Le chocolat a-t-il des vertus thérapeutiques ? - Conférence Louis ...

Publié par

Le chocolat a-t-il des vertus thérapeutiques ? - Conférence Louis ...

Publié le : lundi 11 juillet 2011
Lecture(s) : 112
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Conférence Louis Pasteur
Jeudi – 5 octobre 2006
Château Pécauld (Arbois-Jura)
(19h00 à 21h00)
Le chocolat a-t-il des vertus « thérapeutiques » ?
Le programme Franc-Comtois de la Fondation Science & Culture Alimentaire de l’Académie des
Sciences (programme Louis Pasteur, innovation, alimentation-santé) propose un cycle de conférences
trimestrielles en lien avec l’alimentation-santé. Ce programme est soutenu par le Conseil Régional de Franche-
Comté.
Objet de gourmandise, de satisfaction, le chocolat est lié à une idée de récompense. C'est un cadeau que l'on
s'offre ou que l’on offre pour une pause plaisir. Sa consommation, sous l’angle plaisir, provoque une sécrétion
d'endorphines à l'effet euphorisant
et calmant proches de l'opium. Son action psychologique n'est plus à
démontrer mais son action thérapeutique laisse parfois interrogatif le gourmet.
Si autrefois l’usage du chocolat en produit pharmaceutique était très développé (on vendait des mélanges
chocolatés aux propriétés médicinales), celui-ci a fortement régressé. Au siècle dernier, on trouvait dans les
publications des terminologies évocatrices quoique complexes : le chocolat "anthelminthique" de Vandamme
avec huile de croton, calomel, sucre et pâte de cacao, le chocolat purgatif et même le chocolat antivénérien.
Le chocolat contient en effet des substances chimiques toniques dont les principales sont la théobromine, la
caféine, la phényléthylamine et sérotonine qui stimulent le système nerveux central, améliore les performances
musculaires et les réflexes, lutte contre le stress et les états dépressifs.
Elles ont un rôle dynamisant et euphorisant.
Les effets toniques et antidépresseurs du chocolat observés ou ressentis ont-ils des bases scientifiques ?
Le chocolat contient en plus des nutriments énergétiques (glucides, matières grasses, protéines), des composés
actifs :
- de la théobromine (600 mg), alcaloïde stimulateur du système nerveux central et stimulateur cardiaque.
- de la phénylethylanine (20 mg), substance "psycho-stimulante" qui a un rôle de neurotransmetteur et d'anti-
dépresseur.
- de la caféine (70 mg), alcaloïde qui a des effets tonifiants.
- de la serotonine (3 mg), neurotransmetteur antistress.
La conférence Louis Pasteur a pour objectifs :
-
d’expliquer les étapes de la fabrication des chocolats, de la cabosse au produit gourmand.
-
d’exposer l’état les connaissances sur les propriétés thérapeutiques des fruits du cacaoyer.
-
d’échanger entre consommateurs et experts, sur les vertus gourmandes et thérapeutiques du chocolat,
au regard des connaissances actuelles.
-
de déguster quelques gourmandises…
Elle sera animée par Sébastien ROUSTEL (ISBA-ENILBIO) et
Michel BAREL
Directeur de recherche au CIRAD (Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le
Développement), Michel BAREL est Expert international en technologie post-récolte pour le cacao et le café.
Il
est Membre de l'Académie française du Chocolat, Chevalier Honoris Causa de la Confrérie des Chocolatiers de
France.
Vincent PEPIN
Chargé de production chez Barry-Callebaut (n°1 mondial du chocolat). Vincent PEPIN assure depuis plus de 12
ans le développement et le suivi des produits issus des fèves de cacao pour ce groupe. Il est auteur de plusieurs
articles sur la fabrication du chocolat.
Edouard HIRSINGER
Chocolatier de père en fils depuis 4 générations, Edouard Hirsinger a obtenu le titre très envié de Meilleur Ouvrier
de France en 1996 dans la catégorie « Chocolatier, confiseur ». Il exerce sa passion à Arbois (Jura).
Contacts :
-
Sébastien Roustel – ISBA/ENILBIO de Poligny – Tél : 03 84 73 76 76
-
Sylvie Morel – Maison Louis Pasteur d’Arbois – Tél : 03 84 66 11 72
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.