Exportation des pailles en sol crayeux

Publié par

Exploitant à Saint Jean sur Moivre, Marcel Estienne a rédigé ce dossier afin de transmettre un certain nombre d'informations aux lecteurs de la Marne Agricole.
Comprendre i Un entrepreneur digne de ce nom doit avoir tous les éléments de connaissances en sa possession pour prendre de bonnes décisions. C'est bien sûr le cas des agriculteurs. Sur le dossier Paille, quelques-uns n'ont pas l'impression d'avoir toujours des conseils très objectifs. Un agriculteur a donc, par lui-même, après un an d'investissement souhaité faire part de ses recherches afin d'alimenter le débat et pour que chacun soit maître et conscient de ses choix.
Publié le : jeudi 5 janvier 2012
Lecture(s) : 69
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
e composés chimiques patience.Le Soleil, le Vent ceux qui nous attendent demain, toute ou partie des pailles du par la paille est également inté- le contexte également, raréfac- retour à la terre ? ressant. La question est : est-ce et les Pailles… tion des énergies fossiles, pres- rentable ? Qui porte ces outils ? ...ont un point commun, se sont sion écologiste en hausse, Contexte Qui bénéficiera de la valeur des énergies renouvelables et au rieurs et deux autres projets de réduction importante et obliga- Notre département a toujours ajoutée ? Les projets marnais et vue des nombreuses études de moindre envergure seraient à toire de l’utilisation des produits été un novateur, régionaux sont-ils compatibles gisement paille, communiquées l’étude. Le projet CIMV quant à phytosanitaires et très grande prêt à développer des filières, à et suffisamment sobres en via Internet, on pourrait en lui, doit se monter et fonction-incertitude sur le prix de nos la veille des développements de volume de paille pour ne pas déduire quelles auraient encore ner dès 2010, mais les volumes denrées agricoles mais aussi sur impacter, les marchés et la fer-un autre point commun : appar- l’Agriculture notamment sur les de paille consommés sont très les engrais, on entend parler vocations non alimentaires du tilité de nos sols ? Les éleveurs tenir à tout le monde et être bien nettement revus à la baisse. A la sûr disponibles puisque les « d’Agriculture Ecologique Inten- secteur. Amèneront-elles une devront-ils subir ces projets ? Pour ma part, j’ai du mal à trou- différence de nos productions pailles étant parfois classées sive » de plus en plus, d’IFT grande richesse pour la région ? agricoles régionales, pratique-(indice de fréquences de fraite- Est-ce que les agriculteurs, prin- ver les vraies réponses à toutes dans les déchets diffus ! (cinq ment rien ne pourrait, à court millions de tonnes seraient alors ment), de Nodu (nombre de cipaux intéressés, en auront ces questions. Notre départe- terme, remplacer les pailles. disponible annuellement au doses unité) et le référentiel pleinement le retour ? C’est une ment doit continuer à se déve- Agriculture Raisonnée sera vite autre question ! Depuis quelque lopper dans ces voies mais uni- C’est donc dès aujourd’hui qu’il niveau national, représentant en autre l’équivalent énergéti- dépassé par l’HVE (haute valeur temps, plusieurs projets s’ap- quement si tous les éléments de faut se poser les bonnes ques- tions avant de s’engager car que d’environ deux tonnes environnementale). Pour abor- puyant sur la valorisation des réussite et d’échecs sont bien der ces problèmes à venir et identifiés. A ce jour, d’après mes demain lorsque les usines seront d’uranium).Plus précisément pailles de céréales sont en ges- sur le sujet de la paille, il n’existe tenter de répondre à mes inter- tation. Il faut noter que déjà, informations, le projet C5D est lancées, il sera trop tard pour pas ou très peu d’études récen- rogations, j’ai passé en revue les suite aux premiers chocs pétro- réétudié avec des volumes infé- faire machine arrière. 18 La Marne Agricole • 22 Mai 2009dossierpaille 2006, affinés depuis) la Marne de 110 000 t de paille marnaise. Gisement de paille officiel Afin d’avoir une vision claire sur dispose d’une ressource d’envi- Pour autant, ces opérateurs sont ron 235 000 t de paille exporta- confiants. Ils pensent réorienter les ressources en paille disponi- ble de façon pérenne, la Cham- ble (située essentiellement en ces volumes vers les nouveaux bre régionale d’agriculture de terre de craie, voir carte). Tout clients comme CIMV (voir arti- Champagne Ardenne a mené en sachant, que les négociants cle de la Marne Agricole du une étude en 2006 sur le gise- de paille commercialisent près 6 février 2009). ment disponible et a mis au point un outil informatique innovant avec le soutien finan- Remarque : sur le gisement marnais disponible de 235000 t, le cier du Conseil Régional chiffre de 110000 t est-il déjà décompté ? Comment vont faire les de Champagne-Ardenne. La éleveurs, clients des négociants, pour retrouver ces 110000 t ? Ainsi Chambre régionale a appuyé en cas d’une éventuelle demande supplémentaire par des éleveurs son étude sur les conseils des touchés par la sécheresse, comme en 2003 pour 40000 t ? On quatre Chambres départemen- entend dire dans la plaine que la filière paille aurait besoin de 25 tales d’agriculture, d’Arvalis % des pailles des céréaliers pour satisfaire annuellement ses Institut du végétal et sur l’obser- besoins, soit une paille sur quatre, ce qui n’est pas énorme. Mais vatoire des systèmes d’exploita- sont elles vraiment disponibles. La solution serait que chaque agri- tion afin de déterminer la part culteur marnais soit enquêté par sa propre coopérative avec une de paille exportable pour chaque réponse obligatoire pour connaître le tonnage éventuellement système d’exploitation en tenant exporté et vers quelle direction (élevage, nouvelles filières ou les compte des besoins de l’élevage, deux ou rien). Car l’étude d’un gisement, principalement sur du maintien du potentiel agro- le papier, ne reflètera jamais la réalité. Pour exemple, certaines nomique et de la nature des sols. communes ardennaises incluses dans ce gisement alors que toutes L’étude a tenu compte de la les pailles appartiennent à des éleveurs et enfin sans donner de paille produite dans la région et détails et ceci par déontologie, deux enquêtes de différents orga- a déduit l’utilisation potentielle nismes auprès des agriculteurs et pour les mêmes questions, ver- par les éleveurs et s’est basée sur raient les résultats varier du simple au double. La majeure partie l’export d’une paille sur trois du gisement est situé en plaine de craie ainsi que les cultures pour la valorisation non alimen- industrielles, grandes consommatrices de matières organiques ! taire (Vana). Résultats (chiffres Gisement Paille disponible Ardennes 356 640 6 300 Aube 711 630 148 800 Marne 977 230 235 600 Haute Marne 397 900 43 300 Région 2 443 400 434 000 Le gisement de paille disponible se trouve essentiellement en zone crayeuse.Source « Etude disponibilité de la paille Chambre régionale d’agriculture » août 2006. Chapitre 1 : la paille et nos solsi Etude des enlèvements de pailles en Champagne Crayeuse ne étude complète fut réa- Tableau 1 lisée par MM. P. Dutil, Origine Bassin parisien Alsace Centre LandesUJ. Muller et JL. Ballif, bruningénieurs de la station de scien- sablo-Nature du sol brun colluvial caillouteuxces du sol de Châlons en Cham- calcinorphe limoneux pagne (Inra de Châlons) et Durée de l’essai 15 ans 6 ans 10 anspublié en février 1980, sous le Betterave Pommetitre : pailles et énergies, don- Blé Maïs Blé / OrgesucreCulture d’évaluation de terre Maïsnées actuelles sur le problème q/ha q/ha q/hat/ha t/hade l’enlèvement des pailles en Champagne Crayeuse. restituée 7,3 46,3 28,3 53,9 34,9 74 Paille enlevée 46,07,1 29,1 53,6 34,5 75Principaux extraits Effet global de l’enlèvement Rendement : des pailles sur
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.