La cachette de bronze de Notre-Dame d'Or (Vienne) - article ; n°1 ; vol.2, pg 71-80

De
Publié par

Gallia préhistoire - Année 1959 - Volume 2 - Numéro 1 - Pages 71-80
10 pages
Publié le : jeudi 1 janvier 1959
Lecture(s) : 34
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins

J.-P. Millotte
Raymond Riquet
La cachette de bronze de Notre-Dame d'Or (Vienne)
In: Gallia préhistoire. Tome 2, 1959. pp. 71-80.
Citer ce document / Cite this document :
Millotte J.-P., Riquet Raymond. La cachette de bronze de Notre-Dame d'Or (Vienne). In: Gallia préhistoire. Tome 2, 1959. pp.
71-80.
doi : 10.3406/galip.1959.1149
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/galip_0016-4127_1959_num_2_1_1149LA GACHETTE DE NOTRE-DAME-D'OR 71
Lieux de dépôt des objets figurés
Musée des Amis du Vieux-Chinon Musée du Grand-Pressigny
N08 3, 5, 7, 8, 9, 10, 11 , 12, 14, 15, 16, Nos i, 2, 4, 6, 13,
N° 17,
N°s 18, 19, N°s 20, 22, 27, 21, 23, 24, 25, 26, 28, 29, 30, 31, 33, 32,
Nos 34 38 Nos 35, 36, 37, 39, 44, 47, 48, 51, 54, 56, 40, 41, 42, 43, 45, 46, 49, 50,
52, 53, 55,
Nos 57, 60, 61, 62, 64, 65, 66, 67, Nos 58, 59, 63, 68, 69, 70, 71, 72, 74, 75, 79, 81, 84, 85, 86,
73, 76, 77, 78, 80, 82, 83, 87, 8 8, 89,
Nos 93, 94, 96, 97, 98, 100, 101, ] 03, 104 , 105, N°8 90, 91, 92, 95, 99, 102, 107, 108, 110,
118. 111, 113, 115, 119. 106, 109, 112, 114, 116, 117,
La cachette de bronze de Notre-Dame d'Or (Vienne).
La première trace de cette importante honnête industriel, qui cumulait les fonc
découverte consiste en un rapport paru tions de marchand d'hommes et de reven
sous la signature de B. Fillon dans les deur de vieux cuivre. Tout espoir paraissait
Mémoires de la Société des Antiquaires donc perdu de voir figurer celle magnifique
de l'Ouest, 1844, pp. 464-483 et une trouvaille dans notre cabinet, quand
planche. « Le 1er février 1843, M. le Pré j'appris, par quelques renseignements
sident de la Société des Antiquaires de confidentiels, qu'un regrallier de Saint-
i Ouest reçut une lettre de M. Arnaull- Maixent avait le tout entre les mains.
Poirier, qui le prévenait qu'un certain Quelques jours après, nous étions posses
Gilbert de Notre-Dame d'Or, petite commun seurs d'une collection nombreuse d'objets
e située à quelques lieues de Mirebeau, gaulois du plus haut intérêt. Par suite de
venait de déterrer sur sa propriété une celle acquisition, une commission, compos
grande quantité d'armes et de débris de ée de mon ami M. de Chasteigner et moi,
bronze. Notre collègue engageait fortement fut envoyée à N.-D. d'Or pour examiner
la Société à envoyer sur les lieux un de ses les lieux et recueillir les données les plus
membres, afin d'examiner le trésor et d'en exactes sur les circonstances de la découv
faire l'achat, si cela paraissait convenable. ertes1.
Malheureusement, quelques obstacles ayant
retardé l'exécution de ce projet, M. Arnault, (1) A signaler deux remarques intéressantes.
Les bronzes se trouvaient à l'intérieur d'un vase qui veillait avec sa sollicitude ordinaire
en bronze extrêmement mince, formé sans aux intérêts de notre collection, nous doute de plaques de tôle assemblées par rivets, transmit bientôt la triste nouvelle de selon une technique classique du bronze final.
l'acquisition du précieux dépôt par un Seul le fond subsistait. B. Fillon donne les 72 NOTES
Les objets récupérés durent déposés L'inventaire que nous fournissons ci-
au Musée de l'Échevinage à Poitiers, dessus ne correspond pas à celui donné
propriété de la Société des Antiquaires dans la littérature. Pour des raisons
de l'Ouest et à quelques exceptions près pratiques, nous retenons seulement les
s'y trouvent encore aujourd'hui. Depuis, pièces essentielles et caractéristiques.
J. Déchelette a donné dans son Manuel, De plus, parmi tous les objets découverts
tome II, Age du Bronze, une biblio et publiés à l'origine, certains ne se
graphie relative à cette cachette et un trouvent plus aujourd'hui au Musée de
inventaire sommaire. Des auteurs comme l'Échevinage.
les frères Mortillet, J. Evans, M. l'Abbé Haches: à ailerons terminaux : type à Breuil ont trouvé dans cet ensemble des talon court, anneau latéral et tranchant matériaux de comparaison sans en donner évasé (pi. 2, 7) ; à tranchant étroit, cependant une description plus complète. talon court et anneau latéral (pi. 2, 8) ; D'après B. Fillon, le lieu de la trou à talon, tranchant étroit et anneau latévaille se situait à « un quart de lieue ral (pi. 1, 2). — A douille : carrée avec Nord-Ouest » du bourg. Avec une telle anneau latéral, bourrelet à l'ouverture ; précision topographique, il est impossible à douille carrée avec anneau latéral, aujourd'hui de donner un plan précis. ailerons simulés ; à douille carrée - avec Dans un champ, une terre noire, fraîch anneau latéral, trois nervures parallèles ement remuée signalait le gisement à au côté (pi. 1, 1 ; pi. 2, 12 et 13). l'attention. D'après le rapporteur, d'autres
vestiges antiques se rencontraient sur ce Moule: pour hache à ailerons termi
lieu même : « un long fragment de couteau naux du type à talon court. Poignée
en silex, et quelques débris de cette extérieure pour faciliter la manutention.
poterie gauloise, si mal cuite, que la 3 saillies extérieures. Sur le plan de joint,
surface seule est saisie par le feu, tandis un trou servant à l'assemblage des deux
que la partie intérieure n'a aucune valves avant coulée (pi. 6, 45).
consistance ». Plus loin, l'auteur men Gouges : à douille circulaire ; l'une tionne des substructions et des débris sans ornement, l'autre avec cinq bourrelgallo-romains (tuiles, amphores, verres). ets vers l'ouverture (pi. 3, 18 et 19). Cette indication aiderait peut-être, dans
une faible mesure, à rechercher de nos Épées : en langue de carpe, bords
jours l'emplacement approximatif de la parallèles, forte nervure médiane, 2 rivets
découverte. au-dessus des crans (pi. 5, 37) ; fra
gments de poignées provenant d'armes du
type précédent, avec trois rivets percés
dans la soie (pi. 5, 40 et 42) ; fragment
d'épée à soie plate, extrémité supérieure
dimensions : 1 pied de diamètre et 10 pouces de très élargie, forte nervure médiane, profondeur, soit 33 centimètres environ de crans obliques, 4 trous de rivets vers le diamètre sur 27 de profondeur. pommeau, trois dans la soie (pi. 5, 38). Récipient volumineux et trapu si l'on en juge
Fragment d'une poignée d'épée terminée par ces dimensions. La masse retirée de la terre
pesait 44 livres à sa partie supérieure par une sorte de
Un morceau d'épée soumis à l'analyse bouton, 4 trous de rivets (pi. 5, 41). métallographique donna les résultats suivants : Fragment d'une lame rappelant les épées ;' Argent 0,01 %, Cuivre 82,57 % ; Étain 17,42 %
en Bronze du Hallstatt I (pi. 5, 36). Fer, traces. LA GACHETTE DE NOTRE-DAME-D'OR 73
Illustration non autorisée à la diffusion
cm
Dessins d. Sémionoff • Bru
Planche 1. — Cachette de N.-D. d'Or. Haches, poignard, racloir, culot de fonte.
Fragments de lame à section ovale (pi. 5, Bracelets2: creux à section ovale et
43) ou à bords aplatis (pi. 5, 39 et 44). petites oreillettes (pi. 4, 30), une pièce
Poignards: triangulaire, à soie plate
(2) Dans la planche figurant dans l'étude percée d'un trou (pi. 1, 5).
de B. Fillon, Mémoires de la Société des AntiPointes de lance: type court à petits quaires de VOuest, 1844, pi. IX, se trouve dessiné
ailerons ventrus (pi. 3, 15 a et b) ; type sous le n° 14 un bracelet de type lacustre à
grosses oreillettes, identique à des parures de à allongés (pi. 3, 16 a et b). plus* Réallon ou de Vénat et qui n'existe à Racloirs : quadrangulaire à trou de l'heure actuelle. De même, l'arme curieuse
suspension (pi. 1, 3). (épées ?) portant le n° 1. 74 NOTES
rrO
U\
O
Illustration non autorisée à la diffusion
■Lg
•i
13
12. y Dessins J. Sémionoff-Bru
Planche 2. — Cachette de N.-D. d'Or. Haches, pendeloques, bouton à bélière. LA GACHETTE DE NOTRE-DAME-D'OR 75
Illustration non autorisée à la diffusion
Dessins J. Sémionoff -Bru
Planche 3. — Cachette de N.-D. d'Or. Pointes de lances, gouges, objets indéterminés.
porte encore les bavures de coulées (pi. 4, Boutons: type discoïdal, légèrement
32). Sans décor. — Creux à section bombé avec un ou deux trous de suspen
sion (pi. 4, 23 et 24). — A bélière, renflaplatie, extrémités légèrement élargies
ement central conique, pourtour denté en petites oreillettes. Décor incisé, lignes
(pi. 2, 9). courbes à l'intérieur de zones quadran-
gulaires (pi. 4, 27). Pendeloques : croissant, avec anneau de 76 NOTES
Illustration non autorisée à la diffusion
Dessins J. Sémionoff -Bru
Planche 4. — Cachette de N.-D. d'Or. Harnachements de chevaux, bracelets, hameçons. LA GACHETTE DE NOTRE-DAME-D'OR 77
suspension à l'extrémité d'une petite Sphéroïde « à feu » : appendice cannelé
tige torsadée (pi. 2, 11 et 14). — Pende Décor : lignes circulaires déterminant
loque en croissant double, tige de sus des bandes couvertes de hachures
pension unie (pi. 2, 10). obliques (pi. 6, 46).
Mors de chevaux: en forme d'étrier Culots : masse quadrangulaire. Nomb
(bugle) droit (pi. 4, 28) ou arqué (pi. 4, reuses bavures de coulée, saillie pour
préhension (pi. 1 6). — Lingot avec deux
oreillettes, forme circulaire (pi. 3, 21).
Objets indéterminés: une sorte de
pipette de viticulteur (pi. 3, 20) ; une
cuvette allongée, sorte de bouterolle
elliptique (pi. 3, 17) ; un crochet percé
d'un trou, sans doute un hameçon (pi. 4,
34) ; une tige avec une tête circulaire
(pi. 4, 31) ; une tige cylindrique terminée
par un anneau (pi. 4, 32) ; une tige
tordue à section circulaire (pi. 4, 26) ;
une barre section semi-circulaire et
cannelure intérieure (pi. 4, 33) ; un fra
gment de tôle galbée avec deux nervures
Illustration non autorisée à la diffusion parallèles (pi. 1, 4).
Donnons quelques points de compar
aison à propos des principaux types
d'objets.
Haches. — Les haches à ailerons et les
haches à douille se trouvent en propor
tion sensiblement égale :
3 types de haches à ailerons : une avec
anneau latéral et talon accusé. (Type
trouvé aussi à Vaudrevanges3. Cf. aussi
dépôt de St-Yrieix-Vénat4 ;
Planche 5. — Êpées. à ailerons terminaux sans talon : type
commun dans la zone palafîttique ;
à ailerons terminaux, sans talon et 29). — En forme de crosse avec anneau
tranchant très évasé : exemplaire rare, de suspension (pi. 4, 25).
existe cependant à Azay-le-Rideau ;
Tubes cannelés: avec une extrémité le type à douille quadrangulaire est
renflée (pi. 4, 35). d'origine vraisemblablement britanni-
Harnachements de chevaux: calotte
sphérique avec pourtour dentelé, imita (3) G. et A. de Mortillet, Musée prétion d'un soleil stylisé. Un gros anneau historique, Paris, 1903, pi. LXXIX, n° 909. de suspension et trois plus petits fixés sur (4) Inventoria Archaeologica, France, fas
le précédent (pi. 6, 47). cicule I, F. 6 (I) n° 1. 78 NOTES
Illustration non autorisée à la diffusion
Dessins J. Sémfortoff -Bru
Planche 6. — Cachette de N.-D. d'Or. Sphéroïde à feu, pendeloque, moule de hache à ailerons. ■
GACHETTE DE NOTRE-DAME-D'OR 79 LA
que5. Commun dans les dépôts de la zone relativement plus rare13. Rare également
atlantique6 ; la poignée n° 41 (cachette d'Azay-le-
le type à bourrelet autour de l'ouver Rideau).
ture est fréquent aussi sur les côtes Poignard. — Cachette de Vénat-St- atlantiques ; en dépôts ou en trouvailles Yrieix14. isolées (cachettes de Fouilloy, Graville
Sainte-Honorine, Menez Tosta en Goues- Pointe de lance. — Type trapu mais
nach, Vénat) ; sans tranchants prononcés rappelant les
type à ailerons simulés, type atlan exemplaires de Meldreth15 ou de Réallon
tique7. (Hautes-Alpes)16.
Moules. — Type assez voisin dans le Bracelets. — Les nos 30 et 32 évoquent
dépôt de Men-Stang-Roh (Ile de Groix)8. par leur silhouette générale des types
lacustres à oreillettes. Ils attendent leur Gouges. — Exemplaire à bourrelet
finition pour la gravure17. Même remarcirculaire très commun. Plus grande que pour le n° 27 : cette pièce, d'origine rareté du type à bourrelets multiples : suisse, est très rare dans le domaine dépôt de Harty (G.-B.)9. atlantique18.
Épées. — Le type protohallstattien Divers. — a) Les pendeloques- (n° 36) est d'origine britannique ou croissants avec tige de suspension cannelirlandaise10. En France, ensemble de ée se rencontrent à Azay-le-Rideau. Chédigny-Code (I.-et-L.)11. Type class Rareté de la double pendeloque n° 10 ; ique en langue de carpe commun à tous elle existe parfois sans croissant intérieur les dépôts de la zone atlantique12. Le comme à Charroux. Le harnachement de n° 38 avec ses crans moins équarris est
cheval ( ?) n° 47 est également rare.
b) Dans son Manuel, II, Age du
Bronze, p. 329, fig. 130, Déchelette (5) J. Evans, L'Age du Bronze, Paris, 1882, reconstitue une fibule à partir du débris pp. 127 et sqq. n° 26. Cette vue est acceptable. Semb(6) A Vénat, Inventoria Archaeologica, France
lables déchets proviennent de Vénat19. I, F. 6 (I), n° 11 ; à Menez Tosta en Gouesnach,
Travaux d'Anthropologie et de Préhistoire de la Ce type de fibule est originaire d'Italie
Faculté des Sciences de Rennes, 1958, pi. III, 13 où il apparaît pendant la phase dite et pi. V, 17. Benacci I (1000-850 environ). (7) A Vénat, Inventoria Archaeologica,
France I, F. 6 (I), n° 5 ; à Men-Stang-Roh (Ile
de Groix), Catalogue du Musée Archéologique de
la Société Polymathique du Morbihan, p. 81,
pi. VII. (13) Dépôt du Menez Tosta, op. cit.; pi. VII,
n° 32. (8) Catalogue du Musée archéologique de la
Société Polymathique du Morbihan, p. 81, pi. VII. (14) Inventoria Archaeologica, France 6 (2),
(9) J. Evans, Age du Bronze, p. 188, fig. 205. n°28.
(10) J. L'Age du Bronze, p. 314 et (15) Inventoria G.-B. 13, 3 (3),
n° 45. fig. 355. Dépôt de Meldreth, Cambridgshire,
(16) G. et A. de Mortillet, Musée PréInventoria nos 1 à 3 avec Archaeologica, bibliographie. G.-B., 2 set. 13, 3 (I) historique, pi. LXXXVIII, n° 1092.
(11) Bulletin des Amis du Musée Préhisto (17) Album Lausanne, pi. XXVII, 17.
rique du Grand-Pressigny, 4, 1953, fig. 2, n° 8. (18) Shoebury, Essex, Inventoria Archaeol
(12) H. N. Savory, Proceedings of the Pre ogica, G.-B. 38, 2 (1), n° 1.
historic Society, 1948, p. 175. (19) Inventoria Archaeologica, F. 6 (4), n° 80.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.