Le phénomène scooter

Publié par

Le phénomène scooter Les scooters 125 séduisent chaque année de plus en plus de managers. Il faut dire que ce moyen de transport économique, qui se conduit avec un permis voiture, permet, la plupart du temps, d'éviter les embouteillages ! Idéal pour des distances journalières dépassant les 30 km (voire moins évidemment), les modèles sont souvent conçus pour être à l'aise sur les axes rapides tout en étant faciles à made la ville. Seul problème : quel scooter choisir ? Aux modèles proposés par des marques connues, françaises, italiennes, espagnoles et japonaises, s'ajoutent désormais des engins fabriqués à Taïwan, en Corée ou en Chine. Bref... une offre pléthorique aux conceptions différentes qui compliquent d'autant plus le choix. Modèles urbains Principalement destiné à la ville, ce scooter est facile à conduire grâce à son gabarit compact. Au menu, un poids réduit et une faible hauteur de selle qui séduisent les débutants et tous ceux qui ne circulent qu'en ville. Grâce à ses petites roues qui favorisent sa maniabilité, il se faufile partout. Le repose-pieds plat permet même de transporter de gros volumes sans avoir de conséquences sur la stabilité. La preuve, sur le «tableau de bord», vous trouvez souvent un système d'accroche-sac. Évidemment, reste à vérifier la capacité du coffre de selle, surtout si vous n'avez pas prévu de top- case, qui doit pouvoir contenir au minimum un casque (intégral ou jet).
Publié le : samedi 2 avril 2011
Lecture(s) : 13
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le phénomène scooter
Les scooters 125 séduisent chaque année de plus en plus de managers. Il faut dire que ce moyen de transport économique, qui se conduit avec un permis voiture, permet, la plupart du temps, d'éviter les embouteillages ! Idéal pour des distances journalières dépassant les 30 km (voire moins évidemment), les modèles sont souvent conçus pour être à l'aise sur les axes rapides tout en étant faciles à made la ville. Seul problème : quel scooter choisir ? Aux modèles proposés par des marques connues, françaises, italiennes, espagnoles et japonaises, s'ajoutent désormais des engins fabriqués à Taïwan, en Corée ou en Chine. Bref... une offre pléthorique aux conceptions différentes qui compliquent d'autant plus le choix.
Modèles urbains
Principalement destiné à la ville, ce scooter est facile à conduire grâce à son gabarit compact. Au menu, un poids réduit et une faible hauteur de selle qui séduisent les débutants et tous ceux qui ne circulent qu'en ville. Grâce à ses petites roues qui favorisent sa maniabilité, il se faufile partout. Le repose-pieds plat permet même de transporter de gros volumes sans avoir de conséquences sur la stabilité. La preuve, sur le «tableau de bord», vous trouvez souvent un système d'accroche-sac. Évidemment, reste à vérifier la capacité du coffre de selle, surtout si vous n'avez pas prévu de top-case, qui doit pouvoir contenir au minimum un casque (intégral ou jet).
Modèle : PCX 125 Cylindrée : 124,9 cm³:8,33kW Capacité réservoir : 6,2l :124,4 kg Prix: 2.390€ environ Le tout nouveau Honda PCX devrait séduire ceux qui apprécient les qualités économiques et compactes d'un 125 mais aussi les lignes modernes et tendance associées aux plus grosses cylindrées. De son silence de fonctionnement à sa conduite «écologique» en passant par son comportement neutre et facile, ce modèle est conçu pour être rapide, excitant et pratique. Il Poids: tème d'arrêt et de redémarrage automatique. Sa selle généreuse comprend un dosseret.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.