Psychanalyse de la publicité automobile - article ; n°1 ; vol.1, pg 107-117

De
Communication et langages - Année 1969 - Volume 1 - Numéro 1 - Pages 107-117
La question abordée ici présente des aspects multiples et plus généraux encore que les exemples choisis, pour frappants qu'ils soient.
La publicité peut-elle faire appel à n'importe quel type d'argument pour inciter à l'achat ? Et si ces arguments sont, de manière patente, reconnus nuisibles (la vitesse comme motif d'achat d'une voiture...), peut-on légitimement demander qu'ils ne soient pas utilisés ? Et comment ? Il existe certes le B.V.P., mais remplit-il son rôle ? Et à la limite, ne serait-ce pas limiter le droit à l'information, puisque, enfin, une publicité est aussi, d'abord, une information ? L'auteur de cet article, Claude Vielfaure, a limité son propos à certaines publicités de marques d'automobiles. Il a remarqué que dans nombre de journaux on trouvait simultanément de telles publicités, qui par leur forme pourraient être qualifiées de véritables appels au meurtre, et des articles qui s'élevaient contre les motivations qui inspiraient les mêmes publicités. Mais on voit bien que ce n'est qu'un cas particulier. On trouverait dans d'autres domaines des exemples aussi significatifs.
11 pages
Publié le : mercredi 1 janvier 1969
Lecture(s) : 60
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins

Claude Vielfaure
Psychanalyse de la publicité automobile
In: Communication et langages. N°1, 1969. pp. 107-117.
Résumé
La question abordée ici présente des aspects multiples et plus généraux encore que les exemples choisis, pour frappants qu'ils
soient.
La publicité peut-elle faire appel à n'importe quel type d'argument pour inciter à l'achat ? Et si ces arguments sont, de manière
patente, reconnus nuisibles (la vitesse comme motif d'achat d'une voiture...), peut-on légitimement demander qu'ils ne soient pas
utilisés ? Et comment ? Il existe certes le B.V.P., mais remplit-il son rôle ? Et à la limite, ne serait-ce pas limiter le droit à
l'information, puisque, enfin, une publicité est aussi, d'abord, une information ? L'auteur de cet article, Claude Vielfaure, a limité
son propos à certaines publicités de marques d'automobiles. Il a remarqué que dans nombre de journaux on trouvait
simultanément de telles publicités, qui par leur forme pourraient être qualifiées de véritables appels au meurtre, et des articles qui
s'élevaient contre les motivations qui inspiraient les mêmes publicités. Mais on voit bien que ce n'est qu'un cas particulier. On
trouverait dans d'autres domaines des exemples aussi significatifs.
Citer ce document / Cite this document :
Vielfaure Claude. Psychanalyse de la publicité automobile. In: Communication et langages. N°1, 1969. pp. 107-117.
doi : 10.3406/colan.1969.3721
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/colan_0336-1500_1969_num_1_1_3721Psychanalyse
de la publicité automobile
par Claude Vielfaure
La question abordée ici présente des aspects multiples et plus généraux
encore que les exemples choisis, pour frappants qu'ils soient.
La publicité peut-elle faire appel à n'importe quel type d'argument pour
inciter à l'achat ? Et si ces arguments sont, de manière patente, reconnus
nuisibles (la vitesse comme motif d'achat d'une voiture...), peut-on
légitimement demander qu'ils ne soient pas utilisés ? Et comment ? Il
existe certes le B.V.P., mais remplit-il son rôle ? Et à la limite, ne
serait-ce pas limiter le droit à l'information, puisque, enfin, une publicité
est aussi, d'abord, une information ? L'auteur de cet article, Claude
Vielfaure, a limité son propos à certaines publicités de marques
d'automobiles. Il a remarqué que dans nombre de journaux on trouvait
simultanément de telles publicités, qui par leur forme pourraient être
qualifiées de véritables appels au meurtre, et des articles qui s'élevaient
contre les motivations qui inspiraient les mêmes publicités. Mais on voit
bien que ce n'est qu'un cas particulier. On trouverait dans d'autres
domaines des exemples aussi significatifs.
Exemple numéro 1
"Le "Correspondances" Monde" publie presque dans lesquelles dans chaque ses lecteurs, numéro, souvent des fort
pertinemment, expriment leur réprobation ou leur étonnement
devant ce qui leur paraît curieux, injuste ou mal fait. L'une de
ces chroniques s'exprimait ainsi :
prodiguent abusivement en parContre le bruit
courant les rues de nos cités au
M. Alain Rambaud, nous adresse volant de voitures aux échap
une lettre où il écrit notamment: pements stridents.
... Il semblerait logique qu'avant Paradoxalement et alors que les
de s'attaquer au bruit des avions progrès de la technique permettent
(assez localisé et difficile à éviter de construire des moteurs d'auto
dans l'état actuel de la technique, mobiles de plus en plus silencieux,
mais au sujet duquel les recherches la mode se répand depuis quelques
se poursuivent) on s'en prenne un années de rouler en échappement
peu plus efficacement aux bruits libre, ou avec un
stupides qu'une minorité d'énergu- aménagé pour produire le niveau
mènes égoïstes et inconscients nous sonore le plus élevé possible.
PUBLICITE 107 utilisateurs de ces bolides Et pourtant on ne voit pas de Les
pétaradants ne sont d'ailleurs pas groupement de communes se former
les seuls coupables; ils sont la pour attaquer en justice ces
rgement encouragés par des cons bruyants abusifs, on ne voit pas
d'association de propriétaires ou de tructeurs peu scrupuleux qui n'hé
sitent pas à mettre sur le marché locataires s'élever contre les abus
des véhicules auxquels une saine dont ils sont pourtant victimes, on
ne voit pas de haut personnage conception de la tranquillité pu
blique devrait refuser le permis de annoncer qu'il prend en main pour
le résoudre un problème qui ne mise en circulation. (...) Ces auto
présente pourtant aucune difficulté mobilistes abusifs sont également
encouragés par l'incroyable inertie technique.
des services de police auxquels ces __ Pourquoi? abus paraissent être totalement
indifférents. (...)
Mais dans un autre numéro du "Monde", une publicité qui avait
sans doute échappé aux services du B.V.P. s'exprimait, elle,
ainsi :
« y'a du monde »
Autrement dit : 46 chevaux SAE à 4.600 tr}mn
C'est l'expression qui, dans le monda comprenez que ses 4 freins à disque
de la course, signifie qu'une voiture assurent à la Renault 8 Major un freinage efficace et
a des chevaux sous le capot. parfaitement équilibré.
On peut dire aussi d'ailleurs, sans risquer D ailleurs, vous pouvez le vérifier vous-même.
d être incompris : Demandez un essai de la Renault 8 Major • Y'a un paquet de bourriques", è votre Concessionnaire Renault-, Elle est vraiment "comme ça" mais vous en entendrez bien d'autres
si vous écoutez des champions automobiles la Renault 8 Major.
vous parler de la Renault 8 Major.
Par exemple : - Ça pousse terrible" se traduit par
"elle a de très fortes accélérations".
Et s'ils vous affirment : "Debout sur les freins, t'allumes ta cigîrette" modèle 68, moteur 1100, 135 km/h
Renault 8 Gordini Je désir. 'ecevoir gratuitement et sane engagement une petite ' bombe" da ma part . Moteur A Jeune Renault partir 11 OO-i et de 8 sportive 7100 35 Major chrono F* moteur Apartirde13500F" 1 300 - 1 75 chrono la documentation Renault 8 Marar la 10 Maior la Renault S aorduH
Nom
Adre.se ......... .... .
lus taxe locale trais de transport et de mise a disposition (Arrête 2522S du 29-7-66): information» B P 103 Billancourt 92
Deux remarques :
1. Un journal qui publie une lettre de lecteur contre le bruit
inutile des petites autos rageuses n'est pas forcément d'accord
avec son lecteur — de même qu'un journal qui publie une
annonce pour la petite bombe Gordini n'est pas forcément
d'accord avec le constructeur : une lettre, une annonce de
publicité, sont deux "informations" — que l'on doit publier
indépendamment de ses sentiments personnels. Par ailleurs, ni le
lecteur ni l'annonceur (du moins en théorie) n'engagent la
responsabilité du "support" qui les accueille.
2. Le fait que la rédaction d'un journal et son service de
publicité s'ignorent serait plutôt un bien.
On peut cependant trouver qu'il y a inconséquence à déplorer le
bruit quand on vend des "bombes" (même petites) et à
des morts quand on vend des autos avec le slogan ''''debout sur
les freins, t'allumes ta cigarette" !
PSYCHANALYSE DE LA PUBLICITE AUTOMOBILE numéro 2 : trois documents frappants Exemple
L'exemple le plus frappant de cette inconséquence pourrait
être trouvé dans trois documents issus du même journal.
Dans un récent numéro de "Publicis— Informations", M. J.-J.
Servan-Schreiber, directeur général de "l'Express", écrivait :
"Certains annonceurs, certaines agences de publicité essayent
encore de peser sur la rédaction pour obtenir telle faveur,
empêcher telle information sur une société industrielle d'être
publiée. Mais, lorsque l'indépendance réelle d'une rédaction
par rapport à la publicité est clairement établie, il n'y a plus
d'exemple qu'un journal refusant cette sorte de pression en
subisse des inconvénients...
Cette indépendance repose avant tout sur l'éthique professionnelle
de la direction du journal et de ses journalistes, mais également
sur la gestion financière de l'entreprise qui doit être suffisamment
forte pour ne pas dépendre d'un annonceur, même important.
Tout cela est assez évident."
C'est si évident que cela aboutit à une dichotomie, devenant
alors inévitable, dans la politique d'un journal sur le "problème
automobile".
Françoise Giroud, qui (au contraire d'un simple lecteur dans
une rubrique "Correspondance") engage, par ses écrits, la
philosophie, la tactique et l'attitude morale de son journal,
écrivait, le 14 octobre dernier :
S'IL y avait, à Paris, un Salon
de l'Arme à feu, inauguré par le
président de la République, où
seraient exposés, en vente libre, les
plus récents modèles de carabines,
de revolvers et de fusils mitrailleurs,
nous serions surpris, choqués, désap
probateurs.
Il y a un Salon de l'Auto, nous
sommes consentants, charmés, comp
lices. Nous allons choisir en famille
l'arme avec laquelle, aujourd'hui ou
demain, à Pâques ou à la Pentecôte,
à cause du verglas ou à cause du
brouillard, nous blesserons et nous
nous blesserons, nous tuerons et tuerons. Sera-t-elle rouge ou
métallisée? De fabrication française
ou étrangère ? Délicieux tourment,
angoisse exquise.
Mais, dans ce même périodique, Jean Bernon, un des rédacteurs
de l'équipe de Pierre Lemonier, à l'agence Impact, présente
aux lecteurs de "l'Express" la Triumph TR 5 avec le texte
suivant :
PUBLICITE 109 Le
pied par sur Jean Bernon la gâchette
La nouvelle TR.5 à injection :
un défi à tout mâle normalement constitué
II m'a fallu une bonne heure senti les muscles de mes épaules
de pilotage, la première fois se dénouer, mon dos se caler
que je l'ai prise, simplement dans le creux du dossier comme
pour me calmer, pour com une pelote dans la chistera.
mencer à m'intéresser au ta Jambes allongées, bras demi-
bleau de bord et aux détails. tendus, les mains posées sur le
Avant, j'étais tout entier à la cuir noir épais du petit volant
joie de me faire plaquer au très vertical et le levier de
dossier à la moindre accélé vitesse tendu vers moi comme
ration, de «cirer» aux démarr la crosse d'un Colt, j'ai « bouffé
ages, de doubler en saute- de la route » et je n'ai pas honte
mouton, d'une seule pression du de le dire. Je défie tout mâle
pied. Plus je lui en demandais, normalement constitué de pou
plus elle en voulait. La con voir résister à la furie de la
fiance est venue très vite: j'ai TR5.
Ajouter un commentaire au rapprochement de ces deux
éléments serait affaiblir le choc qu'ils donnent à l'observateur
lucide.
"L'Express" n'est d'ailleurs pas seul en cause : presque tous les
grands média de presse oscillent constamment, et à dates fixes
(retour de vacances, pont du 14 juillet, Salon de l'auto, etc.),
entre les articles, les bancs d'essai ou les pages de publicité qui
flattent et entretiennent la schizophrénie des lecteurs — et
l'article hautement moral où ils libèrent leur bonne conscience
Exemple numéro 3 Mais voici plus subtil : l'exemple des héros .
Lorsqu'un grand - très grand - support hebdomadaire doit
donner en exemple, aux automobilistes ordinaires, ses lecteurs,
des "héros de la route", qui croyez-vous qu'il cite ? Lisez
plutôt :
Johnny Hallyday, 17/20. A
Jean-Pierre Beltoise, 20/20. successivement cassé toutes
Tient le volant à bout de bras ses voitures depuis le début
et avec 2 doigts. N'aime pas de l'année : une Aston-Martin,
qu'on fume dans la voiture. une Iso-Griffo, une Lamborg
Préfère rouler à l'aube plein hini. Écœuré, il vient d'a
phare pour mieux voir les cheter une Rolls avec chauff
eur. oiseaux qu'il craint à 200 à
l'heure. Notre photographe, El Cordobès, 16/20. Conduit
Daniel Camus, a fait 300 km à tombeau ouvert sa Ferrari
avec le champion: « C'est un rouge. A déjà écrasé deux
vaches et un bœuf. artiste du volant », dit Camus.
PSYCHANALYSE DE LA PUBLICITE AUTOMOBILE Exemple
numéro 4 : bis repetita placent
"L'Express" du 23 juillet
1967 consacrait
IL FAUT sa couverture
à un homme au volant,
pare-brise enfoncé,
bras repliés sur son visage AVOIR
avec le titre :
PEUR
EN VOITURE
Tout le monde a peur de la
guerre, comme tout le monde
commence à avoir peur de la voi
ture. Mais peut-être parce que
l'humanité a une beaucoup plus
couper foisonnaient Suivaient invoqué pour qui On tue, misère feint responsables. l'échec. de Les tentatives, les sourds automobilistes la fous. arrêterait les s'est de trouver limita. des croire l'appétit, Alors, points Ce entre donné 5 il autoroutes. fallut pages fut raisons, On Après qu'on la : l'hécatombe. ce le noirs d'abord beaucoup a solution gouvernement bien fut dans ou cru dramatiques, avait deux et dénoncé la Un leurs convenir ou, la lesquelles route trouvé. dialogue ou parfois, miracle de vitesse. grande repréOn trois mal qui les de et a bourrées les paroles de de photos ce genre à vous longue expérience des contins
armés, le soldat a compris depuis
longtemps que, même à la guerre,
la mort ne frappe pas au hasard...
800 à 1 500 kilos de matériaux
divers, un ensemble mécanique qui
a atteint une sorte de perfection
aveugle, et qui est capable de pro
pulser cette masse entre 100 et
180 km-h: considérée sous l'aspect sentants. On en revint aux fous du
du tir rasant, la voiture est une des volant, aux assassins de la route, on
plus belles réussites de toute l'hisimprovisa contre eux des tribunaux
toire de la balistique. C'est aussi champêtres et des jugements expé-
l'un des robots domestiques les plus ditifs. Sans résultats notables. intelligents qui existent. Mais il ne Puis, d'Amérique nous vint une
peut être plus intelligent que son idée neuve: le mal, c'est la voiture.
maître et ne peut en savoir plus On y gagna quelques centimètres long que lui. de caoutchouc mousse par-ci par-
A Salon-de-Provence, les élèves là, et la certitude que les voitures
pilotes de l'armée de l'Air, avant européennes sont les plus sûres du d'avoir le droit de tenir le manche monde. On n'en continua pas
d'un Fouga Magister, sont conmoins de mourir régulièrement.
traints d'éprouver tous les mécanEt puis, en vrac, il y eut la jeu ismes, tous les rouages de l'engin. nesse, l'alcool, les pneus lisses et A ce prix seulement, ils pourront même le désir d'autodestruction. mettre le maximum de chances de En résumé, quelques années riches leur côté, quand ils seront en l'air. d'une débauche de trouvailles, de
modes, de sigles, de labels, de
condamnations sans appel...
PUBLICITE 111 a envie d'applaudir. Mais quand on regarde les annonces de On
publicité qu'accepte le même journal en faveur des automobiles,
on est contraint de se dire : Où est la peur qu'on donne de la
voiture, dans cette annonce ? Où dit-on qu'elle peut devenir un
engin balistique meurtrier ? Inconséquence? Fatalité des lois
de la civilisation de consommation ?
Quel journal a jamais refusé, au nom de la conséquence de ses
actes (ou au moins de ses écrits), au nom de T'accord avec
soi-même", les annonces de la campagne ci-dessous ? Quel
B.V.P. les a examinées ? Quel syndicat de constructeurs donne
souvent au public la fâcheuse impression de n'être, très souvent,
qu'un syndicat de défense de la profession ? Quel comité des
usagers ? Quelle association des mères de famille ?
Au contraire, on vous "rassure" :
" "Mais non, ça n 'est pas si terrible que cela.
Ne vous fiez pas
à son petit air rangé,
la SIMCA IOOO
est tellement amusante
quand on la conduit !
Dans les annonces
de la campagne ci-dessous,
vous pouvez admirer comment
votre mort, son matériel
liturgique et ses préparatifs
sont décrits. Admirez
les volants en bois avec
les traverses à jour, le jargon
des coureurs (parlez-le, vous
aurez l'air d'un coureur),
les gants à trous comme dans
€ ça pousse terrible » les rallyes, le compte-tours
(il y a plus de zéros que
dans les compteurs de vitesse ! ).
le tableau de bord à cadrans
ronds (comme dans les voitures
RENAULT* modM» M, iMh 8 1100,136 MAJOR km/h de sport) :
PSYCHANALYSE DE LA PUBLICITE AUTOMOBILE çjAcxxx - -- ( SOO— -^ -{- -f
f debout sur les freins
t'allumes ta cigarette t'es comme H bmn une dan» un» Bwtmvil mariée 8 Major »
RENAULT* 8 MAJOR
mode* 68, mouur 1100, 135 km/h mocKto RENAULT* 6e, mottur 8 1100, MAJOR 135 km/h
Exemples numéros "voiture sur conduit ligne c'est voiture Goliath sa On "mâle 1. à d'échappement, sait protester Et Si Alors, La "Quant Tous Vautre, vous réponse maintenant lettre les pardonner pour ! les 5, chapeaux normalement ne Vous n'est au contre ? membres de prévient 6 alors vous se Mais la — bruit et papa" M. faire trouvez que et ne 7 cette gênez (quoi laissons un Rimbaud c'est de aussi feriez vous (sympathique) le de d'ailleurs phrase plaisir. platane, ! bruit moyen roues, voiture-là constitué" Goliath (qui, pas ? tout y en parler vos mesurez inutile ! agressive, au italique Elle son elle, cette puisqu'elle par pratique Pourquoi fautes charitablement "Monde" qui une est pathétique. ne exemple, sont des - de amusante votre gagne d'ailleurs vous de autre "pardonne et sa c'est des petites pour que conduite, ne double va citations talent(1i" (voir intéresse encore. série que pas se elle rien vous chose David autos, que, indulgente. remettre ci-dessus), prendre vous y : sortie de pas". ne va! rendre sans PUBLICITE textes pas si avec vous contre n'êtes trouve pour ) Si ! doute). d'annonces.. seule les une on fera d'un La pour Elle virages pas vous, ici la voiture en rien. point toute un 113 la
I Attention,
voiture méchante.
à s'arrêter à la moindre sollicitation (4 freins à disque
assistés). pistons moindre Mais avec C'est (80 appel lui, vrai. Ch DIN), elle du Et est la pied, 1200 se docile, de dresse S toute ne obéissante. sur connaît la ses puissance roues que Elle sport son répond de maître. chausses au 4 Alors si vous êtes son maître, n'ayez pas peur de
la 1 200 S. Prenez-la par son volant "bois", calez-vous bien
sées de carcasses radiales, et bondit comme un félin (33,9 s dans son confortable siège baquet, et contact. Très vite, vous
au km départ arrêté ! ) . vous apercevrez qu'elle ne mord que dans les virages, et que
Elle se laisse mener au doigt (il ne faut aucun effort là, oui, elle ne lâche jamais prise. La 1200 S est une voiture
pour enclencher l'une des 4 vitesses synchro de la boîte méchante ? Oui, méchante sur les circuits, en côte, dans les Porsche) et à l'œil (les instruments de coritrôle • compte- virages. Méchante avec les autres. Ceux qui essayent de la
tours, pression d'huile, température d'eau... sont clairs, suivre.
lisibles et bien groupés). Elle est toujours prête à l'e * mmener au maximum de sa vitesse (175chrono), mais aussi Coupé 1200S/175 chrono/14995F
^f
I CAVM ASSOCIÉ y ANS DC SI bAftANTlE DE MCA CHRYSLER PIECES £T h OtEUVRE 'MOTEUR BOITE \ TRANSMISSION »
PSYCHANALYSE DE LA PUBLICITE AUTOMOBILE ,
bi vous ne conduisez "Conducteur au dimanche,
pas bien.vraiment bien, s'abstenir".
...pas touche.
ne pratique Si nationales au pensez contraire, Si pour pas les pentes vous s voua la 1000 rendre préférez la routes rature "Spécial" dun seaux n'est point que s un le moyen autre, le plus
condaires, tortueuses, aux virâtes
Avec U 1000 "Spécial" vousallavousfaireplais» i Msis avant les sensations, des I chiffres 14] km/h W 8s. su kilomètre départ arrêté, JOchDIN, quatre vitesses synchro Porsche. Vous sve» la de quoi vous expliquer Encore qu'eue les avale allègrement, la 1000 Spécial" n'a pas été particulièrement conçue
les virages qui se teasuieut, bref les VO, routes qu empruntent les rallyes Ses réactions ? Saines rapides, précises, 'téléphonées" par une direction ferme Vcasenssuons? Difficiles* décrire elles dépendent de vous La 1000 ' Spécial' n complaissnte pour vous faire croire au premier «rage que vuis evex "un cerur nos comme ça ' Mais elle est sssex indulgente pour ssvou psrdonner Et aussi enseigner Ce n'est pas au bnnt (sympathique) de sa double sortie d échsppement que vous mesurerez vom talent C'est au chronomètre Au cours d'un rallye régional par exemple A 1 arrivée une bonne surprise vous attend, vous seul La 1000 Spécial" n'attend nss les autres Alors, vous non plus, ne les attendez pas Venez la voir Une autre bonne surprise vous attend Son pnx. Compétitif, hu aussi S»riKalOOO<^p*ciar/M5ehrooo/8.995F- .
^ A.SOClt SIMCA DI CHRTIUII
Exemple numéro 8 : où l'insolence devient une qualité
Quand nous étions petits, l'insolence était un défaut. Mais il
paraît que ceci est changé ! Il faut dire que, sur la route, le
savoir-vivre, à en juger par ce que nous voyons souvent, est un
peu plus "dynamique" qu'ailleurs. Jugez-en plutôt :
INSOLENTE DE BRIO!
En pour du la Simca ville punch " narguer comme 1000 (130 a " km/h sur de largement route, plus chrono), grosses chacun ce qu'il voitures peut faut le vérifier : chaque jour :
Exemple numéro 9 : et puis, l'homme sérieux !
Vous êtes un homme occupe). JflÉ^k^^ Grosses responsabilités, voyages d'affaires, JB>$ ^^^fc dîners d'affaires .. Tout cela, dira-t-on, ne touche Votre réussite ne vous lais- amWàH & •■■••& se pas une minute de liberté Et pourtant Avouez que de temps en temps vous auriez pas les gens sérieux. envie de vous détendre, de redevenir ce jeune homme qui (il n'y a pas si longtemps, somme toute ') était assis au volant de sa première voiture "Sans doute les petits crétins Ah ' les plaisirs de la première voiture, vous vous souvenez '_Fi bien, ce (~ sont ceux-là que vous allez retrouver avec la Mustang Cl se sentent-ils flattés par cette Avec elle, vous surprendrez, comme il y a 20 ans... y} , 30 ans..., en tram d'appuyer tout- publicité, mais, moi, en ce qui à-coup sur l'accélérateur (histoire de voir) ou bien vous me concerne..." Lisez donc ceci. roulerez sans penser à rien, en écoutant le vent siffler, et vous vous sentirez heureux, sans [ raison comme autrefois. Mais la Mustang, elle, Vous, Monsieur de 50 ans, montera . 200 km/h au compteur quand vous voudrez. Elle vous amènera à 1 00 en 9 second60 ans, qui sait si vous n'avez es, plaqué au dossier de votre fàuteuil- baqueL La puissance de la Mustang G T pas encore les réflexes exceptionnelle c'est tellement * bon de penser qu on pourrait d'un jeune homme ? Essayez ! L doubler, qu'on pourrait toujours., si l'on voulait En la regardant à l'arrêt vous aurez peut-être à nouveau ce petit geste, un peu ému, un peu enfantin (vous vous souvenez ">) de caresser I aile de la Mustang G T Vous éprouverez le même peut pincement d'orgueil à la pensée qu'elle est à vous Comme la première Et vous vous sentirez aussi dynamique qu'il y a 20 ans VI ans .. Ford Mustang luxueuse décapotable 2 portes 4 places, élégant coupé 2 portes 4 places, sportive berlinette 2 + 2.
PUBLICITE 115

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.