Kronenbourg fait boire la bière au monde entier

Publié par

Kronenbourg fait boire la bière au monde entier Incroyable mai vrai, aujourd'hui, toutes marques confondues, 1 bière sur 3 consommée en France est issue du portefeuille des Brasseries Kronenbourg. Celles-ci détiennent 30,5% du marché de la bière, à travers Kronenbourg (le grand nom de la bière en France, 1 bière sur 5 consommée), 1664 (la bière française par excellence, vendue dans 70 pays), Grimbergen (la bière belge d'abbaye), Carlsberg, Guinness et San Miguel (l'espagnole). Depuis 2008, le nouveau management des Brasseries Kronenbourg, avec à sa tête Thomas Amstutz (ex-Unilever, Hero puis Carlsberg), choisit de miser principalement sur les 2 marques phares, Kronenbourg et 1664, qui puisent leurs racines dans l'Hexagone, en Alsace, région de la bière par excellence. Le goût en héritage « Nos maîtres brasseurs sont les garants du goût et de la qualité de nos bières depuis 1664 ». C'est ainsi que Jean Hansmaennel, directeur de la communication et du développement durable de Kronenbourg, résume 347 ans d'histoire. « Pour délivrer une qualité constante du produit, ils répètent le processus toujours de la même façon. Ce savoirfaire consiste à adapter toutes nos recettes aux ingrédients, comme le malt, dont le goût est différent suivant les récoltes », martèle le dir' com'. Il faut dire que du côté d'Obernai en Alsace, où se situe la plus grande brasserie de France, on n'est pas peu fiers de l'héritage. Et cela ne date pas d'hier.
Publié le : samedi 2 juillet 2011
Lecture(s) : 15
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Kronenbourg fait boire la bière au monde entier
Incroyable mai vrai, aujourd'hui, toutes marques confondues, 1 bière sur 3 consommée en France est issue du portefeuille des Brasseries Kronenbourg. Celles-ci détiennent 30,5% du marché de la bière, à travers Kronenbourg (le grand nom de la bière en France, 1 bière sur 5 consommée), 1664 (la bière française par excellence, vendue dans 70 pays), Grimbergen (la bière belge d'abbaye), Carlsberg, Guinness et San Miguel (l'espagnole). Depuis 2008, le nouveau management des Brasseries Kronenbourg, avec à sa tête Thomas Amstutz (ex-Unilever, Hero puis Carlsberg), choisit de miser principalement sur les 2 marques phares, Kronenbourg et 1664, qui puisent leurs racines dans l'Hexagone, en Alsace, région de la bière par excellence.
Le goût en héritage
«Nos maîtres brasseurs sont les garants du goût et de la qualité de nos bières depuis 1664 ». C'est ainsi que Jean Hansmaennel, directeur de la communication et du développement durable de Kronenbourg, résume 347 ans d'histoire. «Pour délivrer une qualité constante du produit, ils répètent le processus toujours de la même façon. Ce savoirfaire consiste à adapter toutes nos recettes aux ingrédients, comme le malt, dont le goût est différent suivant les récoltes», martèle le dir' com'. Il faut dire que du côté d'Obernai en Alsace, où se situe la plus grande brasserie de France, on n'est pas peu fiers de l'héritage.
Et cela ne date pas d'hier. Tout a commencé le 9 juin 1664, à Strasbourg, lorsque le jeune Jérôme IV Hatt frappe de son sceau son premier tonneau de bière, posant par ce geste les fondations des Brasseries. Pionnier d'une longue dynastie au service de la bière, il n'a de cesse d'améliorer les techniques du brassage. De père en fils, le savoir-faire se perpétue. En 1850, la brasserie déménage sur les hauteurs de Strasbourg, dans le tout nouveau quartier de Cronenbourg (qui s'est développé dès 1840, grâce à la construction de la Rotonde - triage de dépôt - et du chemin de fer). À partir de 1857, elle lance sur les rails le légendaire «train de la bière». Des wagons transportent, d'abord chaque semaine, puis chaque jour, les fûts à Par i s où le succès est immédiat. Baptisée Tigre Bock en 1922, la bière change de nom en 1947 lorsque Jérôme VI Hatt (6ème à porter ce prénom), de retour des États-Unis, applique des idées neuves et propulse la désormais Kronenbourg de succès en succès. L'homme investit massivement en publicité, introduit de nouveaux formats (la petite bouteille capsulée et consignée de 33 cl) puis lance la 1664 en hommage à l'année de création de la brasserie.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.