Antoine Picon, L’Invention de l’ingénieur moderne : l’École des Ponts et chaussées, 1747-1851, Paris, Presses de l'École nationale des Ponts et chaussées, 1992 ; n°1 ; vol.62, pg 145-148

De
Histoire de l'éducation - Année 1994 - Volume 62 - Numéro 1 - Pages 145-148
4 pages
Publié le : samedi 1 janvier 1994
Lecture(s) : 49
Source : Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
Bruno Belhoste
Antoine Picon, L’Invention de l’ingénieur moderne : l’École des
Ponts et chaussées, 1747-1851, Paris, Presses de l'École
nationale des Ponts et chaussées, 1992
In: Histoire de l'éducation, N. 62, 1994. Les universités germaniques. XIXe - XXe siècles. pp. 145-148.
Citer ce document / Cite this document :
Belhoste Bruno. Antoine Picon, L’Invention de l’ingénieur moderne : l’École des Ponts et chaussées, 1747-1851, Paris, Presses
de l'École nationale des Ponts et chaussées, 1992. In: Histoire de l'éducation, N. 62, 1994. Les universités germaniques. XIXe -
XXe siècles. pp. 145-148.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hedu_0221-6280_1994_num_62_1_2747
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.