FO Cantal n°112 juin 2012

De
Publié par

Journal d'information de l'Union Départementale des syndicats Force Ouvrière du Cantal

Publié le : jeudi 28 juin 2012
Lecture(s) : 147
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
FO CANTAL Journal de l’UNION DEPARTEMENTALE CGT-FORCE OUVRIERE du CANTAL Rédaction et administration : Aurillac PPDC Union Départementale CGT-FO Notre du Cantal 7 place de la Paix 15012 AURILLAC CEDEX Tel : 04.71.48.41.19 Indépendance Fax :04.71.48.40.52 E-mail : udfo15@wanadoo.fr Directeur de la publication: Jean-Vincent BOUDOU n’a d’égale N° de commission paritaire: 0412 S 07252 ISSN 0752-5672 Dispensé de timbrage que la force de nos N° 112 (2ème trimestre/ juin 2012) Trimestriel Prix : 0,91 euro Revendications UNE URGENCE : Sortir de l’austérité UNE PRIORITE : SOMMAIRE P 2 Editorial Pour les salaires P 3 /4 Résolution CCN Pour l’emploi P 5/6/7 Interview de JC MAILLY à l’AEF Pour les retraites P 8/9 A.F.P.A. Pour l’ensemble des P 10/11 1er Mai Force Ouvrière P 12/13 Vie des syndicats services publics P 14/15 Elections dans les TPE P 16 Vie de l’UD Retrouvez toute l’actualité de l’U.D. Force Ouvrière du Cantal sur http://15.force-ouvriere.org Nous n’accepterons pas l’austérité... Les élections présidentielles et ouvrière et de sa lutte. Cette de l’Etat, mais celle imposée législatives viennent de se ter- véritable indépendance vis-à- en 2008 par l’injection d’ar- miner. Chacun, en tant que vis des partis, nous permet gent public, à fond perdu, pour citoyen, a pu s’exprimer libre- d’exiger avec la même force sauver des banques qui ment et voter pour les candi- aujourd’hui ce que nous exi- avaient spéculé sur des pro- dats de son choix. gions hier. duits « toxiques » et qui ont promis la main sur le cœur que « plus jamais ça ». En ce qui nous concerne, nous A ce titre, l’interview donnée sommes restés ce que nous par Jean Claude MAILLY, Se- sommes, c'est-à-dire une or- crétaire général de la confédé- Bien entendu les promesses ganisation syndicale libre et ration Force Ouvrière à l’AEF, n’ont pas été tenues, l’argent indépendante. et que vous retrouverez dans injecté a fait bondir la les pages 5,6,et 7 de ce jour- « dette » nationale, et au- nal parle d’elle-même. jourd’hui des agences de nota- tions, elles-mêmes à la solde Par Jean-Vincent BOUDOU des banques, viennent exiger La politique dogmatique d’aus- térité menée par l’Union euro- des Etats qui les ont sauvé, de Secrétaire général de l’UD réduire leur endettement en péenne, la Banque Centrale, et le Front Monétaire internatio- écrasant leurs peuples. Ce qui a fait écrire à certains com-nal en Grèce, au Portugal ou mentateurs qu’un IVème Reich en Espagne nous montre le vé- Fidèles à la Charte d’Amiens, ritable visage d’une crise du économique était en voie de nous n’avons donné aucune constitution. capitalisme qui n’en fini pas consigne de vote, mais ce d’essayer de se survivre. n’est pas pour autant que nous En ce qui nous concerne les sommes restés neutres. Car la véritable forfaiture est choses sont claires, et la réso- lution de notre Comité Confé-là, aux antipodes de ce qui Bien au contraire, nous avons nous est présenté comme un déral National des 22 et 23 durant toutes ces campagnes mars 2012 est nette (voir page « sauvetage » de la Grèce, ce électorales portés haut et fort 3), si le TSCG est soumis à ré-sont en fait des reculs sociaux les revendications Force Ou- sans précédent qui sont impo- férendum nous appellerons à vrière, sur les salaires, l’em- voter contre. sés aux peuples au nom de ploi, la retraite, l’arrêt de la l’argent roi. La France n’y RGPP… échappe pas, et on nous pré- Nous n’accepterons pas l’aus- vient que nous allons devoir térité, c’est ce qu’a rappelé Notre rassemblement du 1er « faire des efforts ». Qu’en Jean Claude MAILLY à l’adres- Mai devant l’ancienne Bourse termes élégants ces choses là se du gouvernement dans la du Travail à Aurillac est resté sont dites ! presse le 18 juin : sur le terrain de l’internationa- liste ouvrier, de l’action syndi- Les efforts en question se (le PS) « a les pouvoirs, à la cale et de la revendication. concentrent dans le Traité sur fois en exécutif et en législatif, la Stabilisation, la Coordination sa responsabilité est grande Peu importe, si les timides et la Gouvernance (autrement face à une situation qui n’est échos que la presse locale en a dit la « règle d’or »). Celui-ci pas simple. Je redis, nous rendu, ne se comparent bien prévoit, si le gouvernement n’accepterons pas syndicale- entendu en rien à la large pla- Français le fait ratifier, une ment qu’une logique d’austéri- ce attribuée au défilé politico coupe budgétaire dès l’année té se mette en place (…) il faut syndical organisé d’autre part. prochaine de 50 milliards d’eu- revoir les traités, y compris s’il ros. Pour un effort c’est un bel faut un bras de fer avec l’Alle- Nous représentons, trop mo- effort ! magne ». destement peut-être, mais en tous les cas avec force, la pé- Tout cela pour tenter de jugu- Preuve est faite qu’indépen- rennité du mouvement ouvrier ler une dette qui n’est pas cel- dance n’est pas neutralité. dans la tradition de la classe le des salariés, ni même celle- Retrouvez toute l’actualité de l’U.D. Force Ouvrière du Cantal sur http://15.force-ouvriere.org 2 Comité Confédéral National, 22 et 23 mars 2012 Nous publions ci-dessous des extraits de la résolution générale, votée à l’unanimité. Réuni les 22 et 23 mars 2012 à Paris, le CCN de la cgt FORCE OUVRIERE réaffirme son profond attachement à la liberté et à l’indépendance syndicales qui sont à la base de toute action revendicative dans la négociation comme dans l’action. C’est aussi pourquoi, conformément à ces principes, le CCN rappelle que la cgt FORCE OUVRIERE ne donnera aucune consigne de vote, directe ou indirecte, à l’occasion des élections présidentielles et législatives. Pour autant, la cgt FORCE OUVRIERE ne taira pas ses revendications et le CCN rappelle qu’il s’inscrit dans l’ensemble des revendica- èmetions des résolutions du XXII Congrès confédéral de Montpellier (14 au 18 février 2011) qu’il reprend et défend. Combattre l’austérité, combattre la « règle d’or » : En France hexagonale et en Outre-mer comme dans l’Union européenne et ailleurs, la situation ne cesse de se dégra- der pour les travailleurs, les retraités et les demandeurs d’emploi. La crise en cours du capitalisme se poursuit. Les Etats doivent s’émanciper des marchés financiers et des agences de notation. Les annonces et décisions du gouvernement accentuent l’austérité imposée depuis plusieurs années. Déjà lourdement frappés par les effets de la crise du capitalisme les salariés sont et seront à nouveau touchés : taxes sur les complé- mentaires de santé, augmentation de la CSG, TVA, TVA dite « sociale », accélération et aggravation de
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.