Le jardin alpin de Monthabey dans les Vosges (1903-1914) et son créateur, le professeur Camille Brunotte (1860-1910) - article ; n°336 ; vol.90, pg 615-628

De
Revue d'histoire de la pharmacie - Année 2002 - Volume 90 - Numéro 336 - Pages 615-628
The alpine garden of Monthabey in Vosges (1903-1914) and his creator, professor Camille Brunotte (1860-1910).
At the beginning of the XXth century, professor Brunotte, of the school of pharmacy of Nancy, and the section vosgienne de Nancy du Club alpin français, undertook the creation of an alpine garden, in the Vosges, near the col de la Schlucht and le Hohneck, near also with the frontier with Germany. After the death of professor Brunotte, in 1910, the garden was given to the University of Nancy and completed until 1914, but the 1st World War destroyed it completely and it was impossible to recreate it. 1966 was the year of the creation of a new garden, not far from Monthabey, along the route des Crêtes, with a monument devoted to Monthabey garden and its promoter. The paper describes the creation of the first garden, the personality and career of professor Brunotte, its garden after his death and after the war, the precursors in botany of the Vosges Kirschleger and Bleicher, the new garden at Haut-Chitelet, finally the memories of professor Brunotte.
Au début du XXe siècle, le professeur Brunotte, de l'École supérieure de pharmacie de Nancy, et la section vosgienne de Nancy du Club alpin français, entreprirent de créer un jardin alpin sur la chaume de Monthabey, non loin du col de la Schlucht et des pentes du Hohneck, dans les Vosges, près de la frontière avec l'Allemagne. Après la mort de Brunotte en 1910, le jardin fut repris par l'Université et complété jusqu'en 1914. Mais les opérations de la Guerre de 1914-1918 le détruisirent entièrement et il s'avéra impossible de le recréer. Ce n'est qu'à partir de 1966 qu'un nouveau jardin put être aménagé sur la route des Crêtes, non loin de l'ancien site, où le souvenir du jardin de Monthabey et de son promoteur est rappelé. Le texte de la note envisage successivement la création du jardin de Monthabey, la personnalité et la carrière de Camille Brunotte, l'évolution du jardin après sa mort et après la guerre, les précurseurs de Brunotte : les professeurs Kirschleger et Bleicher, la création du nouveau jardin, enfin les souvenirs du professeur Brunotte.
14 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 2002
Lecture(s) : 36
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins