de ce qu'elle avait fait en septembre 2008 en laissant son fils se faire photographier sur les épaules de son nouveau compagnon et néanmoins président de la République, dans la cité nabatéenne de Pétra, au grand dam du père de l'enfant qui avait dit vertement que ce serait la première et la dernière fois qu'il laissait faire cela, Carla Bruni a afirmé qu'elle entendait protéger sa fille des photographes. En parlant de son bébé, elle a afirmé : « Je ne vais pas le présenter, certainement pas. Cela n'a aucune utilité de présenter un nourrisson ». Les choses sont dites : il n'y aura donc pas de présentation oficielle et pas de photo de l'enfant. C'est aussi un avertissement à peine déguisé adressé à l'adresse des paparazzi qui seraient tentés de prendre la fille du président en photo. Il faut dire que Carla Bruni-Sarkozy s'est faite plutôt discrète pendant les neuf mois de sa grossesse, dans un premier temps en n'annonçant rien d'oficiel, puis en décidant de prendre ses quartiers d'été au bord de la Méditerranée afin de profiter au maximum du beau temps et de se reposer. Elle a ainsi limité ses déplacements en refusant même ceux imposés par son rôle de Première Dame. Après l'épisode de Pétra, elle a su préserver son fils aîné, Aurélien, dix ans, et elle souhaite qu'il en soit ainsi avec sa petite fille, même si elle comprend l'intérêt que cet enfant peut susciter. « Je ne sais pas si c'est les Français ou vos confrères (ndlr: journalistes) qui veulent le voir. À mon avis c'est plus vos confrères que les Français ».

Je ne vais pas le présenter, certainement pas. Cela n'a aucune

Un papa heureux

Le chef de l'État, qui n'a pas pu être auprès de sa femme au moment de l'accouchement, appelé à Francfort où il a rencontré la chancelière Angela Merkel avant un sommet européen de la plus haute importance, a commenté le lendemain la naissance de sa fille, alors qu'il était en visite dans une usine en Mayenne : « Tous les parents ici peuvent comprendre la joie très profonde que Carla et moi ressentons. Chacun également peut comprendre que c'est une joie d'autant plus profonde qu'elle est privée, a-t-il ajouté. Je me contenterai de ces quelques mots pour vous dire qu'elles vont très bien. » Les personnes présentes ont ainsi pu découvrir un papa ému, heureux d'accueillir son quatrième enfant, et ce d'autant plus qu'il s'agit de sa première fille ! Le chef de l'État, qui n'a pas pu être auprès de sa femme au moment de l'accouchement, européen de la plus haute importance, a commenté le lendemain la naissance de sa fille,

Une famille recomposée heureuse

Toute la famille est venue à la clinique voir le bébé afin de lui souhaiter la bienvenue. La maman se repose maintenant et récupère tout en continuant de son soutenir son mari qu'elle souhaite voir prendre part à la prochaine campagne présidentielle afin de renouveler son mandat « pour le bien de son pays », dit-elle.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.