Alliance ?… Contrat de gouvernement ?… François Hollande entreprend des démarches rassembleuses où la mollesse lui est interdite !

De
Publié par

Fier de la souscription de ses électeurs aux Primaires le Parti Socialiste compte également sur Éva Joly pour signer un contrat de gouvernement ce qui risque d'être un peu compliqué puisque la candidate écologiste juge "insuffisante" la position, certainement arrêtée de François Hollande, qui ne prévoit qu'une réduction de 25% de l'industrie nucléaire mais n'envisage en aucun cas une sortie complète… De son côté J-L Mélenchon promet qu'il va tellement remuer F Hollande qu'il l'obligera à changer et parvient ainsi à introduire un des sens d'où pourrait provenir la modernisation du socialisme de demain. En effet, si le Parti Socialiste n'arrive pas à inscrire des mesures efficaces et concrètes allant dans l'optique d'Europe Écologie-Les Verts et que des mesures strictes contre le capitalisme galopant émises par le Parti de Gauche Républicain ne sont pas prises en compte, il est à craindre qu'ils auront beaucoup de difficultés à franchir le premier tour de la présidentielle. Au contraire de l'appel au rassemblement de nombreux électeurs pourraient alors orienter leur préférence directement vers ces candidats qui voudraient bien aller plus loin dans le changement que ce que ne propose le seul socialisme, à savoir Éva Joly ou J-L Mélenchon.
Publié le : jeudi 10 novembre 2011
Lecture(s) : 215
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Fier de la souscription de ses électeurs aux Primaires le Parti
Socialiste compte également sur Éva Joly pour signer un contrat de
gouvernement ce qui risque d'être un peu compliqué puisque la
candidate écologiste juge "insuffisante" la position, certainement
arrêtée de François Hollande, qui ne prévoit qu'une réduction de 25%
de l'industrie nucléaire mais n'envisage en aucun cas une sortie
complète… De son côté J-L Mélenchon promet qu'il va tellement
remuer F Hollande qu'il l'obligera à changer et parvient ainsi à
introduire un des sens d'où pourrait provenir la modernisation du
socialisme de demain. En effet, si le Parti Socialiste n'arrive pas à
inscrire des mesures efficaces et concrètes allant dans l'optique
d'Europe Écologie-Les Verts et que des mesures strictes contre le
capitalisme galopant émises par le Parti de Gauche Républicain ne
sont pas prises en compte, il est à craindre qu'ils auront beaucoup de
difficultés à franchir le premier tour de la présidentielle. Au contraire
de l'appel au rassemblement de nombreux électeurs pourraient alors
orienter leur préférence directement vers ces candidats qui
voudraient bien aller plus loin dans le changement que ce que ne
propose le seul socialisme, à savoir Éva Joly ou J-L Mélenchon.
D'autres pourront toujours de manière plus éloignée encore se laisser
tenter par ce qui sortira de l'hypothétique construction centriste dont
on nous conjure qu'elle a son importance et qu'elle sera prête pour
2012… Toujours est-il que les mois à venir vont redonner de
l'énergie à la vie politique française et susciteront auprès du citoyen
l'envie de suivre avec intérêt l'évolution des discours et les prises de
positions concrètes qui seront prises autant à droite qu'à gauche.
Mais revenons au bilan morose et inadéquat que l'Ump tente
d'infiltrer dans l'opinion publique presque hypnotisée un mois durant
par la Primaire à tel point qu'une révision des parts d'audience à été
déposée auprès du CSA. Puisqu'il semblerait que ses portes paroles
(de cette droite dure) n'y voient pas d'évolution et les traitent de
passéiste ne tenant compte d'aucune synthèse historique et
s'imaginent que seule l'Ump face à la crise possède les outils
appropriés pour y faire face signalons-leur alors qu'on ne fait que
comptabiliser les erreurs et la rudesse de la rigueur de son
Monarque… Mais c'est la démocratie !… Une démocratie sortie des
urnes qui ne va pas forcément dans le sens du vent et qui n'est pas
forcément destinée à servir ceux qui n'auraient pas voté du tout ou
ceux qui auraient voté pour ce qui est redevenue une opposition à
Chirac puis à Sarkozy. Alors l'alternance qui cherche à se dessiner
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi