L'origine du nom de faucilles - article ; n°103 ; vol.19, pg 26-41

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1910 - Volume 19 - Numéro 103 - Pages 26-41
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 1910
Lecture(s) : 40
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins

Lucien Gallois
L'origine du nom de faucilles
In: Annales de Géographie. 1910, t. 19, n°103. pp. 26-41.
Citer ce document / Cite this document :
Gallois Lucien. L'origine du nom de faucilles. In: Annales de Géographie. 1910, t. 19, n°103. pp. 26-41.
doi : 10.3406/geo.1910.7914
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1910_num_19_103_7914GIONALE OGRAPHIE
ORIGINE DU NOM DE FAUCILLES
FAC-SIMILE PL II
est-ce que les Faucilles Il est pas nécessaire de consulter
des ouvrages bien anciens pour trouver des définitions comme
celle-ci Faucilles Les Section de la dorsale européenne qui unit
le Plateau de ngres aux Vosges méridionales Elle forme un arc de
cercle de là son nom allant de Ouest Est et une hauteur de
400 500 mètres
En réalité entre les Vosges et le Plateau de ngres il ni
chaîne dorsale Le plateau lorrain élève lentement vers le
Sud une altitude moyenne de 400 m. dans la région des
sources de la Meuse et du Madon La cuvette où se rassemblent les
premiers affluents de la Saône été plus affouillée par le travail des
eaux Des tassements déterminés par de nombreuses fractures en
ont abaissé le niveau 200 environ Mais nulle part il
là de dénivellation importante ni plus forte raison obstacle
Les roches cristallines des Vosges disparaissent vers Plombières
sous le manteau sedimentaire les grès qui les recouvrent abaissent
rapidement vers Ouest Seuls les calcaires du Trias forment au-
dessus eux un léger ressaut Quant au Plateau de ngres il se
prolonge régulièrement vers le Nord par les plateaux calcaires qui
accompagnent la rive gauche de la Meuse
Le nom de Faucilles est tout aussi inconnu dans la région que la
chaîne laquelle il devrait appliquer Et on se demande où il
peut provenir et quelle peut en être la signification Faucilles
dit-on généralement explique par la forme circulaire de la chaîne
Mais encore une fois il pas là de chaîne est répondre la
question par la question
Ce est pas en examinant de mauvaises cartes on peut résoudre
ce petit problème Les noms géographiques ne doivent pas <4re traités
autrement que ceux du vocabulaire ordinaire Pour savoir ce ils
GR GOIRE Dictionnaire encyclopédique Histoire de Biographie de
Mythologie et de Géor/rapide Nouvelle édition Paris 1888 732 ANNALES DE GlîOt.P.APHIE 103 TOME XIX PL 11
FRAGMENT DR LA CARTE DE FRANCHE-COMT Dl T1SSOT 1624
Grandeur do orisinal DU NOM DES FAUCILLES 27 ORIGINE
signifient et où ils viennent il faut rechercher sous quelle forme ils
apparaissent abord1
Avec celte orthographe Faucilles le nom se trouve pour la
première fois dans la notice qui accompagne la carte de la Gaule de
de Mercator dans édition donnée par Jodocus Hondius.enloOG
Mercator était venu en Lorraine pendant été de 1564 appelé sans
doute par le duc Charles III pour dresser la carte de ses tats Aidé
un de ses fils Barthélémy qui acheva le travail il avait dessiné une
grande carte du Duché bien supérieure par ses dimensions et son
exactitude la première ébauche de la Lorraine introduite par Wald
seemüller dans son édition de Ptolémée de lo Elle ne fut publiée
en 1585 par Mercator lui-même dans le premier fascicule de son
Atlas Cette carte porte Voge.ms Mons sur les montagnes qui séparent
la Lorraine de Alsace et sur la partie méridionale des Vosges entre et Franche-Comté Il est pas question de Faucilles Apres
la mort de Mercator et celle de son ils Rumold qui avait continué
sans pouvoir achever entreprise paternelle les planches furent
vendues aun graveur Amsterdam Jodocus ou Judocus Hondius de
Hondt) qui compléta la collection et en donna en latin et en fran ais
plusieurs éditions Tout en respectant les indications très sobres que
Mercator avait placées au dos des caries il voulut imitation de ce
avait fait Ortelius dans son Tlieatrnm Orbis ajouter de véritables
notices descriptions sommaires des régions représentées emprun
tées aux différents auteurs qui avaient écrit sur elles Ce travail de
compilation comme il nous apprend dans la préface fat con son
beau-frère Montanus Van den Bergh est donc Montanus qui
rédigea la légende de la carte de la Gaule où se trouve pour la pre
mière fois le nom de Faucilles Voici le passage Vogesus Galli
Mons sari lib de bello Gallico Lucano Lib Piin et aliis Vocetus
vel Vocetms corrupte dicitur apud Taciturn lib Historia et alibi ut
jam doctis viris nolatuin Alpium nomine Strabene describitur
lib Hodie Mont de Faucilles alijsque nomenclaturis indigetatur
Separat Burgundiam Alsatiamque ab Lotharingia.
Je dois tous mes remerciements deux collaborateurs qui ont aidé dans
ces recherches Mr JEAN DENUCE consulte pour moi Anvers Bruxelles et
Londres les éditions de et ëè qui ne se trouvent pas Paris et
Mr LUCIEN FEI VHE professeur au Lycée de Besan on mis très obligeamment
moa service sa parfaite connaissance de histoire de la Franche-Comté
Voir KBACU La Carte de Lorraine sous le duc Charles III Gérard Mer
cator Hans van Scialle Tiuerr Alix Reoue de Geographie XLIII 1898
321-333)
GrERAiiDi Atlas sive rap/ucse Meditationes de Fabrica mundi
et fa ricati Excusuni in dibus Judoci Hondii Amsterodami 1606 sur cette 28 OGRAPHIE GIONALE
Montanus avait-il trouvé ce nom de Faucilles La suite de la
légende de la carte de la Gaule permet de répondre facilement Elle
renvoie en effet Ortelius auteur de la grande collection de
cartes qui commen paraître Anvers en 1570 sous le nom de
Theatrum Orbis entreprise analogue celle que préparait
déjà Mercator cette époque mais de moindre valeur car Mercator
se proposait de rectifier les cartes existanles tandis Ortelius les
reproduisait sans rien changer Aun de permettre au lecteur de
retrouver facilement les noms anciens sous les noms modernes et
réciproquement il mit la fin du volume une table intilulée Antiqua
regionùm. nomina sorte de dictionnaire géographique en deux par
ties noms anciens et leur traduction moderne noms modernes et
leur équivalent ancien Cette table dans les premières éditions est
tout fait sommaire Elle avait été rédigée très rapidement par un
de ses amis Arnoldus Mylius Van der len) après des fiches ou
des carnets il lui avait remis contenant des notes recueillies au
cours de ses lectures1 Il est pas fait mention des Faucilles dans
les éditions antérieures ln73 le mot Vogesus figure que
article consacré la Meuse Mosa flu exVogeso originem träbens.
De Maese Mais en 1573 Ortelius revoit lui-même cette liste et la
complète Elle porte le titre de Synonimia locorum geographicorum
substitué dès oli Antiqua regionùm. On trouve les
mentions suivantes YOGESUS wons Galli Mont de Fauciles Pineto
VOGESI moniis pars ea unde Moselia fluvius oritur Kratzer Ex libello
manuser ipi Magm Grube in quo Rhenum describit Et dans la
indication on collé ensuite une bande portant dispensis Cornelij Nicolai Ams-
terodami 1606) 132 Bibi Royale de Bruxelles Van Hul nem 14349 Le tra
ducteur de édition fran aise de 1609 Bibi Nat. Section des cartes Ge DD 2014
cet exemplaire porte le frontispice de édition latine de 1607 dit Mont des Fau
cilles 132 11 également ajouté la mention Faucilles en deux endroits de
la légende au dos de la carte de Lorraine partie méridionale Lu Moselle sort
du Mont Vogesus ou des Faucilles nonloing des courses sic Arar peu au-dessus
du Village Bussans. Le mont Vogesus ou Faucilles produit aux Vallées de
Lebery argent pur mais non beaucoup. 15 Mont des Faucilles au lieu
de Mont de Faucilles passé ensuite dans les éditions latines
Ceci résulte de épître AuKOLDUs MYLI OUTELIUS imprimée en tête de la
table Rogatus abs te mi Abrahame occupatiore jam aliis quam ut huie Indici
conscribendo vacare posses etsi aliis quoque tamen pro mutua inter
nos amicitia ea qu jampridem ex variis Auctoribus de propriis locorum nomi-
nibus collecta in variis schedis apud te habebas lubens in ordinem redegi.
Ce renseignement est emprunté SAK Mosa pro luit ex Monte Vosego
qui est in finibus Lingonum De hello gallico IV 10 l. Vosegus est la veritable
le on des manuscrits et non Vogesus
La Sinonimia est précédée dans édition de 1573 une nouvelle épitre de
MYLIUS Elle commence ainsi Cum indicem hune quem antea rogatus abs te
mi Abrahame satis tumultuarie confuseque pro racione ocii quod mihi tune
temporis suppeditabat ex tuis schedis conscripseram multo auctiorem in melio-
remque ordinem tua opera redactum cernerem non potui non studium diligentiam-
que tuam probare. ORIGINE Dû NOM DE FAUCILLES 29
partie moderne Mont de Fauciles VOGE.SUS MONS unde Mosa turnus
originem sumu Pinetus
Ainsi Ortelius traduit en 1573 Vor/e us mons par Mont de Fauciles
et non de Faucilles) et cette identification est attribuée Pinetus
Ce Pinetus est certainement écrivain franc-comtois du Pinet de
Baume-les-Dames Il est mentionné dès 1570 dans le Theatrum Orbis
Ortelius comme étant auteur de ouvrage intitulé Plantz Pour-
traitz et Descriptions de planeurs villes et forteresses tant de Europe
Asie et Afrique que des Indes et terres neuves. Lyon 1564 in-fol.)2
Il publié également outre un certain nombre ouvrages de polé
mique religieuse Historia plantarum Earum Imagines Nomenclaturas
Qaalitates et Natale Solum. Lyon 1561 in-8 Lhistoire du Monde
de Pline Second. Le tout fait et mis en Fran ois. Lyon 1562
vol in-fol. Commentaires de André Matthiolus médecin Se-
nois sur les six livres de Pedacias Dioscoride Anazarbeen de la matière
médicinale Traduits de Latin en Fran ois. Lyon 1566 in-fol. ai
cherché avec soin le nom de Fauciles dans ces érents ouvrages et
je puis affirmer il ne trouve pas Il est question une
seule fois des Vosges est dans la traduction de Pline propos du
sapin Voici le passage Et certes il de fort bon bois de sapin es
Ce MAGNUS Gi UBEuus est mentionné ailleurs par OKTELI comme étant
auteur un ouvrage en prose sur le Rhin carminé descripsit lihenum
fluvium Bernhardus Mollerus eundem Magnus Gruberus soluta oratione
Légende au dos de la carte de Germanie. Malgré les recherches faites je ai pu
retrouver la trace de ce manuscrit ni savoir qui était ce GHUIIEH Kratzer est ici
évidemment une faute pour Kratzen nom allemand du Gresson sommet qui
domine en effet une des sources et on peut dire la principale source de la
Moselle Voir STOFFEL Dictionnaire topor/raphique du département du
Haut-Rhin Paris 1868 aux mots Kratzen et Cresson
Antonins Pinetus Gallica lingua descripsit et Iconibus exhibuit quamplu-
rimas ut titulus habet tan Europ quam Afric Asi et Novi orbis Regionùm
Urbium Oppidorumq Tabulas Au dos de la Mappemonde du Theatrum Iré éd.)
On sait peu de choses de DU PINET Il signe en 1562 sa traduction fran aise
de PLINE ANTOINE nu PINET seigneur de Norroy GOLL son compatriote nous
apprend dans ses Mémoires historiques il était né Baume-les-Dames 11 était
mort lorsque parut en 1566 la 2e édition de la traduction de PLINE ouvrage
reveu dit le titre. par le dit sieur un peu avant sa mort Les auteurs de
La France protestante éd. 854-863 se sont demandé il était le même
un ANTOINE PIGNET en correspondance avec CALVIN qui publia en 1539
Genève une étude sur Apocalypse est probable CALVIN appelle PIGN US
mais lui-même signé son Historia Plantarum PIN US En tous cas on ne trouve
aucune mention de PIGNET ou DU PINET entre 1543 2e éd de ouvrage sur Apoca
lypse et 1561 cette date DU publie Lyon son Historia Plantarum
puis successivement en 15621a traduction de PLINE en 1564 les Plantz Pour-
traitz... en 1566 la traduction du Commentaire de MATTHIOLE sur DIOSCOKIDE
Entre temps il donne deux ouvrages de polémique La Conformité des Enlises
réformées de France et de glise primitive 1564 et Taxe des parties casuelles de
la boutique du pape 1564) signé de ses initiales seulement On lui attribue
encore dans La France protestante Les secrets miracles de nature... par
LEVIN LEMNIUS traduits en fran ais Je ne connais une édition de cet ouvrage
imprimé Lyon en 1566 chez Jean Frellon il est anonyme Le troisième 30 OGRAPHIE GIONALE
Alpes et au mont Apennin aussi a-il en Savoye en la Gaule au
mont de Jura et es montaigne qui séparent sic le Balliage amont
du conté de Bourgoigne avec la duché de Lorraine II écrit en
marge en face de Jura ce sont les montaignes de Saint-Claude
et en face de montaigne qui séparent le Balliage amont. Mons
Vogesus Il est très curieux de constater que du Pinet ayant tra
duire Mons Vogesus emploie ni le mot Vosges ni le mot Fauciles
mais se sert une périphrase
Si ce nom Fauciles pas été emprunté un ouvrage imprimé
de du Pinet peut-être a-t-il été un manuscrit Onne connaît aucun
manuscrit de du Pinet et Ortelius cite généralement les manuscrits
où il puise Peut-être a-t-il personnellement connu du Pinet et tran
scrit un renseignement oral Mais du Pinet était mort en 066 et Orte-
lius introduit en 1573 dans sa Synonimia la mention de Fauciles
Il donc presque certitude que la référence est inexacte Mais com
ment arriver la rectifier
Ortelius reproduit sans changement le passage relatif aux Vosges
dans édition du Theatrum de 1574 Mais en 1578 il publie la Syno
nimia considérablement augmentée en un volume part Voici ce
on lit dans cette nouvelle rédaction VOGESUS Galli mons sar/
ex quo Mosa pro fluit Mont de fauciles dicitur Pineta Separat Bur-
rïundos Lotharingis atque Elsatiam ab ipsis Lotharingis ut habet Lupa
nus in suis Commentariis in Taciturn VOGESI Montis ea pars unde Mo
sel fluvius oritiir Kratzer quod habeo ex libello manuscripto
Magni Grube in quo Rhcnum describit in Lotharingi corographica
tabula su et impensa ducis Joannê Scyllio accurate descripta video
hune tractum Estaye Gallice et Auff der Stay Germanice appellavi
ibidemque nihil pr ter Asaram herbom provenire miki idem Scy Uius les
tatus est Proximè sunt montes Ballons dicti Ce passage été repro-
livre ou tome des pitres illustres composées en espagnol par don ANT I- GUEVARE
trad en fran ais surla version italienne de don ALPHONSE LLLOA... Lyon 1560
Je ai pas trouvé cet ouvrage mais il est facile de assurer dans GUEVARA il
est fait aucune allusion aux Vosges Les lieux communs de la sainte cri
ture MuscüLus trad en fran ais Genève l;m Je ne connais pas cet
ouvrage qui ne pourrait être en tous cas une publication posthume et ne doit
pas avoir de rapports avec la géographie Au reste il est infiniment probable
OitTELius ne connaissait que les deux ouvrages de DU PISET il utilisés
les Plantz Pourtraitz. et la traduction de PLINE
histoire du Monde de Pline Second... Lyon 1562 616 La 2e édition
rLyon 1566 616 reproduit le même passage On seulement ajouté dans
la marge après Vor/e us montaignes de Vauge
ABHAHAMI ORTELU An verpian Synonimia Geograp dca Antverpi Ex Offi
cina Christopheri Plantini... 1578 in-4
üavr cité Estaye est le Chasreau de Estraye de la carte de Lorraine
ite MEKCATOH Ce nom diversement orthographié est longtemps perpétué sur les
cartes La carte manuscrite des IIautes-Chaurnes des Vosges de THIERRY ALIX
dont il sera question plus loin nous montre aux sources de la Moselle un mon
ticule surmonté un château avec inscription Ch;iu estaye Dans son Dénom- ORIGINE DU NOM DE FAUCILLES 31
duit sans modifications importantes dans les deux éditions très aug
mentées que fit paraître Ortelius en 1587 et 1596 sous le titre de
Thésaurus i/eographicus
Ortelius continue en 1578 attribuer le nom de Fauciles du
Pinet mais il mentionne en outre un renseignement emprunté
Lupanus et une carte de Lorraine de Sebille il eue sous les yeux
ouvrage de Lupanus auquel il est fait ici allusion ne contient
rien de plus au sujet des Vosges que ce puisé Ortelius1 mais
la mention de la carte de Sebille est beaucoup plus intéressante
On vu queMercator avait dressé en 156i une carte de Lorraine
Exécutée en quelques mois été elle était pour les frontières mon
tagneuses surtout beaucoup trop sommaire autre part le comté
de Bitche et autres territoires réunis depuis la Lorraine figu
raient pas Aussi le duc accueillit-il ou provoqua-t-il les offres un
compatriote Ortelius Hans van Sebille qui vint en Lorraine en 1573
et commen dresser une carte nouvelle Les comptes des dépenses
laites par Sebille pour ce travail sont conservés aux Archives de
Meurthe-et-Moselle et permettent de suivre facilement son itinéraire2
Le mai il est Rambervillers le pinal le Remiremont
ou il reste au Du au 10 il va au Thillot Château-Lambert
Saulxures Il passe ensuite le col de Bussang et remonte le long du
versant alsacien au Donon Schille revint encore Nancy en
ö-ê êï le luerne .Y AUX écrit 119 La Moselle prend source prin
cipale dcinye lieue au-dessus du village de Bussans. au pied une roche
appelée communément le clia.stea.u Estaye. Voir BOY Les umei
Vustli .. Paris-Na.iicy il beaucoup discute sur ce ch tea/u
Eylayc On a.prétendu une orteresso avait été élevée là par les Romains sur la
vaie romaine reliant Metz Baie et passant aa col de Bussang De orteresse il
jamais eu trace en cet endroit et existence de la voie romaine est rien
moins que prouvée Mais il avait là un chemin très anciennement fréquenté La
section de la commune de liussang sur laquelle ouvre le passade porte le nom
le Taye a-t-il une relation entre Taye et Estaye. Cela semble probable Mr BOY
rite uri procès-verbal abornemenfc de 1û99 où il est question du lieu ou on dit
avoir CLI nii chasfceau du nom de la Taye Le col de Bussang appelle indiffé
remment ilans les anciens textes Pertuis Estaye Pertuis de Täys Trou de
Taille AU sujet de cet Asan dont SCHILLE avait signalé la présence au col de
liussang M.1 MAGNIN bien voulu me transmettre les renseignements suivants
Il agit -idemment de Asan europseum de LINN La figure en donne DU
PINE dans son Historia Planiarum 17) correspond très exactement cette
plante Elle été signalée ailleurs par FK K.IHSCHLEGEH dans sa Flore Alsace
li ti romme se rencontrant dans la vallée de la haute Moselle -Maurice
Saulxui etc Mais VAsanim est une plante de sous-bois de lieux ombragés
n.as itnr in urnbrosis montibus disait déjà DU PINET où il faut conclure que
ni/ul pr ter ne veut pas dire il croît que Asarum mais il croît
rien intéressant que VAsarum était en effet une plante très réputée très
chée dans la médecine autrefois ce qui explique que SCIIILLE et OUTELI
aienb mentionnée
Gomelii Taciti ïïà Libros XVI qui exstant VINCENTU LUPANI Annota-
liones Lutcti Ex Officina Roberti Stephani 1556 in-12 63
Ils ont été signalés par BOYE Qualis vir et scriptor exstiterit Th Alisius
anceu 1S!)8 83 Mr AUEHHACH les analysés art cité 331-333 32 OGRAPHIE GIONALE
1574.11 était en 1575 quand Ortelius vint lui-même Ce dernier fit
en effet pendant été de 1575 un voyage dont il publié le récit en
1584 11 raconte il vit Nancy Sebille qui lui fit visiter la cita
delle Ils allèrent ensemble Saint-Nicolas mais Ortelius ne poussa
pas plus loin et revint par Metz se dirigeant sur Francfort3 est évi
demment Nancy il examiné la carte de Sebille qui jamais
été publiée et dont original est perdu est probablement Sebille
aussi qui lui parlé des Ballons De toute fa on son attention été
attirée sur la région montagneuse voisine des sources de la Moselle
que Sebille avait parcourue et cette occasion il ne parle plus de
Fauciles Ce est pas une preuve mais est une assez forte présomp
tion que le nom avait pas été prononcé et ne figurait pas sur la
carte
En 1585 Mercator sans autorisation du duc publie sa carte de
Lorraine en deux feuilles On fut très mécontent Nancy de cette
publication qui ne tenait même pas compte des acquisitions nouvelles
Et ceci est une preuve que la carte de 1585 est simplement la repro
duction du dessin de 1564 Il aucune raison de supposer que
Mercator ait rien emprunté Sebille qui mourut peu de temps après
1575 Ortelius empressa de reproduire la carte de Mercator en la
réduisant une feuille 1587) et suivant son habitude il imprima au
dos une notice Il fait aucune allusion au mont de Fauciles
Itinerarium per nonnullas Gallise elgic partes ABBATTAMI ORTELU et JOANMS
VIVIANI ad GEPARD MERCATOUEM cosmographum Antverpi Ex Ofûcina Christo-
phori Plantini 1384 in-S
Ibid. 41
expression dont se sert ORTELIUS In Lotharingi corographica tabula.
video hune tpacfcir i. pourrait faire supposer il était en possession de la carte
de SCHILLE au moment où il écrivait Mais cela est peu probable La carte de SCHILLE
ne paraît pas avoir été terminée et ORTELIUS toujours mentionnée dans les
catalogues de cartes insérés dans les éditions du Theatrum comme inédite il
avait eue entre les mains il aurait sans doute utilisée pour son Théâtre Or il
fait graver de carte de Lorraine en 1587 après apparition de la carte de
MERCATOH 11 semble bien il reproduise dans le passage en question une note
prise Nancy
Le témoignage de THIERRY ALIX président de la Chambre des Comptes de Lor
raine est ailleurs formel Il dit en tête de son Dénombrement Je représente
Vostre Altesse la copie imprimée de la Charte géographicque de cestuy son duché
de Lorraine que RARD MERCATOR géographe et mathématicien très renommé
dressa du commandement icelle sont vingt-cinq ans ou environ estant le pro
totype escrit et tiré fort indasfcrieuseinent et subtilement de sa main demeuré au
cabinet de Vostredicte Altesse et estimois que sans permission il deust passer
la publication Recueil de Documents sur Histoire de Lorraine XV Nancy
1870 9.
Voir également THIERRY ALIX ouvr cité 137-138
La carte de Lorraine OpTELius en une feuille porte la date de 1587 et
certainement pas para avant 11 est facile ailleurs de se rendre compte elle
est une copie de celle de MERCATOR Un certain nombre de maladresses le
prouvent Par exemple une localité entre Nancy et Frouard porte le nom de
Champigneulle Il est écrit sur deux lignes sur la carte de MERCATOR et coupé
ainsi Champigne-ville Le graveur OinELiua simplement copié Champignc

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.