Pensez au financement participatif

Publié par

Pensez au financement participatif Cet ex-banquier d'affaires à la Banque Paribas, diplômé de HEC, a créé son cabinet de conseil spécialisé sur le risque d'entreprise et la

Publié le : samedi 7 mai 2011
Lecture(s) : 16
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Pensez au financement participatif
Cet ex-banquier d'affaires à la Banque Paribas, diplômé de HEC, a créé son cabinet de conseil spécialisé sur le risque d'entreprise et la protection sociale et financière des entrepreneurs.
Le financement bancaire des PME est-il toujours aussi difficile qu'on le dit ? La situation est moins noire aujourd'hui. D'une part, parce ce que le coût du crédit est resté relativement bas et, en moyenne, moins élevé pour les entreprises françaises que pour leurs homologues de la zone euro. D'autre part, parce que nombreuses initiatives, tant publiques que privées, facilitent l'accès des PME au crédit, avec une offre plus large. Par ailleurs, les nouvelles règles issues de l'accord de Bâle, dit "Bâle II", ouvrent la voie à une nouvelle phase de la relation entre les banques et les PME. Malheureusement, après une reprise soutenue à partir de 2004, les banques sont redevenues frileuses depuis 2008.
Les entrepreneurs peuvent-ils se tourner vers d'autres sources de financement ? Oui et Internet est un fabuleux moyen pour cela. L'actionnariat participatif en est un excellent exemple. Le terme anglais, crowdfunding, est plus parlant. Il se traduit littéralement par «financement par la foule». L'idée est d'ouvrir son capital, à hauteur de 20 à 30%, à un nombre important de petits investisseurs, qui n'ont absolument pas le profil de business angels, dont la mise individuelle est faible mais dont le nombre fait la force. Ce modèle vient du milieu artistique, comme le site MyMajorCompany qui produit des musiciens et des chanteurs, mais il s'étend aujourd'hui à tous les secteurs d'activité. Outre le financement, cette approche apporte un effet de buzz, avec une amplification par les réseaux sociaux.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.