Héritage et actualité de l'ancienne culture institutionnelle japonaise. (A propos de la Charte de dix sept articles du Prince Dauphin Shôtoku) - article ; n°4 ; vol.37, pg 947-966

De
Revue internationale de droit comparé - Année 1985 - Volume 37 - Numéro 4 - Pages 947-966
Le Prince-dauphin Shôtoku, auteur de la Charte de dix-sept articles (proclamée en 604), a longtemps été le visage qui représentait le Japon moderne et sa puissance économique sur ses billets de banque importants. Et l'article Premier de cette Charte, « une harmonieuse coopération », demeure même aujourd'hui comme vertu suprême dans le climat culturel japonais, malgré de vastes transformations institutionnelles. L'actuelle Constitution japonaise de 1946, tout à fait occidentalisée, puise sa source dans la Charte de dix-sept articles française, c'est-à-dire dans les principes universels de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. Cette étude analyse, du point de vue comparatif oriental (chinois, indien, japonais) et occidental (allemand, américain, français), la continuité de la tradition culturelle japonaise et le changement des institutions à l'instar de l'Occident, pour mettre en relief une profonde signification transitoire de l'évolution institutionnelle et culturelle du Japon de nos jours.
For a long period Japan's most important banknotes, symbol of modem Japan and its economic power, have borne the face of Crown Prince Shôtoku, author of the Charter of seventeen Articles (issued in 604). Despite vast changes in the institutions of Japanese culture, the principle of a harmonious cooperation , as embodied in the first article of the Charter remains even today its suprême virtue. The present day Japanese Constitution has its source in the French Charter of seventeen articles , that is the universal principles of the Declaration of the right of man and the citizen of 1789. This paper analyzes, front a comparative point of view — both eastern (chinese, indian, japanese) and western (german, american and french) — the continuity of japanese cultural tradition and the change of her westernized institutions, and thus brings out the deep but transitory significance of the evolution of the institutions and culture of modem Japan.
20 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1985
Lecture(s) : 20
Tags :
Nombre de pages : 21
Voir plus Voir moins
Tadakazu Fukase
Héritage et actualité de l'ancienne culture institutionnelle japonaise. (A propos de la Charte de dix sept articles du Prince Dauphin Shôtoku) In: Revue internationale de droit comparé. Vol. 37 N°4, Octobre-décembre 1985. pp. 947-966.
Résumé Le Prince-dauphin Shôtoku, auteur de la Charte de dix-sept articles (proclamée en 604), a longtemps été le visage qui représentait le Japon moderne et sa puissance économique sur ses billets de banque importants. Et l'article Premier de cette Charte, « une harmonieuse coopération », demeure même aujourd'hui comme vertu suprême dans le climat culturel japonais, malgré de vastes transformations institutionnelles. L'actuelle Constitution japonaise de 1946, tout à fait occidentalisée, puise sa source dans la Charte de dix-sept articles française, c'est-à-dire dans les principes universels de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789. Cette étude analyse, du point de vue comparatif oriental (chinois, indien, japonais) et occidental (allemand, américain, français), la continuité de la tradition culturelle japonaise et le changement des institutions à l'instar de l'Occident, pour mettre en relief une profonde signification transitoire de l'évolution institutionnelle et culturelle du Japon de nos jours. Abstract For a long period Japan's most important banknotes, symbol of modem Japan and its economic power, have borne the face of Crown Prince Shôtoku, author of the Charter of seventeen Articles (issued in 604). Despite vast changes in the institutions of Japanese culture, the principle of a " harmonious cooperation ", as embodied in the first article of the Charter remains even today its suprême virtue. The present day Japanese Constitution has its source in the French " Charter of seventeen articles ", that is the universal principles of the Declaration of the right of man and the citizen of 1789. This paper analyzes, front a comparative point of view — both eastern (chinese, indian, japanese) and western (german, american and french) — the continuity of japanese cultural tradition and the change of her " westernized " institutions, and thus brings out the deep but transitory significance of the evolution of the institutions and culture of modem Japan.
Citer ce document / Cite this document : Fukase Tadakazu. Héritage et actualité de l'ancienne culture institutionnelle japonaise. (A propos de la Charte de dix sept articles du Prince Dauphin Shôtoku). In: Revue internationale de droit comparé. Vol. 37 N°4, Octobre-décembre 1985. pp. 947-966. doi : 10.3406/ridc.1985.2985 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ridc_0035-3337_1985_num_37_4_2985
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi