Méthodes pédagogiques et débouchés de la formation professionnelle - article ; n°1 ; vol.68, pg 49-61

De
Publié par

Économie rurale - Année 1966 - Volume 68 - Numéro 1 - Pages 49-61
Professional training of adult farm workers is essential.
At the Center for Professional training (Centre de Promotion sociale) at Essay, in the Orne region, as in other centers, dynamic methods, adapted to each specific case, are employed in order to guide, train and promote the agricultural Workers.
L'importance de la formation professionnelle des adultes n'est plus à démontrer.
Au Centre de Promotion Sociale d'Essay (Orne) comme dans chaque centre, l'emploi de méthodes dynamiques et adaptées à chaque cas particulier permet d'orienter, de former et de promouvoir les salariés agricoles.
13 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1966
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins

Michel Pépin
Méthodes pédagogiques et débouchés de la formation
professionnelle
In: Économie rurale. N°68, 1966. pp. 49-61.
Abstract
Professional training of adult farm workers is essential.
At the Center for Professional training (Centre de Promotion sociale) at Essay, in the Orne region, as in other centers, dynamic
methods, adapted to each specific case, are employed in order to guide, train and promote the agricultural Workers.
Résumé
L'importance de la formation professionnelle des adultes n'est plus à démontrer.
Au Centre de Promotion Sociale d'Essay (Orne) comme dans chaque centre, l'emploi de méthodes dynamiques et adaptées à
chaque cas particulier permet d'orienter, de former et de promouvoir les salariés agricoles.
Citer ce document / Cite this document :
Pépin Michel. Méthodes pédagogiques et débouchés de la formation professionnelle. In: Économie rurale. N°68, 1966. pp. 49-
61.
doi : 10.3406/ecoru.1966.1941
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ecoru_0013-0559_1966_num_68_1_1941METHODES PEDAGOGIQUES ET DEBOUCHES
DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE
de l'Association Nationale pour la par formation Michel professionnelle PEPIN des salariés de l'agriculture
L'importance de la formation professionnelle des adultes n'est plus à démontrer.
Au Centre de Promotion Sociale d'Essay (Orne) comme dans chaque centre, l'emploi de méthodes
dynamiques et adaptées à chaque cas particulier permet d'orienter, de former et de promouvoir les salariés
agricoles.
THE PROFESSIONAL TRAINING : TEACHING METHODS AND OPENINGS
Professional training of adult farm workers is essential.
At the Center for Professional training (Centre de Promotion sociale) at Essay, in the Orne region,
as in other centers, dynamic methods, adapted to each specific case, are employed in order to guide, train
and promote the agricultural Workers.
L'agriculture française en pleine transformation reconversion des salariés agricoles et des fils d'ex
est en train de passer de l'exploitation auto-consom ploitants, dans une agriculture moderne et dynamiq
matrice à l'exploitation membre et collaboratrice d'en ue.
sembles beaucoup plus vastes. Parmi les moyens indispensables à une évolution
Si les structures se modifient et s'adaptent, les tech ordonnée et contrôlée se trouve la formation profes
niques transforment également l'agriculture et sur sionnelle.
tout les manières de travailler du cultivateur.
La motorisation — la mécanisation — les décou LA FORMATION PROFESSIONNELLE
vertes scientifiques en toutes matières, qu'elles soient DANS LA VIE DE L'HOMME animales ou végétales, ne sont pas sans poser des pro
blèmes aux exploitants, au niveau de leurs compétenc La formation professionnelle des adultes se situe es, de leurs connaissances et de leur formation pro dans le prolongement de l'enseignement et en parallfessionnelle, économique et générale. èle avec l'éducation permanente et la promotion col
La mise en application de ces techniques exige lective. Nous trouvons en aval, l'éveil professionnel,
aussi une main-d'œuvre qualifiée et spécialisée, capa et en amont le perfectionnement professionnel. L'ani
ble d'agir dans le sens de l'évolution. mation de ces actions est actuellement réalisée par
les A.S.A.V.P.A. (1 ) avec les concours des centres Si nous regardons de près cette transformation de
de formation professionnelle. l'agriculture, nous constatons que, celle-ci ne pourra
réellement exister et évoluer qu'avec la participation Liée à l'évolution technique, économique et sociale
d'une main-d'œuvre compétente. de la profession, elle doit être souple et en constant
état d'adaptation aux réalités économiques. D'autre part, plus le nombre de travailleurs dimi
nue, plus leur présence et leur qualification devient Elle doit se distinguer de l'enseignement classique,
indispensable. du fait qu'elle ne recherche en finalité, ni les connais
sances acquises, ni le diplôme à atteindre, mais la Une question se pose alors : « cette main-d'œuvre
• -ompétente existe-t-elle ?» réalité professionnelle, « fil moteur », avec les exigen
ces qui en découlent. Je répondrai : non, pour ce qui est de la qualifica
La formation professionnelle s'adresse à l'homme tion professionnelle; oui en ce qui concerne les
adulte ou en voie de le devenir : celui-ci cherche à hommes disponibles, sur le plan tant quantitatif que
comprendre plus qu'à apprendre. L'action qu'il désire qualificatif.
Reste à savoir si l'agriculture française, pouvoirs
publics et profession, est prête à prendre les moyens (1) Associations des Salariés de l'Agriculture pour la
techniques, financiers et juridiques, nécessaires à la Vulgarisation du Progrès Agricole. ■
-
>
— désir d'être considérés non comme « ouvriers a des aspects purement personnels, il l'appelle réaliser
agricoles »,~ mais comme salariés de l'agriculture. son oeuvre ; il aspire à la- voir devenir petit à -petit*
sa profession, puis sa. situation professionnelle, avec, Il faut noter chez eux un profond désir de s'en sortses résultantes : ir, et une ferme volonté de déboucher rapidement
— économiques, dans un métier précis, stable, comportant la possibil
— familiales, ité d'agir, de se réaliser, de prendre des responsabili
tés, des initiatives. — humaines,
— sociales. Si le candidat est plutôt lent du fait que sa réflexion
repose généralement sur une observation, il est assez La formation professionnelle place l'homme dans
précis, sûr, stable. Dans ce domaine, les résultats, en la vie sociale, face à toutes ses responsabilités. Elle général très positifs, déterminent la réussite de nomdoit donc recourir à des méthodes pédagogiques ori breux stagiaires et de professionnels. ginales et appropriées, qui ont pour rôle d'essayer de
mettre en œuvre, en action, toutes les facultés. Toutefois, il faut noter aussi une certaine allergie :
— aux problèmes financiers et de gestion,
— à l'organisation, à la rationalisation. QUI EST CANDIDAT A LA FORMATION
Ceci se comprend "du fait que très peu de jeunes
salariés ou fils d'exploitants ont eu accès à la gestion. Les candidats sont salariés agricoles, fils d'exploi D'autre part; leur provenance d'exploitations petites tant, petits exploitants. ou moyennes de' polyculture, explique l'ignorance de
Le niveau moyen des. études» poursuivies antérieu l'utilité d'une organisation s scientifique.
rement est le « C.E.P. ». Mais les connaissances réel
les conservées, c'est-à-dire exploitées, sont souvent
nettement inférieures au niveau du « C.E.P. ».
QUEL TYPE Le niveau de la formation professionnelle agricole
de base est indéfinissable. C'est une formation dispa D'HOMME OU DE PROFESSIONNEL
rate, souvent subie pour pouvoir toucher les alloca RECHERCHONS-NOUS ?
tions familiales, mais fréquemment sans lien ni rap
port visible avec la réalité professionnelle. De plus, sa
nécessité est très peu. ressentie. Deux conceptions principales de la formation exis
Dans le domaine de la formation générale, la diver tent actuellement :
sité est telle qu'il serait dongereux et très imprécis
— L'une est basée sur les connaissances acquises, de déterminer un niveau moyen : contentons-nous de
suivant le processus de la théorie à la pratique : apdire qu'il est très bas.
prendre pour comprendre, comprendre pour réaliser.
Cependant entre l'ouvrier complexé ou le fils d'ex Cette formule pose-t-elle suffisamment le pourquoi
ploitant à peine sorti de la tutelle des parents, et d'au et l'importance de l'aboutissement pratique, permet-
tre part le militant syndicaliste ou, de mouvement de elle au candidat de déboucher dans cette * pratique ?
jeunesse, il y a un décalage . énorme. Ce dernier est Par conséquent, favorise-t-elle l'adaptabilité et la stadéjà en mouvement de promotion. . bilité du praticien ?
Si les facultés des premiers sont encore au stade de
— L'autre est une formation professionnelle spéciall'éveil, celles des seconds sont en action constante.
isée, concrète, précise et rationalisée. S'il est vrai que les candidats à la formation profes
sionnelle ne possèdent qu'un faible bagage intellec Convient-elle aux exigences de l'agriculture actuel
tuel,- ils n'en pas moins des valeurs et des le ? oui, à moins que celle-ci ne s'industrialise très
aptitudes non exploitées. rapidement !
La motivation professionnelle est généralement so Donne-t-elle au candidat la possibilité de poursui
lide, parfois précise, excellente même, spécialement vre progressivement sa promotion ? chez. les salariés agricoles.
Il ne suffit pas de former des hommes de bibliothè
Leurs exigences sont les suivantes : que, pas plus que des travailleurs à production in
— refus de participer aux stages courts, aux pr tense.
ogrammes exploratoires, Les premiers risquent de s'orienter vers des object
— recherche de stages longs, précis, concrets, ifs qu'ils ne pourront jamais atteindre. Les seconds
— refus de spécificité agricole, en vue de participer risquent tout simplement de se figer rapidement au
et de bénéficier du mouvement de progrès général, poste auquel on. les a adaptés.
— 50 Refuser. un candidat pour insuffisance est toujours Le professionnel doit :
pénible, mais risquer l'échec professionnel d'un adulte — être capable d'appliquer ce qu'il a appris,
est très grave, parfois catastrophique. — être susceptible de comprendre la valeur matér
C'est pourquoi, à un candidat faible, il est souvent ielle et économique de son travail et de le situer dans
préférable de conseiller dans le sens de son choix, un son contexte économique,
métier où la réussite est probable, plutôt que de tolérer — être capable de se resituer, de se promouvoir pour lui le métier dont l'échec est certain.
dans et avec son milieu socio-professionnel.
Une formule bien adaptée, tenant compte de ces
trois principes, présentera bien entendu, de nombreus FORMATION
es exigences.1 ET METHODES PEDAGOGIQUES
— Envers les stagiaires
Cette méthode refuse l'intellectualisme, l'attenti A l'entrée en stage le premier élément qui intervient
sme et l'irresponsabilité. Elle engage les stagiaires à est la connaissance, la découverte, l'évaluation du
participer activement à leur propre formation. candidat stagiaire.
— Envers les formateurs L'évaluation
Cette formule exige d'excellents professionnels,
II faut évaluer les caractéristiques d'un candidat : pédagogues et disponibles, à cause de sa mobilité
permanente, du renouveau constant qu'elle provoque, — connaissances acquises, aptitudes à l'acquisition,
et de l'adaptation permanente aux hommes présents. — motivation professionnelle, sociale,
Le professionnel qui fait sienne et adapte cette — aptitude à l'assimilation, à l'abstraction, à la
méthode de travail reste, à son échelle personnelle, concrétisation, en état de recherche, de réceptibilité, avec les avan
— volonté, dynamisme, tages et les exigences qui en découlent.
— aptitudes et déficiences physiques, résistance,
adresse,
COMMENT FAIRE INTERVENIR — maturité, caractère,
LES MOYENS DE FORMATION — aspirations, goûts, dons.
Le premier élément qui doit intervenir est le res Rattrapage ou recyclage
pect du choix professionnel du candidat.
L'évaluation . faite, il est alors nécessaire de Orienter tous les ouvriers agricoles vers le gros
comparer les résultats obtenus aux exigences de la œuvre «bâtiment» sous prétexte que ceux-ci n'ont pas
formation professionnelle choisie. les connaissances nécessaires aux spécialités métaux,
n'est pas une solution très heureuse. Sans recyclage, 50 % des candidats seraient refu
sés. - Accepter cette conception serait admettre que peu
de candidats sont aptes à travailler dans une agri Ceci ne veut nullement prouver ni même dire que
culture moderne. 50 % des candidats à la formation sont à classer
« asociaux ou ouvriers à capacité réduite ». Il faut, C'est aussi remettre en cause la conception fonda
mentale d'une formation professionnelle ' basée sur bien au contraire, souligner les conséquences d'un
enseignement déficitaire dans le milieu rural. Ces lal'homme, admettre la primauté de l'économique sur
cunes, l'homme adulte les redécouvre à l'instant où il l'humain.
veut faire un choix professionnel engageant toute sa
personne.
Les aptitudes du candidat
De nombreux cas seraient aisément et rapidement
Toutefois, en contrepartie, le candidat à un stage récupérables par des stages de recyclage de 3 mois,
doit avoir l'assurance que ses aptitudes lui permettront • appropriés, bien entendu, car il ne s'agit pas de refaire
de bénéficier de la formation choisie, sans subir un une courte scolarité classique, mais de suivre des sta
échec. ges semi-pratiques, semi-théoriques de découverte,
de formation et d'orientation progressive. Le candidat obtiendra cette assurance soit par un
examen psychotechnique individuel d'orientation, soit Le recyclage, qu'il soit réalisé par stages de moyen
par un examen d'admission complet de l'établiss ne durée (3 mois) ou en pré- formation, aura toujours
pour rôle de combler les retards, d'amener tous les ement recruteur, au cours duquel l'ensemble de ses ap
titudes seront évaluées en tenant compte de ses goûts candidats à ce même niveau moyen, nécessaire pour
et désirs. suivre la formation choisie.
— 51 — .
i
savoir, comment' faire uni recyclage aussi tre d'intérêt », vers le pôle d'attraction du formateur, Restera
important en si peu de temps; avec des candidats qui « les exigences professionnelles » ou connaissances
n'ont nullement l'intention de retourner à l'école. exigées.
Nous allons donc faire intervenir un système auto Ceci s'effectuera sur, le lieu de travail, sous forme
de dialogue, puis sera contrôlé par des tests. formateur, en établissant un circuit partant du pôle
d'attraction du stagiaire, que nous < appellerons
PROCEDE DE RECYCLAGE
Circuit à établir entre les moniteurs et les stagiaires
No Exigences professionnelles - Notions Contrôle Centres d'intérêt
opération calcul techno, pratiquée exercices sécurité divers tes ts 1 temps
hygiène
(exemple)
mise en route- tracteur 2
anatomie du corps animal 3
inventaire des organes 4 machine
5 plante dissection sens du dialogue
démontage ,6 moteur
utilisation 7 outil
rôle composition 8 pièce
' Y
Résultats
— de l'élément séparé à l'ensemble. Formation professionnelle spécialisée
Pour que la formation professionnelle > soit réellLa formation est constituée d'une
ement active, elle doit : ou plusieurs progressions parallèles.
Cette formation repose sur quelques principes de 1°) Suivre un processus dynamique de mise en
base ou éléments moteurs : œuvre de l'ensemble des facultés de la personne.
— du pratique au théorique, 2°) Faire découvrir les répercussions, les exigen
ces et les conséquences qui découleront de cette for— de l'action vers la recherche et la découverte, mation; t c'est-à-dire faire - découvrir progressivement
— du plus simple au plus compliqué,. au stagiaire la nécessité pour lui de continuer et de
— du plus lent au plus rapide, prendre lui-même en charge sa propre formation.
FORMATION PROFESSIONNELLE
Formation spécialisée Ouverture socio-économique Veillées socio-culturelles
Prise en compte Cours théoriques Programme libre
Responsabilité — Agriculture s _____ _____________ appliquée
Réalisation
— Economie Recherche Informations diverses
— Sociologie Découverte des exigences Culturel
Technologie
— Loisirs — Prévoyance Dessin
— Sport Sécurité
— Lecture Notation contrôle
— 52 — .
,
— distribuer une fiche technique illustrée, rappelant nous désirons que le stagiaire obtienne un maxSi
imum de résultats en un minimum de temps, il est l'essentiel du cours ou de l'exercice avec les no
nécessaire de l'aider à garder son attention en éveil. tions mathématiques, technologiques et les règles
de sécurité et d'hygiène,
— apprendre aux stagiaires à se contrôler et à compt
Un certain nombre de règles sont à observer abiliser leur temps,
— ne pas abuser des cours spécialisés, rechercher à
— Chaque stagiaire doit posséder un matériel pro intégrer au maximum les notions de technologie,
fessionnel personnel, contrôlé par des inventaires d'économie, d'organisation et de sécurité aux pro
grammes professionnels.1 périodiques.
— La durée des cours théoriques ne doit pas excéder L'art de former dés adultes consiste à utiliser tous
2 heures. les événements et les situations pour en tirer des
moyens auto-formateurs. — Celle des travaux pratiques difficiles, sans inter
ruption, ne doit pas dépasser 1 heure.
Exploitation des résultats — Les exercices doivent être, dans la mesure du pos
sible, reliés les uns aux autres et en progression. Tout travail d'exercice contrôlé sera noté et compt
— Il faut laisser une grande liberté en ce qui concer abilisé, soit par le moniteur, soit par une commission
ne la prise de notes, composée de stagiaires, soit par mise en commun.
La notation est réalisée sous les deux formes suivantes :
— soit en se référant d'une part aux données de la fiche d'exercice et d'autre part, en comparant les
résultats pratiques ;
REFERENCE
FICHE D'EXERCICE

REFERENCES
t
Points alloués 20
— soit en faisant l'inventaire des résultats positifs et négatifs, en référence aux données de la fiche
d'exercice.
La moyenne des points obtenus par rapport aux OUVERTURE SOCIO-ECONOMIQUE
points alloués donne la position mensuelle.
L'ouverture socio-économique peut jouer plusieurs Si nous relions les positions mensuelles par une
rôles. ligne partant du niveau d'évaluation de départ, nous
obtenons la progression générale personnelle. — Aider le stagiaire à comprendre le pourquoi de
son travail. L'homme qui n'a aucune connaissance
économique ne possède aucun moyen d'évaluer son Avantages
travail, ne peut ni se resituer dans son entreprise, ni
Cette formule est stimulante et précise, elle per prendre goût à son travail.
met au stagiaire de suivre ses efforts; mais il faut
— Eveiller le stagiaire au prolongement de sa toujours éviter de parler de classement, et même de
formation en vue de continuer sa promotion. comparer les progressions.
— 53 — .
.
— Lui faire : découvrir, lui apprendre à évaluer les La formation • prof essionnelle doit tenir compte des
effets bénéfiques ou malheureux du choix d'un tra candidats qu'elle accueille et s'y adapter. Elle doit
vail, d'une organisation ; le rendre responsable. être active et donner une impulsion à l'homme dans
son ensemble, elle doit-être pratique, théorique, éco— L'éveiller aux responsabilités dans la vie collec
nomique, sociale et humaine. tive, culturelle, sociale, civique.
Cet éveil intervient sous deux formes pratiques et Ses exigences sont : la prise de responsabilité, la
réalisation pratique, la recherche et la découverte, pourrait intervenir sous une multitude d'autres formes.
les connaissances technologiques et les connaissances
— Comité des stagiaires, gestionnaire de l'activité sur les plans économiques, social et de la sécurité,
du centre, chargé des activités culturelles et respon enfin la découverte de soi-même.
sable de la collectivité et de ses membres,
Nous constatons une augmentation progressive des
— Série de cours spécialisés : offres d'emploi d'ouvriers qualifiés.
Cours d'agriculture et de chimie appliquée. Cependant la disparité existant entre les salariés
— Choix et emploi des engrais agricoles et les autres catégories, en ce qui concerne
la formation, tant sur le plan juridique, technique, — Influence des façons culturales
que financier, est préjudiciable aux hommes et à —et conséquence des traitements. l'agriculture.
Cours d'économie : En conséquence de cette politique, il faut noter :
— Systèmes économiques l'accélération de l'exode, la diminution du nombre
des demandes d'admission en centres, le décalage — Choix et investissement
existant entre les demandes et les admissions effec— Organisation du travail. tives, enfin une diminution très sensible du nombre
Présentation et rôle des diverses organisations social des candidats salariés agricoles et principalement
es, économiques : publiques, semi-publiques, profes parmi les plus aptes.
sionnelles et de service. .
Une véritable promotion sociale ne peut être au
service de l'économie, mais doit en priorité s'adresser
DEBOUCHES PROFESSIONNELS et venir en aide aux plus défavorisés.
L'évolution technique, économique et structurelle
de l'agriculture ne peut qu'accentuer la nécessité
d'une main-d'œuvre qualifiée.- POURQUOI LES SALARIES DESERTENT-ILS
Les salariés spécialisés peuvent être : LES CENTRES
— Cadres techniques et pédagogiques d'exploita DE PROMOTION SOCIALE AGRICOLE ?
tions, d'entreprises agricoles et para-agricoles.
— Conducteurs-dépanneurs (parc, 1 million de Raisons financières
tracteurs).
Un salarié agricole effectuant un stage de format
— Vachers, porchers, bergers. ion professionnelle dans un centre de promotion so
— Aviculteurs, viticulteurs, maraîchers, horticul ciale agricole ne peut prétendre bénéficier du verse
teurs. ment d'un salaire égal au S.M.I. G.
— Ouvriers de forestage (profession qui voit sa Pourtant la loi du 31 juillet 1959 et l'arrêté du
main-d'œuvre disparaître, mais qui devrait se réno 31 janvier 1961 prévoyaient de combler cette lacune,
ver). mais leur application n'est jamais rentrée en vigueur.
— Champignonnistes. Le stagiaire doit donc vivre sur ses propres fonds,
solution irréalisable pour beaucoup. Il faut ajouter, dans le secteur para-agricole :
Pendant ce temps, le stagiaire F.P.A., dans les — Ouvriers spécialisés des industries de transfor
mêmes conditions, perçoit le S.M.I. G. plus les avanmation alimentaire.
tages sociaux, et le mutant professionnel reçoit le — Secteur technique primaire : inséminateurs, con
S.M.I.G. + 20 %, et divers avantages. trôleurs laitiers, conseillers techniques..
Par ailleurs, les centres de formation profession
nelle n'ont aucun intérêt financier à prendre en Conclusion charge les salariés, car tout en percevant la même
II existe en agriculture une réserve de main-d'œuvre dotation, ils se voient dans l'obligation de verser la
possédant. des aptitudes et une valeur au moins égale part patronale des assurances sociales et les alloca
à celles des autres secteurs économiques. tions familiales.
54 — ■
Raisons psychologiques Conditions d'admission
Ajouter les disparités les unes aux autres, provo Un candidat doit :
que les résultats que l'on connaît : 1° - Etre salarié agricole, exploitant ou fils d'ex
— disparité des salaires dans les zones de départ, ploitant, et désirer se reconvertir par une qualification
en agriculture ou dans le secteur para-agricole. —des temps de travail, •-
2° - Etre français, (une dispense peut être obtenue — disparité des avantages sociaux,
pour les étrangers travaillant en France depuis plu—dans le domaine des aides financières ac
sieurs années). cordées à la promotion sociale,
3° - Etre âgé de 18 à 40 ans pour les candidats — refus d'accorder le droit à la mutation profession
à la promotion sociale- et. de 17 à 45 ans pour les nelle en exigeant des conditions que personne ne mutants professionnels. peut remplir.
4° - Attester de 3 années de pratique agricole ou
d'études agricoles. En conclusion
Aucun diplôme n'est exigé.
Les salariés quittant l'agriculture sont de plus en
Un examen psychotechnique d'orientation profesplus nombreux.
sionnelle doublé d'un pré-stage de 2 semaines, per
L'exode provoque la disparition des éléments les met de confirmer le choix d'un candidat et de le pré
plus dynamiques. parer au déroulement du stage.
Les personnes ne possédant pas les aptitudes re
quises, peuvent être dans les quinze premiers jours,
avec leur accord, orientées, soit vers une autre profes
sion, soit vers un centre de pré-formation et d'orien
ASSOCIATION NATIONALE POUR tation progressive.
LA PROMOTION PROFESSIONNELLE Les candidats admis doivent subir un examen méd
DES SALARIES DE L'AGRICULTURE ical.
Le stage débute par 2 semaines de recyclage et (A.N.P.P.S.A.)
d'adaptation aux méthodes pédagogiques de format
Siège social : Essay (Orne) ion pour adultes.
Le déroulement du stage proprement dit est alors CENTRE DE PROMOTION SOCIALE
d'une durée de 5 mois et demi (22 semaines), y compD'ESSAY ris les épreuves d'examen.
Le Centre de formation professionnelle d'Essay En fin de stage un examen théorique et pratique
(Orne), est reconnu depuis le 30 août 1962, par arrê d'une durée de 3 jours, sous le contrôle d'une comm
té du ministère de l'Agriculture, comme centre agréé ission, détermine les résultats obtenus : ceux-ci sont
de promotion sociale en agriculture (décret n° 60 188 en stage, de 40 %] en cours d'examen, de 60 %.
du 29 février 1960). Les candidats ayant obtenu une moyenne générale
supérieure à 60 % des points, se voient délivrer un
Stage de culture mécanique 2e degré diplôme de fin de stage « de mécaniciens, conduct
eurs de tracteurs ».
Ces stages se déroulent chaque année : ,
Aux candidats n'ayant pas obtenu le nombre de 24)' 1°) de septembre à février (effectif points suffisants, il est remis un certificat de parti
2°) de février à juillet (effectif 24). cipation au stage mentionnant les résultats obtenus.
Le conseil d'administration établit un règlement
Orientation dés stagiaires à la sortie du stage intérieur prévoyant les conditions dans lesquelles les
stagiaires sont associés à la discipline de fonctionne— Cadres d'exploitations mécanisées et d'en ment du centre. treprises agricoles (pourcentages actuels) 10 %
— Mécaniciens dépanneurs, P.MIA. 28 % CONDITIONS FINANCIERES
—d'entretien d'exploitation,
Salariés agricoles C.U.M.A., entreprises 26 %
Avantages : — Conducteurs qualifiés, conduite, réglage,
entretien 22 % — Bourse mensuelle de 100 F.
— Divers 14 % — Assurances sociales agricoles.
Effectif total : 116. — Allocations familiales.
55 — •
Mutants professionnels — Frais de stage à la charge du centre.'
— Bourse complémentaire versée - aux stagiaires Avantages
d'un montant de 50 F.' — Accordés par le Fonds d'action sociale pour
l'aménagement des structures agricoles ( F.A.S.A.
S.A.). PROGRAMMES ET METHODES
Le candidat doit se renseigner près de son syndicat
ou près - de l'organisme de son département chargé Le programme est basé sur deux axes principaux :
des mutations professionnelles. — formation professionnelle spécialisée,
— ouverture socio-économique. Fils < d'exploitants et exploitants
Le programme de formation professionnelle se dé
Avantages roule en deux progressions principales et parallèles,
avec deux équipes alternant leur programme chaque Ils ne peuvent bénéficier des avantages du F.A.S.A.
semaine. S.A.
MACHINISME \ ATELIER
PRATIQUE TECHNOLOGIE PRATIQUE TECHNOLOGIE
— Burinage - bédannage LE TRACTEUR
— Limage MOTEURtA ESSENCE
— Ajustage — Nomenclature
METAUX
— Principe — Forge — Démontage
— Trempe - revenu - recuit — Distribution : — Réfection
— Allumage — Soudure S.O.A. — Dépannage
- — Carburation — Réglage
— Soudure S.E.A. MOTEUR DIESEL
CARBURANTS — - Brasure — Nomenclature — Tarage
- — Découpage v — Principe — Dépannage
au chalumeau — Distribution — Réglage
— Injection • — Traçage:
— Perçage. LUBRIFIANTS CONDUITE
— Conduite de précision TRACTEUR . — Filetage
— Utilisation rationnelle Code
— Taraudage — Conduite attelée Prévention : produits.
— Alésage — routière : DIVERS Permis
— Rivetage
MACHINES — Démontage
AGRICOLES — Normalisation — Réfection
DESSIN — Lecture Etude — Mise au point
INDUSTRIEL — Exécution — Utilisation Technologie
— Réglage
-
— 56 — ,
,
.
.
.
de réaliser un programme libre de veillées d'infoPROGRAMME SOCIO-ECONOMIQUE
rmation et d'animation socio-culturelles.
Une demi-journée est, chaque semaine, consacrée Méthodes. - Les notions de code de la route, aux divers sujets de ce programme : de sécurité, d'hygiène, sont inclus dans chacun des
cours théoriques et mis progressivement en applicaPrésentation des organisations agricoles, écono
tion lors des exécutions pratiques. miques et sociales, agissant dans le milieu : organi
sations publiques, semi-publiques, professionnelles et Notation. - Les < exercices pratiques sont notes
de service. par une commission composée - de stagiaires - en ce
qui concerne les travaux d'atelier et par une mise en Cours d'agriculture appliquée et de chimie : choix
commun des résultats obtenus, entre moniteur. et staet emploi des engrais, et - influences des diverses
giaires pour les exercices de conduite. façons culturales.
Chaque stagiaire peut suivre sur un graphique les
Sujets économiques : systèmes économiques ; choix résultats obtenus, grâce à une courbe de progression
et investissements, rentabilité du machinisme ; organi générale, établie chaque mois.
sation du travail ; aménagement de l'atelier et du Cette formule évite le classement et les comparaismagasin. ons, elle peut permettre au stagiaire, face aux résul
Le Comité des stagiaires est chargé i d'établir et tats obtenus, de préciser son choix d'orientation.
DISCUSSION
M. Aube. — Combien existe-t-il en France de Centres et principalement les plus doués, s'orientent vers les
de Formation Professionnelle Agricole ? sections d'industrie et du bâtiment de la F.P.A.
— Ne pourrait-on envisager des sessions très courtes
M. Bourdoncle. — Quelle est la nature et la composet itinérantes ?
ition du Conseil d'Administration de l'association que
vous dirigez, et quel est son rôle effectif ? M. Pépin. — A ma connaissance, il doit exister en
France une dizaine de centres agricoles privés de fo M. Pépin. — L'Association nationale pour la promotrmation professionnelle pour adultes de 1er et 2nM) degré
ion professionnelle des salariés de, l'agriculture est et, je crois, une bonne vingtaine de centres publics en
composée de la façon suivante : annexe de lycées ou collèges agricoles, réalisant des
stages de courte durée. — 3 représentants des - syndicats d'exploitants, F.N.S.
— Les sessions et stages de courte durée ont été un E.A., C.N.J.A.
échec. C'est une erreur de vouloir donner aux salariés — 3 de la F.G.A.-C.F.D.T.
agricoles, qui ont eu moins de scolarité, une formation — 3 représentants de la F.G.A.-C.G.T.-F.O. professionnelle accélérée.
— plus 5 membres élus. Il est nécessaire de bien distinguer entre l'éveil pro
fessionnel d'une part et d'autre part la formation Sont adjoints au i titre des ministères intéressés, 3
fessionnelle et le perfectionnement. conseillers techniques :
Une action qui ne donne pas un métier, une situation, 2 pour le ministère de l'Agriculture,
ne peut être considérée comme une action de formation 1 pour le Commissariat général du Plan d'équipement professionnelle. et de productivité/
— L'association a eu pour rôle, dans un premier temps, M. Rolland. — Concernant le recrutement des sta de lancer, de guider et de soutenir le centre de formatgiaires des Centres de Promotion Professionnelle des ion professionnelle et de recherche d'Essay ; Adultes, peut-on avoir approximativement la propor
— dans ; un deuxième temps; • de coordonner et de tion des salariés, des fils d'exploitants et des exploitants?
soutenir toutes les actions de formation professionnelle
concernant les salariés agricoles ; M. Pépin. — Le recrutement des stagiaires s'est trouvé
radicalement modifié par l'application du décret sur — dans un troisième, de promouvoir de nouvelles les mutations professionnelles. actions indispensables, dont plusieurs sont en cours
de développement. En 1963, la répartition était la suivante :
75 % de salariés agricoles M. Legendre. — Au moment de l'élaboration des textes
25 % de fils de petits exploitants. sur les mutations professionnelles agricoles, deux
options étaient possibles : ou bien donner aux mutants En 1965, on compte :
des avantages (notamment SMIG + 20%) analogues 25 % de salariés agricoles à ceux dont bénéficiaient les stagiaires des centres de
65 % de fils d'exploitants formation professionnelle accélérée de l'industrie ; ou
s'aligner sur les avantages beaucoup moindres consentis 7 % de petits exploitants encore aux stagiaires de l'agriculture. C'est la première 3 % divers. option qui a été choisie ainsi que des critères assez
Vu l'énorme disparité des moyens financiers accordés sévères d'ailleurs, pour la reconnaissance du surnomb
aux salariés agricoles, par rapport aux mutants, ceux-ci, re des salariés. Si des salariés, ne répondant pas à
-- 57 —

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.