La naissance des chatons La mise bas minutes après minutes

Publié par

La naissance des chatons La mise bas minutes après minutes La rencontre Un des moments le plus excitant et le plus angoissant de l'élevage est sans doute la mise bas. Cependant l'angoisse ou l'inquiétude, est souvent à l'origine de césarienne non nécessaire ou de mort de chaton. Pour éviter ces désagréments, voici quelques « trucs » pour les novices. Avant la saillie, une chatte doit être testée pour la Felv, la FIV et les coronavirus*. Seules les chattes négatives pour les trois devraient être saillies. Un propriétaire d'étalon sérieux n'acceptera pas de chattes positives, même pour les coronavirus. Sauf bien sûr, si sa chatterie est elle-même positive. Et dans ce cas... l'étalon produira les mêmes certificats. La chatte sera à jour de ses vaccins. Elle sera vermifugée 2 jours avant la saillie. Pour plus de sécurité, vous la vermifugerez à nouveau 10 jours avant la mise bas. Lorsque vous trouvez que l'hygiène de la chatterie de l'étalon est douteuse, vermifugez 3 jours après la saillie. Elle sera traitée contre les parasites externes avant de passer chez l'étalon. Pour éviter de le refaire à son retour, utilisez un produit qui stérilise les adultes et tue les larves. Les griffes de ses pattes avant seront épointées pour éviter qu'elle ne blesse le mâle. La chatte sera placée chez l'étalon le troisième jour de ses chaleurs. Lorsque le propriétaire de l'étalon vous rendra la chatte, il vous indiquera les dates de saillie, et même parfois les heures.
Publié le : mardi 25 octobre 2011
Lecture(s) : 5
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La naissance des chatons La mise bas minutes après minutes

La rencontre

Un des moments le plus excitant et le plus angoissant de l'élevage est sans doute la mise bas. Cependant l'angoisse ou l'inquiétude, est souvent à l'origine de césarienne non nécessaire ou de mort de chaton. Pour éviter ces désagréments, voici quelques « trucs » pour les novices.

Avant la saillie, une chatte doit être testée pour la Felv, la FIV et les coronavirus*. Seules les chattes négatives pour les trois devraient être saillies. Un propriétaire d'étalon sérieux n'acceptera pas de chattes positives, même pour les coronavirus. Sauf bien sûr, si sa chatterie est elle-même positive. Et dans ce cas... l'étalon produira les mêmes certificats. La chatte sera à jour de ses vaccins. Elle sera vermifugée 2 jours avant la saillie. Pour plus de sécurité, vous la vermifugerez à nouveau 10 jours avant la mise bas. Lorsque vous trouvez que l'hygiène de la chatterie de l'étalon est douteuse, vermifugez 3 jours après la saillie. Elle sera traitée contre les parasites externes avant de passer chez l'étalon. Pour éviter de le refaire à son retour, utilisez un produit qui stérilise les adultes et tue les larves. Les griffes de ses pattes avant seront épointées pour éviter qu'elle ne blesse le mâle. La chatte sera placée chez l'étalon le troisième jour de ses chaleurs. Lorsque le propriétaire de l'étalon vous rendra la chatte, il vous indiquera les dates de saillie, et même parfois les heures. A son retour chez vous, vous vérifierez la couleur et la forme de ses tétines. Vingt et un jours après la saillie, les tétines virent au rose vif. Signe que la chatte est pleine. Vous vérifierez donc dès le vingt et unième jour après la date de la première saillie.

* Le coronavirus félin FCoV : Il s'agit d'un virus à ARN qui infecte le chat. Ce virus présente 2 formes : une forme entérique (intestinale) FECV (Feline Enteric CoronaVirus), et une forme responsable de la péritonite infectieuse féline FIPV (Feline Infectious peritonitis Virus).

L'attente

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.