Patrimonialisation et reaffirmation symbolique du centre-ville du Havre. Rapports entre le jeu des acteurs et la production de I'espace//Heritage-making and symbolic re-affirmation of Le Havre's downtown. A study of the relations between local authorities' actions and the production of an urban space - article ; n°640 ; vol.113, pg 588-611

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 2004 - Volume 113 - Numéro 640 - Pages 588-611
Le réinvestissement politique, fonctionnel et symbolique du centre-ville du Havre, effectue au cours des dernières années par l'intermédiaire de la patrimonialisation de l'architecture de la reconstruction apparaît comme le produit d'actions volontaristes, délibérement menées par les autorités locales ou nationales. A travers l'analyse du jeu des acteurs locaux - des consensus, des conflits, des luttes de pouvoir qui s'observent sur la scène politique- nous opererons une lecture de la réemergence du centre reconstruit en tant qu'espace-action (en tant donc qu'espace concentrant de nouveau des initiatives architecturales, urbaines, evenementielles ou festives). La patrimonialisation (approchée ici comme une construction volontariste de patrimoines spatialisés) du centre-ville reconstruit s'avère in fine intrinsèquement liée à des processus d'appropriation de l'espace. Key-words Heritage-making process local actors interactions Le Havre World Heritage UNESCO urban tourism Auguste Ferret Twentieth Century heritage recons tructed cities
The political, functional and symbolic rediscovery of city centre (downtown) Le Havre, which started years ago by a recognition of the heritage value of the post Second World War architecture, appears to be the result of voluntary actions deliberately made by the city authorities. Through the analysis of the local actors' interactions - the consensus, the conflicts, the power struggles - it becomes possible to understand the re-emergence of the reconstructed city centre as a space of action (that is a space where again architectural, urban or festive initiatives are taking place). Heritage-making process (seen as the voluntary construction of a terrorialized heritage) of the city centre is narrowly linked to space appropriation processes.
24 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 1 janvier 2004
Lecture(s) : 86
Nombre de pages : 25
Voir plus Voir moins

Mme Maria Gravari-Barbas
Patrimonialisation et reaffirmation symbolique du centre-ville du
Havre. Rapports entre le jeu des acteurs et la production de
I'espace//Heritage-making and symbolic re-affirmation of Le
Havre's downtown. A study of the relations between local
authorities' actions and the production of an urban space
In: Annales de Géographie. 2004, t. 113, n°640. pp. 588-611.
Résumé
Le réinvestissement politique, fonctionnel et symbolique du centre-ville du Havre, effectue au cours des dernières années par
l'intermédiaire de la patrimonialisation de l'architecture de la reconstruction apparaît comme le produit d'actions volontaristes,
délibérement menées par les autorités locales ou nationales. A travers l'analyse du jeu des acteurs locaux - des consensus, des
conflits, des luttes de pouvoir qui s'observent sur la scène politique- nous opererons une lecture de la réemergence du centre
reconstruit en tant qu'espace-action (en tant donc qu'espace concentrant de nouveau des initiatives architecturales, urbaines,
evenementielles ou festives). La patrimonialisation (approchée ici comme une construction volontariste de patrimoines
spatialisés) du centre-ville reconstruit s'avère in fine intrinsèquement liée à des processus d'appropriation de l'espace. Key-words
Heritage-making process local actors interactions Le Havre World Heritage UNESCO urban tourism Auguste Ferret Twentieth
Century heritage recons tructed cities
Abstract
The political, functional and symbolic "rediscovery" of city centre (downtown) Le Havre, which started years ago by a recognition
of the heritage value of the post Second World War architecture, appears to be the result of voluntary actions deliberately made
by the city authorities. Through the analysis of the local actors' interactions - the consensus, the conflicts, the power struggles - it
becomes possible to understand the re-emergence of the reconstructed city centre as a "space of action" (that is a space where
again architectural, urban or festive initiatives are taking place). Heritage-making process (seen as the voluntary construction of a
terrorialized heritage) of the city centre is narrowly linked to space appropriation processes.
Citer ce document / Cite this document :
Gravari-Barbas Maria. Patrimonialisation et reaffirmation symbolique du centre-ville du Havre. Rapports entre le jeu des acteurs
et la production de I'espace//Heritage-making and symbolic re-affirmation of Le Havre's downtown. A study of the relations
between local authorities' actions and the production of an urban space. In: Annales de Géographie. 2004, t. 113, n°640. pp.
588-611.
doi : 10.3406/geo.2004.1955
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_2004_num_113_640_1955Patrimonialisation et réaffirmation
symbolique du centre-ville du Havre1
Rapports entre le jeu des acteurs
et la production de espace
of Heritage-making Le Havrens downtown and symbolic study re-affirmation of the relations
between local authorities actions and the production
of an urban space
Maria ravari-Barbas
Université Angers ESTHUA
CARTA UMR Espaces Géographiques et Sociétés
Résumé Le réinvestissement politique fonctionnel et symbolique du centre-ville du Havre
effectué au cours des dernières années par intermédiaire de la patrimonialisation
de architecture de la reconstruction apparaît comme le produit actions volon
taristes délibérément menées par les autorités locales ou nationales travers
analyse du jeu des acteurs locaux des consensus des conflits des luttes de pou
voir qui observent sur la scène politique- nous opérerons une lecture de la
réémergence du centre reconstruit en tant espace-action en tant donc es
pace concentrant de nouveau des initiatives architecturales urbaines événemen
tielles ou festives La patrimonialisation approchée ci comme une construction
volontariste de patrimoines spatialisés du centre-ville reconstruit avère in fine
intrinsèquement liée des processus appropriation de espace
Abstract The political functional and symbolic rediscovery of city centre downtown
Le Havre which started years ago by recognition of the heritage value of the
post Second World War architecture appears to be the result of voluntary ac
tions deliberately made by the city authorities Through the analysis of the local
actors interactions the consensus the conflicts the power struggles it beco
mes possible to understand the re-emergence of the reconstructed city centre as
space of action that is space where again architectural urban or festive
initiatives are taking place Heritage-making process seen as the voluntary
construction of terrorialized heritage of the city centre is narrowly linked to
space appropriation processes
Mots-clés Patrimonialisation jeu acteurs Le Havre patrimoine mondial UNESCO tou
risme urbain Auguste Perret patrimoine du xxe siècle villes reconstruites
Cet article intègre dans un travail en cours au sein de UMR Espaces Géographiques et Sociétés
sur Les politiques patrimoniales locales portant sur les villes Angers Caen Le Mans Lorient
Nantes Rennes et Le Havre Il aurait pas pu être rédigé sans aide de plusieurs personnes qui
nous ont fourni des documents rapports et informations Nos remerciements les plus sincères
adressent toutes les personnes qui nous ont accordé un entretien ainsi Colliard
ancien adjoint la mairie du Havre
Ann Gèo. no 640 2004 pages 588-611 Armand Colin Articles Pat mon ial isation et réaffirmation symbolique du centre-ville du Havre 589
Key-words Heritage-making process local actors interactions Le Havre World Heritage
UNESCO urban tourism Auguste Ferret Twentieth Century heritage recons
tructed cities
Introduction
La reconstruction du Havre achève en 1965 Entre cette date et la fin des
années 1980 le centre-ville du Havre reconstruit par Auguste Perret ne fait
objet aucun projet urbanisme majeur exception notable de
espace Niemeyer voir fig 1) aucune publication de vulgarisation don
nant les clés de sa compréhension aucune action symbolique populaire
fête manifestation envergure Pendant cette vingtaine années qui cor
respondent aux débuts de histoire du centre reconstruit les voies qui
élèvent localement au sujet de la reconstruction mues par une inexorable
nostalgie pour le centre ancien disparu sous les bombardements des alliés
ne le font que pour la décrier
Cet état des faits contraste fortement avec effervescence actuelle autour
du centre-ville reconstruit Au cours des dernières années celui-ci en effet
concentré un grand nombre initiatives architecturales urbanistiques
patrimoniales ou festives Dans les discours des auteurs avenir de la ville
en termes de développement économique image de marque de cohé
sion sociale semble désormais suspendu celui de son centre
Il aurait donc eu un moment de rupture dans les représentations des
acteurs locaux pour le centre-ville reconstruit Or ces moments de rupture
représentent des moments propices pour la compréhension de histoire et
des configurations spatiales une ville comment sommes-nous passés
une réalité ignorance autre reconnaissance) Par quel processus et
sous action de quels acteurs le centre reconstruit a-t-il été réintégré dans
agenda local Les évolutions globales connu notre société apportent
certes emblée des éléments de réponse le changement du siècle qui
précipité dans le champ patrimonial une partie de architecture du XXe les
initiatives ministérielles entreprises dans ce sens ex mission Patrimoine du
XXe siècle) le passage du temps tout simplement qui transforme sentiments
et représentations Cependant si la comparaison avec autres villes recons
truites Caen Lorient Brest montre il existe des phénomènes conco
mitants observés pendant la même période le cas du Havre présente
importantes singularités il nous semble important de saisir
Dans cet article nous suivrons et nous analyserons le réinvestissement du
centre reconstruit par les acteurs locaux et nationaux Nous chercherons
mettre en rapport les stratégies locales avec les évolutions plus générales de
Pour une comparaison entre les politiques notamment touristiques de trois viles reconstruites
voir Gravari-Barbas Tourism policies in French Post -World-War-Reconstructed cities
Saint-Nazaire Le Havre and Lorient in Wöber ed). City Tourism 2002 Springer Vienne et
New York 2002 251-264 Maria Gravari-Barbas ANNALES DE OGRAPHIE 640 2004 590
la société contemporaine notamment les évolutions globales nationales et
internationales en termes de doctrines patrimoniales Après une présentation
du contexte de la reconstruction et de ses problèmes inhérents nous suivrons
évolution des prises de position des acteurs locaux Nous nous baserons
sur une analyse de la bibliographie existante sur le dépouillement des rapports
présentés dans le cadre de la ZPPAUP de la ville Art et Histoire et du
Patrimoine Mondial sur une dizaine entretiens avec des acteurs locaux
et secondairement sur des enquêtes de terrain auprès de la populaùon locale
Ce travail sur Le Havre se veut au-delà de la présentation monographi
que une contribution analyse et la compréhension des processus de
patrimonialisation Celle-ci été cernée comme un fait social que les pouvoirs
publics peuvent selon les cas plus ou moins orienter Rautenberg 2003)
comme un ensemble de mouvements de processus de procédures de mise
en patrimoine qui élisent des objets matériels symboliques au rang
objets patrimoniaux et qui dans le temps même de leur action ont des
dimensions sociales économiques et politiques La patrimonialisation est
ainsi pas seulement redevable un sentiment nostalgique égard un
passé Elle est toujours en tension avec le présent et elle obéit des consi
dérations et des besoins actuels Battegay 2003)
Tout en inscrivant dans cette perspective notre approche cherchera
montrer une part que le rôle des acteurs locaux notamment publics est
déterminant la machine produire du patrimoine peut ainsi se mettre
en marche sans elle soit alimentée en tout cas dans un premier temps
par la demande sociale autre part que la patrimonialisation est certes
une action volontariste mais pas toujours rationnelle et linéaire Elle ins
crit au contraire dans des processus appropriation espace et dans ce
sens elle se plie aux motivations successives des différents acteurs qui se
positionnent sur la scène publique Elle est ainsi le résultat de action croisée
de ces acteurs de leurs consensus de leurs tensions de leurs oppositions
de leurs conflits
épopée de la reconstruction réinventer la ville
Une reconstruction commencée sous le signe du con flit
Contrairement aux options choisies dans autres villes européennes
détruites par les bombardements au cours de la deuxième guerre mondiale
Varsovie Cracovie Dresde) Le Havre de même ailleurs que la plupart
des villes fran aises touchées par les bombardements telles que Caen
Lorient Cherbourg Brest Saint-Nazaire Royan... opté pour une
reconstruction selon un plan urbanisme moderne
Les premiers plans de reconstruction du Havre ont été élaborés dès
1941 bien avant le bombardement destructeur de septembre 1944 Dus
Félix Brunau ils ne modifiaient pas en substance ancien tracé des rues ni
les dimensions des blocs immeubles ni encore emplacement de hôtel
de ville Gargiani 1996 18) Patrimonialisat on et réaffirmation symbolique du centre-ville du Havre 591 Articles
En 1944 plusieurs initiatives prises par les anciens élèves et collabora
teurs de architecte Auguste Perret ont abouti la création de Atelier
de Reconstruction du Havre en vue de obtention de la direction du plan
de reconstruction de la ville En 1945 le Maire Pierre Voisin sollicité la
désignation par le Ministère de la Reconstruction de architecte en chef
Atelier Perret exercé un actif lobbying auprès du Ministère pour que le
Maître en soit désigné La même année 1945 Brunau été confirmé
urbaniste en chef de la reconstruction Auguste Perret quant lui été
nommé architecte en chef ce qui devrait priori correspondre une fonc
tion de responsable esthétique de la ville Son architecture devait théo
riquement accorder au plan de urbaniste en chef Gourbin 2001 En
réalité elle est imposée en effa ant le plan de Félix Brunau
La logique architecturale poursuivie par Perret soutenu par élite intel
lectuelle et par Etat été placée dès le départ sous le signe de opposition
avec les acteurs locaux et la population Perret un horsain expression
normande utilisée pour ceux qui ne sont pas du pays) envoyé au Havre par
le Ministère de la Reconstruction était pour la municipalité persona non
frata Tournant 1998 56 Le manque de soutien de équipe munici
pale équipe Perret privé la population locale du travail de médiation
nécessaire sur ce qui était en train de se faire Le non-dit la radicalité de
la reconstruction le conflit sourd dans lequel elle est déroulée ont cons
titué un terreau propice pour la lamentation la nostalgie la rancune
1.2 Une architecture tout confort
Perret âgé de 71 ans quand il est arrivé au Havre suivi de son Atelier com
posé de 22 architectes atteignait le sommet une brillante carrière
mencée dès le début du siècle Auteur de plusieurs bâtiments qui ont mar
qué histoire de architecture de la première moitié du XXe siècle il été
un des premiers architectes utiliser les qualités expressives et formelles
un nouveau matériau le béton Perret est un architecte qualifié de
moderne modéré Ses bâtiments combinent une architecture moderne
et une austérité classique un style qualifié de classicisme structurel Ville
du Havre 1995)
La reconstruction du centre du Havre est déroulée entre 1947 et
1965 Perret et son Atelier ont eu la responsabilité de la reconstruction des
150 hectares du centre-ville Perret également dirigé la des
monuments importants de la ville notamment de Hôtel de Ville et de
église Saint-Joseph fig l)
Le quartier Saint-Fran ois été le seul ne pas être reconstruit selon
un plan moderne On trouve hui un nombre relativement impor
tant de maisons antérieures au bombardement et la majorité des édifices
protégés au titre des Monuments Historiques fig Entouré de bassins
il se prêtait de toute fa on mal la mise en place de la trame architecturale
imaginée par Perret Gourbin 2001 45)
Kopp Baucher Pauly 1945-1953 France architecture de la reconstruction Paris 1980 592 Maria Gravari-Barbas ANNALES DE GEOGRAPHIE 640 2004
la réunion du conseil municipal du 26 septembre 1945 où le plan de
Perret est officiellement présenté aux citoyens architecte en chef
esquissé image de la ville reconstruite sous le signe de la rupture avec le
passé le passé est bien détruit nous ne pouvons le refaire
Ainsi Perret transformé le Havre en une ville monument aux espaces
auliques capables de se mesurer la grandiose métropole parisienne dont
elle est devenue la porte sur océan image du Havre pittoresque ville-
port de la province fran aise est trouvée dissoute dans une inspiration
puisée au sens de la grandeur et de la beauté de la culture fran aise
classique.. Gargiani 1996 19)
La reconstruction est faite selon une composition triangulaire monu
mentale fig qui effacé le parcellaire préexistant tout en adaptant au
tracé des rues qui pourtant été régularisé
Le plan de reconstruction de Perret ainsi doté Le Havre une des villes
fran aises les plus insalubres avant la reconstruction des attributs une
ville moderne rues larges aérées et baignées de lumière vastes espaces
urbains nouveaux équipements sportifs et culturels grands et confortables
appartements équipés de tout le confort moderne
Dans les années qui ont suivi la reconstruction et au moins aux
années 1970 le Havre nationalement projeté image de la modernité
Modernité architecturale certes mais aussi modernité du mode de vie dans ces
nouveaux appartements qui invitaient vivre autrement qui ont été ori
gine de la réinvention du quotidien et de évolution de espace domestique
et du mobilier Tandis que autres villes véhiculaient une image obsoles-
cence et de vétusté le Havre était censée être le prototype de la ville
moderne entièrement projetée vers un futur qui ne pouvait être meilleur
Se réveiller dans une ville reconstruite..
2.1 Du miracle économique de apres-guerre la crise
de la dés ndustrialisat on
La crise des années 1970 dramatiquement changé la situation La fin des
30 glorieuses provoqué entre autres des changements importants dans
la manière dont les Fran ais se représentaient la fois leur passé et leur
avenir Le futur devenu problématique fait du passé un refuge
réconfortant Plusieurs chercheurs ont mis en rapport émergence patrimo
niale des années 1970 et 1980 et les évolutions sociales culturelles et éco
nomiques qui marquent la France et les pays occidentaux pendant la même
période la désindustrialisation la décolonisation la crise de la modernité
Et tandis que les villes historiques soignaient leur patrimoine et devenaient
esthétiquement conformes et touristiquement commercialisables dans
les villes reconstruites encore neuves mais déjà vieillissantes commen aient
La modernité du Havre par exemple été exaltée dans un genre littéraire qui lui-même connu
un essor pendant cette période de après-guerre la bande dessiné La ville servi de décor
plusieurs albums Articles Patrimonialisation et réaffirmation symbolique du centre-ville du Havre 593
émerger des discours sur un urbanisme pathogène responsable des
problèmes sociaux et économiques elles affrontaient
Ces problèmes de représentation se combinaient en effet avec des pro
blèmes économiques et sociaux plus larges dont ailleurs ils découlaient
partiellement Après la prospérité du commerce de coton et de café la
fin du xixe et au début du XXe siècle de la construction des paquebots pen
dant les Années Folles de industrie pétrolière pendant les
glorieuses la crise et la désindustrialisation ont frappé de plein fouet Le
Havre incapable de concurrencer ses puissantes adversaires Anvers Rot
terdam ou Hambourg La perte de 5000 emplois industriels été com
pensée par aucune implantation nouvelle importante
La fermeture des grands sites métallurgiques comme Aistom et des évo
lutions liées aux usines Renault ont durement touché économie locale
Mais le choc principal était la fermeture en 1999 des Ateliers et Chantiers
du Havre industrie qui concernait plus de 2500 employés La fermeture
marqué la fin après pratiquement 400 ans histoire de activité la plus
ancienne et la plus profondément établie au Havre Le chômage la
récession la crise sociale ont marqué identité de la ville qui pendant des
décennies vécu en étroite symbiose avec son port Frémont 1997)
La fermeture des chantiers le glissement du port loin du centre-ville
le départ de activité portuaire de la ville ont désincarné la réalité portuaire
alors très présente dans la ville Le départ des navires est rajouté
la nostalgie pour la ville ancienne La nostalgie semble régner sans partage
et étale partout dans les rubriques rétro cultivées avec complaisance dans
tout périodique sur les murs des boutiques sur les présentoirs des cartes
postales Barot 1994 110)
La dématérialisation du port et du travail qui est lié privé la popu
lation locale un grand thème fédérateur pour reprendre les analyses de
Frémont 1997) le navire exprime des valeurs reconnues par plusieurs grou
pes socioprofessionnels la performance technique le savoir faire mais aussi
imaginaire outre mer une ouverture vers autres mondes Aucune
autre image locale porteuse valorisante fédératrice ne est substituée
2.2 La difficile acception locale de la reconstruction
La reconstruction très particulière et brutale pas été admise par les
habitants au plus profond eux-mêmes assimilation été très lente
péniblement vécue par presque deux générations avec toutes les nostalgies
qui résultaient un passé embelli lié aux transatlantiques fameux comme
le Normandie Une image passéiste complètement fausse empoisonnait la
ville ... La libération était assimilée sa destruction ... Les concerts
joyeux des cérémonies affectionnées ailleurs étaient très mal per us au
Havre Au jour anniversaire de la Libération on revenait inlassablement sur
les destructions les milliers de morts le drame Colliard 1998 71)
Le contexte de la reconstruction radicale moderne élaborée par un
horsain peut en partie permettre de comprendre le désabusement de la 594 Maria Gravari-Barbas ANNALES DE OGRAPHIE 640 2004
population locale Le boulevard Foch un des axes principaux de ordonnan
cement de Perret menant de Hôtel de ville vers la Porte Oce ne re le
surnom évocateur de Staline-allée tandis que Le Havre Stalingrad-
sur-mer était assimilée une ville du bloc de Est Ces commentaires
étaient inspirés la fois de austère architecture en béton et de équipe com
muniste qui gouvernée pendant presque 40 ans Le Havre la plus
grande ville communiste de France La couleur politique de équipe muni
cipale semblait imprégner ailleurs identité même du Havre en
juillet 1995 est le parti communiste qui symbolise la ville Barzman et
1996 14 amalgame entre équipe municipale et la ville était pas
entretenu uniquement localement mais aussi nationalement il été
tourné un film sur assassinat du prêtre Polonais Popiulescu est Le Havre
qui servi naturellement de décor représentant une ville de Est En
quelques années on est passé de image de la modernité prometteuse
image du confinement de la grisaille de la réaction
Les causes de la désaffection pour le centre reconstruit étaient pas uni
quement ordre esthétique La reconstruction avait également profondément
modifié la composition sociale des quartiers centraux Par sa qualité même
elle avait provoqué une forte differentiation de la valeur locative du parc
résidentiel et avait contribué de ce fait éviction de certaines couches de
population du centre-ville
Les populations jeunes avec enfants ayant des difficultés accéder aux
appartements modernes du centre reconstruit ont dû attendre les logements
sociaux qui ont été construits en ville haute ailleurs la qualité des loge
ments incité plusieurs propriétaires-bailleurs habiter dans leur logement
au lieu de le louer ce qui contribué la stabilité résidentielle et au
vieillissement de la population
Le développement démographique est donc principalement effectué
sur la ville haute fig 1) où habitat social pris dès les années soixante
le relais de la reconstruction Les phénomènes de ségrégation sociale entre
le centre reconstruit et la ville haute se sont accélérés pendant les années
1960 et 1970 par arrivée massive de nouvelles populations attirées par le
travail dans le port et industrie
Sur espace du centre ville reconstruit où vivaient avant la dernière
guerre 46000 habitants plus du quart de la population alors il plus
que 20000 le dixième de la actuelle Les reconstruc
teurs avaient pourtant prévu une capacité identique ils avaient réalisé
10000 logements ce qui avec les ratios de époque devaient permettre de
loger 40000 habitants
Les communistes accèdent au pouvoir en 1956 De 1959 1965 le pouvoir passe un maire
socialiste En 1965 est élu le communiste René Canee auquel succède André Duroméa En 1977
apparaît un jeune concurrent Antoine Rufenacht issu du milieu de la grande bourgeoisie protes
tante qui avait contribué au dynamisme de la ville au xixe et au début du xxe siècle Il sera élu
maire en 1995 Jacono 1996 143-144)
En 1963 installe au Havre une Usine Renault Au plus fort de son activité usine compté
11 000 employés En 1965 sont entrepris des travaux extension portuaire activités qui requièrent
une main uvre importante Articles Patrimonialisation et réaffirmation symbolique du centre-ville du Havre 595
Le changement démographique été accompagné par des changements
occupationnels et fonctionnels depuis la fin des années 1970 le poids
commercial du centre-ville dans agglomération havraise été divisé par
quatre alors que les surfaces commerciales de celle-ci gagnaient près de
43000m2 Malgré la construction récente de nouvelles surfaces commer
ciales et arrivée enseignes nationales dans le centre-ville celui-ci est un
espace relativement délaissé avec tout ce que ceci implique au niveau de
son animation Jacono 1996 138)
Si donc le centre avant-guerre présentait dans certains quartiers des
densités excessives sa dédensification après la guerre lui fait perdre cette
animation centrale des années trente qui semblent alimenter toujours une
certaine nostalgie pour Le Havre avant-guerre
Cachez ce centre que je ne saurais voir
3.1 action de la municipalité de gauche
Malgré amalgame entretenu par opposition municipale la reconstruction
du Havre est pas due équipe communiste En 1956 au moment où
celle-ci accédé aux commandes de la ville la reconstruction était achevée
aux trois-quarts équipe communiste est ailleurs resté longtemps insensible
aux charmes de architecture Perret au début des mandats communistes
cette architecture incarnait encore une modernité triomphante par définition
peu susceptible de susciter des tendances patrimonialisantes dans les années
1970 et 1980 les acteurs locaux ont dû faire face des problèmes plus
importants la désindustrialisation les problèmes du port la montée du chô
mage Dans les deux cas la situation était pas propice la patrimonialisation
Dans ce contexte les premières initiatives de patrimonialisation viennent
de la part de Etat avec par exemple inscription de église Saint Joseph
sur la liste complémentaire des monuments historiques dès 1965 un an
seulement après sa consécration
Selon plusieurs acteurs le patrimoine était pas dans les priorités de
équipe précédente équipe communiste] qui était plus sociale plus pré
occupée par le problème de quartiers Briot entreden 2003 Celle-ci avait
pas non plus des visions de développement économique ou touristique
liées cette architecture Plus préoccupée par le maintien des emplois elle
acceptait difficilement que le patrimoine et encore moins le tourisme puis
sent remplacer des vrais emplois en dur dans industrie ou les chantiers
navals ailleurs dans les années 1980 peu expériences témoignaient
favorablement dans ce sens échelle nationale ou internationale
Sans vouloir schématiser des situations certainement beaucoup plus complexes on aurait ten
dance dire que analyse autres mandats communistes en France tel que celui par exemple
du Mans témoigne de la même réticence des acteurs locaux exploiter le filon patrimonial et
touristique dans un but de développement économique Ces secteurs sont traités comme subal
ternes ou secondaires comparés aux secteurs économiques durs Maria Gravari-Barbas ANNALES DE OGRAPHIE 640 2004 596
Illustration non autorisée à la diffusion
Source -Ville du Havre Conception Gravari-Barbas Réalisation Monnier CARTA
Fig Le centre-ville reconstruit du Havre Périmètres de protection localisation des mo
numents historiques espaces de projets en cours
The rebuilt city centre of Le Havre Protection zones historical monuments and pla
ces of current developments
Malgré donc la vague patrimonialisatrice qui touche la France au
début des années 1980 il faut attendre la fin de la décennie pour que des
évolutions dans ce sens observent au Havre Parmi les indicateurs du
changement on peut retenir les publications de vulgarisation cherchant
donner les clés de lecture de architecture Perret8 Si cette architecture sus
cite dès les années 1980 des travaux scientifiques importants mémoires
thèses il faut attendre la fin de la décennie pour une publication
Architectures au Havre insère la reconstruction dans continuité archi
tecturale et urbanistique qui étend de 1840 nos jours Cremnitzer
1988)
on examine les publications portant sur architecture Perret on constate en effet trois
types de références regroupés autour de trois périodes différentes La première est celle qui suit
les débuts de la reconstruction et qui achève avec elle Il agit essentiellement de publications
portant sur les aspects techniques et architecturaux de la reconstruction La deuxième correspond
aux années 1980 et regroupe des publications scientifiques ou esthétiques pour la plupart des
travaux de mémoires ou de thèses La troisième finalement inaugure au milieu des années 1990
et correspond la période émergence du patrimoine Perret On trouve les premiers ouvrages
de vulgarisation les publications de inventaire des catalogues exposition des guides
uvre de Perret est plus présentée comme une épopée moderne comme était le cas lors de
la reconstruction mais comme un patrimoine

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.