FILMOGRAPHIE DE TEMPS NOIR Prix du jeune producteur de la ...

Publié par

... 01 55 28 33 87 - FAX : 01 55 28 33 91 - EMAIL: tempsnoir@tempsnoir.com ... capitaliste d'un côté, le monde communiste de l'autre et la tentative de faire ...

Publié le : mercredi 18 avril 2012
Lecture(s) : 253
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
154 rue Oberkampf, 75011 Paris - TEL : 01 55 28 33 87 - FAX : 01 55 28 33 91 - EMAIL: tempsnoir@tempsnoir.com
FILMOGRAPHIE DE TEMPS NOIR
Prix du jeune producteur de la Procirep 2006
Temps noir est une société de production audiovisuelle indépendante de documentaires
et de fictions.
Depuis 2002, date de sa création, Temps noir a produit de nombreux films autour de
problématiques sociales, historiques, artistiques et culturelles.
Temps noir conjugue les exigences et les moyens du cinéma tout en soutenant l´essor
des nouvelles technologies.
Temps noir produit des réalisateurs confirmés (Alain Ferrari, Jihan El-Tahri, Patrick
Barberis) auxquels elle donne les moyens de prolonger et renouveler leur création. Elle
produit aussi des premiers films (
There is no direction, Marche Funèbre, Pilou, Sortie de
route
) et contribue ainsi à faire émerger les talents de demain.
Bien implantée dans l’audiovisuel français (ARTE, France Télévisions et Canal +), Temps
noir est attentive à la dimension internationale de ses films : elle collabore étroitement
avec les diffuseurs européens (BBC, RTBF, YLE, RAI, etc.) et internationaux (ITVS, NHK,
History Television, SBS, SABC, etc.).
Les films de Temps noir, aux contenus forts et aux profondes exigences formelles,
interrogent le monde qui nous entoure et rencontrent toujours leur public. Leurs succès
d’audience comme leur présence dans les plus prestigieux festivals (Cannes, Tribeca,
Rotterdam, Lussas, etc.) témoignent du désir toujours renouvelé de Temps noir de
conjuguer engagement, popularité et excellence.
Nos films surprennent souvent, agacent parfois, fascinent ou choquent. Ils ne laissent
jamais indifférent.
FILMS PRODUITS
DOCUMENTAIRES
Cuba, une Odyssée africaine
(2x59’ et 180’) de Jihan El-Tahri
De 1961 à 1989, Cuba n’a cessé d’être impliquée dans tous les grands événements
géopolitiques. Au coeur de la Guerre froide, la petite île a été le théâtre de l’affrontement des
deux blocs. Elle en a été aussi l’observatoire idéal. 15 ans après, ce film revient sur l’histoire
de Cuba et raconte les trois grands mouvements qui animèrent le monde : le monde
capitaliste d’un côté, le monde communiste de l’autre et la tentative de faire exister une
troisième voie.
Arte, ITVS (Sundance Channel), BBC, VPRO, YLE, SBS, RTV Slovenia, TV5 Monde, avec le
soutien du Ministère des Affaires Etrangères, de la Région Ile de France et du Programme
Media Plus de l’Union Européenne.
Jacqueline de Chambrun, sans jamais renoncer
(52’) de Axël Ramonet
Portrait de Jacqueline de Chambrun, inlassable combattante de l’ombre pour la liberté,
l’égalité et la fraternité, depuis la guerre d’Espagne jusqu’aux sans-papiers en passant par la
résistance, la lutte pour l’avortement, les combats pour les droits des enfants,
Nos Mémoires
vives
retracent plus de 80 années de combat pour un monde plus juste.
La Chaîne Parlementaire, Téléssonne, avec le soutien du Ministère de la Défense, de l’ACSE,
du Conseil Général de la Seine Saint Denis et de la région Languedoc-Roussillon.
Slam, ce qui nous brûle
(52’) de Pascal Tessaud
Slam, ce qui nous brûle
nous invite à découvrir les courants de la scène slam actuelle. Le film
dresse les portraits croisés de quatre slameurs : Nëggus, Luciole, Julien Delmaire et Hocine
Ben. Ils nous confient leur amour des mots, l’intensité des rencontres avec le public, leurs
influences artistiques. Ils nous éclairent sur les origines du slam à travers des images
d’archives américaines (des mouvements de luttes pour les droits civiques avec Martin Luther
King, les émeutes de Watts, les Last Poets, aux débuts du slam à Chicago...) et françaises
© Temps noir 2008
1
(Léo Ferré). De Saint Denis à Roubaix, en passant par Paris, Aubervilliers ou un petit village
breton,
Slam, ce qui nous brûle
est un voyage initiatique.
France 5, TV5 Monde, CFI, France télévisions distribution.
Avec le soutien de l’ACSE, Ministère des Affaires étrangères, Sacem.
Saint-Marcel, tout et rien voir
(52’) de François Hien
Amies de 20 ans, Odile et Bakarné vivent dans une grande maison en Auvergne (St Marcel).
Bakarné, aveugle depuis l’adolescence, est atteinte d’une maladie dégénérescente dont elle va
sans doute mourir. A leurs côtés, François Hien dresse la chronique d'une attente angoissante
et découvre peu à peu leurs secrets. Au cours de ce voyage intime, l’image que nous nous
faisons d’elles se redessine sans cesse... Ce “thriller psychologique“ aurait tout d’une fiction
s’il n’était l’histoire – réelle - de ce film. A travers le portrait d’une femme blessée et
manipulatrice, nous sommes entraînés dans un tourbillon de faux-semblants dans lequel se
perdent les imites entre la réalité et les apparences, la folie et la raison, la vérité et le
mensonge...
En coproduction avec Thank you & good night (Belgique) et avec le soutien du CNC.
Colonia Dignidad, une secte nazie au pays de Pinochet
(52’ et 85’) de José Maldavsky, d’après l’enquête de Frédéric Ploquin et Maria Poblete
Rarement le contrôle des êtres humains aura été poussé aussi loin que dans ce camp fermé
au coeur de la campagne chilienne, qui servit de planque aux nazis et de base arrière à la
dictature chilienne. Il accueille depuis plus de quarante ans les disciples du Docteur Schaefer,
ancien brancardier SS, accusé aujourd’hui de pédophilie. On dit au Chili que le jour où
tombera la Colonie Dignité, la lumière sera définitivement faite sur tous les crimes des
dictatures latino-américaines.
France 5, Alliance Atlantis, Planète, SBS, TSR.
Les Cowboys de l’espace
(52’) de Myriam Elhadad
Le monde vient d’entrer dans la deuxième ère de la conquête spatiale. L'aventure ne fait que
commencer mais déjà de nouvelles sociétés avec à leur tête de nouveaux fous volants montés
sur des fusées «
low cost
», se positionnent sur le marché du tourisme spatial et prétendent
faire concurrence aux géants du secteur. Développant des trésors d’ingéniosité et s’appuyant
sur les dernières découvertes scientifiques et technologiques, ces cowboys de l’espace se
lancent depuis le coeur des Etats-Unis à l’assaut des étoiles.
France 5
Les Ombres du bagne
(52’) de Patrick Barbéris et Tancrède Ramonet
Le parcours de 4 bagnards, depuis le lieu de leur forfait jusqu’au complexe pénitentiaire de
Guyane. Réflexion sur cette justice qui, durant un siècle, pensait reformater les hommes par
l’exil, les transformant en main d’oeuvre esclave d’un désastre colonial.
Prix du scénario décerné par le
Centre Européen pour la Promotion de l’Histoire.
Sélection au Festival de Pessac, d’Amiens, Memorimage (Espagne)
Arte France, Alliance Atlantis, France 3, RFO, avec le soutien du Ministère de l’Outre-Mer.
Les Tomates voient rouge
(52’) de Andréa Bergala
Ovales, grappes, rondes ; cerise ou cocktails ; rouges, jaunes, vertes ou noires, les tomates
sont le fruit le plus populaire du monde. Il en existe plus de mille variétés. Pourtant, on n’en
consomme généralement que cinq. En suivant ses filières légale et illégale de production,
Les
Tomates voient rouge
ébauche une réflexion sur l’uniformisation du goût et ses aspects
économiques à l’heure de l’alimentation globalisée.
Prix du meilleur projet au Sunny Side of the doc de Marseille 2005.
Sélection au festival Ecofilm, Pariscience, CinEco, Festival du film de nature et
d’environnement, Festival du Film de femmes (Créteil)
Arte, Raï-SAT, RTBF, Planète, avec le soutien de la Région PACA.
L 611.1, au coeur de l’inspection du travail
(52’) de J.Y. Cauchard
Créé il y a 112 ans, le corps des inspecteurs du travail voulait imposer la loi au coeur du
monde du travail. Ils furent très vite connus sous le nom des voltigeurs de la République.
Quelle est l’actualité de cette profession en prise avec les enjeux économiques, financiers,
sociaux qui dominent les débats politiques à l’échelle planétaire ?
Sélection au festival du Creusot
France 5
Pagnol et Compagnie
© Temps noir 2008
2
(52’) d’Alain Ferrari
Portrait du dramaturge, mathématicien, poète, essayiste, cinéaste et producteur provençal
qui reste, encore aujourd’hui, l’auteur français le plus lu dans le monde et l’un des
réalisateurs français les plus populaires.
Co-produit par Temps Noir et Dominant7
Arte, ARTV, France 3 méditerranée.
Sélection au FIPA 2006 « Situation de la création française ».
Moi, Fidel Castro
(7x52’) d’Ignacio Ramonet
Interview exclusive de Fidel Castro au cours de laquelle le leader cubain revient sur 50 années
de combat politique, dévoilant sa version de la Révolution cubaine et son point de vue sur la
seconde moitié du 20
ème
siècle, dont il a été l’un des incontournables acteurs.
Co-produit par Temps Noir, Dominant 7, l’INA et Histoire
Sélection au Festival de Biarritz, Etats Généraux du documentaire, Festival d’Hiver de
Montevideo, Festival International du film de La Havane.
Histoire.
L’Esprit de famille
(52’) de Lisa Verdiani
Véritable quête identitaire à laquelle s’adonnent 5 millions de Français, la généalogie est la
nouvelle passion du siècle. Le film suit les investigations d’Olivier Nyssens, l’un de ses
passionnés. Gagnera-t-il le pari un peu fou d’identifier tous les membres de sa famille et de
les rassembler ?
Planète
Premiers films, un exercice à La fémis
(26’) de Jean-Luc Daniel et Tancrède Ramonet
Immersion dans la prestigieuse école de cinéma
La fémis
, à Paris, à l’occasion d’un exercice
au cours duquel les 45 étudiants de première année réalisent leur premier film.
France 5.
Eclosion
(30’) de Julien Gidoin
Expérience visuelle et musicale, composée à la manière d’un poème contemplatif autour des
beautés infimes et fragiles de la Nature qui s’éveille.
Marche Funèbre
(13’) d’Axël et Tancrède Ramonet
Plongée fantastique dans l’univers confiné d’un abattoir industriel de porcs. La caméra
propose une vision esthétique et plastique de la chair vue comme matériau, et de la mise à
mort comme geste créateur de matière.
Prix du Jury au Festival Paris tout court, sélections au Festival des films invisibles et aux
Ecrans Documentaires.
There is no direction
(26’) de Sarah Bertrand
Voyage autour du monde, à l’écoute des plus grands cinéastes, pour tenter de répondre à
cette question : qu’est-ce qu’un réalisateur ?
Sélection au Festival de Locarno, Sélection au Festival International du film de Rotterdam,
Sélection à TRIBECA, Sélection au Festival de Cannes.
FICTIONS
Ar Men
(15’) de Gilles Auffret
Désireux d’affronter un fantôme de son passé, un adolescent s’embarque sur un navire de
pêche. Il y découvre un métier, une vie, un avenir.
Télé Brest, avec le soutien de la Région Bretagne, du Conseil Général du Finistère et de la
Mairie de Brest.
Sortie de route
(13’) de Nicolas Fine
Sur un chemin de campagne, un ouvrier solitaire croise la route de la seule survivante d’un
terrible accident.
Prix de la mise en scène au festival Libre Courts 2005, Festival du court métrage de Limoges,
Festival Paris tout court 2006.
Pilou
(13’) de Claudine Natkin
© Temps noir 2008
3
A la suite de la mort accidentelle de son chien Pilou, le petit Léo, âgé de six ans, s’enferme
dans un mutisme total, malgré toute la tendresse dont son père l’entoure. Peu à peu, son
corps et son esprit se transforment. Jusqu’à la plus extraordinaire des métamorphoses…
Prix de la meilleure image au Festival International du film court de Lodz, Grand Prix au
Festival d’Amsterdam, Festival de Mar del Plata, Montréal, New York, Bruxelles.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.