Communiquer sur des arrangementsspatiaux familiers et inhabituels : la dépense linguistique économise le coût cognitif - article ; n°2 ; vol.46, pg 141-168

De
Publié par

Enfance - Année 1993 - Volume 46 - Numéro 2 - Pages 141-168
In a referential communication task, four to nine years old children had to describe five spatial relations between usual objects in different situations occuring each one with two levels of familiarity : to Thread or String in (Enfiler dans) , to Thrust or Drive into (Enfoncer dans), to Roll or Coil around (Enrouler autour de), to Hang up or to Hook (Accrocher à), to Lean against (Appuyer contre). The length and accuracy of the descriptions increase with age but especially when the familiarity of the situation is great. The child is not « economic » with the control of the length of the productions but in such a way, avoid a more important cognitive processing. The speaker use a system of general and ambiguous words, and reserve contrastive and specific verbs to familiar situations rather than to unfamiliar. These results allow us to think that young speakers develops two types of prototypical concepts, very concrete ones relative to familiar contexts only and after relatively abstracts prototypes with other possibility of extension, before the development of more abstracts an analytic notions. Therefore, even when familiarity decrease, four years old children begin to understand very well each other using a « code » with very general terms.
On étudie comment des enfants de 4 à 9 ans transmettent à leur pair d'âge le contenu d'arrangement spatiaux familiers et inhabituels d'objets pour les relations : « Enfiler dans — Enfoncer dans — Enrouler autour de — Accrocher à — Appuyer contre ». Les résultats montrent une évolution de la complétude et complexijïcation des descriptions, d'autant plus importante que l'arrangement est familier. Les enfants sont peu « économiques » dans la gestion de la longueur des énoncés mais « économisent » alors au niveau du coût cognitif. Ils utilisent un « système » lourd de termes généraux et/ou ambigus. Il apparaît en outre une tendance à réserver, pour une même relation, les verbes spécifiques plutôt aux arrangements familiers qu'aux très improbables. Ces données vont à l'encontre des prédictions des théories de l'information, mais accréditent l'hypothèse du développement de représentations sémantiques prototypiques, très concrètes d'abord puis prototypiques abstraites, et enfin analytiques, différenciées et libres. Les enfants de 4-5 ans se comprennent déjà très bien et l'efficacité de l'interaction s'améliore encore avec l'âge.
28 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1993
Lecture(s) : 58
Nombre de pages : 30
Voir plus Voir moins
Jean-Michel Boucheix
Communiquer sur des arrangementsspatiaux familiers et
inhabituels : la dépense linguistique économise le coût cognitif
In: Enfance. Tome 46 n°2, 1993. pp. 141-168.
Citer ce document / Cite this document :
Boucheix Jean-Michel. Communiquer sur des arrangementsspatiaux familiers et inhabituels : la dépense linguistique économise
le coût cognitif. In: Enfance. Tome 46 n°2, 1993. pp. 141-168.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/enfan_0013-7545_1993_num_46_2_2051
Abstract
In a referential communication task, four to nine years old children had to describe five spatial relations
between usual objects in different situations occuring each one with two levels of familiarity : to Thread
or String in (Enfiler dans) , to Thrust or Drive into (Enfoncer dans), to Roll or Coil around (Enrouler
autour de), to Hang up or to Hook (Accrocher à), to Lean against (Appuyer contre). The length and
accuracy of the descriptions increase with age but especially when the familiarity of the situation is
great. The child is not « economic » with the control of the length of the productions but in such a way,
avoid a more important cognitive processing. The speaker use a system of general and ambiguous
words, and reserve contrastive and specific verbs to familiar situations rather than to unfamiliar. These
results allow us to think that young speakers develops two types of prototypical concepts, very concrete
ones relative to familiar contexts only and after relatively abstracts prototypes with other possibility of
e
x
t
e
n
s
i
o
n
,
b
e
f
o
r
e
t
h
e
d
e
v
e
l
o
p
m
e
n
t
o
f
m
o
r
e
a
b
s
t
r
a
c
t
s
a
n
a
n
a
l
y
t
i
c
n
o
t
i
o
n
s
.
T
h
e
r
e
f
o
r
e
,
e
v
e
n
w
h
e
n
familiarity decrease, four years old children begin to understand very well each other using a « code »
with very general terms.
Résumé
On étudie comment des enfants de 4 à 9 ans transmettent à leur pair d'âge le contenu d'arrangement
spatiaux familiers et inhabituels d'objets pour les relations : « Enfiler dans — Enfoncer dans — Enrouler
autour de — Accrocher à — Appuyer contre ». Les résultats montrent une évolution de la complétude et
complexijïcation des descriptions, d'autant plus importante que l'arrangement est familier. Les enfants
sont peu « économiques » dans la gestion de la longueur des énoncés mais « économisent » alors au
niveau du coût cognitif. Ils utilisent un « système » lourd de termes généraux et/ou ambigus. Il apparaît
e
n
o
u
t
r
e
u
n
e
t
e
n
d
a
n
c
e
à
r
é
s
e
r
v
e
r
,
p
o
u
r
u
n
e
m
ê
m
e
r
e
l
a
t
i
o
n
,
l
e
s
v
e
r
b
e
s
s
p
é
c
i
f
i
q
u
e
s
p
l
u
t
ô
t
a
u
x
arrangements familiers qu'aux très improbables. Ces données vont à l'encontre des prédictions des
t
h
é
o
r
i
e
s
d
e
l
'
i
n
f
o
r
m
a
t
i
o
n
,
m
a
i
s
a
c
c
r
é
d
i
t
e
n
t
l
'
h
y
p
o
t
h
è
s
e
d
u
d
é
v
e
l
o
p
p
e
m
e
n
t
d
e
r
e
p
r
é
s
e
n
t
a
t
i
o
n
s
sémantiques prototypiques, très concrètes d'abord puis prototypiques abstraites, et enfin analytiques,
d
i
f
f
é
r
e
n
c
i
é
e
s
e
t
l
i
b
r
e
s
.
L
e
s
e
n
f
a
n
t
s
d
e
4
-
5
a
n
s
s
e
c
o
m
p
r
e
n
n
e
n
t
d
é
j
à
t
r
è
s
b
i
e
n
e
t
l
'
e
f
f
i
c
a
c
i
t
é
d
e
l
'
i
n
t
e
r
a
c
t
i
o
n
s
'
a
m
é
l
i
o
r
e
e
n
c
o
r
e
a
v
e
c
l
'
â
g
e
.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.