Les formes glaciaires sur le versant nord du Haut Atlas - article ; n°183 ; vol.33, pg 296-302

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1924 - Volume 33 - Numéro 183 - Pages 296-302
7 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1924
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

Emmanuel de Martonne
Les formes glaciaires sur le versant nord du Haut Atlas
In: Annales de Géographie. 1924, t. 33, n°183. pp. 296-302.
Citer ce document / Cite this document :
de Martonne Emmanuel. Les formes glaciaires sur le versant nord du Haut Atlas. In: Annales de Géographie. 1924, t. 33, n°183.
pp. 296-302.
doi : 10.3406/geo.1924.9682
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1924_num_33_183_9682296 ANNALES DE OGRAPHIE
tablis dans un but pratique les profils en long des cours eau mar
cains ont aussitôt rendu le service on en attendait Ils orientent les
efforts pour exploitation des richesses hydrauliques en faisant ressortir
les sections où il est le plus avantageux équiper des usines Sauf dans sa
partie haute il peu eau le Sebou est utilisable que pour irriga
tion et le pompage La Moulouya présente des ruptures de pente intéres
santes mais ses irrégularités de débit ne laissent pas de grands espoirs
autant plus elle traverse des régions semi-désertiques où les travaux
seraient onéreux Tout avenir de énergie hydro-électrique au Maroc
repose essentiellement sur le groupe una er Rbia Oued ei Abid Tessaout
CZLERIEB et CHABTON
LES FORMES GLACIAIRES
SUR LE VERSANT NORD DU HAUT ATLAS
BASSIN DE LA RERA
Une puissante chaîne atteignant 4000 m. située moins de 100 km
de Océan Atlantique par 31 de latitude peut-elle avoir échappé la gla
ciation dont on relevé des traces certaines sur presque toutes les mon
tagnes dépassant 2500 autour du bassin de la Méditerranée Les cimes
du Haut Atlas dressent au-dessus de la plaine brûlée du Haouz des crêtes
dentelées où la neige disparaît bien rarement DE FOUCAULD croyait
après les rapports des indigènes existence de névés MAW accompa
gnant HOOKER dans son exploration botanique avait été frappé par les
énormes masses détritiques encombrant les vallées et concluait une gla
ciation quaternaire très étendue* Récemment un Suédois croyait voir dans
les cailloutis torrentiels du Haouz des dépôts comparables ceux de son
pays indiquant un glacier de piedmont qui aurait débordé de la montagne
Marrakech Les névés de Foucauld existent pas les plus hauts
sommets atteignent pas la limite des neiges éternelles celle-ci aurait
dû descendre de 2000 3000 au Quaternaire pour réaliser la vision de
FR DIN est-à-dire beaucoup plus que dans les Alpes et les Pyrénées
Quiconque est familier avec les phénomènes de ruissellement torren
tiel des pays désertiques ne peut hésiter voir simplement dans la plaine
du Haouz un glacis alluvions comparable ceux qui entourent les
chaînons des Hauts Plateaux algériens les lost mountains du Grand
Bassin et du Nouveau Mexique aux tats-Unis On voit très bien en appro
chant de la montagne le glacis uniforme onduler en présentant des points
haut au débouché de chaque vallée la Reraïa entaille elle-même un vaste
de déjection Aucune exagération ne saurait étonner quand on songe
que des moraines ont été signalées sur la côte même des Alpes maritimes
HOOKRB and BALL Journal of tour in Morocco and the great Atl loodree 1878
Appendic géologique par MAW
âäî Géographie physique df 0u4t du Maroc Geoyr Annaler 19S2 68-70) FORMES GLACIAIRES SUR LE VERSANT DU HAUT ATLAS 297
par uo géologue connu comme un spécialiste du glaciaire de Allemagne
du Nord 1& où existent que des poudingoes décomposés1 Dans la plu
part des montagnes méditerranéennes il est difficile de distinguer entre
les dépôts torrentiels et les dépôts glaciaires
Nous connaissons maintenant des modes de remaniement des débris
intermédiaires entre le ruissellement et action glaciaire elle-même les
coulées de pierres décrites sous le nom de rock-glacier dans les montagnes
du Colorado parles Américains et dont on trouvé des exemples dans les
Alpes même Nous savons aussi que dans les cas de glaciation locale les
formes du relief érosion sont au moins aussi importantes considérer
que les formes accumulalion les cirques typiques sont des preuves
décisives En se pla ant ces deux points de vue il sera peut-être pos
sible de jeter auelaue lumière sur la question de la glaciation du Haut
Atlas
Nous avons rien vu de glaciaire dans la basse vallée de la Reraîa Les
terrasses on observe Tahanaout sont des terrasses rocheuses cou
vertes une pellicule alluvions torrentielles Montant en pente assez
forte elles engagent dans la montagne et représentent anciens fonds
de vallée correspondant la plaine du Haouz que érosion entaillées
pendant que la montagne continuait se soulever Il plusieurs niveaux
auxquels une étude attentive permettrait sans doute de rapporter des
replats de versant et des ruptures de pente du profil longitudinal sur la
Rerala et Iminen Au-dessus Asni la vallée de la Reraîa est une gorge
sauvage sans replats et presque sans alluvions Après avoir vu les énormeâ
accumulations de la haute vallée on ne peut empêcher être étonné du
hiatus entre ces débris et ceux de la plaine La continuité du exister
un kilomètre de Tinitine la vallée est encore demi barrée par les restes
un dépôt de caillou tis grossiers Ailleurs on peut voir comme dans les
gorges des Alpes-Maritimes des paquets de cailloux plaqués contre les
versants raides Une érosion furieuse dispersé un remblaiement datant
une période où le climat différait du climat actuel
Ce est en approchant Arround on idée de dépôts glaciaires
Le sentier montant assez haut au-dessus du torrent après Tinitine
découvre en avant un fond de montagnes grandioses une crête en arc de
cercle qui éveille une fa on vraiment frappante image du valium de
moraine frontale un grand glacier En approchant on découvre il
agit un dépôt considérable de topographie complexe et qui peut
prêter discussion est le barrage Arround décrit sommairement
par CéLKBiEB et CHARTOM et que la Mission universitaire permis étu
dier pendant toute une journée Phot Pl iv B)
Voir EMM DR ancien delta du Var et lei vallèe des Alpu maritime
Annatei de Géographie XXXII 1923 313)
EMM DB MARTOMNX Le râle de la neige en montagne La Géographie 19 XXXIV
&- â7)
M* FRODO* fait état de blocs erratiques pré Asni et de ravinement de moraine
de fond aper dans la brume Autant on en peut juger apre se indications il agit
de blocs éboulé et de ravinement du Permotria argileux traver de Tenne eruptive
LllKa CHARTOH 5ê la présence de formes glaciaire le Saut Atlae de
Marrakech Hefperu 1992 373- 41 298 AN NA LES DE OGRAPHIE
En gros est bien un barrage que franchit la Reraïa bondissant au
fond une gorge impraticable pour descendre de la plaine Arround
900 î. au bassin de Taourirt 1700 m.)
Ce bassin de Taourirt est le premier épanouissement de la vallée on
rencontre depuis ni Il est dû érosion facile une bande de schistes
et grès primaires conservés au milieu des puissantes formations eruptives
celle-là même qui donné lieu au développement du sillon longitudinal
par lequel on élève au col de Tizi Tamatert La plaine Arround est
un bassin remblayé comparable ceux on voit souvent en avant du
front de glaciers alpins plaine des vettes en Maurienne ou Pré de
Madame Carie sous le glacier Blanc du Pelvoux La rivière perd en été
dans le cailloux reparai sant en multiples filets que irrigation cherche
FIG LE BARRAGE ARBOUND VU DE LA RIVE GAUCHE DE LA GORGE
crête principale récoltant du creu ement de ravins la gorge AB CD crêtes
apparence morainique Gorge dans la roche en place entre et
discipliner entrée de la gorge Chaque crue de printemps enterre lee
champs sous les cailloux Le village est établi bien au-dessus de la plaine
inondable sur les pentes du barrage dont les murs de ses cultures strient
les flancs Le relief du barrage par rapport la plaine est actuellement
de 100 il du être réduit par le remblaiement car la plaine suc
cédé un lac comme celui Ifni sur le versant Sud dont PBNET
donné une description assez précise1
La rivière été rejetée sur la gauche par le barrage et mord la roche
en place Le sentier qui suit la gorge en la dominant de haut permet de
bien voir la coupe du dépôt dont la structure rappelle plus éboulis que
la moraine On croit distinguer une grossière stratification les éléments
fins paraissent très rares Les énormes blocs de plusieurs mètres cubes
attirent le regard On ne voit que des éléments éruptifs locaux Pour se
rendre un compte exact de la nature du dépôt le mieux est défaut de
levé topographique de chercher un ou plusieurs points de vue ensemble
En grimpant sur le versant rocheux en face Arround altitude
de 850 m. on reconnaît existence de plusieurs crêtes en arc de cercle
venant une vallée affluente de droite suspendue au-dessus de la ta
Mmii du Tauhkat et le lac Ifni ïï 19l GLACIAIRES SUR LE VERSANT DU HAUT ATLAS 299 FORMES
dessin fig La crête la plue haute est celle qui forme le barrage deux
autres crêtes plus basses forment comme un Talium complet de moraines
latérales entre lesquelles la roche nu est coupée par une gorge en trait
de scie comme les gorges de front glaciaire Tout ensemble descend en
infléchissant droite vers le bassin de Taourirt et on voit nettement
comment érosion morcelé le dépôt qui dû remplir presque tout le
bassin en buttes-témoins portant parfois les Tillages1
Si nous montons plus haut que 2000 m. de fa on dominer la crête
principale perd son apparence de moraine elle apparaît omme le résultat
de érosion de deux torrents attaquant une sorte de plateau couvert de
blocs énormes fig impression est celle une coulée de pierres
venant un cirque dont le fond est formé par une formidable paroi de
Fie MAME VUE QUE LA FIGURE PRISE DR 150 TRES PLUS HAUT
EH surface primitive du dépôt découpé par érosion torrentielle LM origine appa
rente du dépôt
roches sombres présentant des pinnacles sujets écroulement 11 paraît
difficile un petit glacier ait déversé une pareille masse de moraines
alors que la tête de source de la Reraïa elle-même visible de ce point ne
montre pas au-dessus de la plaine Arround de formes semblables
Mais comment une pareille coulée de pierres aurait-elle pu se produire
sans autre agent de transport que la pesanteur et les eaux courantes
Un troisième point de vue ensemble permet de préciser est une
crête formée de schistes primaires dominant la coulée au Sud-Ouest et
contrastant par sa teinte verdoyante avec la couleur sombre des escarpe
ments de roches cristallines Pour atteindre en partant Arround on
traverse toute la coulée marche pénible mais qui permet de ne laisser
passer aucun détail La vue étend au fond du cirque où paraissait
venir la coulée dessin fig Au débouché vers 2200 m. apparaît un
véritable valium complet de moraine frontale Le plateau découpé plus
bas par deux torrents paraît en sortir comme une terrasse 11 est lui-même
accidenté de rides on ne pouvait soup onner de plus bas Il remplit
complètement le palier inférieur du cirque et la vallée suspendue au-des-
Photographie une de ces butte CKLSXIXR KT CUART ouv cité ANNALES DE OGRAPHIE 300
eas de la Rerala qui lui fait 8uite maie sur lee deux bords il eet dominé
par de crêtes longitudinales parallèles au versant et séparées de lui par
des dépressions humides au point où ces crêtes accrochent la
pente de la montagne réalisant le dispositif des crêtes de moraine latérale
La crête de droite la plus élevée 2150 environ sur le dessin)
accrochée la pente de schistes primaires est formée de blocs cristallins
Les actions glaciaires ont donc joué leur rôle dans la topographie du
barrage Arround est écroulement de masses diaclasées il doit
son ampleur Sans doute ces masses se sont-elles éboulées la surface
un glacier elles ont protégé contre la fonte au moment de la dégla
ciation comme le cas observe actuellement dans certains coins des
FIO PARTIK SCP RIEURB DC VUB UNE CR TE LA DOMINANT AU SUD
point identique de la figur NLM valium de moraine frontale OP crête de
moraine latérale
Alpes* La masse glissé la faveur de la glace plus loin elle ne
aurait fait par elle-même réalisant un rock-glacier comme ceux du
Colorado comme celui décrit dans Engadine par CHAIX La topographie
été compliquée ensuite par action torrentielle qui commencé
découper la surface bombée de la coulée en crêtes étroites telle est ori
gine de la crête on aper oit deTinitine bien différente des vraies crêtes
morainiques que nous avons signalées sur les bords de la coulée et
entrée du cirque
On voit que le barrage Arround est en réalité un dépôt détritique
complexe La localité mériterait de fixer un topographe Le levé la plan
chette montrerait un ensemble de formes singulièrement intéressant
dues action de la pesanteur des glaciers et des torrents
Ce point est pas le seul où la glaciation du Haut Atlas puisse être
Par exemple au tit glacier DoB ental que ai igualé le Tau Ze râle dt
neige en montagne OUT cité)
MILB AIX frewwi Parc national mine Sngsdine cho dei Alpei LVU 1921
ISS S) FIG l.A CHETE DC HALT ATLAS VLHSAXT GAUCHE DE LA VALL DE LiMINEN PBIS UN POINT AU-DESSUS DE TACHDIRT
Le pie le plus aigu gauche >t le Likoumt La vue embrasse cinq cirques gradins moutonnés et les coulées de moraines qui en descendent au voisi
nage du thalweg de Iminen qui est pas visible* ANNALES DE OGRAPHIE 302
reconnue dans le bassin de la Reraïa Les formes dee haute sommets
dominant la vallée de Iminen sont remarquables par le développement
de cirques typiques On les embrasse un seul coup il en montant
au-dessus de Tachdirt Hg Les cirques du Likoumt sont particulière
ment remarquables ce sont des bassins de réception suspendus très haut de la vallée Le seul entaillé par une gorge paru se trouver
3000 Des vallées torrentielles en descendent par gradins aucune
atteint la vallée principale de plain pied le torrent se précipite en cascade
par.une gorge qui entaille de puissants dépôts détritiques Ces dépôts ont
aucunement aspect de cônes de déjections mais offrent un front abrupt
comme celui une coulée de pierres Ils sont accidentés de crêtes longitu
dinales où on est tenté de voir des moraines mais qui peuvent être dues
érosion torrentielle comme Arround Mais comme Arround aussi
on distingue des crêtes latérales accrochant au versant et remontant
assez haut pour être de vraies moraines interprétation du panorama
sur le Likoumt ne paraît pas douteuse nous voyons les niches des petits
glaciers dans les cirques Leurs langues sont descendues 2100
environ Leurs moraines étaient très abondantes cause de la décomposi
tion des roches eruptives elles ont formé des talus glissant vers la vallée
principale que le glacier atteignait pas érosion torrentielle les
entaille et les défigure déjà
Des glaciers descendant de 3800 en moyenne 2100 m.
2000 au plus nous donnent une limite des neiges éternelles de 2800m
environ soit une dépression un peu plus de 300 par rapport la
limite actuelle qui est certainement au-dessus des plus hauts sommets
conception vraisemblable après ce que nous savons de la glaciation des
montagnes méditerranéennes Ce résultat est accord avec les observa
tions de MM CUABTON et LEBIEB et celles récemment publiées par
Mr GENTIL*- Il semble toutefois après ce dernier que la glaciation ait
été légèrement plus étendue sur le versant Sud que nous avons pas eu
occasion de visiter ce qui pourrait expliquer par une extension plus
grande des hautes surfaces
est la glaciation limitée que les hautes vallées de Atlas doivent
leur caractère la raideur des pentes des sommets rongés par les cirques
encombrement par des masses détritiques autant plus surprenant
que la roche nue affleure presque partout sur les versants des gorges par
où on monte de la plaine du Haouz Il est curieux de remarquer que les
villages accrochent souvent ces dépôts détritiques où irrigation etla
culture des terrasses tirent parti des éléments meubles du sol ce titre
la glaciation du Haut Atlas est pas sans intérêt même pour la géogra
phie humaine
EMMANUEL DE MABTONNE
LKBIKR et ouv cité GBN IL Vestige de glaciation quaternaire dam la
rfgion Tatouet Saut Atlaf marocain Compte rendu Aead def Sc. CLXXVIII 1024
l)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.