Entre répression et reconstruction : l'armée soviétique dans la seconde moitié des années 30 - article ; n°1 ; vol.39, pg 221-232

De
Cahiers du monde russe : Russie, Empire russe, Union soviétique, États indépendants - Année 1998 - Volume 39 - Numéro 1 - Pages 221-232
Antonella Cristiani, Entre répression et reconstruction : l'armée soviétique dans la seconde moitié des années 30. Résultats et perspectives de la recherche. Cet essai, basé essentiellement sur des matériaux inédits provenant pour la plupart des Archives militaires de l'État russe (RGVA), se propose deux objectifs : mettre d'abord en évidence si oui ou non — et dans l'affirmative, dans quelle mesure — les nouvelles sources d'archives ont contribué à mieux éclairer un moment de l'histoire soviétique particulièrement dramatique et porteur de conséquences funestes; tenter ensuite de comprendre quelle perception les dirigeants de l'époque eurent des dommages subis par l'appareil militaire, quelles furent les priorités daas l'œuvre de reconstruction, qui paya les conséquences de la vague de terreur et qui en bénéficia.
À travers l'examen des mesures répressives lancées contre l'Armée rouge au cours des années 30, on voudrait attirer l'attention sur les motivations politiques et, pour ainsi dire, stratégiques d'un événement qui, à côté des excès et de l'effet d'avalanche qu'il eut aussi, révèle dans son déroulement tout entier également la présence d'un dessein et d'une ratio. Pour ce qui est de la reconstruction de l'Armée rouge après les années de la Grande Terreur, les mesures de réorganisation adoptées — formation de nouveaux cadres de commandement, réorganisation territoriale de l'armée, révision des programmes de formation — témoignent de l'immense effort dans lequel s'engagèrent les forces armées soviétiques à la veille de la guerre contre l'Allemagne.
12 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 1 janvier 1998
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins