Étude des sources d'approvisionnement en basalte en Syrie du Nord durant le troisième millénaire - article ; n°1 ; vol.28, pg 83-91

De
Travaux de la Maison de l'Orient méditerranéen - Année 1998 - Volume 28 - Numéro 1 - Pages 83-91
Excavations at the Middle Khabur sites of tell 'Atij and tell Gudeda revealed numerous querns of vesicular basalt. Through mineral and geochemical analyses, it was possible to determine the composition of the material from which these objects were made, and also to characterise the basalt from geological sources likely to have been exploited. The preliminary results indicate that the source of the basalt is from the lava flows of this region of recent volcanism, possibly from the Ard esh Sheikh plateau situated less than 30 km northwest of these tells. The nearby volcano of Kaukab seems excluded as a source of the basalts for these tools.
Lors des fouilles de tell 'Atij et de tell Gudeda, qui se trouvent dans la moyenne vallée du Khabour, un nombre important de meules en basalte vésiculaire ont été découvertes. Au moyen des analyses minéralogiques et géochimiques, il nous a été possible, d'une part, de déterminer la composition du matériau ayant servi à fabriquer ces objets et, d'autre part, de caractériser les basaltes des gisements susceptibles d'avoir été exploités. Les résultats préliminaires indiquent que la source du basalte se trouve parmi les coulées basaltiques de cette province de volcanisme récent, probablement celles qui constituent le plateau d'Ard esh Sheikh, situé à moins de 30 km au nord-ouest des sites de Tell 'Atij et Tell Gudeda. Le volcan Kaukab situé à proximité de ces tells semble exclu comme source d'approvisionnement pour les outils en basalte.
9 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 1 janvier 1998
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins

Nancy Lease
Roger Laurent
Étude des sources d'approvisionnement en basalte en Syrie du
Nord durant le troisième millénaire
In: Lyon : Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, 1998. pp. 1-2. (Travaux de la Maison de l'Orient
méditerranéen)
Abstract
Excavations at the Middle Khabur sites of tell 'Atij and tell Gudeda revealed numerous querns of vesicular basalt. Through
mineral and geochemical analyses, it was possible to determine the composition of the material from which these objects were
made, and also to characterise the basalt from geological sources likely to have been exploited. The preliminary results indicate
that the source of the basalt is from the lava flows of this region of recent volcanism, possibly from the Ard esh Sheikh plateau
situated less than 30 km northwest of these tells. The nearby volcano of Kaukab seems excluded as a source of the basalts for
these tools.
Résumé
Lors des fouilles de tell 'Atij et de tell Gudeda, qui se trouvent dans la moyenne vallée du Khabour, un nombre important de
meules en basalte vésiculaire ont été découvertes. Au moyen des analyses minéralogiques et géochimiques, il nous a été
possible, d'une part, de déterminer la composition du matériau ayant servi à fabriquer ces objets et, d'autre part, de caractériser
les basaltes des gisements susceptibles d'avoir été exploités. Les résultats préliminaires indiquent que la source du basalte se
trouve parmi les coulées basaltiques de cette province de volcanisme récent, probablement celles qui constituent le plateau d'Ard
esh Sheikh, situé à moins de 30 km au nord-ouest des sites de Tell 'Atij et Tell Gudeda. Le volcan Kaukab situé à proximité de
ces tells semble exclu comme source d'approvisionnement pour les outils en basalte.
Citer ce document / Cite this document :
Lease Nancy, Laurent Roger. Étude des sources d'approvisionnement en basalte en Syrie du Nord durant le troisième
millénaire. In: Lyon : Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, 1998. pp. 1-2. (Travaux de la Maison de l'Orient
méditerranéen)
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mom_1274-6525_1998_act_28_1_1101ETUDE DES SOURCES D'APPROVISIONNEMENT
EN BASALTE EN SYRIE DU NORD
DURANT LE TROISIÈME MILLÉNAIRE
N. LEASE et R. LAURENT
RÉSUMÉ. - Lors des fouilles de tell 'Atij et de tell Gudeda, qui se trouvent dans la moyenne vallée du Khabour, un nombre important de meules en
basalte vésiculaire ont été découvertes. Au moyen des analyses minéralogiques et géochimiques, il nous a été possible, d'une part, de déterminer la
composition du matériau ayant servi à fabriquer ces objets et, d'autre part, de caractériser les basaltes des gisements susceptibles d'avoir été exploités.
Les résultats préliminaires indiquent que la source du basalte se trouve parmi les coulées basaltiques de cette province de volcanisme récent, proba
blement celles qui constituent le plateau d'Ard esh Sheikh, situé à moins de 30 km au nord-ouest des sites de Tell 'Atij et Tell Gudeda. Le volcan
Kaukab situé à proximité de ces tells semble exclu comme source d'approvisionnement pour les outils en basalte.
Mots clés: basalte, meule, provenance, Atij, Gudeda, moyenne vallée du Khabour, période de Ninive 5.
ABSTRACT. - Excavations at the Middle Khabur sites of tell *Atij and tell Gudeda revealed numerous querns of vesicular basalt. Through mineral
and geochemical analyses, it was possible to determine the composition of the material from which these objects were made, and also to characterise
the basalt from geological sources likely to have been exploited. The preliminary results indicate that the source of the basalt is from the lava flows
of this region of recent volcanism, possibly from the Ard esh Sheikh plateau situated less than 30 km northwest of these tells. The nearby volcano of
Kaukab seems excluded as a source of the basalts for these tools.
Key-words: basalt, quern, provenance, Atij, Gudeda, middle Habur valley, Ninevite 5 period.
INTRODUCTION autorités syriennes pour leur étude subséquente au
Canada. La grande majorité de ces objets sont des
meules ou des meules retaillées sous forme de crapau- Le lien étroit entre l'espace habité et l'espace dine ou poids, avec un petit nombre de fragments de bols naturel est mis en évidence dans l'étude de provenance et quelques petits outils en basalte non-vésiculaire4. d'outils en basalte en Syrie du Nord. L'espace habité
Le basalte vésiculaire se prête particulièrement bien comprend les sites de tell 'Atij et de tell Gudeda, au
à une fonction de broyage car la rugosité de sa surface coeur de la moyenne vallée du Khabour (fig. 1). Ces
favorise une mouture plus efficace. Étant d'origine magpetits établissements ont été fondés au début de la péri
matique, le basalte est le produit d'une cristallisation ode dite de "Ninive 5", probablement vers 2800 av. J.-C.1
directe de magma, contrairement aux roches sédimen- et ont été abandonnés définitivement après quelque cen
taires dont les grains des minéraux sont reliés par une taines d'années d'occupation, à l'instar de plusieurs
matrice de cimentation. En conséquence, les grains fins autres sites contemporains de la vallée2. Dans cet espace
(généralement « 1 mm) des minéraux constitutifs du habité, les nombreux objets en basalte retrouvés lors des
basalte ne se détachent pas facilement, minimisant ainsi fouilles de la mission canadienne, sous la direction de
la contamination du produit à moudre. L'importance Michel Fortin, entre 1986 et 1993, constituent l'intérêt
fondamentale de ces meules se révèle par des textes dans principal de notre recherche.
les archives de Mari où on apprend, par exemple, que la Des artefacts en basalte ont été retirés de chacun des dot d'une fille incluait un assortiment de meules5. niveaux d'occupation, en tout 158 à Tell 'Atij et 140 à
L'espace naturel touche directement à cette étude Tell Gudeda. Une concentration singulière d'une quarant
sous deux formes. Premièrement, il faut étudier le aine de meules taillées en basalte vésiculaire ont été
basalte dans son contexte géologique. Le nord-est de la trouvées au niveau I à Gudeda à proximité d'un
Syrie fait partie de la plaque arabique dont la collision regroupement de cinq fours de cuisson et des bassins en
avec la plaque eurasienne est marquée par la zone plâtre de gypse3. Une cinquantaine de tous ces artefacts
orogénique du Taurus au sud de la Turquie. La combien basalte ont été cédés à l'équipe canadienne par les
naison de deux mouvements, un de décrochement le
( 1 ) FORTIN et COOPER, 1994.
(2) FORTIN, 1991a. BELLEMARE, 1989. (4)
(3)1991b. DALLE Y, 1980. (5)
TMO28 BCSMS 33 (Québec, 1998) © Maison de l'Orient Méditerranéen 83 © Canadian Society for Mcsopolamian Studies Espace naturel, espace habité en Syrie du Nord (ÎO1^ millénaires av. J.-C.)
long de la faille de la mer Morte et l'autre de compress base de la culture matérielle concernant la provenance
ion dû à la collision de deux plaques continentales, crée du basalte ayant servi à la fabrication de ces outils. Les
des tensions tectoniques régionales contrôlant l'évolu liens créés par un commerce de première nécessité pour
tion des structures géologiques existantes. tous, comme les meules, sont surtout des liens durables.
Par conséquent, l'existence d'un réseau de commerce en Les empilements de coulées basaltiques sont les
meules opérant en Syrie du Nord au IIIème millénaire manifestations à la surface de la terre d'un volcanisme
pourrait être révélateur des échanges entre les sociétés actif résultant de processus magmatiques localisés à
impliquées. Ces informations s'insèrent dans le cadre grande profondeur dans le manteau. Les roches basal
plus général de recherches multidisciplinaires pour cerner tiques dans le nord-est de la Syrie affleurent principal
le rôle que ces sites auraient joué dans la moyenne valement sous forme de nappes d'épanchement en plateau et
lée du Khabour et leurs rapports avec les centres de popelles partagent plusieurs caractéristiques géochimiques.
ulation au Nord (Leilan et Brak par exemple) et au Sud Ce sont des basaltes alcalins à transitionnels. Les études
(principalement Mari). géologiques 6 indiquent qu'il n'y a pas de laves à carac
tère plus évolué (tels qu'andésites, trachytes, etc.) en Le but spécifique de notre étude est donc d'unir les
objets de la culture matérielle de l'espace habité, c'est-à- association avec ces basaltes. Cette particularité suggère
que la montée des magmas a été rapide et que leur extru dire les outils en basalte, avec naturel, plus spé
sion en surface n'a pas été précédée par une période de cifiquement les affleurements basaltiques régionaux.
différenciation significative dans une chambre magmat D'ailleurs, pour pouvoir reconstituer un tel réseau
ique à faible profondeur. Pour ces raisons, la caractéri- d'échange de basalte, on confronte deux questions prin
sation de ces basaltes doit faire appel à plusieurs méthodes cipales: spécifiquement, combien de sources sont
géochimiques et minéralogiques pour mettre en évi représentées par ces artefacts, et où sont les laves qui
dence des distinctions parfois subtiles entre les dif correspondent à ces sources?
férentes unités volcaniques régionales. La première étape consiste à définir les caractéris
En plus d'associer l'objet et la source, dans une tiques des objets et à établir leur distribution en un ou
étude de provenance, il faut considérer les routes de plusieurs groupes éventuels pour ensuite identifier le
commerce pour rejoindre les deux. Le deuxième aspect nombre possible de sources distinctes. Comme matériel
de l'espace naturel, favorable au commerce des basaltes, d'étude de nos artefacts archéologiques, on a retenu une
est le fleuve Khabour, un affluent principal de vingtaine des outils en basalte de Gudeda et d'Atij pour
l'Euphrate. Plusieurs sources textuelles à Mari font les analyses. L'étude visuelle des objets indique que le
référence au lien entre la pierre et le transport fluvial au matériel de base est de composition uniforme. Il s'agit
deuxième millénaire. Par exemple, les autorités de Mari d'un basalte frais et généralement vésiculaire. L'absence
ont prélevé des taxes sur le commerce de meules par la d'altérations significatives et de déformations, telles que
voie de l'Euphrate7, et il est indiqué également que le fractures, schistosité, etc., suggère que sa source est une
gouverneur de la province de Sagaratum (située sur le unité volcanique jeune. Cette conclusion est confirmée
cours inférieur du Khabour) doit expédier un bateau par les premiers résultats de datation géochronologique
pour aller chercher à Lasqum les grandes pierres exigées par la méthode K-Ar obtenus à l'université de Genève.
par le roi Zimri-Lim de Mari 8. Il n'y a pas encore de tr Dans la deuxième étape on cherche à situer la
aduction sûre du mot « Lasqum », qui pourrait signifier source, c'est à dire l'unité volcanique d'où proviennent
« étendue de roches basaltiques9 ». Remarquons que ce ces objets. Le problème est plus difficile qu'on pourrait
terme descriptif correspond bien à la nature des affleur le croire car il y a de nombreuses coulées de basalte dans
ements de basalte de la région. tout le Moyen-Orient et, en particulier, en Syrie. On
procède par élimination en centrant les recherches dans
un rayon raisonnable autour des sites de tell 'Atij et tell
PROBLEMATIQUE Gudeda
Ce choix est justifié par le cadre d'organisation
sociale en place à l'époque et par des nécessités logisMalgré la grande distribution et le nombre import
tiques telles que la qualité du matériel, la facilité d'exant de meules en basalte utilisées dans la région
ploitation, la facilité de transport et la proximité des mésopotamienne, il n'existe encore aucune étude sur la
lieux d'utilisation. En admettant la validité de ces
critères, on peut plus spécifiquement privilégier les
(6) PONIKAROV, 1967: 162-175. unités basaltiques situées le long ou à proximité des (7) BURKE, 1964. fleuves Khabour ou Euphrate qui servaient au transport (8) BIROT, 1974: 7.
(9) STOL, 1979: 86. des marchandises lourdes.
84 Lease et Laurent: Étude des sources d'approvisionnement en basalte en Syrie du Nord
Illustration non autorisée à la diffusion
Affleurement basaltique
Faille de la mer Mone
Marge de la plaque
Site archéologique
Ville
A. Héroux, 1997.
Fig. 1 - Localisation des affleurements basaltiques près du site d'Atij
RESULTATS ACTUELS Une vingtaine d'échantillons représentant quatre
affleurements basaltiques avoisinants (fig. 1) ont été
prélevés en 1994 par Michel Blackburn: le volcan 1. Pétrographie Kaukab, la nappe de lave Ard esh Sheikh ainsi que deux
coulées d'âges différents (pliocène et quaternaire Des coupes minces de 24 objets en basalte et de 21
moyen) dans le nord-est. Au cours de l'été 1997 on a laves basaltiques ont été étudiées au microscope pola
obtenu d'autres échantillons de ces mêmes sites et de risant pour définir et comparer les structures internes de
quelques nouveaux sites, y compris un affleurement à 80 la roche et identifier les minéraux présents ainsi que
km au sud de la ville de Hasseké sur la rive droite du leurs caractéristiques morphologiques directement
Khabour et un affleurement sur l'Euphrate au nord de reliées aux conditions de refroidissement de la lave. Or,
Deir es-Zor (Halebiyé-Zalebiyé). Stol10 a proposé cette ces conditions sont généralement variables d'une unité
région-ci comme source du basalte pour le sud de la volcanique à une autre et varient même avec la stratigra
Mésopotamie, principalement sur la base de plusieurs phie dans une même unité.
sources textuelles du deuxième millénaire et d'autres
On observe que le basalte des objets est plus récentes.
holocristallin, subophitique et porphyrique (abondance
modale des phénocristaux variant de 5 à 20%). Les
phénocristaux d'olivine montrent leurs formes cristallo-
graphiques typiques; leurs bordures sont partiellement
altérées en oxydes. Les pyroxenes beiges sont en inter- (10) STOL, 1979:
85 naturel, espace habité en Syrie du Nord (10e-2e millénaires av. J.-C.) Espace
croissance dans la matrice avec du plagioclase à habitus les roches. Pourtant, sur la base de la texture des roches
en latte, des petits grains d'olivine et un peu d'ilémite et observées en coupes minces, on note que les pyroxenes
de titano-magnétite fine. ont pour la plupart cristallisé tardivement et rapidement
dans des conditions de non-équilibre. Leur composition Trois des laves d'Ard esh Sheikh (10R, 18R, 19R)
chimique aurait tendance donc à varier significativement ont une texture identique aux objets et présentent les
dans le même échantillon. mêmes caractéristiques minéralogiques et mor
phologiques. Sur la base de la microscopie, ces laves En termes de caractérisation de la nature
pourraient constituer la source du basalte des objets. minéralogique des objets archéologiques, les données
L'échantillon 11R est semblable à ces trois mais il est obtenues sur la composition des minéraux confirment
plus riche en olivine. Cette lave peut s'être différenciée d'une manière générale l'homogénéité du groupe des
des autres par un simple processus d'accumulation objets, à l'exception des échantillons numéros 12 et 13.
gravitative de cristaux d'olivine dans le magma encore Ces deux sont caractérisés par des pyroxenes de forme et
en grande partie liquide. L'échantillon 12R se distingue de composition chimique distinctes des autres objets.
par la présence de phénocristaux de plagioclase. D'une Dans ces échantillons, en plus des pyroxenes dans la
texture très fine, l'échantillon 13R ressemble plutôt aux matrice, il y a des pyroxenes de forme tabulaire, souvent
laves du Kaukab, dont la description suit. maclés, partiellement arrondis avec une structure interne
indiquant une certaine résorption du minéral par le liquide Les laves du volcan Kaukab montrent les mêmes
magmatique. Dans le tableau 1, avec les données de minéraux que ceux du basalte des objets, mais 5R et 6R,
composition (moyenne de 3 cristaux analysés par lame), des coulées les plus récentes, contiennent de la néphé-
on présente aussi une donnée dérivée, le rapport molaire line au lieu du plagioclase. Les textures sont différentes
Fe:Mg qui indique le degré d'évolution géochimique des laves d'Ard esh Sheikh avec une matrice fine à cryp
d'un magma parent. Les clinopyroxènes des objets 12 et tocristalline. La roche a une structure porphyrique avec
13 se distinguent particulièrement par un rapport Fe:Mg des phénocristaux d'olivine parfois corrodés, sans bor
plus petit que les autres ce qui indique qu'ils ont dure d'altération.
cristallisé à partir d'un magma plus primitif. D'autres
Les échantillons du nord-est sont différents entre différences de composition tendent à confirmer cette
eux et en comparaison avec les autres laves. observation. En effet, ces pyroxenes ont des teneurs plus
L'échantillon 14R, par exemple, se distingue par l'ab faibles en Ti mais plus élevées en Cr par rapport aux
sence de phénocristaux. Dans l'échantillon 15R, les autres. Le pyroxene de l'échantillon L24 possède le rap
phénocristaux d'olivine comportent une bordure de port Fe:Mg le plus élevé du groupe et il contient égale
cristallisation tardive légèrement verdâtre (olivine plus ment le pourcentage le plus élevé de Ti. Outre leur valeur
riche en fer) englobant des oxydes (iddingsite). Le pla de discrimination entre les objets, ces observations combgioclase et le pyroxene présentent une texture doléri- inées aux données de la géochimie de la roche totale
tique. Dans les phénocristaux d'olivine de l'échantillon sont utiles et nécessaires pour l'interprétation de l'ori
16R, on observe une amphibole secondaire fibreuse qui gine de l'unité volcanique parente.
remplit les fractures internes du cristal. L'alignement des
L'examen microscopique montre que les laves ne microlites de plagioclase définit une texture de type tra-
contiennent pas de phénocristaux de pyroxene semchytique. En revanche, les olivines les plus altérées et
blables à ceux des objets 12 et 13 et seuls les pyroxenes montrant une bordure épaisse d' iddingsite se trouvent
des laves 10R, 1 8R et 19R d'Ard esh Sheikh ont un habidans l'échantillon 17R.
tus microscopique semblable à celui de la plupart des
objets.
2. Microsonde La comparaison des analyses chimiques des pyro
xenes des objets (tableau 1) avec celles des pyroxenes II est possible de comparer la composition chimique
des laves 10R, 18R et 19R (tableau 2) permet de vérifier de ces minéraux au moyen d'analyses faites avec une
les observations microscopiques. En particulier, la compmicrosonde électronique. Dans un premier temps, pour
osition des pyroxenes des laves 10R et 18R est très 10 lames d'objets et 15 des laves, on a analysé les quatre
semblable à celle des pyroxenes de la plupart des objets phases minéralogiques principales avec une microsonde
archéologiques. Par contre, les pyroxenes de la lave 19R ARL à 20 kV et 0,1 μ A de l'université Laval en utilisant
ont une composition un peu différente; les pyroxenes de des standards naturels du minéral en question. Parmi ces
cet échantillon étant plus riches en Ti que ceux de n'imminéraux, ce sont les pyroxenes qui possèdent la comp
porte quel objet. osition chimique la plus variable et qui, de ce fait,
offrent la plus grande possibilité de discrimination entre
86 et Laurent: Étude des sources d'approvisionnement en basalte en Syrie du Nord Lease
Tableau 1 - Composition chimique (% poids oxydes) des pyroxenes des objets archéologiques.
# objet 2 5 7 10 11 12 13 17 F14 L24
SiO2 46,45 46,85 46,67 46,00 49,37 45,32 49,50 48,40 46,13 44,98
TiO2 2,95 2,80 3,09 3,39 1,10 1,82 2,53 3,59 3,22 4,30
A12O3 5,03 4,91 4,91 5,39 5,40 4,55 3,71 4,08 5,14 5,85
FeO 8,85 8,59 9,84 9,85 10,21 5,96 7,08 8,92 9,48 10,92
0,32 0,34 MnO 0,29 0,29 0,32 0,22 0,22 0,28 0,26 0,25
MgO 12,33 12,54 11,96 11,45 11,14 15,41 14,42 12,55 11,93 10,45
CaO 22,58 22,30 22,27 22,47 21,96 21,93 23,07 22,95 22,50 22,00
0,51 0,53 Na2O 0,52 0,56 0,56 0,50 0,44 0,58 0,56 0,59
Cr2O3 0,07 0,27 0,06 0,03 0,12 0,39 0,33 0,02 0,02 0,03
total 99,05 99,07 99,66 99,47 98,62 99,42 100,57 100,30 99,25 99,37
0,40 0,38 0,46 0,48 0,51 0,22 0,28 0,40 0,45 0,59 Fe:Mg
Tableau 2 - Composition chimique, (% poids oxydes) tion minéralogique en suivant des règles précises11. Tous
des pyroxenes d'Ard esh Sheikh. nos échantillons, les laves et les objets, sont des basaltes
à olivine et leur composition normative indique entre
échant. 10R 18R 19R autre le degré de saturation en silice. D'une façon
générale, le seuil de en silice agit dans le sysSiO2 46,27 45,84 43,07 tème comme une barrière thermique qui conditionne TiO2 3.01 3,94 5,33 l'évolution minéralogique et chimique du magma. Les A12O3 4,99 6,62 6,64 coulées les plus récentes du Kaukab sont les plus sous-
FeO 8,89 9,28 10,68 saturées en silice avec 17% de néphéline normative, tanMnO 0,21 0,26 0,22 dis que la coulée de base du Kaukab, les laves d'Ard esh MgO 12,34 11,06 9,90 Sheikh et les objets archéologiques ne sont que légèreCaO 22,59 22,51 22,42 ment sous-saturés en silice. En revanche, trois des Na2O 0,56 0,62 0,69 échantillons du nord-est (15R, 16R, 17R) sont saturés en Cr2O3 0,09 0,03 0,10 silice et leur composition normative présente de l'hyper-
total 98,96 100,17 99,05 sthène. Cette comparaison des données géochimiques
indique que les basaltes des objets ont une composition 0.40 0,47 0,61 Fe:Mg proche de celle des échantillons 10R ou 14R.
Quant à la caractérisation des affleurements basal
tiques, là où la géochimie générale des laves est assez 3. Géochimie
constante, ce sont les éléments traces, comme les terres
Les données géochimiques sur la roche totale per rares, qui offrent les outils les plus intéressants de dis
mettent en principe d'obtenir une signature unique et crimination. Et plus spécifiquement, ce sont souvent
leurs rapports qui jouent un rôle diagnostique dans les caractéristique de chaque unité volcanique, aucune n'é
processus de génération et de différenciation du magma tant parfaitement semblable quand on examine la distr
et qui permettent de caractériser une lave avec précision. ibution de leurs éléments en traces. Ces analyses de comp
osition chimique ont été effectuées pour un total de 18 Un exemple de ce principe est illustré dans la figure
laves et d'objets. Le dosage des éléments majeurs se fait 2. Pour définir la signature géochimique de l'enviro
par spectrométrie d'émission au plasma (ICP) et des él nnement tectonique de génération des basaltes, le géo
éments traces par spectrométrie de masse. logue David Wood12 13 a choisi trois éléments, Th, Hf
(ou Zr) et Ta (ou Nb). Les teneurs de ces éléments dans Ces résultats montrent que pour les éléments
une lave reflètent les processus physico-chimiques liés à majeurs, les laves sont généralement semblables, sauf
les coulées les plus récentes du Kaukab qui sont nett la production d'un magma parent, et les rapports de ces
ement plus alcalines et plus sous-saturées en silice. Ces
données nous permettent de calculer la composition nor
mative des roches (tableau 3) où les oxydes des éléments (11) IRVINE et Β AR AG AR, 1971.
(12) WOOD, 1980. majeurs sont repartis de façon à calculer une (13) WOOD etal., 1979.
87 naturel, espace habité en Syrie du Nord (10e-2e millénaires av. J.-C.) Espace
Tableau 3 - classification normative (CIPW) des laves et des objets.
classification normative"1 localité
Kaukab coulées récentes basalte alcalin à olivine et néphéline (17%) [5R, 6R] de base à et (5%) [2R, 8R]
Ard esh Sheikh basalte alcalin à olivine et néphéline (6%) [13R, 18R]
basalte alcalin à olivine et néphéline (5%) [11R] à et (2%) [10R]
Nord-est (Pliocène) basalte alcalin à olivine et néphéline (0,2%) [14R] tholeiitique à olivine et hypersthène (5%) [15R]
Nord-est (Quaternaire moyen) basalte à et (8%) [16R] tholeiitique à olivine et hypersthène (13%) [17R]
objets archéologiques basalte alcalin à olivine et néphéline (max 3%)
(* rapport entre Fe2+et Fe tolal de 0,8 tel que suggéré pour les basaltes par Middlemost, 1989)
Hf/3 Hf/3
Illustration non autorisée à la diffusion Illustration non autorisée à la diffusion ORB type "E"
et basaltes tholeiitiques
intra-plaqu
Th Nb/16 Th Nb/16
Fig. 2 - Diagramme de discrimination de l'environnement tectonique Fig. 3 - Diagramme de discrimination pour les objets archéologiques
(Wood 1980). de génération pour les laves basaltiques (Wood 1980).
les mêmes données pour les objets archéologiques (fig. 3), éléments entre eux restent ensuite relativement constants
au cours de la différenciation et de la cristallisation du on remarque leur ressemblance générale avec les laves
magma, ainsi qu'au cours d'une altération éventuelle de d'Ard esh Sheikh, à l'exception de l'objet 12 déjà dis
ces roches. L'environnement général de production des tingué sur la base de la chimie de ses pyroxenes (les
résultats d'analyse chimique de la roche totale pour l'obmagmas parents dans cette province volcanique d'exten
jet 13, aussi distingué sur la base de ses pyroxenes, ne sion limitée doit être assez constant, cependant ces rap
ports sont utiles pour mettre en évidence le fait que cer sont pas encore disponibles).
tains liens géographiques entre les laves ne se traduisent Une autre signature géochimique efficace comme
pas par un lien d'identité géologique. Par exemple, sur la méthode de discrimination consiste à comparer les prof
base de ces rapports, on remarque qu'un échantillon ils de concentration en terres rares des échantillons sur
d'Ard esh Sheikh et un échantillon de lave du nord-est une échelle logarithmique. Les données du groupe des
n'appartiennent pas au même groupe géochimique que terres rares sont normalisées sur un étalon standard de
la majorité des échantillons de leur localité. Il est évi composition chondritique14. Sur ces profils, les analyses
dent que chaque localité peut posséder plusieurs unités
volcaniques de composition distincte. Si l'on compare (14) NAKAMURA, 1974. et Laurent: Étude des sources d'approvisionnement en basalte en Syrie du Nord Lease
La Ce Pr Nd Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu La Ce Pr Nd Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu
Fig. 4 - Enveloppe de concentrations des terres rares normalisées sur Fig. 7 - Concentrations des terres rares normalisées sur chondrite
chondrite définie par les objets archéologiques. pour les laves du Nord-est.
200 des objets en basalte sont bien groupées dans une
enveloppe étroite, confirmant l'homogénéité géochimi
que de ce groupe (fig. 4). On remarque que les profils 100 • 6R (coulée récente)
D 8R de base) des unités volcaniques du Kaukab (fig. 5) ne se super
posent pas du tout à l'enveloppe des objets, ce qui
démontre l'improbabilité de cette localité comme source
des objets. Par contre, les profils des objets se super
posent à l'échantillon 10R des laves d'Ard esh Sheikh
(fig. 6) suggérant la possibilité d'une identité géochi
mique et, par conséquent, la possibilité que la source des
objets provient d'une unité volcanique de cette localité.
Cependant, il y a aussi une certaine correspondance
entre les profils des objets et ceux des laves du nord-est
(fig. 7), mais la pente du profil des objets est légèrement La Ce Pr Nd Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu
plus abrupte, ce qui signifie que le degré de fractio
Fig. 5 - Concentrations des terres rares normalisées sur chondrite nnement des terres rares dans le basalte des objets est plus
pour les laves de Kaukab. grand que celui des basaltes des laves du nord-est.
CONCLUSIONS PRELIMINAIRES
Comme première conclusion encore très prélimin
aire, on peut supposer que les objets en basalte de tell
'Atij et tell Gudeda dérivent de deux sources distinctes
ou d'une seule mais, dans le cas d'une source unique,
cette source comportait plusieurs coulées de composit
ions distinctes.
Quant à la deuxième question concernant la locali
sation de la source de basalte pour ces outils, on peut
déjà conclure qu'elle appartient très probablement à
cette province magmatique régionale. Par conséquent,
La Ce Pr Nd Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu les basaltes ayant servi à la fabrication des artefacts ne
représentent pas des produits exotiques importés de Fig. 6 - Concentrations des terres rares normalisées sur chondrite
localités très éloignées. Le volcan Kaukab, à proximité pour les laves d'Ard esh Sheikh.
89 :
:
naturel, espace habité en Syrie du Nord (10e-2e millénaires av. J.-C.) Espace
des sites, semble par contre exclu comme source. En Nancy Lease
Département des Sols, considérant toutes les méthodes de discrimination
Université Laval, Québec présentées ici, parmi les affleurements échantillonnés à Canada, G1K 7P4 date, ce sont les laves d'Ard esh Sheikh qui ont la comp
osition géochimique globale la plus proche de celle des Roger Laurent objets archéologiques. Mais, pour nos échantillons Département de géologie,
actuels, la correspondance n'est pas parfaite. On se limite Université Laval, Québec
pour le moment à constater que la source du basalte des Canada, G1K 7P4
objets partage plusieurs caractéristiques de nature
géologique avec l'affleurement d'Ard esh Sheikh.
BIBLIOGRAPHIE Un résultat imprévu dans les analyses chimiques
des artefacts nous a révélé que ces meules avaient peut-
être et occasionnellement d'autres fonctions que celle de BELLEMARE F.
la mouture des grains. Les analyses ont montré des 1989 Contribution à l'étude des objets en pierre en
traces d'arsenic et de bismuth dans certains des objets Mésopotamie au Dynastique Archaïque, Mémoire de
maîtrise, Université Laval (Québec). tandis que les laves analysées ne possèdent pas de con
centrations détectables en As et Bi. Certains objets mont BIROT M.
rent aussi des traces d'antimoine en concentrations 1974 Archives royales de Mari XIV: Lettres de Yaqqim-Addu,
jusqu'à dix fois supérieures à celles des laves. Ces trois gouverneur de Sagarâtum. Paris: Paul Geuthner.
éléments sont souvent associés dans un même minéral. BURKE M.L.
Ces meules étaient-elles, par exemple, utilisées pour la 1964 Lettres de Numusda-Nahrari et de trois autres corres
préparation de médicaments, de cosmétiques, de tein pondants à Idiniatum. Syria 41: 67-103.
tures ou dans la fabrication d'alliages? DALLEY S.
À ce point-ci, le nombre limité d'échantillons de 1980 Old Babylonian dowries. Iraq 42: 53-74.
laves nous empêche de caractériser plus précisément les FORTIN M.
détails de la nature géologique des affleurements basal 1991a Récentes recherches archéologiques dans la moyenne tiques ou de nous servir des outils statistiques de dis vallée du Khabour (Syrie). Bulletin of the Canadian
crimination. On vient d'élargir notre base de données de Society for Mesopotamian Studies 2 1 5-15.
laves par un échantillonnage supplémentaire en été 1991b TellGudeda: un site 'industriel' du IIP™ millénaire av.
1997, et par l'incorporation de données géochimiques J.-C. dans la moyenne vallée du Khabour? Bulletin of
déjà publiées pour la région de Karacadag15. Grâce à la the Canadian Society for Mesopotamian Studies 2 1
63-77. participation des archéologues travaillant dans d'autres
sites contemporains de la région, on a obtenu des objets FORTIN M. et COOPER L.
en basalte représentant un ensemble varié des localités 1994 Canadian Excavations at Tell 'Atij (Syria) 1992-1993
de Syrie du Nord. Ainsi on peut espérer par la poursuite Bulletin of the Canadian Society for Mesopotamian
Studies 27: 33-50. de ce travail que les résultats futurs pourront s'appliquer
à l'échelle régionale. FORTIN M., ROUTLEDGE B. et ROUTLEDGE C.
1994 Canadian Excavations at Tell Gudeda (Syria) 1992- Pour tirer des conclusions ayant trait au comporte
1993. Bulletin of the Canadian Society for Mesopotamian ment humain - qui doit être au coeur des recherches
Studies 27: 51-63. archéologiques - toute étude de provenance basée sur les
IRVINE T.N. et BARAGAR W.R.A. traces de la culture matérielle, même si celle-ci réussit à
1 97 1 A Guide to the Chemical Classification of the Common identifier la provenance avec une grande précision, doit
Volcanic Rocks. Canadian Journal of Earth Sciences 8: être développée par la suite avec d'autres informations
523-548. dans une perspective du cadre social, économique et
MIDDLEMOST E.A.K. politique de l'époque. À la méthodologie géologique, il
1989 Iron Oxidation Ratios, Norms and the Classification of faudra ensuite faire appel à la logique des sciences
Volcanic Rocks. Chemical geology 77: 19-26. sociales et aux connaissances archéologiques.
NAKAMURA N.
1974 Determination of REE, Ba, Fe, Mg Na and Κ in
Carbonaceous and Ordinary Chondrites. Geochimica
cosmochimica acta 38: 757-773.
(15) NOTSU era/., 1995.
90 Lease et Laurent: Étude des sources d'approvisionnement en basalte en Syrie du Nord
WOOD D.A. NOTSU K., FUJITANI, T., Ui T., MATSUDA J. et ERCAN T.
1 980 The Application of a Th-Hf-Ta Diagram to Problems of 1995 Geochemical Features of Collision-related Volcanic
Tectonomagmatic Classification and to Establishing the Rocks in Central and Eastern Anatolia. Turkey. Journal
Nature of Crustal Contamination of Basaltic Lavas of of volcanology and geothermal research 64: 171- 192.
the British Tertiary Volcanic Province. Earth and planePONIKAROV V.P. (ed.) tary science lettters 50: 1 1 -30.
1967 The Geology of Syria, Explanatory Notes on the WOOD D. Α., JORON J.-L., et TREUIL M. Geological Map of Syria, scale 1: 5 000 000, Part I
1 979 A Re-appraisal of the Use of Trace Elements to Classify Stratigraphy, Igneous Rocks and Tectonics. Damas:
and Discriminate between Magma Series Erupted in Ministry of Industry.
Different Tectonic Settings. Earth and planetary science STOL M. lettters 45: 326-336.
1979 On Trees, Mountains, and Millstones in the Ancient
Near East. Leiden: Ex Oriente Lux.
91

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.