La vie industrielle dans la région de Barcelone - article ; n°214 ; vol.38, pg 339-365

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1929 - Volume 38 - Numéro 214 - Pages 339-365
27 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1929
Lecture(s) : 66
Nombre de pages : 34
Voir plus Voir moins

Pierre Vilar
La vie industrielle dans la région de Barcelone
In: Annales de Géographie. 1929, t. 38, n°214. pp. 339-365.
Citer ce document / Cite this document :
Vilar Pierre. La vie industrielle dans la région de Barcelone. In: Annales de Géographie. 1929, t. 38, n°214. pp. 339-365.
doi : 10.3406/geo.1929.9775
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1929_num_38_214_9775339
LA VIE INDUSTRIELLE DANS LA GION
DE BARCELONE1
PL III-V
Ce est pas la moindre originalité de la région catalane que sa
physionomie activé région industrielle en face une Espagne
demeurée essentiellement agricole On attribue couramment aux
quatre provinces catalanes Gorone Barcelone Tarragone Lérida une
production manufacturière annuelle de milliards de pesetas simple
ordre de grandeur dont seule importance est significative Mais sur
ce territoire peine les 63 100 du territoire espagnol se
pressent environ le quart des entreprises industrielles recensées en
Espagne et parmi elles auprès des industries chimiques ou élec
triques les plus concentrées la grande majorité des installations tex
tiles la quasi-totalité des usines cotonnières
Mais peut-on parler un centre industriel catalan une
industrie des quatre provinces Les provinces ne sont un fait
administratif la Catalogue une réalité historique Les cadres que
leur font les Pyrénées et la mer bre et les plateaux aragonais sont-
ils ceux aussi une région économique Oui en un certain sens
Comment briser de divisions artificielles admirable continuité de
vie entretient sur la côte de Tarragone au cap de Creus union
de possibilités agricoles industrielles et maritimes Et le centre de
vie de cette côte agglomération barcelonaise peut-elle être amputée
BIBLIOGRAPHIE ET SOURCES ESCARRA J.C développement industriel de lu
Catalogne Paris 1908 est le seul ouvrage ensemble spcna economica social
artistica Le ons du cours expansion commerciale) Barcelone 1915 donne des
monographies industries Leur date ne leur permet pas de marquer certaines diversi
fica fcions et modernisations dues depuis la guerre Meilleurs tableaux dans les
JSescnas ilustradas de In industria comercio de Catalu de 1921 et 1922
La documentation de cet article est due surtout aux renseignements oraux et aux
publications périodiques malgré une certaine insuffisance des statistiques des orga
nismes économiques barcelonais généraux comme la MARA DE INDUSTRIA MARA
DE COMERCIO NAVI ACI FOMENTO DEL TRABAJO NACIONAL étrangers COmillC
ICS CHAMBRES DK COMMEHCE ET INDUSTRIE FRAN AISES DE BARCELONE part CU-
li rs comme les FEDERACI DE FABRICANTES DE HILADOS TEJIDOS DE CATALU
DNI METAL RGICA UNI EL CTRICA MARA OFICIAL DEI LIBRO Je tiens
remercier ici les secrél.iires dû foutes ces organisations qui en avec la plus
grande bienveillance rt souvent introduit pour des enquêtes plus detaillers auprès
ingénieurs ou industriels des usines catalanes Que Mr Caries Pi SUNYEB secrétaire
de la RATION TEXTILES dont les travaux cl les conseils ont ete particuliè
rement précieux MM Pau VILA et DE REPARAZ nies meilleurs guides dans la RI o-
graphie catalane et enfin Mr BERTRAND directeur de Institut fran ais de Parcelone
re oivent ici expression de ma plus profunde gratitude pour les services ils ont
rendus avec tant inlassable cordialité 340 ANNALES DE OGRAPHIE
de ses ramifications dépressions du Panades et du Vallès derrière la
chaîne littorale vallées subpyrénéennes du Ter du Liobregat ou du
Noya que jalonnent filatures et tissages papeteries et tanneries
exclusivement alimentées par Barcelone et dont la production
retourne Barcelone Si naguère enfin bre isolait quelque peu et
plus encore les hautes vallées pyrénéennes des Noguera et de la
Se gré voici que le récent élan hydroélectrique peuplé ces bassins
de centrales puissantes au service de la grande cité maritime et
sème les germes de électrochimie comme autrefois les canaux de la
Sègre avaient introduit déjà quelques filatures hydrauliques de
modèle barcelonais Ainsi affirme entre les éléments les plus loin
tains de économie catalane une solidarité il est difficile de briser
Mais il faut préciser le secret de cette unité économique et déjà il
peut nous apparaître ce est pas au hasard mais autour un centre
de vie que se lient les activités catalanes les plus éloignées en appa
rence est pour le centre Barcelone que travaillent les chutes élec
triques des hautes Pyrénées comme les filatures des vallées moyennes
comme la bonneterie de la côte du Levant un coup il sur une
carte industrielle de la Catalogne nous montre dans tant de villages
actifs Tarrasa Sabadell Badalona Mataro Granollers ch Man-
resa ou Igualada de simples reflets une activité capitale et impor
tance productrice un lieu semble fonction de sa position plus ou
moins commode sur le réseau convergent centré sur Barcelone des
fleuves des dépressions des voies de communication Une simple
visite Barcelone suffit confirmer cette impression première mon
trant avec éclat par abondance des bureaux des magasins des orga
nismes économiques que la vie entière de inuustrie catalane malgré
importance relative et parfois originalité de tels centres secon
daires dépend essentiellement de la vie de sa capitale aussi bien
pour la direction des affaires que pour la distribution des matières
ou le débouché des produits Aussi le véritable phénomène géogra
phique celui dont la cohésion justifie une étude ensemble est
moins le centre industriel catalan que le centre industriel barce
lonais souvent le rayonnement de Barcelone atteint les limites
mêmes de sa province historique mais ainsi définie la région
économique de Barcelone ne saurait comprendre certaines acti
vités affranchies de influence centrale et vivant hors du grand
rythme de circulation réglé par le port principal industrie du liège
par exemple dont vivent tant de villages de Est catalan née de la
selva méditerranéenne au Sud de Gérone et alimentée hui
par autres régions espagnoles exportant enfin ses produits par de
petits ports spéciaux Palamos ou San Felice de Guixols reste en dehors
du rayonnement barcelonais on peut en dire autant quoique le fait
soit moine frappant une partie de activité industrielle des DANS LA GION DE BARCELONE 341 INDUSTRIE
centres de Valls ReusTarragone et particulièrement de leurs soieries
Pour résumer ces impressions on peut dire il existe au Nord-
Est de Espagne une région économique cohérente que caractérise
la prépondérance de industrie et que régit activité une capitale
Barcelone
Aussi bien cette est-elle pas née des ressources natu
relles un sous-sol et un sol plus pauvres en produits industriels
que bien autre régions espagnoles Pas plus que le coton exotique
la laine ou la soie des usines catalanes ne sont dans leur masse essen
tielle des produits locaux Il beau temps que le fer pyrénéen ali
mente plus la métallurgie et même le blé régional la minoterie barce
lonaises Les gisements de potasse de Suria peine en voie exploi
tation industrielle ont pas été origine des récentes créations
chimiques Ce est pas non plus le charbon insuffisant et mauvais
de Figols de Calaf ou de Ebre qui permis industrialiser la Cata
logne Et si industrie textile utilisé les forces des cours eau elle
est pas née de ces forces ayant connu dès antiquité et le moyen
âge une prospérité qui ne leur devait rien encore ces ressources en
houille blanche sont-elles le plus direct apport de la nature la voca
tion industrielle du pays
Mais est surtout dans la conjonction une heureuse position
générale et de ses ressources humaines continues que la Catalogne
puisé sa valeur économique Pays méditerranéen elle joui un
peuplement très précoce fondé sur le type exploitation agricole
commun tout le pourtour de la mer la plus civilisée du monde
antique dès le temps des Ibères elle exportait du lin du spart et du
vin et élément agricole travers les crises qui ont pu abattre tem
porairement industrie ou le commerce est resté élément de conti
nuité de résistance économique il associe parfois enfin étroitement
hui encore pour la main-d uvre activité manufactur
riere est donc un pays déjà vivant que dès le début des temps his
toriques le contact avec les grands courants de circulation médi
terranéenne amena au commerce puis industrie élément com
mercial intervention étrangère tels sont les facteurs essentiels qui
firent de la Catalogne un centre de production industrielle Mais
il faut dire que les conditions étaient particulièrement favorables
association du pays tout entier des influences extérieures une
heureuse configuration du réseau des vallées semble orienter vers
la mer activité du pays et la faire converger vers certains points
privilégiés de la côte trois de ces points ont été successivement mar
qués par une capitale commerciale le golfe de Rosas abord débou
ché de Ampurdan du Ter inférieur et du Fluvia avec les Emporio
grecques puis la fa ade maritime du bassin de Valls et de Reus où
la Tarragone romaine commandait la fois la dépression fertile du 342 ANNALES DE OGRAPHIE
Panardes les vallées du Francoli et du Gaya enfin ouvrait la voie
de Ebre et de la Sègre bien plus orientées vers les pentes douées
emprunte hui le chemin de fer de Reus Mora que vers
un delta marécageux précédé une cluse étroite Barcelone enfin
que la côte mettait en relations faciles avec les deux sites précédents
se pla ait davantage encore au ur des communications catalanes
au débouché du Vallès des vallées du LIobregat et de ses affluents de
la vallée morte enfin occupe le Congest et qui ouvre une large voie
vers la plaine de Vich et le Ter supérieur aux plus hautes Pyré
nées
Cependant par ces origines mêmes la vocation commerciale sem
blait devoir rester au premier plan de activité du pays dans la
Tarragone antique comme dans la Barcelone du moyen âge indus
trie ne naissait que du commerce et restait son service quand les
relations barcelonaises étendirent des Baléares Italie puis
Orient méditerranéen le plus lointain elles entraînèrent élan des
lainages catalans ou de la construction navale barcelonaise dont
elles répandirent partout les produits Mais évolution économique
pas laissé aussi nettement visibles heure actuelle ces origines
commerciales une activité industrielle devenue prépondérante le
phénomène primitif est inversé le commerce de Barcelone est le ser
viteur de son industrie ce est plus parce elle exporte que Barce
lone fabrique son port se contente être le commode instrument
importation des matières est que de longs siècles de décadence
politique et économique la suite de la découverte de Amérique et
de la domination castillane ont éteint le foyer commercial catalan
et dans la renaissance catalane du xixe siècle ce sont les germes
de la tradition industrielle et non ceux de la tradition commerciale
qui se sont montrés les plus capables de revivre dans industria
lisation qui gagna au xixe siècle Europe occidentale tout entière la
Catalogne se montra le seul point de Espagne que ses traditions ses
capitaux sa population ses relations extérieures pussent désigner
aux initiatives industrielles Pour les besoins de Espagne la région
barcelonaise développa alors sa production les plus anciennes tradi
tions naturellement devinrent les activités essentielles si elles se
modifièrent quelque peu industrie textile et industrie métallur
gique prirent la première surtout une telle prépondérance dans ac
tivité catalane elles en rendirent aspect monotone bientôt il
quelque cinquante ans pour des raisons que nous analyserons in
dustrie textile se fixa dans des formes persistantes hui encore
et que nous étudierons abord comme les types de industrie cata
lane de forme ancienne et stabilisée Mais une nouvelle phase est
née pour industrie catalane avec le xxe siècle esoins nouveaux
influence étrangère qui trouve Barcelone intermédiaire naturel INDUSTRIE DANS LA GION DE BARCELONE 343
entre Espagne et les puissances financières et industrielles interna
tionales effets de la guerre qui obligea la production barcelonaise
se diversifier en face de marchés et de besoins nouveaux electrifi
cation qui augmente see possibilités productrices développement
urbain enfin une ville dont agglomération dans le sens large
compte hui le million habitants tout cela contribué
une part moderniser des activités jadis secondaires hui
importantes et intéressantes créer autre part de toutes pièces
bien des jeunes industries industries de forme ancienne industries
modernisées récentes présentent assez notables diffé
rences pour que nous les étudions part et successivement avant
aborder les problèmes plus généraux concernant toute industrie
régionale et essayer de conclure sur son état présent et ses possibi
lités avenir
LES INDUSTRIES DE FORME ANCIENNE LES TEXTILES
actuelle physionomie de industrie textile catalane date du
xixe siècle est entre 1830 et 1880 que le coton conquit ses positions
actuelles usines isolées colonies industrielles de haute vallée
chassant vers les usines urbaines de Barcelone Sabadell Tarrasa
le traditionnel et glorieux travail de la laine jadis familialet paysan
Mais cette révolution industrielle annoncée dès 1812 par de très
beaux progrès techniques1 étant trouvée ainsi retardée au
milieu du siècle par les événements politiques ce retard devait eire
lourd de conséquences Dans son développement la production coton-
nière catalane rencontra déjà des concurrences sur les marchés les
plus proches celle surtout des cotonnades les plus avides de débou
chés les cotonnades anglaises de là le trait qui domina au xixe siècle
histoire économique catalane et même les rapports politiques de
Barcelone et de Madrid la lutte protectionniste la conquête du
marché national par le tarif douanier conquête qui ne fut assurée
après bien des vicissitudes mais le fut solidement vers le dernier
quart du siècle
Désormais cependant existence de ce marche sûr mais restreint
et vite saturé allait devenir pour les textiles un facteur de stagnation
il rendait inutile toute organisation commerciale impossible toute
spécialisation et par là toute conquête de marché extérieur dès lors
devant la surproduction mena ante le progrès technique lui-même
devenait un danger Des crises surgirent dès 1894 le nombre des élé
ments de travail cessa de croître esprit même et les méthodes des
industriels souffrirent ils ne adaptèrent pas organisation collec-
Rappelons invention de la bergadana qui quadruplait le nombre de broches utili
sables sur la Jenny ANNALES DE OGRAPHIE 344
tive1 et leur industrie même pas profité de la prospérité tempo
raire de la guerre pour se moderniser Tandis crue autres nations
textiles en Europe et autres industries en Catalogne accomplissaient
immenses progrès indusrie textile catalane figée dans ses cadres
du xixe siècle aboutissait un point mort Néanmoins avec une
prépondérance moins exclusive que jadis elle garde sa valeur locale
Quelques chiffres2 puis une étude de détail montreront extension
importance la variété que conservent ses diverses branches fig
LOCALIT qui NOMBRE NOMBRE USINES NOMBRE OUVRIERS NOMBRE INDUSTRIES DE TIERS DE BROCHES adonnent
266 filatures 115 000 56 700 Coton ...... 154 920 000 632 tissages
133 Laine........ 26850 249 300 59 6234 175
Lin ........ 300 10 000 200
29 2600 17 000 082 Chanvre ....
45 500 18200 Jute......... 687
Soie 33 3100 939
Auxiliaires 18 242 176 136 8000
Bonneterie 23 14 00 19500
16450 Confection ..
TOTAL 191 300 214 500 87 342
Le coton 371 680 balles de coton pratiquement toutes impor
tées par Barcelone ont été consommées en 1927 par les usines cata
lanes 271 milliers sont américaines 58 hindoues 18 égyptiennes
toutes les qualités sont représentées industrie ignorant la spécia
lisation Le trait le plus curieux du travail du coton est sa répar
tition géographique en usines dites de alta monta et usines dites
del llano de media monta les premières dans les hauts bassins
du Fluvin du Ter du Liobregat compensent leurs frais de
transport par la gratuité de la force hydraulique le travail de nuit
le bon marché de la main-d uvre rurale les autres dans le Vallès et
sur la côte compensent la cherté de la main-d uvre urbaine et de
énergie par la proximité de Barcelone et quelque supériorité tech
nique
Cette distinction faite on aper oit que industrie de alta mon
ta par excellence est la filature 104 000 broches soit 57 100
Chiffres chec en fournis 1912 un par la essai CHAMBRE de<< Mutuelle INDUSTRIE de producteurs DE BARCELONE pendant 1923-1924 une crise grave et les
slatistiqucB du MINISTERIO DEL TRABAJO 1927 Depuis 1924 seuls ont varié considé
rablement les chiffres de production en pesetas nous les avons négligés car la crise
qui les diminue altère pas les caractères géographiques de ces industries DANS LA GION DE BARCELONE 345 INDUSTRIE
de celles du pays tournent dans les hautes vallées malgré attraction
de Barcelone dans la plaine 250 000 broches La filature-type du
FIG INDUSTRIE TEXTILE DANS LA GION DE BARCELONE
Importance de la production des centres industrie textile Plus de 230 millions
de pesetas De 60 100 millions De 21 40 millions De 18
De millions De 03 million Filatures de coton Tissages In
dustries de la laine Textiles divers soie lin jute Auxiliaires des textiles
Bonneterie Cu Cuirs chelle 170 000
pays trait spécifique du paysage humain des vallées catalanes est
la filature hydraulique isolée pi III et Au milieu des vignes en
terrasses du val de Liobregat vers Monitrol ou vers Manresa parmi 346 ANNALES DE OGRAPHIE
les cultures soignées du pla de Bages surgissent et là au bord du
rio rapide des bâtiments dont aspect vaste et géométrique surprend
dans ce paysage campagnard est usine Près elle presque tou
jours des maisons juxtaposées une monotonie un peu triste alignent
le long de la rivière une vraie fa ade de rue ouvrière on dirait
détachée de quelque petite ville industrielle ou de quelque banlieue
ainsi la colonia rassemble autour de la brica le personnel ouvrier
La prise eau fait aussi partie du paysage le torrent méditerranéen
rapide rocheux peu profond assagit derrière le barrage reste un
instant sec près du canal dérivé qui engouffre dans usine et
retrouve ses eaux la desagua bouillonnante pour peu de temps
ailleurs car sur le Ter et le Liobregat au moins la série des bar
rages est ininterrompue Ainsi la filature isole la recherche de
eau elle ne rejoint le village que si lui-même rejoint le fleuve au
lieu de éviter cas le plus fréquent sur une terrasse élevée
usine de village ailleurs pas en montagne de caractère spé
cial mais la colonie inutile disparaît
En abordant la moyenne montagne et la plaine les conditions
changent dès que élément moteur est plus eau usine gagne
le gros bourg 000 15 000 âmes Igualada Sabadel! Grandiers
Caldas aux abords de Barcelone on trouve même exceptions
la règle quelques entreprises puissantes Mais surtout on arrive
dans la zone du tissage 66 100 des métiers tisser dispersés en
usines de quelque 80 métiers en moyenne sont installés en plaine et en
moyenne montagne est donc entre elles et la zone élevée une sorte
de division du travail et étroite interdépendance économique car
il faut dire que tissage et bonneterie du pays consomment peu près
tout ce il filé
Au bloc que forme industrie cotonnière catalane un client obligé
et peu près unique Espagne demande tous les genres de tissus
toutes les qualités de cotonnades usine cotonnière spécialisée1
comme usine cotonnière puissante reste en conséquence excep
tion est un des caractères de cette industrie catalane et une de ses
infériorités
La laine2 industrie lainière doit un tout autre aspect sa
concentration géographique les deux villes de la laine Sabadell
et Tarrasa possèdent elles seules 82 100 de ses broches et 67p 100
de ses métiers Par là et par attraction elles ont exercée sur
Un exemple montre les résultais de la spécialisation un tissage de Igualada
en se spécialisant dans la toile matelas et hamac acquis 427 métiers une production
de millions de par an et des marches en Orient Cuba en Amérique
Laine brute surtout espagnole laines importées Argentine Australie) 1920-
1926 4GO par an laines conditionnées Sabadell et Tarrasa moyenne annuelle
14 500 provenances principales Castille Burgos Aragon DANS LA GION DE BARCELONE 347 INDUSTRIE
autres industries ces villes ont acquis une puissante allure indus
trielle qui pourrait faire croire une très moderne organisation du
travail de la laine population ouvrière services de conditionnement
écoles industrielles electrification semblent dénoter autres condi
tions économiques que dans le travail du coton Mais ce est guère
là apparence Sabadell et Tarrasa sont restées en réalité ce elles
étaient lorsque vers 1890-1900 elles achevaient de recueillir indus
trie lainière par le simple jeu de leur position privilégiée dans le
Vallès peuplé fertile de relations commodes et de vieille tradition
textile La petite entreprise usinière privée est toujours la forme domi
nante de exploitation sans grande initiative technique ni commer
ciale de production médiocre en qualité et variant malgré la pré
pondérance notable une spécialité étamine du plus gros drap
imitation fine du tissu anglais
Hors de Sabadell-Tarrasa et de Barcelone 20 000 broches
000 métiers) la laine ne connaît guère que des survivances survi
vances de centres montagnards lointains et indépendants Olot
Ripoll Puigcerdà survivances et là de métiers familiaux 100 dans
quinze villages de la province de Gérone autres Castelltersol Roda
Arseguell Sabadell et Tarrasa même ces descendants des pelaires
et drapaires domicile restent plus de 600 destinées disparaître
ces exploitations résistent cependant leurs frais réduits leur vente
directe des voyageurs commer ants les ont laissées plus solides en
face des crises1 que ordinaire usine moyenne
Les industries auxiliaires Comme industrie lainière les tra
vaux auxiliaires des textiles se sont concentrés géographiquement
sans modifier dans ensemble leur organisation industrielle lavage
peignage régénération des laines rejoignent les centres lainiers en
exploitations minimes apprêt teinture blanchiment ne sortent
guère de Barcelone et de ses annexes chimiques Badalona San
Feliu et aussi Sabadell et Tarrasa Presque seule Barcelone traite
impression de luxe pour la soie de masse pour les cotonnades dont
on imprime par an 75 millions de et 20 000 mantas motifs tirés
part Mais partout le petit atelier reste la règle générale et la liaison
de ces industries avec les tissages ou la production chimique manque
organisation ensemble La puissante technique moderne
semble cependant commencer porter ses fruits San Feliu une
usine blanchit millions de kg de fil avec le nombre minime ou
vriers exige Manlleu en montagne une production cinq fois
moindre
Et particulièrement de la crise qui depuh la guerre sévit sur industrie catalaiiu
textile la suite une prospérité temporaire dont organisation industrielle pas
profité

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.