NIMES

Publié par

NIMES L'ancien pensionnaire de l'Olympique de Marseille s'est engagé début août avec le Nîmes Olympique. Remonté en Ligue 2, le club connaît un début de championnat compliqué. Mais le néo-Nîmois y croit malgré tout.

Publié le : jeudi 20 septembre 2012
Lecture(s) : 18
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
NIMES

L'ancien pensionnaire de l'Olympique de Marseille s'est engagé début août avec le Nîmes Olympique. Remonté en Ligue 2, le club connaît un début de championnat compliqué. Mais le néo-Nîmois y croit malgré tout.

Pour ceux qui ne vous connaîtraient pas encore, pouvez-vous vous présenter aux supporteurs ?

Je suis né en 1983 à Quimperlé. Je suis milieu de terrain polyvalent. Je peux soit jouer ailier gauche, soit ailier droit, voire dans l'axe, derrière un attaquant. D'ailleurs, je peux également occuper le poste de neuf et demi. Concernant mon parcours, j'ai évolué à Lorient, Libourne, à l'OM, à Troyes, à Reims et à Sedan avant de signer à Nîmes. J'ai tout connu : la Ligue 1, la L2 et même le National. On peut donc dire que je suis ce qu'on appelle souvent un joueur d'expérience.

Il vous restait une dernière année de contrat avec Sedan, pourquoi avez-vous alors décidé de signer à Nîmes ?

C'est vrai que j'aurais pu rester dans les Ardennes. Je m'entendais bien avec le reste de mes coéquipiers. Mais j'ai quand même de l'ambition et j'ai très peu joué là-bas la saison dernière. J'ai bien senti que je n'avais pas toute la confiance du staff, y compris de l'entraîneur. Alors j'ai longuement réfléchi et j'ai pris la décision de partir de Sedan. J'ai encore des choses à me prouver. J'avais besoin de gagner du temps de jeu. Nîmes m'a alors contacté, j'ai senti qu'il tenait à moi, à me faire signer. J'ai donc rapidement accepté la proposition formulée par les dirigeants nîmois. Leur discours me plaisait. J'ai tout fait pour que Sedan me libère. On s'est tous assis autour d'une table et on a discuté de ma dernière année contractuelle. Cela s'est bien passé. Le club a bien compris mon désir de partir et j'ai pu résilier mon contrat. Après j'ai signé pour deux années avec Nîmes.

Qu'est-ce qui vous a justement séduit dans le projet des dirigeants de Nîmes ?

Ils m'ont dit qu'ils recherchaient un joueur d'expérience pour le championnat de Ligue 2. Ils viennent de remonter en Ligue 2. Ils ont connu le National et ne veulent pas faire l'ascenseur. Donc leur objectif n'est pas compliqué à imaginer, l'encadrement ne veut pas retourner en National la saison prochaine. Donc le but est de se maintenir. Le président Gazeaux me l'a répété : "Il est hors de question de descendre cette année." C'est motivant comme discours.

Qu'est-ce que vous a dit le nouvel entraîneur Victor Zvunka ?

Le coach m'a indiqué que je faisais partie de sa liste (Rires). Mon profil semblait lui plaire pour son plan de jeu. Il m'a aussi dit qu'il aimait la réussite que j'avais sur les coups de pieds arrêtés. Comme j'étais prêt et disponible de suite, je n'ai pas hésité lorsqu'il m'a tenu ce discours-là. Il recherchait en plus un joueur supplémentaire après le départ de Stéphane Dalmat. J'ai donc foncé vers ce challenge en rejoignant les Crocodiles du Nîmes Olympique.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.