Cette publication est accessible gratuitement
Le logo "
Made in France : promouvoir le savoir-faire français
Made in France" apposé sur les produits a cependant montré ses limites. En effet, il respecte simplement les critères des Douanes qui considèrent un produit comme français si 45% de sa valeur ajoutée a été produite dans notre pays. Il suffisait donc d'apporter une modification en France à un produit fabriqué à bas coût à l'étranger pour que la mention soit obtenue.
De plus en plus, la part de composants français dans les produits fabriqués en France diminuait. Selon l'Observatoire du made in France, ils constituaient en moyenne 69% des produits fabriqués en France en 2010, contre 75% dix ans auparavant. Conséquemment, les produits estampillés "
made in France" perdaient des parts de marché. Il s'agissait donc pour le Ministère de l'Industrie de lutter contre ce déclin de l'industrie française, secteur à l'origine de la disparition de 600 000 emplois en 10 ans.
Un nouveau label volontaire
Pour relancer l'industrie de l'hexagone, le label "
Origine France garantie" (OFG) fut créé en mai 2011, à l'initiative de Yves Jégo, député radical de Seineet-Marne, suite à son rapport "
En finir avec la mondialisation anonyme : la traçabilité au service des consommateurs et de l'emploi". Marque de l'association d'entreprises Pro France, hébergée et soutenue par le réseau des Chambres de Commerce et d'Industrie, ce label est certifié par le Bureau Veritas. Il a pour objet la défense des produits fabriqués sur le territoire français et la valorisation du savoirfaire local.
Ce label, volontaire, possède des conditions plus strictes. Il exige le respect de deux critères : - le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles est en France, - au moins 50% de sa valeur correspond à des activités de production française.
Les produits peuvent être fabriqués à partir de matières premières françaises ou dans un pourcentage acceptable de matières premières étrangères. Mais les usines, les moyens de productions et les sous traitants sont basés sur le territoire français.
Les objectifs consistent donc à valoriser et soutenir le développement des entreprises qui fabriquent en France, sur le marché intérieur comme à l'export, et apporter une information sincère et transparente aux consommateurs soucieux de l'origine des produits qu'ils consomment.
Déjà 500 entreprises sont engagées dans la démarche, 500 gammes de produits en cours de labellisation, et des milliers de références commerciales labellisées.
Des entreprises d'excellence
Artisans et PME sont les premiers concernés, mais pour eux le coût pour monter le dossier de la procédure de labellisation OFG reste cher, ce qui les oblige parfois à recourir à d'autres certifications. Le fait de respecter le système qualité et les normes françaises représente d'autre part une garantie sur le marché national comme international.
En complémentarité du label OFG, certaines sociétés présentent le label "
Entreprise du patrimoine Vivant" (EPV). Créé en 2005, ce label est une marque du Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, mise en place pour distinguer des entreprises françaises aux savoir-faire d'excellence, reposant sur "
la maîtrise de techniques traditionnelles ou de haute technicité et circonscrit à un territoire".