Nouvelle définition de l'enceinte romaine de Toulouse - article ; n°1 ; vol.50, pg 181-204

De
Publié par

Gallia - Année 1993 - Volume 50 - Numéro 1 - Pages 181-204
A rescue archaeological operation undertaken in 1988 on the Larrey site in Toulouse enabled the survey of important remains of the Roman city wall. The discovery of a «repentance» within the workmanship layout, the stratigraphic analysis of the layers related to its construction and the archaeomagnetic study of its materials gave to the researchers a precise idea about the age of the building. Under construction in 30 A.D., this wall in Toulouse is the only masonry of that kind, in Gaul, to be entirely made of bricks. Although a more extensive study shows that previous examples can be found in Cisalpine, such construction is obviously generated from a very unique architectonic approach in which technical innovations and hellenistic remanences are closely combined. The new definition of its wall returns to Toulouse - colony placed under the Latin law - its quality of«Augustean city», due perhaps to the Princeps himself, and completed under Tiberius, his successor.
Une opération archéologique de sauvetage réalisée en 1988 sur le site de Larrey à Toulouse permit l'exploration d'importants vestiges de l'enceinte romaine. La conjonction des données dues à la découverte d'un «repentir» dans le tracé de l'ouvrage, à l'analyse stratigraphique des niveaux liés à sa phase de construction et à l'étude archéomagnétique de ses matériaux, conduit à une datation précise de l'édifice. Édifiée vers 30 après J.-C., l'enceinte toulousaine est la seule à être bâtie totalement en briques en Gaule. Si une étude élargie montre que ses précédents se situent en Cisalpine, elle relève d'une conception architectonique unique où s'accordent innovations techniques et rémanences hellénistiques. La nouvelle définition de son enceinte restitue à Toulouse, colonie de droit latin, sa qualité de «cité augustéenne» due peut-être au Princeps lui-même et accomplie sous son successeur Tibère.
24 pages
Publié le : vendredi 1 janvier 1993
Lecture(s) : 34
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Nombre de pages : 25
Voir plus Voir moins