Le cas des théories de l'esprit chez les enfants sourds : impact de la langue des signes - article ; n°3 ; vol.52, pg 248-257

De
Publié par

Enfance - Année 1999 - Volume 52 - Numéro 3 - Pages 248-257
On fait l'hypothèse que la capacité de compréhension des perspectives visuelles mènerait à la compréhension des perspectives conceptuelles, telles qu'évaluées notamment par les épreuves d'attribution de fausses croyances. Cette hypothèse est mise à l'épreuve en comparant des enfants entendants et des enfants sourds de parents Sourds signeurs, âgés de 5 et de 6 ans. La langue des signes pourrait en effet favoriser l'acquisition de théories de l'esprit en augmentant la fréquence des confrontations à des perspectives visuelles multiples. Les meilleures performances des enfants sourds aux épreuves d'attribution de fausses croyances montrent qu'une telle hypothèse peut être retenue. Ceci amène alors à souligner l'importance de la variable environnementale (ici linguistique) pour le développement cognitif
Theory of mind in deaf children : Consequences of sign language communication
We assumed that the ability to understand visual perspective diversity could result in the ability to understand conceptual perspectives, such as those estimated by false belief attribution tasks. This hypothesis is here tested by comparing the performances of hearing children and deaf children of signing Deaf parents, aged 5 and 6 years. Sign language, necessiting the use of multiple visual perspectives could promote the acquisition of theories of mind. Data support the hypothesis, as deaf children outperform hearing children. This leads to stress the importance of environmental background (linguistic one in this paper) on cognitive development.
10 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1999
Lecture(s) : 40
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Cyril Courtin
Le cas des théories de l'esprit chez les enfants sourds : impact
de la langue des signes
In: Enfance. Tome 52 n°3, 1999. pp. 248-257.
Résumé
On fait l'hypothèse que la capacité de compréhension des perspectives visuelles mènerait à la compréhension des perspectives
conceptuelles, telles qu'évaluées notamment par les épreuves d'attribution de fausses croyances. Cette hypothèse est mise à
l'épreuve en comparant des enfants entendants et des enfants sourds de parents Sourds signeurs, âgés de 5 et de 6 ans. La
langue des signes pourrait en effet favoriser l'acquisition de théories de l'esprit en augmentant la fréquence des confrontations à
des perspectives visuelles multiples. Les meilleures performances des enfants sourds aux épreuves d'attribution de fausses
c
r
o
y
a
n
c
e
s
m
o
n
t
r
e
n
t
q
u
'
u
n
e
t
e
l
l
e
h
y
p
o
t
h
è
s
e
p
e
u
t
ê
t
r
e
r
e
t
e
n
u
e
.
C
e
c
i
a
m
è
n
e
a
l
o
r
s
à
s
o
u
l
i
g
n
e
r
l
'
i
m
p
o
r
t
a
n
c
e
d
e
l
a
v
a
r
i
a
b
l
e
e
n
v
i
r
o
n
n
e
m
e
n
t
a
l
e
(
i
c
i
l
i
n
g
u
i
s
t
i
q
u
e
)
p
o
u
r
l
e
d
é
v
e
l
o
p
p
e
m
e
n
t
c
o
g
n
i
t
i
f
Abstract
Theory of mind in deaf children : Consequences of sign language communication
W
e
a
s
s
u
m
e
d
t
h
a
t
t
h
e
a
b
i
l
i
t
y
t
o
u
n
d
e
r
s
t
a
n
d
v
i
s
u
a
l
p
e
r
s
p
e
c
t
i
v
e
d
i
v
e
r
s
i
t
y
c
o
u
l
d
r
e
s
u
l
t
i
n
t
h
e
a
b
i
l
i
t
y
t
o
u
n
d
e
r
s
t
a
n
d
c
o
n
c
e
p
t
u
a
l
p
e
r
s
p
e
c
t
i
v
e
s
,
s
u
c
h
a
s
t
h
o
s
e
e
s
t
i
m
a
t
e
d
b
y
f
a
l
s
e
b
e
l
i
e
f
a
t
t
r
i
b
u
t
i
o
n
t
a
s
k
s
.
T
h
i
s
h
y
p
o
t
h
e
s
i
s
i
s
h
e
r
e
t
e
s
t
e
d
b
y
c
o
m
p
a
r
i
n
g
t
h
e
performances of hearing children and deaf children of signing Deaf parents, aged 5 and 6 years. Sign language, necessiting the
use of multiple visual perspectives could promote the acquisition of theories of mind. Data support the hypothesis, as deaf
children outperform hearing children. This leads to stress the importance of environmental background (linguistic one in this
paper) on cognitive development.
Citer ce document / Cite this document :
Courtin Cyril. Le cas des théories de l'esprit chez les enfants sourds : impact de la langue des signes. In: Enfance. Tome 52
n°3, 1999. pp. 248-257.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/enfan_0013-7545_1999_num_52_3_3148
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.