La puissance de l'économie parisienne

De
Publié par

La crise du logement:
Tout le monde l'a constaté pour l'avoir vécu, les problèmes de logements sont une véritable catastrophe nationale pour la population française. Principalement dans les grandes villes. Les raisons en sont le manque de constructions, mais aussi le fait sans doute que la population vieillit et ne va plus en maison de retraite mais reste davantage au domicile quelquefois jusqu'à la mort, même si en général, on meurt davantage à l'hôpital lorsque l'on atteint un âge avancé.
Étant donné que les personnes âgées vont de moins en moins en maison de retraite, les appartement qui devaient naturellement se libérer demeurent occupés. Et comme les personnes âgées sont locataires d'un F3 ou d'un F4, les offices d'habitation font tout leur possible pour leur donner un appartement plus petit. Et ces personnes âgées refusent bien entendu ce qui est normal, de quitter leur grand logement pour un autre plus petit, cela pour ne pas devoir jeter le mobilier et les souvenirs qui remontent à une quarantaine d'années, voir un petit peu plus.
Publié le : dimanche 15 juin 2014
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

La gazette de Xavier Jaffré aux ivryens n° 7
Élections municipales de 2014 Ivry sur Seine.
La création du concept IVRY 2 pour faire face
à la pénurie de logements.
La crise du logement:
Tout le monde l'a constaté pour l'avoir vécu, les problèmes de logements sont une
véritable catastrophe nationale pour la population française. Principalement dans les
grandes villes. Les raisons en sont le manque de constructions, mais aussi le fait sans
doute que la population vieillit et ne va plus en maison de retraite mais reste davantage au
domicile quelquefois jusqu'à la mort, même si en général, on meurt davantage à l'hôpital
lorsque l'on atteint un âge avancé.
Étant donné que les personnes âgées vont de moins en moins en maison de
retraite, les appartement qui devaient naturellement se libérer demeurent occupés. Et
comme les personnes âgées sont locataires d'un F3 ou d'un F4, les offices d'habitation
font tout leur possible pour leur donner un appartement plus petit. Et ces personnes âgées
refusent bien entendu ce qui est normal, de quitter leur grand logement pour un autre plus
petit, cela pour ne pas devoir jeter le mobilier et les souvenirs qui remontent à une
quarantaine d'années, voir un petit peu plus.
Ce qui contrarie beaucoup à ce sujet les bailleurs sociaux qui aimeraient donner à
des familles ces logements F3 ou F4.
Globalement, l'espérance de vie qui augmente substantiellement fait que les
logements ne se libèrent quasiment jamais, et avec l'immigration non contrôlée, et la
démographie; le manque de logements est de plus en plus évident pour tout le monde et
génère bien souvent des squattes. Ce qui provoque des nuisances époustouflantes avec
de la délinquance et des soucis d'hygiène publique plus qu'évident. Hélas, les communes
ne font rien pour améliorer la situation comme par exemple apporter des latrines
chimiques, l'électricité et l'eau potable aux squatteurs afin d'améliorer leur hygiène et celle
des riverains.
U.D.T.F le parti le plus sympathique du monde www.xavier-jaffre.info 1

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.