LE CRÊPAGE DE CHIGNON

Publié par

LE CRÊPAGE DE CHIGNON MARINE LEPEN, CANDIDATE DE L'EXTRÊME DROITE AUX PROCHAINES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES, NE FAIT JAMAIS TAIRE SES DÉTRACTEURS. CELLE QUI A PRIS AVEC SUCCÈS LA SUCCESSION DE SON PÈRE ET MÈNE D'UNE MAIN DE MAÎTRE SON PARTI FAIT PEUR À BEAUCOUP DE GENS...

Publié le : vendredi 27 janvier 2012
Lecture(s) : 14
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
LE CRÊPAGE DE CHIGNON MARINE LEPEN, CANDIDATE DE L'EXTRÊME DROITE AUX PROCHAINES ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES, NE FAIT JAMAIS TAIRE SES DÉTRACTEURS. CELLE QUI A PRIS AVEC SUCCÈS LA SUCCESSION DE SON PÈRE ET MÈNE D'UNE MAIN DE MAÎTRE SON PARTI FAIT PEUR À BEAUCOUP DE GENS...

Quand Marine prend la place du père

En janvier 2011, Marine Lepen, digne héritière de son père a pris les rênes du parti du Front national, comme le souhaitait l'ancien dirigeant. Celle qui n'a jamais douté de sa victoire face à son concurrent, Bruno Gollnisch, rêve à 42 ans de rééditer l'exploit de son père à l'élection présidentielle de 2002, c'est-à-dire de se retrouver au deuxième tour face au candidat de la droite ou de la gauche, cela n'a pas vraiment d'importance pour elle. Elle fait tout pour cela et mène campagne depuis sa prise de pouvoir au sein de son parti. Il faut dire qu'elle passe mieux que son père, maîtrise mieux son discours et sait rendre ses paroles plus douces. C'est ce qui fait peur à certains : qu'elle arrive justement à faire mieux que son père, d'autant plus que les sondages ne lui sont pas forcément défavorables.

Laurence Parisot monte au créneau

Même avant que le premier tour n'ait eu lieu, même avant que l'on ne sache qui sera le candidat de la droite, beaucoup s'agitent autour des résultats supposés du second tour des élections présidentielles qui auront lieu dans six mois. Ainsi, Laurence

Parisot, l'actuelle patronne du Medef qui réunit les chefs d'entreprise français, affirme haut et fort qu'elle ne veut pas de Marine Lepen au second tour de l'élection présidentielle. Elle l'a fait savoir dans un livre écrit avec rose Lapresle, au nom évocateur, Un Piège Bleu Marine. Minutieusement, elles décryptent dans cet ouvrage le programme du Front national qui mènerait, selon elles, tout simplement le pays à la ruine. D'ailleurs Laurence Parisot l'a déclaré ouvertement : « notre livre a pour vocation de contribuer à empêcher que Marine Le Pen soit présente au second tour de l'élection présidentielle. Si, par malheur, elle l'était, j'organiserais une réunion exceptionnelle du conseil exécutif du Medef. Et je ne doute pas que, comme en 2002, il demanderait aux électeurs de faire barrage au Front national ». Les choses sont clairement dites !

L'intéressée réagit

La réplique de l'intéressée ne s'est pas faite attendre puisque Marine Lepen a écrit une lettres aux 45 membres du comité exécutif du Medef pour s'indigner des propos de leur patronne et de son ingérence dans le débat politique, ce qui semble être contraire au principe de l'institution, et de conclure par une mise en garde : « Je me permets ainsi de m'adresser directement à vous pour savoir si vous cautionnez cette déclaration faite en votre nom et si vous vous associez à cette véritable déclaration de guerre contre une partie du corps électoral. » Le ton monte...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant