Dossier de presse de Touroparc - DOSSIER DE PRESSE 2010 Parc ...

De
Publié par

Dossier de presse de Touroparc - DOSSIER DE PRESSE 2010 Parc ...

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 302
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins
DOSSIER DE PRESSE 2010
Parc zoologique et d’attractions
Contact presse Sylvia Besson et Solange Ladreyt Touroparc
71570 Romanèche-Thorins 06 79 65 42 65 03 85 35 25 13 presse@touroparc.com
Sommaire
Edito de Fabrice Thète, PDG de TOUROPARC
Diversité pages 4 à 6 I/ Récréation : 2 activités complémentaires II/ Conservation et Recherche : Diversité animale III/ Education : une nouvelle offre pédagogique      Bien-être animal pag I/ 2007-2014 : une politique de travaux axée  sur le bien-être     II/ Le bien-être des animaux au quotidien III/ Les naissances
Engagement
page 3 
I/ Le vivarium II/ L’arrivée de nouvelles espèces III/ EAZA et EEP IV/ Touroparc Conservation
pages 11 à 15
es 7 à 10  En pratique pages 16 à 18 I/ Le parc en quelques lignes: ses attractions II/ Le parc en quelques lignes: le musée III/ Informations Contact pr esse Sylvia Besson et Solange Ladreyt Touroparc 71570 Romanèche-Thorins 06 79 65 42 65 03 85 35 25 13 presse@touroparc.com
   
EDITO 
Fabrice THETE, PDG de TOUROPARC
P A S S I O N
« Il y aura bientôt 50 ans que TOUROPARC existe et évolue. Depuis 3 ans maintenant nous avons essayé de donner un coup daccélérateur à cett on suitrnôs leropmi srq setnatseevo étiluissant les valeunot uo tned féni: Diversité:te ncetn esto tcieolalement ransversuc nadsnc ahue qetC AROPURTOt evuorter nol reprqui e ue x eimetl séne
de nos choix. Cest lun des objectifs majeurs de notre parc zoologique qui sinvestit fortement dans la protection des espèces animales et dans le maintien de la diversité génétique indispensable à la sauvegarde des espèces en danger. On retrouve aussi cet eans lonotion dfUOORAPCRr eedT  eitésctivspac : eegg l rad amaemitis vesne urseuorp iuq s à esop zoologique, monde aquatique, atséeartcoisne  tum. Bien-être:namilae tsp uo rle bien-être uq éni ieulf ecnusnone uri pitoria lrtvasoi ten méthnos  de odessstiesnv. tsenem Chaque nouveau projet est issu dune réflexion interne et déchanges  avec dautres établissements afin de prendre en compte des expériences difreéesntCe.  nla suomrepd teéd efinir au plus prsèl seb seiosnd pes noe ainnionsnifa sermitpod i-ser leurs conditions de vie à TOUROPARC. Par exemple, nous essayons avec un nombre despèces de plus en plus important, de metmre, méng »e pethodd  ualecnep r eainil trdica« métrts snas .sses ler nex auimanatnosgid  e Dans un autre registre, le bien-être de nos visiteurs est bien évidemment tout aussi important : qu'ils prennent plaisir à dé-couvrir le parc en repartant avec l'envie de revenir sont deux des objectifs primordiaux de l'équipe. Engagement:pouo,srun erpsl  et ec ldenveonirementn eppolevéd el tnau- dntme choix dinvestissmenestf varosicevased rable est un réel engagement. Nous le met relc ahmreip uouarp uqitnone sgéa heotave  lecf see tn odes  néoléphaagnet sd girafes, un toit végétal pour le bâtiment des tapirs afin davoir une isolation natureld  eévihucel sétahcal ,elamitp oete ectri-l ques Je mengage à ce que ces valeurs soient présentes à toutes les étapes de notre développement, pour les petites et grandes évolutions de TOUROPARC que vous als les an dirvrou setnavius segapotatde dnds : Foed sca eE psoi,nipat ,sr-raPzed cé cours accrobranche Avec ce dossier de presse, je vous invite à partager nos valeurs avec une équipe convaincue que pour notre avenir, il ny a pas dautre chemin que celui».ic-  
Fabrice THETE, PDG de TOUROPARC
3
DIVERSITECette année, TOUROPARC continue à innover tout en conjuguant les missions des parcs zoologiques - Récréation, Education, Conservation, Recherche - autour de la notion, essentielle, de diversité.
I/ Récréation : 2 activités complémentaires
P A S S I O N
TOUROPARC, parc zoologique et d’attractions de 12 hectares va bientôt fêter ses 50 ans. Sa réputation s’est construite sur sa diversité. Dans un même lieu, les visiteurs peuvent trouver le parc zoologique et les attractions (manèges, espaces aquatiques et musée). La volonté de TOUROPARC est donc de maintenir différentes offres en misant sur leur complémen-tarité et sur un thème commun : la nature. C’est ainsi qu’en 2010 le choix d’une nouvelle attraction s’est porté logiquement sur un accrobranche, divertissement « aventure-nature» par excellence, qui s’inscrit parfaitement dans la politique de dé-veloppement durable et de sensibilisation à la conservation de l’environnement dans laquelle s’est engagé TOUROPARC de-puis 2007.  Le parc zoologique
Les attractions
4
DIVERSITEII/ Conservation et Recherche... 
Les tapirs cohabitent avec les Alpagas
 
P A S S I O N
Cette diversité se ressent tout particulièrement dans le choix des espèces animales présentes à TOUROPARC.
Des anthropoïdes - orangs- outangs, chimpanzés, gorilles - en passant par les herbivores emblématiques comme les girafes, les hippopotames, les éléphants, sans oublier le vivarium, la volière tropicale et les tor-tues… le parc héberge une diversité d’espèces rares issues de tous les continents (650 animaux appartenant à 155 espèces).
Depuis 2007, TOUROPARC s’attache à présenter des écosystèmes reconstitués en accueillant dans des espa-ces communs des espèces animales habituées à se côtoyer dans la nature ou appartenant au même conti-nent. Pour chaque nouvel aménagement, l’équipe essaie d’imaginer la cohabitation possible entre différentes espèces d’oiseaux, de mammifères ou de reptiles. On retrouve cette mixité dans tous les nouveaux aménagements du parc : les girafes vivent avec les zèbres, les ibis rouges avec les ouistitis, les émeus avec les wallabys et les oies céréopses. Le nouvel environnement des tapirs, inauguré en 2010, répond lui aussi à ce principe en hébergeant dans un même lieu, tapirs terrestres, capybaras, maras, nandous et alpagas, espèces toutes originaires d’Amérique du Sud.
Tout en étant plus agréable pour le visiteur, la mixité est une forme de diversité qui permet aux animaux d’en-trer en interaction dans un même espace. Cela représente un enrichissement irremplaçable pour eux, leur évi-tant ainsi de s’ennuyer. 
5
DIVERSITE
III/ Une nouvelle offre pédagogique
Les animations
 
P A S S I O N
L’éducation à la biologie et à la sauvegarde de l’environnement est l’une des priorités de TOUROPARC, qui, depuis 2007, a créé son service pédagogique. Celui-ci se structure davantage en 2010 avec une nouvelle offre diversifiée dédiée aux scolaires. Ainsi, chaque niveau se voit proposer une animation calquée sur son programme de formation de la maternelle à la 3ème.
Toute école venant à TOUROPARC a des animations-goûter inclues dans sa visite: loups (10h45), girafes (11h), grands singes (11h30), phoques (14h). Ces animations permettent aux en-fants de rencontrer les soigneurs et de leur poser des questions.   
En plus d’une visite simple du parc, les enseignants peuvent choisir de prendre une animation spécifique : Les maternelles vont ainsi pouvoir partir à la découverte des sens. Les CP/CE1/CE2 auront une animation sur « Qui mange qui ? ». Les CM1/CM2 pourront choisir entre les différents modes de reproduction et l’évolution des espèces.Les collégiens pourront eux aussi prétendre à des animations spécifiques : Classification des êtres vivants pour les 6èmes et les 5èmes. Reproduction sexuée : notion d’oviparité et de viviparité pour les 4èmes. Evolution des espèces pour les 3èmes. Sauvegarde de la biodiversité pour tous les niveaux collège.  
6
BIEN-ETRE Animal
I/ 2007-2014 : une politique de travaux axée sur le bien-être 
 
 
P A S S I O N
Depuis 4 ans, TOUROPARC s’est lancé dans de grands travaux pour donner plus d’espaces à ses pensionnaires. En2007bénéficié de nouvelles installations permettant ainsi à TOUROPARC, les girafes sont les premières à avoir d’accueillir un groupe de 3 girafes d’Afrique Centrale appartenant à la sousariG secèpse-fisia-lnrtd paalomecaa quorum.  2008, a vu la construction de la nouvelle maison des éléphants d’Asie. Elle est composée d’un espace intérieur de 600 m, d’un enclos extérieur multiplié par 5 avec un grand point d’eau permettant la baignade. Les visiteurs peu-vent désormais découvrir les coulisses du parc des éléphants et assister à des séances de « médical training » qui permettent aux animaux d’accepter les soins quotidiens sans appréhension.  2009de Birma, femelle éléphant d’Asie venant du zoo, marque la consécration des efforts réalisés, avec l’arrivée de Chester en Angleterre. Nous espérons que, s’ils s’entendent, Birma et Cali notre mâle, se reproduiront…  
2010,est l’année internationale de la Biodiversité ! Pour cette année exceptionnelle, TOUROPARC a choisi de ré-organiser complètement le secteur des tapirs terrestres. Pour eux, mais aussi pour les espèces de la même zone géographique, l’Amérique du Sud, TOUROPARC a investit dans un bâtiment de 80 m avec un bassin intérieur, en-tièrement recouvert de bois et isolé par un toit végétal. Les 1600 m d’enclos extérieur, comprenant un bassin de 500 m, permettront aux tapirs, capybaras, maras, nandous et alpagas de s’ébattre à plaisir. 
7
BIEN-ETRE Animal
P A S S I O N
2011, célébrera l’anniversaire des 50 ans du parc. A cette occasion sera créé un complexe vivarium et maison des tor-tues. La nouvelle installation de ces sympathiques Chélonidés permettra de présenter 14 espèces différentes issues du Toutes les installa-monde entier, toutes remarquables par leur taille importante. Nouveauté de cette structure : la présentation de serpents tions répondent auxdans un zoo français privé !venimeux, première dernières recomman- dations de l’EAZA2013, la nouvelle maison des anthropoïdes. Les orangs-outangs disposeront d’un espace intérieur de 80 m et de 6m de (Association Euro-haut avec un enclos extérieur dont la surface sera multipliée par 6. La taille du parc des chimpanzés, déjà confortable, se-péenne des Zoos etra doublée. Aquariums) et des  coordinateurs des dif-4,3102102/africaine de 17 hectares foulée par des girafes, gnous, antilopes, autruches etverra la création d’une savane f é r e n t sE E Pzèbres. L’agencement paysagé permettra aux visiteurs de découvrir les différents types de biotopes que l’on peut trouver (gPer oEgurraommeen )ddeElse vesa--en Afrique. p è c e s a n i m a l e s concernées. Cette politique de travaux amène TOUROPARC à recevoir des espèces de plus en plus em-blématiques en ma-tière de conservation et ainsi devenir un acteur engagé du monde zoologique.
8
BIEN-ETRE Animal
II/ Le bien-être des animaux au quotidien
 
 
P A S S I O N
ha en séance deL’entrainement médical (médical training)LMeésd iéclaélp trainntisn g n aner u pouimaltpruaCux aspects négatséneetd  eonbmermexamén cadiprl fe rtcef reue nus sque: riifs ére lleuqi .obilisat forte mni,em taoi nuham de blessures, stress... De plus, cela implique une ie et techn L’entrainement médical a donc pour objectif que l’animal accepte sans crainte les examens et les soins de routine (prise de sang, échographie, examen buccale, administration de collyre, pansement…). Cet exerci-ce quotidien est basé sur la coopération et sur le renforcement positif : une récompense (nourriture ou caresse) est donnée à chaque fois que l’animal répond correctement à une demande. Cette technique progressive repose autant sur la complicité entre le soigneur et l’animal que sur la gourmandise de ce dernier !
Une vétérinaire de renommée européenne Depuis 2 ans, l’équipe du parc s’est adjointe les services d’une spécialiste de la faune sauvage. Florence Ollivet Courtois, docteur vétérinaire spécialiste de la faune sauvage de réputation européenne, vient régu-lièrement vérifier l’état de santé des pensionnaires du parc. 
Une alimentation très étudiée Chaque espèce du parc fait l’objet d’un régime alimentaire adapté: par exemple des criquets, source de protéines, sont lâchés tous les après-midi dans l’enclos des suricates. Les ouistitis et les loriquets ont ré-gulièrement droit à du nectar composé de pollen, de riz soufflé, de blédine et de miel, et les ours malais raffolent des noix de coco qu’on leur donne en friandise pour compléter leur régime alimentaire quotidien, composé de fruits et de légumes divers auxquels sont régulièrement ajoutées quelques cuisses de poulet! Quelques chiffres : 1 tonne de fruits et légumes par semaine / 300 Kg de viande par semaine / 500 Kg de foin par jour.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.