Les pendeloques en crochet - article ; n°11 ; vol.75, pg 597-609

De
Bulletin de la Société préhistorique française - Année 1978 - Volume 75 - Numéro 11 - Pages 597-609
13 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : dimanche 1 janvier 1978
Lecture(s) : 26
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins

J. Coularou
D. Stordeur
A. Aigoin
Les pendeloques en crochet
In: Bulletin de la Société préhistorique française. 1978, tome 75, N. 11-12. pp. 597-609.
Citer ce document / Cite this document :
Coularou J., Stordeur D., Aigoin A. Les pendeloques en crochet. In: Bulletin de la Société préhistorique française. 1978, tome
75, N. 11-12. pp. 597-609.
doi : 10.3406/bspf.1978.8535
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bspf_0249-7638_1978_hos_75_11_8535Bulletin Je la SOCIÉTÉ PRÉHISTORIQUE FRANÇAISE 1978 /TOME 75/11-12
Les pendeloques en crochet
par J. Coularou, D. Stordeur et A. Aigoin
Les « pendeloques en crochet » ont été définies de la pièce varie de 20,3 mm à 30,7 mm en fonction
pour la première fois en 1955 (1) par J. Arnal et du nombre de perforations et de crochets.
L. Balsan dans les dolmens de la Bergerie du Lamalou Si, sans présumer de la fonction de l'objet, on à Rouet (Hérault) et de Saint-Martin-du-Larzac considère le côté rectiligne comme la base, on (Aveyron). Depuis, quelques-unes ont été signalées constate que le crochet peut être dirigé soit vers la dans la Basse Ardèche (R. Montjardin, 1974 ; C. et droite, soit vers la gauche lorsque la face compacte G, Bonhomme et J. Arnal, 1967) et dans le Gard de l'os est orientée vers l'observateur. (A. Durand-Tullou, 1957).
Matière première. — Les objets ont soit les faces Des fouilles récentes ont permis la découverte de
parallèles, soit une face plane et une face convexe 76 nouveaux exemplaires qui proviennent tous de
gisements situés à l'Ouest du département du Gard : (face compacte de l'os). Dans ce cas, la courbure
Grotte des Demoiselles à Brouzet, Dolmen des reproduit celle d'une côte. Comme on trouve à la
fois l'os spongieux et l'os compact, on peut supposer Rascasols à Saint-Hippolyte-du-Fort, Grotte du Pic
d'Anjau à Saint-Laurent-le-Minier et du Trou qu'une côte constitue effectivement la matière pre
mière à partir de laquelle étaient fabriquées les de l'Aigle à Sumène. Dans ce dernier site, des
« pendeloques en crochet ». « pendeloques en crochet » ont été, pour la première
fois, découvertes en stratigraphie dans un habitat.
Dêbitage. — Les côtes ont tout d'abord été refen
Le présent article a pour objet de présenter ces dues longitudinalement, puis sciées transversalement pièces encore inédites et de faire le point sur la typo de manière à obtenir des plaquettes rectangulaires.
logie, la fabrication, la répartition et la datation de Le contour primitif de cette plaquette reste parfois ces documents originaux que la plupart des auteurs n° 1 et visible au sommet des dents de scie (fig. 8,
interprètent comme des éléments de parure. n° 3). fig. 4,
Définition. — II s'agit d'un contour découpé dans Façonnage. une plaquette d'os. La base est rectiligne, terminée
— Aménagement de la surface : les deux faces d'un ou des deux côtés par un crochet dirigé vers
ont été aplanies par abrasion, ce qui a entraîné la le haut ; l'autre bord est découpé en dents de scie
disparition des aspérités de la spongiasa ; ce travail auxquelles correspond un nombre égal de perfora
est parfois attesté par de fines stries parallèles et peu tions disposées dans l'axe longitudinal de la pièce. n° 4). profondes (fig. 8, On peut considérer qu'il existe deux types princ
— Façonnage du crochet et des dents : tout ipaux ; l'un est symétrique à deux crochets, l'autre
d'abord, le découpage est effectué avec un tranchant asymétrique à un crochet. Selon les gisements, ces
et non par abrasion, ce que montre l'existence d'un deux types portent deux ou trois dents. La longueur
n° biseau 3). Ce qui travail borde chaque a été réalisé concavité sur les du contour deux faces (fig. par 8,
raclages successifs à partir du bord de la plaquette,
(1) Un exemplaire a toutefois été figuré par J. Oilier de jusqu'à l'obtention de la forme définitive. Le découMarichard (1869) ; il provient d'un dolmen de la plaine d'Aurelle à Saint-Remièze (Ardèche). Ce dessin a été récem page des dents laisse parfois apparaître à leur partie ment repris en couverture de la revue Etudes Préhistoriques supérieure la forme rectiligne du bord de la plaquette (1974, n° 10-11). 598
Fig. I - Carte de répartition des gisements. 1 : dolmen des Rascasols ; 2 : grotte du Trou de l'Aigle ; 3 : grotte du Pic d'Anjau ; 4 : grotte
des demoiselles de Brouzet ; 5 : grotte de St-Jean-d'Alcas ; б : dolmen du Lamalou ; 7 : dolmen de St-Martin-du-Larzac ; 8 : dolmen
du Méandre de Gen ; 9 : dolmen n° 3 des dansasses.
d'origine (fig. 8, n° 1), avec des traces de sciage les bords extérieurs sont lustrés et émoussés. Il est
n° 2). (fig. 8, donc peu vraisemblable que ces objets aient été
portés suspendus. — Percement des perforations : les perforations
sont tronconiques. Sur leur paroi, des cercles concent
riques parallèles à l'orifice témoignent du travail
d'évidement. Ils sont parfaitement réguliers et ne REPARTITION ET CONDITION DE DEPOT présentent aucune interruption. Le forage n'a pu être
réalisé au moyen d'un outil tenu à la main, car
l'interruption obligatoire du geste se traduirait alors Pour éviter des répétitions et des enumerations
nécessairement par une discontinuité du tracé. Il faut fastidieuses, les caractères métriques relatifs à chaque
donc conclure à l'utilisation d'un axe (foret à main site sont regroupés dans le tableau 1 et représentés
ou à arc) (fig. 8, n° 6). sur la figure 7.
Le plus souvent le forage a été effectué à partir
des deux faces. Parfois les deux perforations n'ont 1 — Dolmen des Rascasols (commune de Saint- pas parfaitement coïncidé, ce qui permet de voir la Hippolyte-du-Fort, Gard). n° 5). forme exacte du cône (fig. 8,
Les perforations ne présentent aucune trace d'uti
lisation : pas de suppression des crêtes intérieures Ce monument mégalithique a fait l'objet de mult
et extérieures du cône, pas de lustrage. Par contre iples fouilles plus ou moins hâtives depuis la fin 599
8 9 10
11 12
О О О
13
Fig. grotte 2 - №s du Trou 1 à 12 de : l'Aigle dolmen (Sumène, des Rascasols Gard). (Saint-HippoIyte-du-Fort, Dépôt de fouilles de Saint-Hyppolyte-dii-Fort. Gard). Dépôt de fouilles de Saint-Hippolyte-du-Fort ; nos 13 à 21 600
du siècle dernier. Dans le mobilier conservé au à l'obligeance de G.-B. Arnal la connaissance d'un
Muséum d'Histoire Naturelle de Nîmes et figuré dernier exemplaire, découvert il y a quelques années
dans les publications consacrées au gisement (J. par le Groupe Archéologique du Lodévois dans le
Audibert, 1954 et F. Bazile, 1967) nous n'avons même site. Ces vingt et une pièces sont toutes du
relevé aucun vestige susceptible de se rapporter à type à trois trous, trois dents et un crochet, orienté
une « pendeloque en crochet ». à droite ou à gauche. Elles sont surtout remarquables
par leur grande longueur et leur faible épaisseur Par contre la fouille que nous avons entreprise
nos 13 à 21 ; fig. 3, nos 1 à 16). (fig. 2, en 1967 dans le couloir avec la collaboration de
M. Arnaud et G. Gaubiac nous a permis de dégager
à la base du remplissage des éléments caractéristiques
3 — Grotte du Pic d'Anjau (commune de Saint- de la culture de Ferrières : notamment de la céra
Laurent-le-Minier, Gard). mique à chevrons, quinze perles à ailettes, une pen
deloque à pas de vis et deux perles à pointes asso
ciées à douze de ces objets (1).
Dès 1957, A. Durand-Tullou, signalait une « penTous sont du type à deux trous, deux dents et deloque en crochet » découverte dans la grande salle un crochet, celui-ci pouvant être indifféremment de la grotte du Pic d'Anjau. Récemment P. Vincent nos 1 à 12). Ils dirigé à droite ou à gauche (fig. 2, remontant en escalade une série de coulées de calcite, sont courts, moyennement larges et peu épais. découvrit un dépôt sépulcral dans un diverticule
qui domine la grande salle d'une vingtaine de mètres.
Vingt et une « pendeloques en crochet » groupées 2 — Grotte du Trou de l'Aigle ou du Bourrut
sur une surface restreinte, étaient associées aux osse(Commune de Sumène, Gard).
ments humains et à du matériel lithique. Elles sont
toutes du type à deux trous, deux dents et un crochet,
Des fouilles clandestines nous ont amenés à effec mais elles présentent la particularité d'être larges et
surtout courtes ; leur épaisseur est importante. En tuer en 1974 une fouille de sauvetage dans cette
grotte, le tamisage des déblais ayant révélé un matér outre, sur les exemplaires où il est possible de pré
ciser ce détail, il semble que le crochet soit orienté iel archéologique abondant. Seul un lambeau de
nos 1 à 22). Bien qu'elle provers la gauche (fig. 4, 1,5 m2, en place sous un pilier stalagmitique, avait
vienne d'un autre secteur de la cavité, la pièce décrite été épargné.
par A. Durand-Tullou paraît tout à fait comparable La stratigraphie se décompose comme suit : à celles que nous avons étudiées, tant par sa forme
— un niveau de terre très fine où sont associés quelques que par ses dimensions. vestiges gallo-romains et médiévaux (couche 1) ;
Il n'existe malheureusement aucun argument sus— un plancher stalagmitique ;
ceptible de fournir des éléments de datation pour la — sous le plancher et en contact avec lui un sédiment galerie supérieure. Mais l'exemplaire découvert dans argileux aéré contenant des tessons à cannelures de type
Fontbouisse (couche 2) ; la salle était associé à des restes d'animaux, des
— un niveau plus compact, charbonneux, correspondant ossements humains, ainsi que des tessons attribuables
à un niveau d'habitat attribué à la culture de Ferrières au Néolithique Récent ou au Chalcolithique. (couche 3) ;
— un foyer de cendres blanches contenant des déchets
de cuisine ainsi que deux lames de type chasséen (cou
4 — Grotte des Demoiselles (commune de Brouzet, che 4 a) ;
— un niveau très noir et peu épais, très riche en céra Gard).
mique chasséenne et en lames de silex blond (couche 4 b) ;
— un cailloutis stérile emballé dans de l'argile (couche 5).
Cette grotte, située non loin de Corconne, a été L'ensemble du mobilier recueilli fera l'objet d'une
publication ultérieure. fouillée méticuleusement par S. Cours ; elle a livré
un important matériel sépulcral, dont de la céraIl est indubitable que la couche 3 correspond à
mique de type Ferrières. Cette grotte fera l'objet un habitat. Les déchets culinaires y sont abondants d'une publication exhaustive. On peut signaler la et aucun ossement humain n'a été découvert dans
présence de deux perles à ailettes. ce secteur de la cavité. Son attribution à la culture
Les « pendeloques en crochet » issues de ce gisde Ferrières est basée sur la présence de nombreux
ement présentent la particularité notable d'avoir deux tessons décorés de chevrons. Elle a livré 15 « pende
loques en crochet » qui ont été trouvées en place crochets contrairement à tous les exemplaires connus
sur une surface réduite ; elles étaient associées à par ailleurs. Malgré cette différence, le mode de
une canine perforée. En tamisant les déblais des fabrication est identique, certains étant
fouilles clandestines nous avons retrouvé neuf autres plus bombés car les deux faces n'ont pas subi une
« pendeloques en crochet ». D'autre part nous devons abrasion aussi poussée que dans les autres sites. Ici 601
V7 --
о о о о- -с
шшш
Fig. 3 - №s 1 à 16 : grotte du Trou de l'Aigle (Suméne, Gard). Dépôt de fouiUe de Saint-Hippolyte-du-Fort. 602
7
Illustration non autorisée à la diffusion
10 12
13 14 15 16
Fig. 4 - №s 1 à 22 : grotte du Pic d'Anjau (St-Laurent-le-Minier, Gard). Collection P. Vincent. 603
Illustration non autorisée à la diffusion
У^ Û,
10
13
О »Г: / У О
#
15 16
17 18
Fig. 5 - №s 1 à 18 : grotte des Demoiselles de Brouzet (Brouzet, Gard). Collection S. Cours. 604
5 — Dolmen n" 1 de la Bergerie du Lamalou encore, nos 1 à on 18) remarque avec toutefois une grande une exception. homogénéité Une (fig. des 5, (commune de Rouet, Hérault).
pendeloques possède trois protubérances associées à
n° 6). La fouille a montré que deux trous (fig. 5,
Ce petit monument est situé à environ huit cents toutes les « pendeloques en crochet » étaient réparties
sur une faible surface et faisaient donc partie d'un mètres au nord-ouest du célèbre dolmen du Lamalou,
qui est un des plus grands et des mieux conservés même ensemble. Les ossements humains étant très
mal conservés, il sera difficile de préciser la dispo de tous les mégalithes du Languedoc oriental
sition de ces pendeloques sur le squelette qui les (J. Arnal, 1963). J. Arnal a bien voulu nous confier
les cinq exemplaires qu'il y a découverts. Les deux portait.
11
о о
15 18
20
Fig. jardin Larzac 6 - N09 ; (Millau, n° 1 à 23 5 : Aveyron). : dolmen grotte de Musée la Saint-Jean-d'Alcas Bergerie Fen aille, du Millau Lamalou (Hérault). ; nos (Rouet, 19 à Société 22 Hérault). : dolmen Archéologique Collection du Méandre J. de Arnal Montpellier. de Gen ; nos (Ruoms, 6 à 18 Ardèche). : dolmen Collection de Saint-Martin-du- R. Mont- 605
Epaisseur ж 10
6.0%
10% 60% 80% Largeur Longueur
У^ Aigle ♦ Anjau • Rascasols QLamalou
Fig. largeur 7 - Graphique et épaisseur). triangulaire Pour une de distribution pendeloque, chaque des « pendeloques dimension est en exprimée crochet » en par pourcentage gisement, de en la fonction somme de des leurs trois trois dimensions dimensions ; l'épaisseur (longueur,
est donnée en dixièmes de millimètre, la longueur et la largeur en millimètres.
pièces intactes sont à deux trous, deux dents et un l'aspect nos 5 à 19). très découpé Aucune mesure des « n'a pendeloques été prise. » (fig. 6, crochet dirigé à droite, elles sont moyennement
nos 1 à 5). longues, mais relativement étroites (fig. 6,
7 — Dolmen du Méandre de Gen (commune de
Ruoms, Ardèche). 6 — Dolmen de St-Martin-du-Larzac (commune de
Millau, Aveyron).
Il ne nous a également pas été possible d'examiner
les « pendeloques ». Nous avons donc dû reproduire
nos 20 à 22). La N'ayant pu voir les exemplaires provenant de ce le dessin de R. Montjardin (fig. 6,
mauvaise conservation de ces exemplaires nous rendolmen, nous les avons figurés d'après la photo de
L. Balsan agrandie à l'échelle de 1/1 pour montrer seigne peu sur leur forme.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.