L'extrème-sud algérien et le touat - article ; n°26 ; vol.6, pg 147-168

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1897 - Volume 6 - Numéro 26 - Pages 147-168
22 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1897
Lecture(s) : 572
Nombre de pages : 23
Voir plus Voir moins

Jean Hess
L'extrème-sud algérien et le touat
In: Annales de Géographie. 1897, t. 6, n°26. pp. 147-168.
Citer ce document / Cite this document :
Hess Jean. L'extrème-sud algérien et le touat. In: Annales de Géographie. 1897, t. 6, n°26. pp. 147-168.
doi : 10.3406/geo.1897.5584
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1897_num_6_26_5584147
EXTR ME-SUD ALG RIEN ET LE TOUAT
CARTE PL IV
PHOTOGRAPHIES PL Ii
Avant de communiquer aux lecteurs des Annales quelques docu
ments sur Extrême-Sud Algérien et le ïouat2 je crois utile de leur
remettre sous les yeux quelques extraits des articles que ai récem
ment publiés dans le Fujaro
Ala date du novembre 1896 écrivais en rendant compte du
massacre de la reconnaissance du lieutenant Collot
Depuis que la question du Touat été remise actualité les personnes
au courant des choses da Sud prévoyaient incident fatal qui arrive toujours
en pareille occurrence En un récent article je avais indiqué événement
que on pressentait sans oser deviner exactement de quelle nature il serait
vient de se produire la veille du jour où le Parlement est appelé dis
cuter les intérêts algériens
Je donnais ensuite les détails du massacre et ajoutais
Ainsi attentat nous dit le ministère de la guerre eu lieu 120 kilo
mètres en dessous El Golea Commele fort de Hassi-Chebbaba est 140 et celui de Hassi-Inifel 1é0 kilomètres dans le sud El-Goléa est
dans la zone absolue de protection du triangle formé par ces trois forts que cette
reconnaissance topographique été massacrée Le fait montre quel point
nos adversaires se sont enhardis depuis une détestable évidence leur
prouvé que nous ne savons plus venger nos morts
Il Rat vrai que autres considérations imposent quand on songe un
instant aux conditions du massacre
On même le droit de étonner que les autorités supérieures des
affaires indigènes aient pas su empêcher un of cier de exposera la mort
La position en longitude In Salah ote indiquée après la détermination
généralement adoptée Ouest du méridien de Paris Mais itinéraire pris
ala boussole de Foureau qui de El-Hadj Moussa est avancé Gour
Rahoua point situé par 43 Est et supposé distant In Salah de 100 km au
maximum la longitude In Salali devrait être reportée notablement vers Est
Foureau indique comme longitude probable 23 40 Est R.
Voir SQUIRMER Le Touat étude de géographie physique et économique
Ann de fléoff. 404-414 15 juillet 1892 auteur concluait 41 la nécessité
une intervention énergique
II en faudra pas moins tôt ou tard occuper ce point In Salah par mesure
de police ne fût-ce que pour venger la mission Flatters Rt détruire la légende de
notre impuissance. OGRAPHIE GIONALE 148
en aventurant dans le désert avec une aussi faible escorte cette époque
de année
est en effet le moment des rezzous la fin de abtomne lorsque
commencent les premières pluies lorsque herbe se montre dans les dayas
toutes les bandes de Chambâa dissidents groupées autour de notre vieil
ennemi Bou-Amama dans le Gourara quittent leurs quartiers été pour se
diriger sur Ghadamès en longeant nos territoires du Sud et en profitant
de toutes les occasions de meurtre et de pillage
est un exode connu Tous les Algériens savent cette époque
aventurer sans une forle escorte sur les lignes de parcours de ces pillards
est exposer une mort pour ainsi dire certaine
Comment un officier a-t-il pu en de telles circonstances engager dans
une mission topographique qui devait le faire tomber sous la lance des
Chambâa
imprudence est autant plus incompréhensible que cette année agi
tation est grande dans le Sud Les tergiversations et les faiblesses de notre
diplomatie au Maroc lancent sur nos territoires toutes les bandes de la
région frontière En même temps tout le monde musulman est excité contre
nous Cela non seulement dans extrême Sud mais jusque dans le Tell
Dans la seule région de Constantino on compté cinq assassinats la semaine
dernière
On ne saurait plus longtemps dissimuler la gravité de la situation Il est
temps agir Il faudrait agir vite Malheureusement on ne le peut est en
de telles occasions que on regrette amèrement absence de tout chemin de
fer de pénétration Si la locomotive atteignait seulement Ouargla la répres
sion serait facile de tous ces rezzous qui régulièrement parcourent nos ter
ritoires du Gourara Ghadamès et vienuent de faire couler de nouveau du
sang fran ais
Dansles premiers jours de décembre arrivait la nouvelle que nos
troupes avaient pénétré dans oasis In Salah Je publiais un écho
annon ant la possibilité la probabilité de événement Puis
lorsque ce raid spécial était confirmé par de nouveaux renseigne
ments personnels très sûrs écrivais la date du 12 décembre
II paraît que pendant on discute Paris sur opportunité de occu
pation du Touat nos troupes de extrême Sud réalisent cette occupation La
nouvelle en est adressée Alger par des gens en qui ai toute confiance
Il en était de cette question du Touat un peu comme de antique pro
blème du mouvement sur lequel pâlissaient les théoriciens et les rhéteurs
Pourrait-on occuper les oasis du Touat Pourrait-on planler le drapeau sur
les murs In Salah la cité sainte défendue par des milliers et des milliers
de fidèles résolus mourir plutôt supporter la souillure du contact des
roumis Combien de bataillons faudrait-il sacrifier pour réduire tous les
défenseurs de la vieille citadelle de Islam au Sahara Autant de problèmes
dont la discussion pouvait se prolonger encore des années sans aucune chance
de solution si les hommes action ne étaient mis de la partie De même EX ME-SUD ALG RIEN ET LE TOUAT 149
que leurs ancêtres prouvaient le mouvement en marchant ils viennent de
prouver que on pouvait aller au ïouat en allant
Voici comment On se rappelle écho publié récemment par le Figaro et
disant propos de absence de nouvelles de extrême Sud où le colonel
Didier poursuivait les assassins de la mission Gollot Nous ne serions pas
étonnés si dans quelques jours on apprenait que la colonne Didier opère
dans les oasis du Touat que les goumiers combattent sous les murs In
Salah et que le drapeau est engagé par la force des choses
Le lendemain de la publication de cet écho transmis Lélégraphiquement
par les agences et les correspondants de journaux Alger arrivait de cette
ville une dépêche annon ant que le colonel Didier venait de rentrer Ghar-
daïa après avoir poursuivi un rezzou de Chambâa très avant sur la route
In Salah
Cette dépêche ne disait une partie de la vérité est au moins ce que
prétendent mes amis Alger
Le colonel Didier était bien rentré Ghardaïa Mais pas avec toute sa
colonne 11 avait dû rebrousser chemin avec son convoi avec les bagages.
les puits irOffrant pas assez eau pour tous ses hommes pour tous ses ani
maux
Mais il avait laissé sur la route In Salah toute avant-garde etla majeure
partie des goumiers de sa colonne Ce détachement conduit par le lieutenant
Fournier serait hui In Salâh Il serait même entré dans oasis sacrée
sans avoir besoin de tirer un coup de fusil Il aurait été re amicalement
après avoir demandé la permission demeurer quelques jours afin de
permettre aux chameaux fatigués de prendre du repos
événement on le voit présente quelque importance et peut être gros
de conséquences Ou bien est occupation pacinque du Touat démontrée
par le fait et que on ne saurait plus refuser Ou bien si la fatalité vou
lait un malheur arrivât que le détachement du lieutenant Fournier ne
sortît plus des oasis In Salah ce serait le drapeau engagé expédition
rendue nécessaire
Mais le fait est-il exact On me affirme Alger Et ceux qui me rensei
gnent sont je le répète généralement bien renseignés Le ministère de la
guerre ne dément pas la nouvelle il dit seulement ignorer
écrivis ensuite que le ministre de la guerre connaissait événe
ment Aucun démenti ne fut publié sinon une vague dépêche ori
gine algérienne
Enfin le janvier je publiais la note suivante
Le gouvernement ne communique pas facilement les nouvelles de extrême
Sud
Il cependant permis hier la publication de cette note brève Le com
mandant Godron commandant supérieur de Géryville Sud oranais) vient
de faire prisonniers treize Chambâa faisant partie de la bande des dissidents
de Bou-Amama qui pillent le Sud et qui dernièrement avaient razzié une
quantité importante de chameaux OGRAPHIE GIONALE 150
Le renseignement est intéressant 11 en cependant qui le sont davan
tage et on ne publie pas
Ainsi dans ce même Sud orar ais un de mes bons amis Algérie écrit
il des incidents curieux tels que celui-ci Le colonel du tirail
leurs commandantia colonne quia fait des man uvres dans le Sud oranais
avait re ordre de avancer treize kilomètres de Figuig de faire
séjour cet endroit puis de revenir en arrière
Le colonel fait ce qui lui avait été ordonné
Seulement se trouvant eu face de Figuig le jour du départ il été
entouré par un grand nombre de fantassins et de cavaliers qui sortaient de
oasis
étant pas autorisé se battre le colonel dû lever le camp plier
bagage et se retirer..
Il est évident que les gens de Figuig ont conclu de cette attitude que
les Fran ais ont peur eux Ils croient certainement que la colonne est
sauvée leur approche En tout cas ils le disent Et cela est déplorable
surtout en ce moment
Le colonel ne mérite aucun reproche Il avait pas ordre 11 ne pou
vait donc pas agir différemment Pourquoi autorité supérieure a-t-elle
exposé pareille reculade est de la politiqueabsolument contraire anos
intérêts sahariens
Je suis assez de avis de mon correspondaiil
Depuis ai appris que les goumiers et les méharistes qui avaient
été autorisés par les gens du Tidikelt faire reposer leurs ani
maux dans leurs oasis étaient rentrés dans nos forts Mais aucun
renseignement officiel été communiqué sur leur raid lequel se
renouvellera fatalement aussitôt que les circonstances le permettront
Quand un de nos soldats reparaîtra dans le Tidikelt ce sera pour oc
cuper Et cette éventualité se réalisera prochainement. moins que
de nouveaux facteurs interviennent dans notre politique saharienne
Nos officiers de extrême Sud veulent soumettre les oasis toua-
tiennes notre domination effective Quant au gouverneur général de
Algérie est lui qui préparé les voies et moyens expédition
Si Cambon était remplacé la direction des affaires algériennes
le fonctionnaire qui lui succéderait serait forcé de suivre les mêmes
plans La nécessité de soumettre le ïouat est pas une nécessité de
politique personnelle mais de politique nationale
La sécurité du Sud algérien est ce prix Sans doute il faut en
même temps que ce plan politique réaliser tout un programme de
pénétration économique lequel rendant les intérêts des Touatiens
solidaires des nôtres sera une garantie contre les rébellions que ne
manquerait pas de provoquer extension de notre influence par de
seuls moyens militaires EXTR ME-SUD ALG RIEN ET LE TOUAT 151
Les articles de journal que ai écrits sur ces questions algériennes
ont valu la bonne fortune entrer en relations avec des gens de
extrême Sud Un officier entre autres qui en arrive le lieute
nant de C... bien voulu me communiquer ses cartes ses itinéraires
et ses carnets Il me pardonnera puiser en pillard
Ces documents ont permis en effet de publier une carte en
semble des approches du Touat jointe cet article et qui donne la
réelle physionomie du plateau de Tadema fc actuellement ultime bar
rière entre nos forts avanceset les oasis touatiennes est aux mêmes
documents que sont empruntés les renseignements et les tableaux
qui suivent1
en 1890 fut envisagée sérieusement pour la première fois
éventualité une expédition au Touat autorité militaire établit ses
plans par trois roules accès
une part du Sud oranais Aïn-Sefra et de Djenien-bou-Resg où
aboutit hui le chemin de fer de la compagnie Franco-Algé
rienne Elle conduit au Gourara par deux itinéraires soit soit
de Figuig Ces itinéraires se réunissent ensuite pour passer àlgli
et suivre la vallée de oued Messaoura en rencontrant Mekkan Sidi
Brahim Ras el Ma Hassi el Heïda Oulad Saïd et Timimoun Depuis le
commandant Godron reconnu une route qui va de El Abiod-Sidi-
Cheikh Tabeikosa et possède seize puits anciens et nouveaux
Les Oraniens car en Algérie il Oranie Algérie et la pro
vince de Constanline qui si on considérait seulement les jalousies
respectives de leurs habitants constitueraient plutôt trois pays bien
distincts que les trois parties intégrantes une seule colonie) les
permettra dc rappeler ici la signification de quelques mots très souvent
employés dans les études sahariennes
Beaucoup de ces mots ont trait la configuration du sol saharien Les Arabes
frappés par cette diversité ont employé un vrai luxe de mots ur la désigner est
ainsi ils appellent hämada erir le plateau rocheux et nu reg la plaine basse ou
la surface plane recouverte de graviers où le pied du chameau enfonce pas erg
arec la région des dunes ho fra oued la dépression entaille car il ne faudrait pas
croire que oued signifie rivière que Oueds où jamais ne fut notée goutte eau cou
rante La montagne et le bord du plateau qui escarpe en falaise est le djebel
gara est la butte isolée le débris un plateau le témoin des ravages du temps et
des éléments dolaâ est le flanc de la montagne la sebkha est la plaine basse
humide le bas-fond salé le marais salant oudje est la région des grandes dunes
la äè ou gourara est une vaste dépression en forme de cuvette le terrain dont le
sol est demi-meuble et formé de sable durci est un terrain de neb/ca
Le vocabulaire est riche aussi pour eau la est la réunion de puits larges et
peu profonds généralement en terrains sablonneux Hassi est le puits creusé dans ce
terrain Il cependant des points qui appellent et où on ne trouve pas ou
plus eau Les dayas sont des dépressions où eau se conserve quelque temps dans
le désert après les pluies Les puits permanents et profonds appellent tilmas Au
cours de ti cle je décrirai ce est le delou le chadouf le rerraz et la feggara 152 OGRAPHIE GIONALE
Oraniens disons-nous ont toujours prétendu que leur route riche en
eau et en herbes constitue la seule voie accès pratique au Gourara
et au ïouat Ils ont toujours allégué non sans raison que ces avan
tages natureisjoints celui de la proximité relative du point terminus
du rail donnait la pénétration oranaise une incontestable supé
riorité sur les autres Malheureusement le voisinage immédiat delà
frontière du Maroc où nos rebelles ont toujours trouvé et trouvent tou
jours hospitalité chez des tribus pillardes guerrières bien armées
ayant des cavaliers nombreux sans cesse prêts nous attaquer donne
en nieme temps cette route grâce ce danger permanent cette
menace qui se réaliserait certainement une infériorité non moins in
contestable hostilité fatale des Doui-Menia et des Beni-Guil ren
drait sinon aléatoire du moins très coûteuse la marche une colonne
suivant cette route
Aussi les deux autres qui partent El Golea qui appartiennent
extrême Sud de la province Alger
ont-elles paru préférables bien que ce
G* point de concentration soita 900 km au
Alger 779 km au de Benou-
aghia et 257 km de Ghardaïa posle
partir duquel les étapes deviennent tout
fait sahariennes
rld On peut schématiser la forme du
plateau de ïademaït par celle un
quadrilatère irrégulier Toute la surface du quadrila
tère est constituée par la hämada de Tademaït avec ses reliefs ses
étages progressifs et ses coupures En se trouve El Golea en le
fort de Hassi el-Homeur en celui de Hassi Chebbaba en celui de
Hassi Inifel Suivant le côté AB se trouve la vallée de oued Meguiden
suivant le côté AD se trouve une route qui coupe plusieurs oueds avant
de prendre la vallée de oued Mya Suivant se trouve oued Mes-
saouara avec les oasis du Gourara du Toual Suivant CD est la
vallée des oasis du Tidikelt avec In Salâh le ksar sacré
Les routes praticables suivent les côtés de ce quadrilatère com
mandé son sommet par notre fort El Golea et la moitié de ses
deux faces supérieures par le fort Mac-Mahon et par le fort Miribel
Etudions ces voies accès Il semblé intéressant de repro
duire abord les cinq tableaux ouïe lieutenant de réuni les indi
cations concernant les gîtes étapes les distances et eau1
Les expressions qui indiquent la quantité eau ont été employéss avec les
significations suivantes au en assez grande quantité dansles Oüü litres par joar
en grande quantité de 6000 litres par jour au-dessus de 6000 par jour
ailleurs le débit un puits est sujet varier selon les saisons les périodes de
pluies les passages plus ou moins nombreux de gens ou animaux EXTR ME-SUD ALG RIEN ET LE TO AT 153
DISTA NCES
en im RENSEIGNEMENTS
GITES TAPE EAU sur les de entre
origine chaque PUITS DES ETAPES
fêla route étape
ia El olea par Hassi-Zirara Itinéra ire de Gharda
Ghardaïa
En abondance Puits nombreux Metlili .............. 32 32 Eau
Assez grande quantité puits 49 17 73 21
puits Création récente El Habiod............ 96 23
En grande quantité grâce aux deux 1-21 25
bons puits de Bir-Rékaouï et H.Charef
148 27 Sans eau
En abondance puits 174 26 Rau
207 33 Sans eau
232 25
257 Abondante Puits nombreux El Golea ............ 25 Eau
II De hardale El Solea par Hassi-bou-Messaoud
Ghardaïa
Metlili 32 32 Eau Eu abondance Puits nombreux
54 22 Assez grande quantité puits
74 20 Sans eau
95 21
Daya-Bou-Fakrour 122 27
Hassi-Bou-Messaoud 139 17 Eau En abondance puits
162 23 En assez grande quantité puits
24 Sans eau
223 37 Eau puits abondants
253 30 Assez grande quantité puits
270 17
III El Golea ChebbE ba Fort Miribel
El Golea
27 27 Eau Assez grande quantité puits
54 27 Sans eau
81 27 Eau Assez grande puits
106 25 ans eau
134 28 Eau En abondance Puits nombreux Chebbaba fortMiribel)
IV El olea Hassi-I nifel par Hassi el HadJ-Moussa
El Golea
51 Sans eau
Hassi el IIadj-Moussa 79 25 Eau Assez grande quantité puits
25 104 Sans eau
135 31
152 17 Eau En abondance Plusieurs puits
Golea Has si El-Hor aaeur Fort Mac-Manon)
El Golea
Oualleh ............. 29 29 Eau En abondance puits
49 20 Puits de création récente
65 10 En assez grande quantité puits
89 24
Hassi-Bou Khanfous 115 26
142 27
Hassi el Homeur ... 159 17 En abondance Plusieurs puits 154 OGRAPHIE GIONALE
la suite de ces tableaux les notes du lieutenant de G. compre
naient des renseignements de route plus détaillés Les indications
très simples et très exactes de ces itinéraires valent je crois les
descriptions les plus cherchées Je me contente donc de transcrire
Le lecteur trouvera que le pittoresque se dégage naturellement de
exactitude
Je négligerai les deux itinéraires de Ghardaia El Golea et me
bornerai ce qui se rapporte aux routes qui partent El pour
nos forts abord et pour les oasis conquérir ensuite
VEI Golea Chebbaba1 La route la sortie du camp traverse
oasis en se dirigeant sur la gara de Tin-Bourid elle laisse
500 Après avoir quitté les jardins elle franchit un espace
dénudé pour arriver un bouquet de palmiers appelé Hassi el-Gara
extrémité de oasis El Golea km du camp On trouve
un puits artésien un fort débit
Aïn El-Asel situé km au delà la route remonte
un terrain sablonneux de nebka Elle se rapproche ensuite de Verg
pour longer les bords de la sebkha pendant km La sebkha est
difficile traverser le sol revêtu une couche de sable mélangé de
sel peu de consistance il cède sous les pieds Humide et boueuse en
hiver la sebkha est desséchée en été Elle estcoupée que par quelques
sentiers étroits et accidentés
16 km El Golea la route bifurque au pied un plateau une
des bifurcations monte sur le plateau et se dirige obliquement sur
El Okseïba autre contourne le plateau dans la vallée avant de
rejoindre la première pour arriver aux puits Elle comprend moins de
terrains pierreux Au Nord Okseïba dans les dunes se trouve le
puits Ok chiba
EL OKSE BA premier gîte étape 27 km El Golea possède
deux puits une profondeur de donnant de bonne eau en assez
grande quantité
Le sol de la Kantra Sahabes el Abed où passent les deuxroutes qui
conduisent El Okseïba Erg Maroketest pierreux all km du point
de départ après les gour Ghouïba ces deux routes se réunissent pour
descendre dans la vallée de oued Maroket Cette vallée comprise
entre erg et les gour du même nom est suivie du au pendant
km Le terrain est abord très sablonneux puis plus ferme La
montée sur la Kantra Djedari qui succède la vallée lieu dans un
Je cite les notos complotes bien que plusieurs des indications qui vont suivre
ne soient pasportées sur la carte pi IV) que la direction des Annales voulue
tros claire EX ME-SUD ALG RIEN ET LE TOUAT loo
ravin un km. étroit pierreux mais en pente douce après km
sur un plateau pierreux on arrive la GARA-BEN-YAYA du groupe des
Gour ou Guern Ouled-Yaya est là est le lieu du campement sur
un terrain sablonneux sans eau après une étape de 27 km et
o4 km El Golea
Deux km après Gara-ben-Yaya la route bifurque Les deux routes
par un trajet égale longueur conduisent la vallée de oued Bereg
Elles traversent pendant 13 km. oued Bouzeïanun terrain
sablonneux et parsemé de petites dunes laissant entre elles comme
mur de séparation les gour Ouled-Yaya Après la vallée de oued
Bouzeïan km.) et un mauvais passage de dunes elles franchissent
un plateau pierreux de km et se réunissent avant de descendre du dans la vallée de oued Bereg La route unique désormais
coupe cette vallée pendant km dans la direction de la gara Meksa qui
est facile reconnaître grâce son élévation et sa forme pyramidale
Elle serpente ensuite dans des sables amoncelés travers de hautes
dunes Enfin elle arrive aux puits de HASSI MEKSA après une étape de
27 km. 81 km El Golea Les cinq puits une profondeur de m.
fournissent en grande quantité une assez bonne eau Ils sont placés
au fond Je cuvettes sablonneuses qui les rendent assez difficiles
trouver
La route traverse de nouveau de hautes dunes pendant km Elle
laisse une partie de la vallée de oued Meksa puis elle entre
et la suit pendant km un ravin rocailleux pente roide la conduit
sur un plateau pierreux de km Aussitôt après la vallée de oued
Ghallous km.) est un nouveau plateau pierreux de km. sur lequel
la route monte par un ravin pic La descente dans la vallée de oued
rret est bonne un puits été creusé dans le thalweg de
mais on pu atteindre la nappe souterraine est là après une
étape de 25 km. 106 km se trouve le campement de OUED RRET
Pendant km la route suit le côté droit de la vallée de oued
ret tantôt dans le thalweg tantôt sur les berges qui sont peu élevées
et en pente douce Elle monte ensuite sur un plateau large de 13 km.
dont le sol est formé de gravier et de sable Au point culminant du pla
teau sont de nombreux djedar La vallée de oued Chebeurga qui est
ensuite franchie est très resserrée Après deux km et demi de par
cours dans cette vallée la route passe sur un plateau fort mauvais
où pendant km. le terrain est couvert de pierres roulantes et de
dalles glissantes une descente de oOO conduit dans la vallée de
oued Chebabba le bordj se trouve un km plus loin sur le plateau
Cette dernière étape de 28 km conduit HASSI CHEBBABA 13i km
El Golea
Dans itinéraire El Golea lassi Ini fel je ne citerai que la des-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.