Victoire pour les éléphants 20

De
Publié par

Victoire pour les éléphants 20

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 140
Nombre de pages : 40
Voir plus Voir moins
Janvier – avril | No 91 | Fr. 5.– | AZB/P.P. Journal 1820 Montreux 1 | Postcode 1
Procès contre les massa-cres de baleines et de dauphins Accusés reconnus coupables4
www. ffw.ch
Victoire pour les éléphants
Le thon rouge Menacé d’extinction et laissé pour compte 11
20
L’éolien industriel Quand pâturages et crêtes se trans-forment en usines électriques 22
Fondation Franz Weber: la griffe d’une protection animale efficace En faveur des animaux de la nature Notre travail est au service de la collectivité Les actions de la Fondation sont motivées par la con-viction que les animaux dans leur ensemble en tant que partie intégrante de la création, ont droit à l'exis-tence et à l'épanouissement dans un habitat conven-able, et que l'animal individuel en tant qu'être sensi-ble a une valeur et une dignité que l'homme n'a pas le droit de mépriser. Aussi bien dans ses campagnes de protection et de sauvetage de paysages, que dans celles d'animaux per-sécutés et torturés, la Fondation s'efforce inlassable-ment d'éveiller en l'homme sa responsabilité vis-à-vis de la nature et d'obtenir pour les peuples d'animaux un statut juridique parmi les institutions humainesQuand tout semble n, leur garantissant protection, droits et survie.nauqno dov n ,tnsist eai sq vai touuandesps sels eiosr La FFW, reconnue d'utilité publique, est exonéréed’accablement face à la destruction de la d'impôts. Pour pouvoir continuer à remplir ses gran-nature et à la misère des animaux persécutés des tâches au service de la nature et du monde ani-mal, la Fondation devra toujours faire appel à la gé-nérosité du public. Politiquement indépendante,et torturés…on peut encore se tourner vers la subventionnée ni par l'économie, ni par les pouvoirsFondation Franz Weber . publics, elle dépend entièrement des seuls dons, do-nations, legs, etc... Aidez-nous ! Chaque don, aussi modeste soit-il, est important et reçu avec gratitude. Comptes: SUISSE:Banque Landolt & Cie, ch de Roseneck 6, CH-1006 Lausanne, CCP 10-1260-7, compte Fondation Franz Weber, IBAN CH76 0876 8002 3045 00003 ou compte postal 18-6117-3 Fondation Franz Weber, 1820 Montreux 1 IBAN CH3109000000180061173 FRANCE:Crédit Agricole Mutuel Alpes Provence, Avignon, Compte no 9483909 3 133, Code établissement 11306, Code Guichet 00084, Cl R.I.B 59, BIC AGRIFRPP813, IBAN FR76 1130 6000 8494 8390 9313 359 SVP, préférez le E-Banking www.ffw.ch Renseignements FONDATION FRANZ WEBER Case postale, CH-1820 Montreux, Tel. 021 964 42 84 oder 021 964 24 24, Fax 021 964 57 36, E-mail: ffw@ffw.ch, www.ffw.ch
é
re ,W beeVarce,hrghMndbea LiAlikebeW htiduJ :noiprrsFür teal Wr,pmerssoi rrPniItr Print n:Ringie:egaareV esip neRit iengeb W eernz W:Fra poueberF no ralnoF aditruetidEacteur en chef:FarznW bereéRadtcnzraeb W eerHet tevlN airtsodéRanemeAbon Jounts://wwtt:p.whc.wffneonab,  cs,ntmearF lanrrebeW zn4 57 36. E-mail:3 .7F xa :20 169teSint ineer ht:wff wff@ hc.   S(iuue xnort02M H-18e, Cstale po73 469 uo 42 42 64 921 0él,te)ssA mdnisiadtcoi,nwil AGRéAdligens,rebsac narFeW zurJol naattrn:ioasnopserp étilibs der ouriscnumaed sst ,seo ilrvtresu auumen docsulltartsnoieva lac er pssmin ioedl radécaitnos eulement. Toute s.véerés rtsoidred noitcudorpeR phot de tes, texd i suohpeigoare,al82 1e asstpo ,xu.léToM 0ertn 24 24 o 021 9643 T7uo s u69 473neeiets e  dupdassamercaed slab ocès contre les erxuI.pmerssmurP 1r,beWentMo0 82oitadnoF znarF n 18- CCP-3, 6117ardzel  ruaseesev ,lliuu ranodneb W per Fdenzraluœrv enrlao  ur le jou soutenizeriséd suov iS P:CC. éeincldét  ssenaédocmmon netc)os, photts (tsirlasieé s ?   Un massacre proalpmlbaçeêrCs teissus seduinePah sefitetUn brmesirreien noC  stn ecneréfCIa  ldeDoà S TEVictoiremaux slépéahp uo relaium ànsonépsHsesed ina él eloces aLger danser tnl xuo inam ronthe Lnshine nossioP  eguoal din-terdire  uoCsnie lanitno luedéa sici donarF W znrebelas inflqui auxaige uenséd ss ec ahuiodprs ivér dtstropmiled noitaniisl  adnartia se repre La Suisitun.selcnari se sesffoumani duxdrcinietll e eetdunidé  décit  ava iuq ,EUl edn ioatntmee-glréW znrebeehc oC zeactuesLec lrgmaémaPir sil y a 50 ansFraatégév eenneirsbesGiro ph:ac snoetrup ra talLoleletta paxNauuratusplimAn ,sasuonsaPep à 010Sgramme 2éiétFJ WiussSecooqphx aue ssha cnoitadnoF aL.seuhonsprocs ap nou ealnid alf d  endmadea a  sdee nal te rl à  ,écive,ltat nou unesiisocmmnousnoc  An:liu  deun ullevrp esopooiti net, il demandameabgr olcia rte» ecremmocud noiatulég r «ne uittuer a etxuh nouitsprodces  de abenl esnoitud a  léacrntmeit dcr eed suac moemvorable égale fal  eitno2i00 5amnter9, iion dicteugiv neiuped rue ttces Lee.néan3 o tcboer2 00 8déjà, le Conseiltan anoiva l tiaantrissman sops e mon un-tioposihcrehcabA seitnomisiu enntcou  aiesnoC eL .erialts a fail desÉtartiaer : telc noé us mla ailef rbhcsehcaoitoeA n du ture cule lae dtitnoudacl é'de, ceenci slae d noissimmoC al otion den. Une mllmetooienn uoevpodé usés ret onngisiata5 teoc 7uaoC2- ) lansnieajorte m(149ité unetbo sten enu a n iootairmsodéteetd ren-èierm  objectifs, et c ne er asirpsel nsCol eitinaalonoC ud noitisopors atÉts del einsoi ndnta aoFrul la pber,z WeFranvorpnanetnem ne danaPo.  dceCau d révisérpdoiustue,notam du phoqnaerllei OalontierF raks regnisyemenParlar lt. Pti,e ausocsnl  eisprntcot acecavsed mem serb ud était inacceptabel .lEela d no cets 'a dsIdeitnuenno ellart itidnes à des indigèmmnuuaéttuer soces dontiepxceàl ,ecremmoc ruel assea chde lant vone srpudtip orlos oitu udnsnoCe  dprredrenlae tu euart eédiciseil national. TolI.ecnatebmocni  dnsfis isbssue lid noesatstseÉ nten maiau Cant se ,necam dofiéic la légcord averue eépoalsinoitd'n teine,nnfi al  elenolaS.itnoonalnatieil Consagél sesab sel ,reêtt enivdos leexportation de  otsul sep orudtidés véridus ho p,euq ed emêmeuq e lerdirs ra plum-neipedssbi topSun  ele'i lseisitatropm'l te noesse parelle adrwff@wfc.m ia,lf iqunr ues oummco ertvuonet àovpm 021fax,par  ou if n63a 5  79 46onphé-él tar ph,73 73 469 120 ,eemtn sddaer-ses des abonnés auxn etoc enummeuqilu ples chs geaneg,zné-abuiln oonc ez dde npas snosiam itidéd i  Ss.oném dusvoerVera Websop aL!esserdadt enemngha creotsuv -zonqieummnuCoe il ddee ire quupopital .notunI comprise par lanon  eesartip sa flel i  a.draugnolissuuq spmeta prra son aessiWFm alF eidniatnrants gaa diir luo suqneisnoupsie  dreiè jre-tnoitubirtslugér no
JFW | Editorial
JFW | Editorial
La Suisse doit enfin interdire l’importation des produits du phoque!
No 91 janvier – avril 2010
>>32 >>36 >>39
>>29
>>22
>>26
>>4 >>11 >>14 >>20
uonrla .eMcr!i
3
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.