Saint-Malo - Saint-Servan : un port charbonnier - article ; n°174 ; vol.31, pg 449-464

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1922 - Volume 31 - Numéro 174 - Pages 449-464
16 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : dimanche 1 janvier 1922
Lecture(s) : 48
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins

C. Robert-Muller
Saint-Malo - Saint-Servan : un port charbonnier
In: Annales de Géographie. 1922, t. 31, n°174. pp. 449-464.
Citer ce document / Cite this document :
Robert-Muller C. Saint-Malo - Saint-Servan : un port charbonnier. In: Annales de Géographie. 1922, t. 31, n°174. pp. 449-464.
doi : 10.3406/geo.1922.10060
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1922_num_31_174_10060449
SAINT-MALO SAINT-SER VAN UN PORT CHARBONNIER
Le célèbre rocher de granit éveille pas dans esprit tout abord
idée un port charbonnier On songe aux enfants de la vieille cité
Jacques Cartier uguay-Trouin ce découvreur de contrées
inconnues ce corsaire fameux On se remémore la Compagnie des
Indes dont la richesse créa ces belles demeures du xviie siècle où le
granit massif ajoute la noblesse du siyle Louis XIV pour orner la
fa ade de la ville sur le port une imposante rangée de bâtiments
On pense enfin illustre vicomte découvreur défaut de terres
nouvelles du moins des paysages nouveaux du Niagara/du Meschacebé
et de tant autres dont il ne risqua pas de donner en allant une
vision déformée..
Et même dans les faits actuels que éléments contraires première
vue ala création un port de charbon
Les deux villes séculairement rivales qui se font face possèdent co
trait commun de manquer une et aulre Un degré qui se rencontre
rarement dans un port industries consommatrices de charbons
arrière-pays Bassin de Rennes et Bas-Maine essentiellement agri
cole ou bocager offre nulle part de grosse agglomération Le port
lui-même pas proprement parler de clientèle maritime Il ne sert
attache une seule ligne régulière de navigation Les seuls
tramps qui le visitent viennent Angleterre où ils charbonnent
pour le voyage de retour en même temps que pour celui aller Pas de
flotte de guerre le petit Arsenal de Saint-Servan ne construisant
plus depuis un demi-siècle Presque pas de cabotage Pas de chalutiers
vapeur pour la pêche le rôle est en train de se tailler Lorient étant
resté sans répondant sur la côte bretonne du Nord moins poisson
neuse Et pour doré-cette enumeration négative une seule flotte qui
compte celle des Terre-Neuviers mais ce ne sont que voiliers
Enfin voici un fait qui peut paraître plus étrange encore la.créa
tion récemment votée un nouveau bassin creusé une grande pro
fondeur qui permettra accueillir de puissants navires auxquels le
port était interdit ici cette transformation capitale intéressera
guère sans doute le charbon qui est cependant la marchandise assurant
le principal trafic
Le on donnée la Sorbonne lo 20 mai 1922 Cours libre sur Le charbon
pour la France
ANN DB OO XXXI* AKN 400 SAINT-MALO SAINT-SERVAN
Voilà donc bien des raisons qui semblent contre-indiquer la pros
périté charbonnière de ce port
Il en est peu cependant où importation du charbon se soit accrue
aussi rapidement durant ces trente dernières années
De 173000 en 1890 elle est élevée 202 000 en 1895 339000 en
1907 422000 en 1913 565000 en 1915 643000 en 1917 737000 en
1918 Depuis la paix les quantités importées ont moins diminué
ailleurs 646000 en 1919 510000 en 1920 Le charbon représente
les 3/4 de toutes les importations et près des 2/3 du trafic total entrées
et sorties Sur une quarantaine de ports qui comptent dans notre
importation charbonnière Saint-Malo-Saint-Servan se classent géné
ralement vers le ou le 10e rang
Quelles sont donc les causes qui ont favorisé ce développement avec
tant de puissance
ORGANISATION ACTUELLE DU PORT CHARBONNIER
Tirant eau et tonnage en lourd Actuellement le port com
porte deux bassins flot celui de Saint-Malo et celui de Saint-Servan
auxquels on accède par un avant-port port de marée) et qui sont
séparés un de autre par un bassin de retenue sans profondeur com
munément appelé La Mare aux Canards Ces deux bassins ouverts
au commerce en 1885 présentent des surfaces eau de 15 ha Saint-
Malo et de 13 ha Saint-Servan Le tirant varie de 25
suivant on est en vive eau ou en morte eau
En fait est donc entrée assurée en tous temps est-à-dire
même par pleine mer de morte eau aux bateaux au moins 13 pieds
96 amplitude du marnagey étant plus grande que dans aucun
port fran ais force est importateur de consulter plus ailleurs
encore Annuaire des Marées il une étroite nécessité en effet
de prendre ses dispositions pour affréter par morte eau que des
bateaux portant au plus 1000 1200 t. sinon les bâtiments risquent
de rester quelques jours en rade Ce chiffre peut même tomber aux
environs de 800 avec anciens modèles Par pleine mer de vive eau
le port peut donner accès des bateaux de 17 pieds 18) est-
à-dire portant environ 1200 en lourd ils sont un modèle ancien
et 1800 pour les types récents munis de la machine-arrière avec
water-ballast avant avec une cale unique et sans panneaux ni faux-
pont étant entendu que ces correspondances entre la calaison un
navire et son tonnage utile offrent encore des variations comme on
Les écluses ont que 90 de long leur radier été établi la cote 56
au-dessus du zéro des cartes marines et disposition aggravante il existe la
partie amont de chaque écluse un b&tardeau dont la partie supérieure est la
côte in 56 UN PORT CHARBONNIER 451
sait un bateau autre En résumé les tonnages inférieurs 600
étant rares pour le charbon ce sont donc les bateaux de 800 300 et
même 1800 en lourd qui font ce commerce sur ce port
Médiocre par suite le tonnage des bateaux auxquels le port donne
i)ü PORT DE SAINT-MALO-SAIKT-SERVAN
indiquant les concessions de charbon et de minerai de fer
Société des Houilles et agglomérés Maison Laurent Maison Le Lorgne Mai
son Instone Maison Green Société Graigola Merthyr Maison Soupart et
Mottard Ternisicn Office industriel et minier 10 Usine Raz de
Rennes 11 Maison Le Borgne 12 et
accès Cherchons ailleurs les avantages qui ont pu attirer plusiem-s
grandes maisons importation1
Origine de importation étendue des emplacements concessions
Tout abord un trait commun entre ces maisons aucune elles
trouvé son origine dans armement pour annexer par te suite
le charbon comme cela est vu dans autres poris Elles ont clé
Sans compter les chemins de fer de tat et quelques autres consomma
tours important directement pour leurs propre besoins 452 SAINT-MALO SAINT-SERVAN
tentées ni par la perspective du bénéfice tirer un fret de retour
Angleterre nipar la nécessité de remplir des soutes de caboteurs
ou de longs-routiers Ce est pas existence antérieure un instru
ment de transport qui valu la marchandise être importée autre dit ce est pas le bateau qui fait signe au charbon Ici il
eu dessein délibéré de faire du charbon On en voit les traces aujour
hui encore les maisons ont pas proprement parler une flotte
charbonnière
Ce qui les attirées est avant tout importance des surfaces
utilisables étendue des emplacements frappe lé voyageur même le
moins informé Considérable origine par rapport au trafic effectué
elle est sans doute ce point de vue moins saillante hui du
fait 4é développement commercial les quais se couvrent de mar
chandises Mais ce qui reste aussi vrai au premier jour est
par rapport aux surfaces eau déjà assez grandes des deux bassins
importance des étendues de terre susceptibles de constituer- autant
emplacements pour les terre-pleins et les chantiers Ce fait une
portée capitale On vu pendant la guerre un bateau toujours
pu décharger aussitôt et repartir sans on ait occuper de savoir
si le train destiné évacuer la marchandise vers arrière-pays était
déjà arrivé dans le port Autre conséquence le charbon est rendu
pied oeuvre dans les usines briquettes où les qualités peuvent être
sériées aise sur autant de tas distincts et sans manutentions inutiles
et dispendieuses
Mais où viennent tant de surfaces libres aussi près de lieux si
anciennement occupés par les hommes La distance entre les deux
villes en est la cause le bassin de Saint-Malo et celui de Saint-Servan
sont séparés par un intervalle de 700 900 Ce grand espace central
dont la Mare aux Canards occupe une partie devait donc
forcément attirer les regards des transporteurs de produits encombrants
Une autre raison encore fit il devint le domaine propre du
charbon Une bonne organisation de port veut une marchandise
dont la manutention provoque un dégagement de poussières soit ins
tallée le plus loin possible des habitations or celles-ci par une curieuse
disposition se trouvent placées sur toute la périphérie est ainsi que
le quai Nord de Saint-Malo limitrophe des élégantes villas du Sillon
est concédé des marchandises diverses et accueille hiver les
Terre-Neu viers Est vers Rocabey étant dévolu au minerai De même
Saint-Servan sur le quai Sud en bordure des maisons dont beau
coup sont bourgeoisement habitées se trouve aussi la diverse
comme disent les gens du métier est donc dans les espacés va
cants quai Nord du bassin de Saiût-Servan quai Sud du bassin de
Saint-Malo que installèrent assez rapidement les affaires de com
bustibles UN PORT CHARBONNIER 483
Si on se reporte quelque dix ans avant la guerre les charbons
étaient représentés que par quelques maisons de consignation et
importation la plupart origine locale et importance assez secon
daire et parmi lesquelles la maison Laurent seule survécu colé
de établissement de la puissante Société générale de Houilles et
Agglomérés Aicard Graigola ainsi que Le Borgne étaient
déjà installés avant la guerre La période des hostilités vu établir
successivement les maisons Soupart et Mottard Green Ternisien
Instone Les Anciens tablissements Ch Le Borgne devenus la
Société Industrielle de Combustibles Sevestre) importent eux
seuls plus de la moitié des charbons dans ensemble du port et régnent
seuls Saint-Servan tandis que Saint-Malo se partage entre les
diverses maisons
Une conséquence indirecte de ce qui précède et un des traits
coup sur caractéristiques du port est la généralisation des conces
sions de places quai pour déchargement des bateaux Ailleurs on en
est écarté aussi entend-on alors vanter le système opposé celui de la
banalisation opposition entre les régimes suivis trouve sa pleine
justification dans les différences entre les conditions économiques
d*un port autre il est clair que dans certains grands-organismes
maritimes se pressent des marchandises trop diverses pour elles
puissent avoir toutes leur place propre Au contraire là où éten
dent de grands emplacements eu égard au trafic et où les produits
échangeSont assez nettement sériés la spécialisation des postes sera
tout indiquée 11 faut ajouter encore cette autre raison quand admi
nistration du port se trouve en présence un trop grand nombre de
demandes pour le peu de places quai disponibles et est plus
souvent le cas dans de très grands ports elle préfère ne pas favo
riser un des usagers aux dépens de autre par la constitution une
sorte de privilège
Outillage et vitesse de déchargement Ces places-à quai heu
reuse initiative des maisons importation concessionnaires leur fit
rendre leur maximum nous voyons ici un exemple de tout ce que peut
aire le développement des installations de déchargement une quaran
taine de grues élevé un degré qui ne est guère rencontré ailleurs
en France pour un port importance moyenne Aussi même en pleine
guerre au milieu de encombrement universel de nos côtes Saint-Malo
Bassina flot de Saint-Malo Quai Surcouf mouillage de en vive eau de
50 en morte eau 520 avec postes Quai de Terre-Neuve mouillage de
5m 80 30416m avec pestes Hassina flot de Saini-Servan Quai Nord
mouillage de u0 535 avec postes Ponr ensemble du port
32 grues de 15 t. grues de t. grue de 20 t. grues portique trans
porteur aérien En outre 14 km de voies rées 000 m2 de terre-pleins dont
25 concédés au charbon Situation ala finde 1921. 454 SAINT-MALO SAINT-SERVAN
eut presque jamais de surestaries est-à-dire de irais supplémen
taires pour débarquements différés
En outre la disposition des chantiers et des voies de quai
permet ces engins de levage de travailler plein rendement Il été
question plus haut de la valeur des emplacements elle est pas due
seulement étendue disponible mais aussi leur heureuse disposi
tion en bordure même des bassins Tous les poris ne jouissent pas des
mêmes avantages et dans certains comme Lorient où les maisons
construites le long des quais limitent espace force été installer
provisoirement certains chantiers plusieurs centaines de mètres du
bassin presque en ville Saint-Malo comme on déjà vu aména
gement été fait directement en vue du charbon
On con oit que cette organisation doive assurer une vitesse de
déchargement fort remarquable après une statistique publiée en
juillet 1919 par le Bureau nalional des charbons Saint-Malo Saint-
Servan arrive en tête des ports fran ais comme rendement moyen des
postes charbon avec 1570 par 24 heures viennent ensuite Cher
bourg avec 1300 t. Boulogne avec 1107 t. Saint-Nazaire avec 979
et Rouen avec 810 Il convient attirer attention sur la méthode
évaluation qui été suivie On pourrait être en effet justement sur
pris que des ports tels que Rouen ouläaint-Nazaire -avec la puissance
de leurs engins de levage arrivent sur cette liste après trois poris
importance moyenne en calculant la vitesse du déchargement
heure Saint-Malo arriverait pas au premier rang Aussi bien la
statistique ci-dessus a-t-elle été établie en vertu une méthode diffé
rente Elle compte pour chaque bateau la durée totale du décharge
ment Pour un grand navire il faudra forcément plusieurs jours
toutes les heures de nuit compteront comme si elles correspondaient
un travail effectif pour un petit bateau il arrivera souvent que com
mencé le matin il pourra être uni le soir1 et les heures de nuit
improductives entreront pas en jeu dans le calcul Ainsi seront
combinés les deux termes souvent inconciliables en matière de déchar
gement le repos étant une perte pour armateur une nécessité pour la
main-d uvre
Main-d uvre La main-d uvre attachée aux charbons se
répartit en deux professions bien distinctes ouvrier usine et le
docker ouvrier usine est complètement stable dans la maison
laquelle il est attaché Le docker raison du caractère intermittent
Au besoin moyennant une prime donnée aux dockers pour heurea supplé
mentaires est ce on appelle la demi-nuit de heures du soir minuit Mais
même dans ce cas un certain nombre heures de nuit étaient encore sauvées de
minuit heures du matin) UN PORT CHARBONNIER. 455
de son travail, est payé un peu plus cher1. Une maison d'importation
n'a pas toujours de bateau à décharger, en effet : et c'est pourquoi cette
main-d'œuvre se déplace journellement là où l'appelle le travail. Il, y a
même pour nombre de dockers un plus ample déplacement, un mou
vement saisonnier qui les fait redevenir souvent travailleurs agricoles.
On peut s'en étonner tout d'abord, la belle saison étant celle où la
navigation, de même que les champs, réclame le plus de monde.
Cependant ici, les importations ne battent guère leur plein qu'à partir
de septembre, en vue de l'approvisionnement pour l'hiver et restent
actives jusque vers la fin de mars. De mai à fin août, on compte qu'un
tiers environ des dockers deviennent disponibles pour les travaux de
la terre. L'habitude est de s'embaucher d'abord pour les pommes de
terres de fin mai à mi-juillet; la moisson en Beauce les appelle ensuite.
Pendant la mauvaise saison, d'octobre à février, les dockers profes
sionnels sont souvent renforcés par des marins-pêcheurs, des Terre-
Neuvas, en mal de métier. Les stations balnéaires ont beau être
nombreuses aux environs : le rude métier de docker ne prédispose
pas à y trouver un emploi.
D'où provient cette population de professionnels, instable s'il
en est ? Presque uniquement de la région, d'une classe nombreuse
d'ouvriers qui n'ont pas de métier qualité Ils sont pour moitié
environ enfants de la balle. Le reste se recrute le plus souvent
parmi les terrassiers ou manœuvres des campagnes environnantes ;
très peu chez le paysan, fidèle à sa terre sur toute cette côte de pr
imeurs. Tant qu'ils font le métier de dockers, ils habitent Saint-Malo ou
Saint-Servan; on ne voit pas ici le soir, après le travail, ces exodes à
bicyclette ou par train vers des villages plus ou moins éloignés. Cette
main-d'œuvre donne des résultats très satisfaisants. Elle veut ici
ignorer les grèves et ne crée pas de difficultés d'exploitation. Au reste,
avec un outillage aussi perfectionné, les différences, d'un docker à
l'autre, entre les valeurs respectives des mains humaines, mains de
force, s'atténuent de tout ce que l'homme demande désormais à la
machine.
Fret. — Vastes emplacements et important outillage de Recharge
ment permettant de libérer rapidement le bateau, main-d'œuvre
avantageuse, telles sont les principales raisons grâce auxquelles le fret
a toujours été assez avantageux sur Saint-Malo.
En ce qui concerne le transport de ces combustibles, la profession
distincte d'armateurs n'existe pas, dans ce port. Plusieurs maisons
1. Le docker recevait par jour 5 IV. avant-guerre comme dans les profes
sions analogues, telles que celle de terrassier, 10 fr. en 1918, 17 fr. dans l'été de
1921. L'ouvrier d'usine touchait 15 fr. Les salaires ont dû subir une légère baisse
dans le courant de l'automne 1921. 406 SAINT-MALO SAINT-SERVAN
importation la Société Industrielle de Combustibles la Société
Générale de Houilles Soupart et Mottard Instone ont cependant
quelques bateaux Quant la proportion des divers pavillons rien de
caractéristique noter1
Usines briquettes Le fret légèrement inferieur qui avait été
depuis longtemps la conséquence un ensemble de circonstances
locales procura Saint-Malo une clientèle arrière-pays mais sur
tout il attira les regards un gros consommateur de celui-là même qui
plus que tout autre le choix de son port importation parce
il possède plus une antenne sur la côte entends les chemins de
fer pour les chaudières de leurs locomotives dévoratrices de bri
quettes est ainsi que le réseau de tat fut la base du développe
ment non seulement du commerce importation mais de industrie du
charbon dans ce port Grâce ces usines agglomérés est donc
encore aux combustibles que ce port est redevable de son principal
aspect industriel une partie du charbon savoir certaines quantités
prélevées sur les menus est déchargée directement dans les chantiers
des usines briquettes Au total celles-ci sortent environ 120000 en
année moyenne et sont outillées pour en fournir 200000 Les boulets
sont produits en quantités bien
Que ce soit sous forme de houille crue ou agglomérés il ne reste
plus envoyer le combustible son destinataire3
Avant-guerre on estimait environ les 8/10 de la flotte charbonnière du
port revenaient aux pavillons étrangers 2/10 aux Scandinaves et 6/10 aux Anglais
La proportion du pavillon fran ais était légèrement relevée pendant la guerre
en tenant compte de quelques petits voiliers qui étaient de nouveau trouvés
payants ce moment-là était le cas pour les steamers archaïques considérés
avant-guerre comme un affrètement qui était plus rémunérateur Mais
depuis la paix ces curiosités ont disparu et on revienta la physionomie avant-
guerre ceci près que les maisons fran aises ne possèdent plus guère en 1921
que le dixième des steamers qui assurent le trafic avec la côte anglaise La propor
tion des Britanniques est encore accrue nos voisins ayant beaucoup construit
Ces steamers appartiennent principalement la Llewellyn Co de Cardiff et la
Robertson de Glasgow
Ces Compagnies cela va sans dire sont entièrement distinctes des Compa
gnies de navigation assurant le trafic des pommes de terre et autres légumes
telles avant-guerre la Morris de Liverpool et hui la Wulford de Lon
dres plus forte raison ont-elles aucun rapport avec la Soulli-Western Co la
seule qui ait une ligne régulière pour voyageurs et marchandises diverses sur
Southampton.
11 pas loin un demi-siècle que la Société générale de Houilles ei
Agglomérés alors Guéret Ld monté une usine briquettes Les autres se sont
constituées beaucoup plus tard La Société industrielle de combustibles possède
une puissante usine de briquettes et boulets Saint-Servan et une autre Saint-
Malo Les autres maisons Laurent Green ne font que des boulels Signalons
enfin la récente ouverture une usine montée par Graigola qui ici impor
tait des boulets
Evacuation par fer 5H320 en 1913 793364t en 1919 évacuation par
le Canal Ille et Kance dont la profondeur est que tle 60 entre Di an et
Rennes est insignifiante 24299 en 1913 17378 en 1919
0< Illustration non autorisée à la diffusion
lîST-MALO KT tST BKVt.S PORT
Salnt-. wvafi nvini-r plan sunt Main au xiii avec les iiitt1 du rand el du Petit Ih
Vue pris avion Nord un poili i4-d s> di la tSan gW dt Saiat-r

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.