L'atout tourisme de la Hague au Val-de-Saire

Publié par

L'atout tourisme de la Hague au Val-de-Saire La Manche, presqu'île normande, du Mont-Saint-Michel à la pointe du Cotentin, est le département normand le plus à l'ouest, limitrophe du Calvados et voisin de la Bretagne. Un environnement entre mer (355 km de côtes) et campagne verdoyante, peu urbanisé et qui a su conserver son charme un peu sauvage. C'est aussi un territoire chargé d'histoire, des Vikings au Débarquement, en passant par l'aventure de Guillaume le Conquérant. Le département compte de nombreuses destinations touristiques, comme le port de Saint-Vaast-la-Hougue, ses tours Vauban, sa pittoresque île de Tatihou, les stations balnéaires de Coutances, Granville ou Barneville-Carteret, le village de Barfleur sans oublier évidemment l'incontournable Mont-Saint-Michel. Inscrit avec sa baie au patrimoine mondial de l'Unesco, le Mont-Saint-Michel est le site touristique le plus fréquenté de Normandie et le 2nd de France, avec près de 3 millions de visiteurs par an. Considéré comme officiellement normand depuis le XIème siècle (après avoir été breton pendant cent cinquante ans seulement). La baie, théâtre des plus grandes marées d'Europe continentale, jusqu'à 15 m de différence entre basse et haute mer, est également classée. À partir de 2014, une nouvelle digue prolongée d'un pont-passerelle et d'un gué remplaceront l'actuelle digue-route. L'accès au village sera toujours possible, en dehors de quelques heures par an.
Publié le : mercredi 26 septembre 2012
Lecture(s) : 61
Source : Lafont presse
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L'atout tourisme de la Hague au Val-de-Saire
La Manche, presqu'île normande, du Mont-Saint-Michel à la pointe du Cotentin, est le département normand le plus à l'ouest, limitrophe du Calvados et voisin de la Bretagne. Un environnement entre mer (355 km de côtes) et campagne verdoyante, peu urbanisé et qui a su conserver son charme un peu sauvage. C'est aussi un territoire chargé d'histoire, des Vikings au Débarquement, en passant par l'aventure de Guillaume le Conquérant. Le département compte de nombreuses destinations touristiques, comme le port de Saint-Vaast-la-Hougue, ses tours Vauban, sa pittoresque île de Tatihou, les stations balnéaires de Coutances, Granville ou Barneville-Carteret, le village de Barfleur sans oublier évidemment l'incontournable Mont-Saint-Michel. Inscrit avec sa baie au patrimoine mondial de l'Unesco, le Mont-Saint-Michel est le site touristique le plus fréquenté de Normandie et le 2nd de France, avec près de 3 millions de visiteurs par an. Considéré comme officiellement normand depuis le XIème siècle (après avoir été breton pendant cent cinquante ans seulement). La baie, théâtre des plus grandes marées d'Europe continentale, jusqu'à 15 m de différence entre basse et haute mer, est également classée. À partir de 2014, une nouvelle digue prolongée d'un pont-passerelle et d'un gué remplaceront l'actuelle digue-route. L'accès au village sera toujours possible, en dehors de quelques heures par an. Le Mont redeviendra une île, au milieu de son écrin maritime.
300 km de découverte
De la baie du Mont-Saint-Michel à la baie des Veys, le sentier des douaniers chemine entre terre et mer, sur 300 km. Autrefois, les côtes aux contours incertains étaient redoutées des navigateurs et convoitées par les pirates et contrebandiers audacieux. Les douaniers étaient les gardiens de ces côtes. Aujourd'hui, le sentier offre la possibilité de marcher dans leurs pas et de découvrir les splendeurs de cette côte restée sauvage. La presqu'île de la Hague, «tout au bout», au nord-ouest du Cotentin, reste une terre avec des falaises et des rochers déchiquetés par la mer, des landes, des criques, des plages de sable ou de galets. Les maisons aux toits de pierre, les chemins creux, les champs qui descendent vers la mer, entrecoupés de murets de pierres sèches, caractérisent ce pays du bout du monde. Ils lui confèrent le charme inégalable de ce joli coin surnommé «petite Irlande». Protégé par la plus grande rade artificielle du monde, Cherbourg est aujourd'hui un port de plaisance de niveau international. La ville abrite également l'étonnante Cité de la Mer. Avec 2,5 millions de visiteurs depuis son lancement, ce lieu est le symbole du dynamisme touristique de la ville. Pourtant, il y a quinze ans, peu croyaient dans l'ambitieux projet de Bernard Cauvin, élu local et ancien des chantiers navals de Cherbourg, pour sauver l'ancienne gare maritime d'où partaient à la fin du XIXème siècle les plus grands paquebots en partance vers les Amériques. Le bâtiment, conçu par l'architecte Levavasseur et construit en 1933 dans une architecture de style Art déco (notamment une magnifique grande voûte), était en effet menacé de destruction. Ne manquez pas le musée du cidre de Valognes et l'hôtel de Beaumont en face. La Cité de la Mer s'est imposée comme l'un des plus grands parcs de loisirs français, avec un aquarium d'eau de mer géant, abritant plus de 1.200 poissons dans une eau à 28°C, derrière un mur de verre de 11 m de hauteur. La promenade se poursuit entre les 16 autres aquariums permettant de découvrir plus de 4.500 poissons et de mieux comprendre l'écosystème sous-marin.
Des touristes nombreux
Les sites les plus fréquentés - La Cité de la Mer (Cherbourg-Octeville) : 194.110 visiteurs. - Musée Airborne (Sainte-Mère-église) : 180.000 visiteurs. - Musée du débarquement
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.