Examen du lien entre la lecture de livres et le développement du vocabulaire chez l'enfant préscolaire - article ; n°2 ; vol.53, pg 169-186

De
Publié par

Enfance - Année 2000 - Volume 53 - Numéro 2 - Pages 169-186
Cette recherche porte sur l'étude du lien entre la lecture de livres et le développement du vocabulaire chez des enfants préscolaires. Dans ce but, trois nouveaux outils ont été développés pour mesurer la connaissance qu'ont les parents et leur enfant de la littérature enfantine. Ainsi, ces outils sont des mesures indirectes de la fréquence et la variété de lecture aux enfants. Notre méthodologie s'appuie sur l'idée que les parents qui lisent beaucoup et les enfants à qui on lit beaucoup devraient avoir des connaissances plus grandes que ceux qui lisent moins. Les parents ont aussi répondu à des questions portant sur leurs habitudes de lecture aux enfants. Un échantillon de 80 parents et enfants a participé. Les résultats montrent clairement que les nouveaux outils prédisent mieux le vocabulaire des enfants que les questions habituellement utilisées en recherche. Enfin, il existe toujours un lien entre la lecture et le vocabulaire des enfants même lorsque le niveau d'éducation des parents, leurs propres habitudes de lecture et le niveau d'intelligence des enfants sont contrôlés statistiquement. Ces résultats sont en accord avec l'hypothèse que la lecture est bénéfique au développement du vocabulaire des enfants.
A naturalistic study of the links between storybook reading and vocabulary development in preschool children
Three new instruments were developed to examine the relation between the frequency of joint book reading and vocabulary in a group of preschool children. The new tools assessed parents' and children's knowledge of children's literature based on the assumption that families who read frequently should have greater knowledge than families who read infrequently. Eighty families participated. The results showed that the new tools were better predictors of children 's vocabulary than were questions typically used in research. Storybook knowledge was a significant predictor of vocabulary after controlling statistically for parents' education and their own print exposure, as well as children's analytic intelligence. The results are in accord with the hypothesis that joint book reading is beneficial to vocabulary development.
18 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : samedi 1 janvier 2000
Lecture(s) : 53
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins
Monique Sénéchal
Examen du lien entre la lecture de livres et le développement du
vocabulaire chez l'enfant préscolaire
In: Enfance. Tome 53 n°2, 2000. pp. 169-186.
Citer ce document / Cite this document :
Sénéchal Monique. Examen du lien entre la lecture de livres et le développement du vocabulaire chez l'enfant préscolaire. In:
Enfance. Tome 53 n°2, 2000. pp. 169-186.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/enfan_0013-7545_2000_num_53_2_3175
Résumé
Cette recherche porte sur l'étude du lien entre la lecture de livres et le développement du vocabulaire
chez des enfants préscolaires. Dans ce but, trois nouveaux outils ont été développés pour mesurer la
connaissance qu'ont les parents et leur enfant de la littérature enfantine. Ainsi, ces outils sont des
mesures indirectes de la fréquence et la variété de lecture aux enfants. Notre méthodologie s'appuie sur
l
'
i
d
é
e
q
u
e
l
e
s
p
a
r
e
n
t
s
q
u
i
l
i
s
e
n
t
b
e
a
u
c
o
u
p
e
t
l
e
s
e
n
f
a
n
t
s
à
q
u
i
o
n
l
i
t
b
e
a
u
c
o
u
p
d
e
v
r
a
i
e
n
t
a
v
o
i
r
d
e
s
connaissances plus grandes que ceux qui lisent moins. Les parents ont aussi répondu à des questions
portant sur leurs habitudes de lecture aux enfants. Un échantillon de 80 parents et enfants a participé.
Les résultats montrent clairement que les nouveaux outils prédisent mieux le vocabulaire des enfants
que les questions habituellement utilisées en recherche. Enfin, il existe toujours un lien entre la lecture
et le vocabulaire des enfants même lorsque le niveau d'éducation des parents, leurs propres habitudes
de lecture et le niveau d'intelligence des enfants sont contrôlés statistiquement. Ces résultats sont en
accord avec l'hypothèse que la lecture est bénéfique au développement du vocabulaire des enfants.
Abstract
A naturalistic study of the links between storybook reading and vocabulary development in preschool
children
Three new instruments were developed to examine the relation between the frequency of joint book
r
e
a
d
i
n
g
a
n
d
v
o
c
a
b
u
l
a
r
y
i
n
a
g
r
o
u
p
o
f
p
r
e
s
c
h
o
o
l
c
h
i
l
d
r
e
n
.
T
h
e
n
e
w
t
o
o
l
s
a
s
s
e
s
s
e
d
p
a
r
e
n
t
s
'
a
n
d
children's knowledge of children's literature based on the assumption that families who read frequently
should have greater knowledge than families who read infrequently. Eighty families participated. The
results showed that the new tools were better predictors of children 's vocabulary than were questions
t
y
p
i
c
a
l
l
y
u
s
e
d
i
n
r
e
s
e
a
r
c
h
.
S
t
o
r
y
b
o
o
k
k
n
o
w
l
e
d
g
e
w
a
s
a
s
i
g
n
i
f
i
c
a
n
t
p
r
e
d
i
c
t
o
r
o
f
v
o
c
a
b
u
l
a
r
y
a
f
t
e
r
controlling statistically for parents' education and their own print exposure, as well as children's analytic
i
n
t
e
l
l
i
g
e
n
c
e
.
T
h
e
r
e
s
u
l
t
s
a
r
e
i
n
a
c
c
o
r
d
w
i
t
h
t
h
e
h
y
p
o
t
h
e
s
i
s
t
h
a
t
j
o
i
n
t
b
o
o
k
r
e
a
d
i
n
g
i
s
b
e
n
e
f
i
c
i
a
l
t
o
v
o
c
a
b
u
l
a
r
y
d
e
v
e
l
o
p
m
e
n
t
.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.