Influence de l'affectivité sur l'activité cognitive des enfants - article ; n°4 ; vol.45, pg 375-404

De
Publié par

Enfance - Année 1992 - Volume 45 - Numéro 4 - Pages 375-404
Cette recension des écrits s'insère dans un courant de recherches qui traite de la construction sociale de l'intelligence. Malgré l'abondance des travaux des quinze dernières années nous connaissons mal le rôle que pourrait jouer la qualité d'une relation sur l'activité cognitive des participants ainsi que sur les modalités d'interaction observées autour d'une tâche de résolution de problèmes. Etant donné la nouveauté de cette problématique, nous introduirons ce domaine en présentant les mécanismes de régulation sociale cognitive typiques des relations apparemment « neutres » puis nous identifierons les modalités d'interaction ainsi que les capacités cognitives susceptibles d'être - affectées par la proximité ou la distance socio-affective partagée entre deux personnes. Le degré de proximité interpersonnelle sera examiné ici à partir de relations hautement significatives dans le développement soit l'attachement mère-enfant durant la petite et la moyenne enfance ainsi que l'amitié entre pairs durant les années d'école.
In this literature review, the social construction of intelligence is examined. In spite of the strong empirical investigations in this field over the last fifteen years, the effect of the quality of a relationship on participants' cognition is still unknown, as are the interactive modalities of problem solving. A review of the typical mechanisms of the cognitive social regulation of« neutral » relationships will be presented first, followed by a description of the interactive modalities likely to be affected by the shared socio-affective proximity or distance between two persons. The degree of interpersonal proximity will be examined for highly significant relationships, that is, the mother-child attachment during the first and the middle of the infancy and friendships between peers during the school years.
30 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 1 janvier 1992
Lecture(s) : 128
Nombre de pages : 31
Voir plus Voir moins
Michelle Dumont
Ellen Moss
Influence de l'affectivité sur l'activité cognitive des enfants
In: Enfance. Tome 45 n°4, 1992. pp. 375-404.
Résumé
Cette recension des écrits s'insère dans un courant de recherches qui traite de la construction sociale de l'intelligence. Malgré
l'abondance des travaux des quinze dernières années nous connaissons mal le rôle que pourrait jouer la qualité d'une relation
sur l'activité cognitive des participants ainsi que sur les modalités d'interaction observées autour d'une tâche de résolution de
problèmes. Etant donné la nouveauté de cette problématique, nous introduirons ce domaine en présentant les mécanismes de
régulation sociale cognitive typiques des relations apparemment « neutres » puis nous identifierons les modalités d'interaction
ainsi que les capacités cognitives susceptibles d'être - affectées par la proximité ou la distance socio-affective partagée entre
deux personnes. Le degré de proximité interpersonnelle sera examiné ici à partir de relations hautement significatives dans le
développement soit l'attachement mère-enfant durant la petite et la moyenne enfance ainsi que l'amitié entre pairs durant les
années d'école.
Abstract
In this literature review, the social construction of intelligence is examined. In spite of the strong empirical investigations in this
field over the last fifteen years, the effect of the quality of a relationship on participants' cognition is still unknown, as are the
interactive modalities of problem solving. A review of the typical mechanisms of the cognitive social regulation of« neutral »
relationships will be presented first, followed by a description of the interactive modalities likely to be affected by the shared
socio-affective proximity or distance between two persons. The degree of interpersonal proximity will be examined for highly
s
i
g
n
i
f
i
c
a
n
t
r
e
l
a
t
i
o
n
s
h
i
p
s
,
t
h
a
t
i
s
,
t
h
e
m
o
t
h
e
r
-
c
h
i
l
d
a
t
t
a
c
h
m
e
n
t
d
u
r
i
n
g
t
h
e
f
i
r
s
t
a
n
d
t
h
e
m
i
d
d
l
e
o
f
t
h
e
i
n
f
a
n
c
y
a
n
d
f
r
i
e
n
d
s
h
i
p
s
b
e
t
w
e
e
n
p
e
e
r
s
d
u
r
i
n
g
t
h
e
s
c
h
o
o
l
y
e
a
r
s
.
Citer ce document / Cite this document :
Dumont Michelle, Moss Ellen. Influence de l'affectivité sur l'activité cognitive des enfants. In: Enfance. Tome 45 n°4, 1992. pp.
375-404.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/enfan_0013-7545_1992_num_45_4_2032
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.