Où va l'horticulture française ? - article ; n°1 ; vol.154, pg 60-65

De
Publié par

Économie rurale - Année 1983 - Volume 154 - Numéro 1 - Pages 60-65
Horticulture, in the large meaning (fruit-growing, vegetables, nurseries, flowers and ornemental plants) represents 15% of the farm production value and 25 % of the employment in agriculture. Heterogeneity of structures and performances answers to the diversity of products, markets and technics.
Since 1950, this industry, as a whole, registered a large increasing related to technical progress and consumption growth. In the meantime, large changes occured in the nature, the location and the forms of the production.
Since about 1 965, as a result of the progressive enlargement of the market to the european space,, a strong international competition occured. This evolution seems to be going in the frame of a progressive european economic integration.
This paper gives probably a too simple view of the recent evolution but brings us some lights concerning the out look of horticulture in France.
L'Horticulture, au sens large, (arboriculture fruitière, cultures légumières, pépinières et cultures de plants, fleurs et plantes ornementales) représente 1 5 % en valeur de la production agricole et 25 % de l'emploi en agriculture. A la diversité des produits, des marchés et des techniques correspond évidemment une grande hétérogénéité des structures et des résultats.
Mais globalement ce secteur a connu depuis 1950 un développement spectaculaire lié à un progrès technique intense et à tine forte croissance des consommations. Dans le même temps, il a été le siège de changements considérables dans la nature, la localisation et les formes de la production.
Depuis 1965 environ, l'élargissement progressif du marché à l'espace européen a donné lieu à une vive concurrence internationale se traduisant en France dans les cinq dernières années par une stabilité d'ensemble qui masque l'expansion de certaines productions et la stagnation ou la régression dans d'autres cas. Cette évolution parait devoir se poursuivre dans le cadre d'une intégration croissante de l'économie européenne.
Cet article tente une synthèse évidemment très simplificatricede l'évolution récente et l'apport de quelques éclairages sur les perspectives des diverses parties de l'Horticulture en France.
6 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1983
Lecture(s) : 135
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
Frédéric Lauret
Où va l'horticulture française ?
In: Économie rurale. N°154, 1983. pp. 60-65.
Citer ce document / Cite this document :
Lauret Frédéric. Où va l'horticulture française ?. In: Économie rurale. N°154, 1983. pp. 60-65.
doi : 10.3406/ecoru.1983.2948
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ecoru_0013-0559_1983_num_154_1_2948
Abstract
Horticulture, in the large meaning (fruit-growing, vegetables, nurseries, flowers and ornemental plants)
represents 15% of the farm production value and 25 % of the employment in agriculture. Heterogeneity
of structures and performances answers to the diversity of products, markets and technics.
Since 1950, this industry, as a whole, registered a large increasing related to technical progress and
consumption growth. In the meantime, large changes occured in the nature, the location and the forms
of the production.
Since about 1 965, as a result of the progressive enlargement of the market to the european space,, a
strong international competition occured. This evolution seems to be going in the frame of a progressive
european economic integration.
This paper gives probably a too simple view of the recent evolution but brings us some lights concerning
the out look of horticulture in France.
Résumé
L
'
H
o
r
t
i
c
u
l
t
u
r
e
,
a
u
s
e
n
s
l
a
r
g
e
,
(
a
r
b
o
r
i
c
u
l
t
u
r
e
f
r
u
i
t
i
è
r
e
,
c
u
l
t
u
r
e
s
l
é
g
u
m
i
è
r
e
s
,
p
é
p
i
n
i
è
r
e
s
e
t
c
u
l
t
u
r
e
s
d
e
plants, fleurs et plantes ornementales) représente 1 5 % en valeur de la production agricole et 25 % de
l
'
e
m
p
l
o
i
e
n
a
g
r
i
c
u
l
t
u
r
e
.
A
l
a
d
i
v
e
r
s
i
t
é
d
e
s
p
r
o
d
u
i
t
s
,
d
e
s
m
a
r
c
h
é
s
e
t
d
e
s
t
e
c
h
n
i
q
u
e
s
c
o
r
r
e
s
p
o
n
d
é
v
i
d
e
m
m
e
n
t
u
n
e
g
r
a
n
d
e
h
é
t
é
r
o
g
é
n
é
i
t
é
d
e
s
s
t
r
u
c
t
u
r
e
s
e
t
d
e
s
r
é
s
u
l
t
a
t
s
.
Mais globalement ce secteur a connu depuis 1950 un développement spectaculaire lié à un progrès
technique intense et à tine forte croissance des consommations. Dans le même temps, il a été le siège
de changements considérables dans la nature, la localisation et les formes de la production.
Depuis 1965 environ, l'élargissement progressif du marché à l'espace européen a donné lieu à une vive
concurrence internationale se traduisant en France dans les cinq dernières années par une stabilité
d'ensemble qui masque l'expansion de certaines productions et la stagnation ou la régression dans
d'autres cas. Cette évolution parait devoir se poursuivre dans le cadre d'une intégration croissante de
l'économie européenne.
C
e
t
a
r
t
i
c
l
e
t
e
n
t
e
u
n
e
s
y
n
t
h
è
s
e
é
v
i
d
e
m
m
e
n
t
t
r
è
s
s
i
m
p
l
i
f
i
c
a
t
r
i
c
e
d
e
l
'
é
v
o
l
u
t
i
o
n
r
é
c
e
n
t
e
e
t
l
'
a
p
p
o
r
t
d
e
q
u
e
l
q
u
e
s
é
c
l
a
i
r
a
g
e
s
s
u
r
l
e
s
p
e
r
s
p
e
c
t
i
v
e
s
d
e
s
d
i
v
e
r
s
e
s
p
a
r
t
i
e
s
d
e
l
'
H
o
r
t
i
c
u
l
t
u
r
e
e
n
F
r
a
n
c
e
.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.