Détruire Détroit. La crise humaine comme produit culturel / Destroying Detroit. Urban crisis as cultural product - article ; n°607 ; vol.108, pg 277-299

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1999 - Volume 108 - Numéro 607 - Pages 277-299
L'agglomération de Détroit présente, sous une forme caricaturale, l'opposition classique entre un centre déprimé aux paysages dévastés, habité par des populations pauvres et noires, à des « banlieues » aisées, blanches et dynamiques sur le plan économique. Des explications sont fournies par la géographie économique, mais la géographie culturelle présente des clefs pour comprendre pourquoi les Blancs ont délaissé — et délaissent encore — le centre. L'analyse de leurs comportements conduit à mettre l'accent sur le rôle des prophéties autoréalisatrices dans la production de l'espace urbain, et sur les difficultés épistémologiques relatives à la définition de l'objet de la recherche — ici le concept de « ville ».
Destroying Detroit. Urban crisis as cultural product.
Detroit is characterized by a classical dichotomy between the ruined landscape of a depressed downtown, mainly black and poor, and the economic success of the white and wealthy suburbs. In order to explain this phenomenon, economic geography provides some insights, but cultural geography leads to a better understanding of the reason why the white middle class has flown from the city of Detroit and still hasn't returned. Analyzing suburbanites' behaviors, the paper considers self-fulfilling prophecies which seem to play an important role in the production of urban space. The definition of the subject matter of this research (the « city ») also raises interesting epistemological questions.
23 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1999
Lecture(s) : 71
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins