Expansion économique

De
Publié par

Le commerce c'est la vie, l'entreprise aussi. Toutes les activités commerciales et économiques sont sources de sécurité pour tous les habitants. La présence d'hommes et de femmes dans la rue en train de travailler et ou de faire leurs achats, ont toujours tendance à faire fuir les voyous et les agresseurs potentiels, pour laisser la place cela est vrai hélas parfois à des voleurs à l'étalage et quelquefois à des malfaiteurs à la recherche d'un tiroir caisse d'un commerçant ou du coffre-fort d'une banque. Mais dans l'ensemble, les activités commerciales dans une ville engendrent de la sécurité et une certaine forme de bonheur.
Publié le : dimanche 15 juin 2014
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
 Lagazette de Xavier Jaffré aux ivryens n° 3
EXPANSION ECONOMIQUE REVITALISATION IVRY-SUR-SEINE
Informations
Expansion économiquegazette n°3expose les bases et les fondations pour une économie florissante à Ivry-sur-Seine.
Expansion économique gazette5 quisera publiée plus tard, comprend l’entrepreneuriat et l'actionnariat de proximité qui concerne tous les habitants sans la moindre exception.
Le prochain numéro, la gazette n°4est consacrée au rôle du maire dans la commune. Une réflexion assez poussée sur cette fonction politique.
UN CONSTAT ALARMANT
Il y a trop d'impôts à payer à Ivry sur Seine, ce qui a fait fuir de nombreuses entreprises et fermer bon nombre de petits commerces. Ce qui se traduit par autant d'argent manquant pour la commune qui a osé faire payer la taxe d'habitation à des allocataires du RSA. Preuve que la ville d'Ivry sur Seine est très mal gérée et devrait être placée sous tutelle de l'Etat quelque part.
Nous manquons terriblement sur notre commune, d'entreprises de toutes sortes, capable de générer des bénéfices astronomiques pour le bien de tous. Nous avons la possibilité de faire tourner l’argent sur Ivry sur Seine à des vitesses astronomiques pour le bien de tous et faire reculer toutes les formes de misères et d'exclusion et transformer notre commune en un mini État autonome, et ce n'est pas exagérer de le dire. Transformer Ivry en une commune richissime est tout à fait réalisable. C'est une volonté politique.
Il y a sur notre commune des hectares inoccupés qui pourraient accueillir des entreprises florissantes du monde entier pour le bien de tous dans notre ville. Certes, les espaces terrestres sont limités, mais nous possédons néanmoins des espaces en grande hauteur, et construire des immeubles de 50 étages pour les entreprises de l'internet par exemple solidement financées et bien installées permettront de générer des capitaux astronomiques pour le bien de la ville d'Ivry sur Seine et des ivryens. UDTF leparti le plus sympathique du mondewww.xavier-jaffre.info 1
gazette de Xavier Jaffré aux ivryens n° 3 La
Pour égayer nos rues, nous manquons aussi cruellement de commerce de toutes nature. Il est à constater que de nombreux points presse, les marchands de journaux ont disparus de notre ville. Ils se comptent sur les doigts d'une seule main à Ivry sur Seine. Il devient de plus en plus difficile de faire ses achats de proximité en raison de nombreux commerces qui ont disparus par la faute de charges, de taxes et d'impôts trop élevés à devoir verser. Il en est de même pour les épiceries classiques. Et nous avons des boutiques du tiers monde qui sont apparus chez nous. Je n'apprécie pas particulièrement leur présence, car tout de même, ce ne sont pas des magasins adaptés à notre standing et à notre mode de vie, la France est une terre d'abondance et ces boutiques qui existent en Afrique n'ont rien à faire à Ivry sur Seine. Ce sont des boutiques de pénurie et de grande misère, impensable dans un pays aussi sophistiqué que la France. Il serait temps tout de même que des efforts soit entrepris par ces boutiquiers afin que leurs magasins ressemblent à des magasins dignes de ce nom: des établissements prospères adaptés à un standing élevé. Car il est question d'élever le standing des ivryens. Notre commune est en voie de clochardisation. Nous devons réhausser le niveau des ivryens par le travail de qualité, et des logements de bon standing. En terme clair, nous allons sortir les ivryens de la mentalité du tiers monde pour les remettre dans un pays moderne et industriel.
Prenons la peine d'observer la commune de Vincennes, avez-vous vu comme cette commune est magnifique? Le commerce de proximité est présent partout. Il n'y a que ça. En comparaison Ivry sur Seine c'est Détroit dans le Michigan tellement Ivry ressemble à une cité dortoir.
Est-ce de l'incompétence de la part des élus locaux d'avoir laissé Ivry dans cette situation aussi catastrophique sur le planhumain et économique? Notre commune aurait dûgénérer le plein emploi pour tout le monde, permettre à tous les talents tant artistiques que de l'entrepreneuriat de s'exprimer pour le bien de tous afin de générer des emplois massifs et de faire basculer tous les ivryens sans exceptions dans les classes moyennes à spectre large?
La redensification économique à Ivry Une nécessité impérieuse.
Le commerce c'est la vie, l'entreprise aussi. Toutes les activités commerciales et économiques sont sources de sécurité pour tous les habitants. La présence d'hommes et de femmes dans la rue en train de travailler et ou de faire leurs achats, ont toujours tendance à faire fuir les voyous et les agresseurs potentiels, pour laisser la place cela est vrai hélas parfois à des voleurs à l'étalage et quelquefois à des malfaiteurs à la recherche d'un tiroir caisse d'un commerçant ou du coffre-fort d'une banque. Mais dans l'ensemble, les activités commerciales dans une ville engendrent de la sécurité et une certaine forme de bonheur. Il ne faut pas avoir peur de la présence massive de commerce et d'entreprises dans notre ville. En effet, certains commerçants affirment qu'il y a quelquefois trop de commerces et qu cela tue le commerce. Je pense en ce qui me concerne tout le contraire. J'estime que plus il y a de commerce, et plus les richesses affluent. En effet, ce qui manque en réalité, c'est de l'argent chez les clients potentiels. Si les clients n'ont pas d'argent, les stocks des magasins ne sont jamais épuisés et la faillite n'est jamais bien loin, surtout par les temps qui courent. C'est la raison pour laquelle cette monnaie locale sera mise en place afin d'accélérer les flux de marchandises et les flux financiers viables. UDTF leparti le plus sympathique du mondewww.xavier-jaffre.info 2
gazette de Xavier Jaffré aux ivryens n° 3 La En fait, plus il y a de commerçants dans une ville, plus les habitants des villes voisines et les touristes ont tendance à venir faire leurs achats. Charges, taxes et prix s'harmonisent afin que même les foyers les plus modestes fassent leurs achats dans ces commerces de proximité.
La richesse d'une commune s'exprime toujours par la présence d'entreprises et de commerces florissants. Et de qualité. Le bouche à oreille fonctionne toujours à merveille et permet de faire ce qu'il faut pour favoriser un flux permanent d'acheteurs, de clients décidés. Le centre commercial Jeanne Hachette pourrait être réactivé et permettre une accélération de la consommation des ménage et surtout de reconquérir le standing qui était le siens dans les années 1970.
Activités économiques
Le commerce ivryen est assez moribond, il peine à générer des bénéfices. Les charges et les taxes n'arrangent rien pour les commerçants qui éprouvent les pires difficultés à payer toutes leurs charges. Et contrairement à ce que peuvent penser les ivryens, les commerçants ne sont pas riches, ce sont des travailleurs comme les autres. De plus, cela pénalise l'emploi. Tous les commerçants rêvent d'engager du personnel pour faire tourner le magasin pour améliorer le service aux clients et d'augmenter ainsi le chiffre d'affaire afin d'aller vers plus d'argent, plus de richesses.
Les commerçants sont écrasés par les charges à payer, elles sont multiples, ils doivent payer le loyer du local, l'assurance, l'électricité, les impôts locaux, les taxes diverses à la mairie, et toute une foule d'argent à reverser à des organismes parasites. Dans ces conditions, les commerçants ne sont pas bien riches. Ils sont devenus de travailleurs pauvres, alors qu'ils devraient vivre dans un standing élevé. Nous sommes dans un pays qui a tout fait pour appauvrir les français, et en ce qui nous concerne les ivryens.
De la diversité
Les magasins alimentaires et les restaurants rapides sont assez présents, mais nous manquons cruellement d'artisans. Ou sont passé les cordonniers de jadis par exemple? Ou les vendeurs d'électro ménagers? Les vendeurs de luminaires? Et les disquaires? Et les libraires? Il est à souligner que nous manquons de magasins de prêt à porter par exemple, ou même de chaussures, bref, ce ne sont pas les activités artisanales qui manquent dans la vraie vie commerciale, mais celle-ci manquent cruellement à Ivry sur Seine. Les ivryens sont pauvres, en fait, ils sont très pauvres et certains commerces ne peuvent pas s'intéresser à eux et donc s'implanter de façon durable. Sauf ni nous décidons de faire venir de la clientèle chez nous, et si nous faisons le nécessaire pour cela, Ivry sera autre chose qu'une ville dortoir. Et nous aurons alors de la vraie diversité économique. Cette décision doit être prise pour améliorer le standing de notre ville qui laisse dangereusement à désirer et tend à laisser s'installer des commerces qui ne sont pas du standing français.
UDTF leparti le plus sympathique du mondewww.xavier-jaffre.info 3
gazette de Xavier Jaffré aux ivryens n° 3 La Il nous faudra implanter des commerces de luxe pour touristes fortunés, ces commerces alimenteront la monnaie locale. Ceci est très important pour l'expansion économique et le progrès social de tous les ivryens.
Il est aussi envisagé de construire des hôtels de bonne facture pour touristes en plus des logements spatieux et confortables pour les ivryens. Mais cela fera l'objet d'un autre numéro.
Centre commercial Jeanne Hachette
Il s'agit d'une mise à mort programmée, cela ne peut être autrement vu le résultat catastrophique que nous avons aujourd'hui et qui en dit long sur l'incompétence de l'équipe dirigeante sortante. Tout a été semble t-il conçu pour qu'il décline. Je n'ai jamais vu de ma vie une seule commune en région parisienne avec un centre commercial aussi moribond que le notre. Dans les années 1980, ce centre commercial était économiquement florissant. On y trouvait de tout. C'était l'une des principales attraction avec le Prisunic des années 1970 et début 1980.
Lorsque le Prisunic était ouvert rue Gabriel Péri, à l'emplacement de l'actuel Halle au chaussures, le centre ville était très animé, et ce magasin était une ruche. Il y avait toujours beaucoup de monde sur ce trottoir, il y avait encore à cette époque, le plein emploi. Les anciens qui ont connus l'époque du Prisunic peuvent témoigner, et peut-être que sur le site de l'INA il est possible de trouver des documents sur ce grand magasin de la ville qui apportait beaucoup de bienfaits aux habitants. C'est vrai que c'était encore le plein emploi, le travail ne manquait pas et pour quelques heures de travail par jour, les salaires permettaient de payer à l'aise son loyer et les expulsions locatives étaient l'exception.
Le centre commercial Jeanne Hachette était florissant dans les années 1970 1980, grâce à une situation économique convenable, ce centre fonctionnait tout seul, il y avait de la clientèle qui se traduisait pour Ivry par autant de rentrées d'argent. Certes, ce lieu n'était pas parfait et il en a toujours souffert: manque de luminosité, non accueil favorable du public ont fait que ce lieu a fait fuir à la fois les clients et les commerçants avec les nombreuses crises économiques qui ont déferlées. Aujourd'hui, nous avons de l'insalubrité, et elle est permanente.
Architecture
Elle est brute, massive et anguleuse. C'est un style. Qui n'attire pas immédiatement le clients. C'est la raison pour laquelle il aurait été judicieux d'utiliser les grands moyens pour ramener ce cente commercial vers le succès économique.
UDTF leparti le plus sympathique du mondewww.xavier-jaffre.info 4
gazette de Xavier Jaffré aux ivryens n° 3 La Il y a un manque flagrant de signalétiques pour donner de la vie à ce centre commercial qui métrite d'être mis en valeur. Tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, la navigation des clients est difficile.
A l'intérieur, les toilettes sont ignobles et profondément insalubre, style à la turque et dont l'hygiène est minable. Et les odeurs pestilentielles. Il en est ainsi depuis plus de quarante ans, sans que la municipalité s'eninquiète.
Sous-sol A revoir au niveau de la sécurité, de l'étanchéité et des revêtements de sols et des murs.
Insalubrité aux abords
Ceux-ci sont d'une insalubrité époustouflante face à la mairie angle de l'avenue Gosnat et de l'avenue Danielle Casanova. Des odeurs d'urine se font sentir en permanence. Il est à souligner que cela est une abbération et que l'éclairage est inexistant. Le plafond est mal éclairé, les surfaces sont sales et non accueillante. Les abords sont tristes, ternes, abîmés, négligés.
Revitalisation du centre commercial Jeanne Hachette Richesses, dynamisme et élégance.Attirer les touristes étrangers de passage dans notre ville. Les coûts financiers investi dans cette entreprise seront payant et les dividendes pour la commune sur le moyen et long terme tout à fait évident. Richesses Les richesses doivent circuler à toute vitesse dans ce centre commercial, et pour cela un dynamisme commercial est indispensable. Qualité et rapidité des services sont la règle pour fidéliser les clients et les inciter à revenir. Nous comptons beaucoup sur les qualités humaines des commerçants pour cela. En terme clair, il faut que ça bouge.
Dynamisme La rapidité de service est de rigueur. Les commerçants doivent lutter contre la morosité en étant systématiquement rapide dans le service et aimable avec les clients.
Elégance UDTF leparti le plus sympathique du mondewww.xavier-jaffre.info 5
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant