Partie 2 : Emprunter dans de bonnes conditions

Publié par

Partie 2 : Emprunter dans de bonnes conditions Que se passe-t-il ? La politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) a remonté, au début du mois de juillet, de 25 points de base du taux de refinancement, passant ainsi de 1,25 à 1,50%, et ce malgré la crise dans certains pays de l'Union européenne (UE). L'objectif est de contenir l'inflation en zone euro qui est estimée à 2,7%. Concernant le crédit immobilier, cette hausse ne doit avoir une incidence directe uniquement que sur les taux variables à court terme à cause des Euribor qui sont en forte augmentation depuis 6 mois. L'Euribor 3 mois atteint ainsi 1,58% depuis début juillet contre 0,80% il y a 1 an. Rachat de crédit À moins de traîner un prêt à 5,15% contracté en 2008, il n'y a aucun intérêt à essayer de renégocier un taux d'emprunt inférieur aux taux actuels. En revanche, surveillez les baisses à venir, peut-être en fin d'année ou dans 1 an. Mathématiquement, si les taux baissent d'au moins 1 point par rapport aux taux actuellement pratiqués, pour un capital minimum de 50.000 € et qu'il vous reste au moins 10 ans de crédit, vous avez tout intérêt à faire jouer la concurrence. Votre banquier ayant acheté votre prêt à un taux élevé, il y a peu de chances pour qu'il baisse son prix, sauf si vous êtes son meilleur client et qu'il tient absolument à vous garder. Les autres banques, elles, auront tout intérêt à racheter votre crédit puisqu'elles payeront alors l'argent moins cher.
Publié le : lundi 5 septembre 2011
Lecture(s) : 27
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Partie 2 : Emprunter dans de bonnes conditions

Que se passe-t-il ?

La politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) a remonté, au début du mois de juillet, de 25 points de base du taux

de refinancement, passant ainsi de 1,25 à 1,50%, et ce malgré la crise dans certains pays de l'Union européenne (UE). L'objectif est de contenir l'inflation en zone euro qui est estimée à 2,7%. Concernant le crédit immobilier, cette hausse ne doit avoir une incidence directe uniquement que sur les taux variables à court terme à cause des Euribor qui sont en forte augmentation depuis 6 mois. L'Euribor 3 mois atteint ainsi 1,58% depuis début juillet contre 0,80% il y a 1 an.

Rachat de crédit

À moins de traîner un prêt à 5,15% contracté en 2008, il n'y a aucun intérêt à essayer de renégocier un taux d'emprunt inférieur aux taux actuels. En revanche, surveillez les baisses à venir, peut-être en fin d'année ou dans 1 an. Mathématiquement, si les taux baissent d'au moins 1 point par rapport aux taux actuellement pratiqués, pour un capital minimum de 50.000 € et qu'il vous reste au moins 10 ans de crédit, vous avez tout intérêt à faire jouer la concurrence. Votre banquier ayant acheté votre prêt à un taux élevé, il y a peu de chances pour qu'il baisse son prix, sauf si vous êtes son meilleur client et qu'il tient absolument à vous garder. Les autres banques, elles, auront tout intérêt à racheter votre crédit puisqu'elles payeront alors l'argent moins cher.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.