Pollution dans le salon et au bureau, Attention !

Publié par

Pollution dans le salon et au bureau, Attention ! L'air n'est pas seulement pollué dans les rues encombrées de voitures et les lieux enfumés. Il l'est aussi dans les chambres d'enfants, les salles à manger, les cuisines et les bureaux.

Publié le : lundi 18 avril 2011
Lecture(s) : 18
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Pollution dans le salon et au bureau, Attention !

L'air n'est pas seulement pollué dans les rues encombrées de voitures et les lieux enfumés.

Il l'est aussi dans les chambres d'enfants, les salles à manger, les cuisines et les bureaux.

Les produits que nous utilisons nous facilitent la vie, mais ils ne sont pas anodins. Cosmétiques, textiles, produits ménagers et autres objets renferment des substances toxiques qui se diffusent dans l'air ambiant des logements et qui pourraient s'avérer nocifs pour la santé. Un phénomène invisible d'autant plus que les expositions se font à faibles doses, mais de manière constante sur de longues périodes.

Ces polluants sont de quatre sources différentes : biocontaminant (allergies aux animaux), particules (tabac, combustions, pollution extérieure), irradiation naturelle (due à la présence d'un sol granitique par exemple), et enfin les composés chimiques de divers types (peintures, isolants, solvants, vernis,...). Le risque est loin d'être anodin, ce sont des pathologies extrêmement sérieuses qui peuvent se déclencher si le problème n'est pas traité.

Les particules et l'irradiation naturelle sont deux sources connues de cancer, particulièrement de l'appareil pulmonaire. Les biocontaminants touchent eux aussi au système respiratoire, en provoquant des allergies ou encore de l'asthme. Mais le danger le plus important, qui peut provoquer des problèmes de santé de différents types, est celui lié aux composés chimiques. A commencer par les peintures, vernis et autres colles, vecteurs de xylène et de toluène (maladies neurologiques), ou de trichloréthylène (cancers des testicules, du foie, du système lymphatique). Savez-vous que les photocopieuses véhiculent du formaldéhyde et de l'acétaldéhyde ? Ces deux composés chimiques peuvent provoquer des irritations des yeux et même des cancers du système naso-pharyngé.

Produits de consommation courante et d'usage quotidien, les nettoyants pour tapis, moquettes et textiles divers doivent là aussi faire l'objet d'une vigilance accrue.

Ces produits contiennent du tétrachloroéthylène, ou d'autres composés moins connus comme les n-décane et n-undécane. Ceux-ci peuvent provoquer différents types de cancers. Des problèmes rénaux sont également possibles face à ce type d'exposition.

Pour finir, enfonçons une porte ouverte : le tabac produit à lui seul plusieurs de ces composés toxiques, et un air saturé en fumée contient acroléine, styrène, benzène, formaldéhyde (plus des particules !). Aux complications respiratoires viennent donc s'ajouter des problèmes neurologiques et immunologiques.

Fabien Cuisinier Comment s'en protéger ? Tout d'abord, en modifiant ses habitudes de consommation. Par exemple, quand on utilise un produit, il ne faut utiliser que la quantité dont on a besoin, pas plus. De même, pas besoin de récurer sa maison ou son bureau comme un hôpital, avec plusieurs détergents. Il faut aussi renoncer aux aérosols, et privilégier les autres supports. Mais sans un travail de fond des industriels, rien n'aboutira. Et surtout sans une prise de conscience des consommateurs. Effectivement, ils est difficile de prendre conscience de cette pollution silencieuse, moins visible qu'une marée noire...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.