Un pilote au Quai d'Orsay

Publié par

Un pilote au Quai d'Orsay Les diplomates, costume trois pièces et cravates sobres, en poste à l'étranger ou fonctionnaires au Quai d'Orsay, sont des gens réservés, professionnels du silence et respectueux de leur hiérarchie. L'explosion d'une centaine d'entre eux, signataires de « l'appel de Marly », publié dans Le Monde du 22 février dernier, est insolite, inattendue, en rupture flagrante avec la tradition. Cette grogne suscitée par les initiatives de l'Elysée dans l'affaire libyenne, ne peut pas nous laisser indifférents. En particulier, nos chefs d'entreprise, entrepreneurs petits et moyens, ceux qui, de près ou de loin, travaillent avec l'étranger. Leur activité est la clé de nos croissances endormies et de notre avenir en tant que puissance, aujourd'hui 5e du monde. | J'ai interrogé trois personnalités qui ont exercé ou exercent les plus hautes responsabilités au nom de la France sur le plan international. Roland Dumas, que nos lecteurs » connaissent bien (il a souvent participé à nos déjeuners du Fouquet's) fut Ministre des Affaires étrangères au temps de François Mitterrand avant d'être Président du Conseil constitutionnel. Son Excellence, M. Claude de Kémoularia, ambassadeur de France est aujourd'hui vice-président exécutif et porte-parole du Club de Monaco (Institut d'études politiques méditerranéennes) aux côtés de Boutros Boutros-Ghali).
Publié le : samedi 2 avril 2011
Lecture(s) : 11
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Un pilote au Quai d'Orsay
Les diplomates, costume trois pièces et cravates sobres, en poste à l'étranger ou fonctionnaires au Quai d'Orsay, sont des gens réservés, professionnels du silence et respectueux de leur hiérarchie. L'explosion d'une centaine d'entre eux, signataires de « l'appel de Marly », publié dansLe Mondedu 22 février dernier, est insolite, inattendue, en rupture flagrante avec la tradition. Cette grogne suscitée par les initiatives de l'Elysée dans l'affaire libyenne, ne peut pas nous laisser indifférents. En particulier, nos chefs d'entreprise, entrepreneurs petits et moyens, ceux qui, de près ou de loin, travaillent avec l'étranger. Leur activité est la clé de nos croissances endormies et de notre avenir en tant que puissance, aujourd'hui 5e du monde. | J'ai interrogé trois personnalités qui ont exercé ou exercent les plus hautes responsabilités au nom de la France sur le plan international.
Roland Dumas, que nos lecteurs » connaissent bien (il a souvent participé à nos déjeuners du Fouquet's) fut Ministre des Affaires étrangères au temps de François Mitterrand avant d'être Président du Conseil constitutionnel. Son Excellence, M. Claude de Kémoularia, ambassadeur de France est aujourd'hui vice-président exécutif et porte-parole du Club de Monaco (Institut d'études politiques méditerranéennes) aux côtés de Boutros Boutros-Ghali). Enfin, j'ai pu approcher l'un de ces jeunes ambassadeurs de France appartenant à la nouvelle génération diplomatique signataire du fameux appel de Marly paru dansLe Mondele 22 Février. H a souhaité garder l'anonymat.
Roland Dumas
Les révolutions arabes s'enchaînent. Croyez-vous vraiment à la spontanéité de ces
déferlantes populaires ? Sinon, qui en serait le « Deus ex machina » ?Je ne crois pas à l'existence d'un« Deus ex machina »malgré la coïncidence des événements. Ceci étant dit, il existe beaucoup de similitudes entres ces événements car je crois qu'ils obéissent à un mouvement profond des masses arabes, trop longtemps humiliées par l'Occident. Par ailleurs, pour savoir ce qui remplacera les dictatures déchues ou les régimes autoritaires, il faut laisser passer un peu de temps. Mais j'observe, d'ores et déjà, un certain nombre de signes. Savez-vouspar exemple que la Tunisie de Ben Ali avait envisagé d'installer une base américaine sur son sol et que les forces nouvelles qui viennent de prendre le pouvoir ont déclaré qu'il n'en était plus question ?
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.