Chronique d'histoire régionale ; n°106 ; vol.25, pg 95-118

De
Revue d'histoire de l'Église de France - Année 1939 - Volume 25 - Numéro 106 - Pages 95-118
24 pages
Publié le : dimanche 1 janvier 1939
Lecture(s) : 54
Source : Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Nombre de pages : 25
Voir plus Voir moins

Chronique d'histoire régionale
In: Revue d'histoire de l'Église de France. Tome 25. N°106, 1939. pp. 95-118.
Citer ce document / Cite this document :
Chronique d'histoire régionale. In: Revue d'histoire de l'Église de France. Tome 25. N°106, 1939. pp. 95-118.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhef_0300-9505_1939_num_25_106_2879CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE
ARTOIS ET BOULONNAIS
PAS-DE-CALAIS
Société des Antiquaires de la Morinie.
Bulletin. Tome XV, fasc. 300. Saint-Omer, 1938.
G. Coolen : le Collège de Dainville à Paris, p. 815-826. Résumé des-
statuts et de l'histoire de cet établissement, fondé au xive siècle par
les trois frères de Dainville : Jean, chevalier, maître d'hôtel de Jean
le Bon et de Charles V (fl376); Gérard, évêque d'Arras, de Thérouanne,.
puis de Cambrai (fl378), et Michel, chanoine de Noyon et archidiacre
d'Ostrevant en l'église d'Arras.
Société académique de l'arrondissement de Boulogne-sur-Mer.
Bulletin. Tome XIII, 3e livr., 1936. Boulogne, impr. du Littoral, 1938_
Dr E. Dutertre : l'Instruction publique à Boulogne-sur-Mer avant
la Révolution : les Oratoriens, p. 180-190. Documents annexes à une
notice antérieurement publiée sur le même sujet.
Dr E. Dutertre : les Eaux du couvent des R. P. Cordeliers de Boul
ogne, p. 191-204.- Longues contestations relatives au régime des eaux
de la ville basse de Boulogne. Les Cordeliers, établis à Boulogne depuis
1443, avaient reçu de l'échevinage, en 1643, la concession des princi
pales sources, ce qui leur causa mille difficultés avec les riverains et
les usagers.
R. Rodière.
FLANDRE, HAINAUT, CAMBRÉSIS
NORD
Annales du Comité flamand de France. 1938.
Tome XLII. Lille, Giard. In-8°.
Baronne Amaury de La Grange : Itinéraire d'Isabelle de Portugal^,
duchesse de Bourgogne et comtesse de Flandre, p. 1-192. Établi du 21
février 1397 au 11 février 1474, surtout d'après les Archives départe
mentales du Nord.
Bulletin du Comité flamand de France, 1938. Lille, Giard. In-8°.
P. Turpin : Un ivoire carolingien attribué à un atelier monastique-
du Nord de la France, p. 128-136. Contrairement à M. Eisler qui le fait
sortir de Marchiennes, il proviendrait de la vallée de la Moselle, peut-
être de Trêves.
A. Léman : Henri VIII et la neutralité des Pays-Bas en 1513, p. 151-
161. Si Henri VIII, qui avait débarqué à Calais, n'obtint pas pour ses.
troupes l'autorisation de traverser le territoire des Pays-Bas at
teindre la région de Thérouanne, du moins eut-il celle de s'y ravi
tailler. 96 REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANCE
M. Vandalle : Tableaux de l'hospice Comtesse, p. 161-166. A Lille.
Excursion à Solre-le-Chàteau, p. 170-172. Description d'un vitrail de
1532.
C. Looten : la Seigneurie et l'église ancienne de Zuytpeene, p. 177-
187. Cette église datait du xie ou du xne siècle; elle fut incendiée en 1&86.
Les Facultés catholiques de Lille.
18e année, oct. 1937-oct. 1938. Lille, 60, Bd Vauban. In-8°.
A. Léman : les Relations de la Flandre avec l'Espagne, p. 7-18. Il
s'agit surtout des relations commerciales et artistiques du xme au xvi*
siècle.
A. Léman : le Vœu de Louis XIII, p. 146-152.
L. Mahieu : le Jansénisme au diocèse de Tournai au XVIII' siècle,
principalement dans la région lilloise, p. 196-20'8, 237-244.
Bulletin de la Commission historique du Nord.
Tome XXXV, 1938. Lille, Raoust. In-8\
Paul Thomas : Problèmes au sujet du Gros Brief de Flandre. Réforme
de l'épier de Bergues (1389-1392), p. 258-274. Les briefs et les espiers
sont des rentes en nature perçues au nom du comte de Flandre dans
les différentes châtellenies. En raison de la création de la Chambre des
comptes de Lille en 1386, deux réformes furent apportées à la fin du
xiv* siècle dans la répartition des taxes et leur perception.
Dr Louis Lemaire : l'Itinéraire de l'infante Isabelle en 1625, p. 275-
292. Précisions et rectifications apportées au Diaire des choses arrivées
à la cour des Pays-Bas du temps de l'infante Isabelle en 1625, par Phi
lippe Chifflet, conservé à Besançon (ms. 178).
P. Piétresson de Saint-Aubin : « Meta sanctae Rictrudis. » Recher
ches sur la voie romaine de Cassel à Arras, p. 292-302. L'expression
meta sanctae Rictrudis, employée dans deux bulles de Calixte II, dési
gne un endroit limite des terres de l'abbaye de Marchiennes (qui avait
comme patronne sainte Rictrude) ; elle indique l'emplacement, à Neuve-
•Chapelle (Pas-de-Calais), d'un ancien milliaire romain sur la voie ro
maine de Cassel à Arras; reconstitution du tracé de cette voie.
R. Monier : les Relations entre les officiers du comté de Flandre et
les bourgeois de Lille à la fin du XIIIe siècle. Le serment prêté par le
comte à la ville lors de son avènement, p. 302-30*8.
L. Détrez : l'Agonie à Lille des tournois de l'Épinette, p. 309-323.
Vers 1470.
Dr A. Benoit : les Fortifications de Lille au Moyen Age. Aspect gé
néral de la topographie de l'enceinte, p. 326-344. — : les Maîtres de la
poste aux chevaux de Lille (1672-1872), p. 345-355.
F. Beaucamp : l'Estampe de Debucourt : les Adieux de Louis XVIII
aux Lillois, p. 356-363. Avant le départ pour Gand le 28 mars 1815.
P. Piétuesson de Saint-Aubin : Monuments historiques. Liste som
maire des immeubles et objets mobiliers classés de 1933 à 1938, p. 364-
376.
Revue du Nord. Tome XXIII (fin), 1937. Lille, Raoust. In-8°.
J. Peter : Un curieux procès au XVIIIe siècle. L'abbaye de Liessies
contre les maîtres de forges du Hainaut (1723-1726), p. 243-259. Procès
Intenté à l'abbaye parce qu'elle refuse de vendre aux maîtres, de for
ges le bois de ses forêts et leur fait concurrence en produisant elle-
même du fer. .
CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE 97
A.-M. et P. Piétresson de Saint-Aubin : Choix de documents relatif.-;
à l'histoire de l'art conservés aux Archives départementales du Nord,
p. 266-280. I (26 décembre 1490), érection d'un Vitrail à l'église parois
siale de Saint-Aubert en Cambrésis; II (1513-1515), inventaire des
joyaux envoyés à Marguerite d'Autriche par Jérôme Frescobaldi; III
•{16 janvier 1524), marché entre les Dominicains de Lille et Jean Le
Francq, orfèvre à Anvers, pour la fourniture d'une statue en argent
•de Notre-Dame des Sept-Douleurs ; IV (5 janvier 1615), marché entre
l'abbé de Saint-Jean à Valenciennes et Thierry Bidart, sculpteur, pour
la construction d'un jubé dans l'église abbatiale; V (6 mars 1619), mar
ché entre le prieuré de la Chartreuse du Val Saint-Pierre en Thiérache
■et Gautier de Saint-Hubert pour la fourniture de quatre piliers de eni
vre surmontés d'anges sur le modèle de ceux du chœur de la cathé
drale de Tournai ; VI (7 octobre 1626), marché entre le prieur de la
•Chartreuse de Valenciennes et Adam Lottman, sculpteur, pour la four
niture d'un retable d'autel pour l'église de la Chartreuse; VII (14 no
vembre 1670), marché entre l'abbé de Saint-Jean de Valenciennes et
Guillaume Lobri, maître écrinier à Douai, pour la fourniture d'un autel
•destiné au chœur de l'église abbatiale.
Tome XXIV, 1938.
J. Lestocquoy : la Persistance du style gothique aux XVIIe et XVIII*
.siècles, p. 103-111. Principalement dans le Nord de la France.
M. Chartier : A travers les papiers de Caprara; bénédictin d'Angers
et bibliothécaire de Cambrai, René Marchant, p. 187-193. Né à Cambrai
le 28 janvier 1765, ce bénédictin de Saint-Aubin d'Angers devient sous-
•diacre en 1790, se fait relever de ses vœux par l'évêque du Nord, Pri
mat, en 1792, se marie, à deux reprises professeur à Cambrai, biblio
thécaire de cette ville, se retire à Lille où il meurt le 1er juin 1844.
Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille .
Année 1937. Lille, impr. Danel, 1938. In-8°.
P. Piétresson de Saint-Aubin : Une butle fausse du pape Calîxte H
jiour l'abbaye de Marchiennes, p. 19-34. Celle du 5 février 1123.
H. Dubrulle : Autour d'un petit livre. L'hygiène à Lille en 1842,
p. 39-55. A propos de l'ouvrage de Jean-Pierre Thouvenin, Hygiène
populaire à l'usage des ouvriers des manufactures de Lille et du dépar
tement du Nord, Lille, chez Emile Durieux, 1842.
M. Decroix : Quelques anciennes juridictions lilloises, p. 105-124.
Fonctionnement de la juridiction échevinale de Lille; ses diverses
Iransformations depuis 1235; autres : celles de la Gou
vernance ou du tribunal du Gouverneur, de la Collégiale Saint-Pierre,
■de diverses paieries; tribunaux de corporations, de commerce, de la
■Chambre des comptes, etc.
Société d'études de la province de Cambrai.
Recueil Tome XLVIII, 1938. Lille, 96, rue Jacquemars, Giélée. In-8°.
R. Rodière : Table héraldique de VÉpigraphie du Nord (arrondisse
ment de Lille, Douai et Valenciennes) dressée d'après l'Armoriai de
M. le chanoine Leuridan, p. 1-98.
Bulletin. Tome XXXVII, 1937.
H. Dubrulle : Documents concernant la loge « Les Amis réunis * à
JLille, p. 5-56. Filiale de la loge « les Frères réunis » de Charleville, la .
38 REVUE D'HISTOIRE DE L'EGLISE DE FRANCE
loge « les Amis réunis » demande son affiliation au Grand Orient ent
1 7 7t6 ; le 21 juin 1788, elle est agrégée au chapitre général de France;
en sommeil pendant la Révolution, elle reprend ensuite de la vitalité;,
on n'y répugnait pas aux pratiques religieuses. Aucune indication sur
l'origine des documents publiés.
G. Alquier : Un curé constitutionnel, p. 57-84. Documents de l'épo
que de la Révolution sur Pierre-Louis-Joseph Renaut, curé de Preux-
aux-Bois (diocèse de Cambrai), qui fut député du clergé aux États
généraux, fit partie de la majorité de l'Assemblée constituante, appart
int à l'Église constitutionnelle, déposa ses lettres de prêtrise en 1793,
rentra dans l'Église constitutionnelle et appartint quelque temps à
l'Église concordataire. Publication d'un plan de l'abbaye du Saint-
Sépulcre de Cambrai de 1792.
J. Gennevoise : Catalogue de la bibliothèque de l'ancienne abbaye
de Vicoigne de l'ordre des Prémontrés, p. 85-118. xvir siècle.
Dr A. Benoit : les Pèlerinages de Philippe le Bon à Notre-Dame de
Boulogne, p. 119-123.
La Semaine religieuse de Cambrai.
13 novembre 1937-19 octobre 1938.
M. C [artier] : les Derniers religieux de l'abbaye bénédictine de Saint-
Amand, p. 607-609, 623-624; de Saint-André du Câteau, p. 23-24, 35-36,
46-48; d'Anchin, p. 273-276, 299-300, 322-323. — : Une confrérie de
Notre-Dame du Rosaire dans le diocèse de Cambrai d'après un registre
de 1785, p. 43-45. — : A l'aube de la Monarchie de Juillet. Conseils dfr
Mgr Belmas à son clergé, p. 165-168. — : les Prêtres ordonnés par Mgr
Belmas dans le diocèse de Cambrai sous le Premier Empire, p. 243-246,
— « C. T[helliez]: Un inventaire de l'ancienne cathédrale de Cambrai
en 1623, p. 658-659, 20-22, 163-164, 246-247. — : Une assemblée des
Nations au XVIe siècle à Cambrai. La paix des Dames, p. 83-84, 418-
420, 431-432, 443-444, 459-460. — : la Sainte Vierge et le diocèse de
Cambrai, p. 364-365, 374-378, 397-399. Brève histoire du culte mariai. —
G. Dailliez ; la Pierre d'autel de Fénelon, p. 202-204. Provient de l'au
tel de la chapelle absidiale de l'ancienne cathédrale de Cambrai.
Semaine religieuse de Lille.
14 novembre 1937-16 octobre 1938.
L. Detrez : Notre-Dame de Boulogne et Lille au Moyen Age, p. 325-
32«.
A. Léman.
PICARDIE
SOMME
Société des antiquaires de Picardie.
La Picardie historique et monumentale (suite). *
Fondation Edmond Soyez, Amiens et Paris, 1938. In-4° de X-2Q2 pages..
Philippe Des Forts et Roger Rodière : le Pays du Vimeu (premier
fascicule). Parmi les églises décrites dans cet ouvrage, on peut citer
celles de Cambron, où, à une nef insignifiante, s'ajoute un très beau
chœur flamboyant du xvr siècle, voûté à nervures multiples et clefs-
scUlptées, et de Crocquoison, très petite église, en charpente et galandage-
de la même époque, unique en son genre dans la région. Un grandi D'HISTOIRE RÉGIONALE 99* CHRONIQUE
nombre d'églises de Picardie sont couvertes de très remarquables ber
ceaux en bois, à charpente apparente, avec sablières sculptées et blo~
chets représentant très, souvent des figures de saints, des XVe et xvi*
siècles. Le Vimeu en est particulièrement riche : Acheux-en-Vimeu ;
Avesne-en-Vimeu ; Behen, datée de 1515; Bezencourt, de 1492; Bouillan-
court-sous-Miannay, de 1519 et signée J. Janet ; Bourseville, de 1529;
Crocquoison; Framicourt; Franleu; La Fresnoye; Hallencourt, datée de
1493; Harcelaines.
Bulletin trimestriel de la Société des antiquaires de Picardie.
Année 1937, 4e trimestre. Amiens, Musée de Picardie, 1937. In-8°.
Henry de Morant : Projet de création d'un musée diocésain d'art
religieux, p. 134-137.
[Claude] de Santeul, : Un gentilhomme autrichien sculpteur en Pi
cardie (nouvelles recherches sur Pfaff et sa famille), p. 138-144. Quel
ques renseignements inédits sur le célèbre sculpteur du xvm* siècle
Simon-Georges-Joseph de Pfaffenhofen.
[Joseph] Estienne : Séjour de sainte Colette à Péronne en décembre
lkO6, p. 178-182. Extraits d'un compte des « pauvres chartriers », ins
titution dépendant de la ville de Péronne qui en employait les revenus
à des buts, de bienfaisance, relativement à un voyage fait à Péronne
par sainte Colette, en compagnie de Mme de Brissay (Isabeau de Boche-
chouart), dans l'intention de s'établir à Péronne, projet qui ne fut pas
réalisé.
Année 1938, 1er, 2e et 3° trimestres.
Colette Lamy-Lassalle : Jean Lenfant, graveur abbevillois, p. 189-
304. Notice biographique et catalogue complet des œuvres du graveur
Jean Lenfant, 1615-1674.
Abbé J. Lestocquoy : Relations artistiques entre Arras et Amiens à
la fin du XVe et au début du XVIe siècle, p. 325-328. Quelques détails
sur une famille de tailleurs d'images picards et artésiens : Eustache,
Simon, Jean, Pierre Leureux; ce dernier dont il subsiste de fort belles
œuvres à Saint-Vulfran d'Abbeville.
Abbé Demarcy : [Inventaire de pièces relatives à la chapelle, au pèle
rinage et à la confrérie de Notre-Dame de Monflières (Somme), de
168* à 17*0], p. 331-335.
Louis Lorgnier : l'Œuvre de François Cressent, sculpteur amiénois
à la fin du XVIIe siècle et au début du XVIII' siècle^ p. 327-432. Sculp
teur de talent, François Cressent, né à Amiens en 1662, mort à Paris,
vers 1746, fut le père de Charles Cressent, le célèbre ébéniste du Bégent.
Des œuvres de subsistent dans plusieurs églises de Picardie :
à la cathédrale d'Amiens, statue de sainte Geneviève, monuments funé
raires du chevalier Charles de Vitry et du chanoine J.-B. Picquet de
Dourier; dans la chapelle de l'hospice Saint-Charles, à Amiens, Assompt
ion, sainte Anne, saint Charles Borromée; à Saint-Vulfran d'Abbeville,
monument funéraire de Martin Galand, provenant de l'Oratoire d'A
miens; dans l'église de Conty (Somme), Vierge à l'Enfant, saint Jo
seph, sainte Thérèse, saint Jean de la Croix provenant des Carmes
d'Amiens.
Bulletin trimestriel de la Société d'émulation d'Abbeville.
Année 1937. Abbeville, impr. Lafosse, 1938. In-8°.
Gaston Vasseur : l'Abbé Charles Ozenne, compagnon de saint Vincent
de Paul (1613-1658), p. 560-587. Né à Nibas (Somme), prêtre de la Mis- 100 , REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANGE
sion, Charles Ozenne fut supérieur de la maison de Troyes de 1644 à
1653. C'est alors que saint Vincent de Paul l'envoya diriger la maison
fondée deux ans auparavant à Sokola, en Pologne, sur la demande de
la reine Louise-Marie de Gonzague, épouse de Jean-Casimir, pour lut
ter contre l'ignorance religieuse et l'hérésie qui affligeaient la Pologne.
Il arriva en 16*54 après un voyage assez mouvementé. Son action et ses
fondations dans ce pays furent considérables, bien que souvent traver
sées par les guerres et les troubles. Il mourut à Varsovie le 15 août
1658.
Georges Durand.
CHAMPAGNE
AUBE
La Revue catholique. Semaine religieuse ... du diocèse de Troyes.
75e année. Troyes, 1937.
Chanoine A. Prjévost : Faveurs accordées par Urbain IV à la dévotion
envers le Saint-Sacrement, p. 59-60. Confirmées par une bulle d'Eu
gène IV en 1433 (Archives dép. de l'Aube, G 2574).
76e année. Troyes, 1938.
Chanoine A. Prévost : Saint Loup et le diocèse de Troyes, p. 3O67
306 bis. Présentation de reliques du saint évêque troyen dans divers
diocèses dont, au xv* siècle, celui de Poitiers.
Almanach du journal le Petit Troyen. 59e année, 1938. Troyes, 1937. In-8°.
Louis Morin : De quelques autres ermitages, p. 51-52. La persistance
de la dénomination peut déceler des ermitages disparus. — : les Étren-
nes de Neuville-sur-Vanne, p. 93-95. Une lettre de Jean Duchesne, curé
de Neuville en 1783. — Henri Joachim : Pourquoi Voltaire fut-il enterré
dans l'abbaye de Sellières? p. 121-126. Variations anticléricales et pané
gyrique de Voltaire à la suite de faits connus rapportés en quelques
lignes.. — H. J. : A propos de l'abbaye de Sellières> p. 128. Acte d'exhu
mation des restes de Voltaire, 10 mai 1791, conservé à la mairie de
Romilly. — R. Rozé : Villemaur, p. 161-170. Population. Baronnie de
Villemaur. Institutions. — H. de La Perrière : Un capitaine de la
Ligue en Champagne. Geoffroy-Antoine de Talleyrand dit le capitaine
Grignault et sa descendance, p. 187-191. Nombreuses références d'ar
chives.
Almanach de la Tribune de l'Aube et de la Haute-Marne. 1938.
Troyes, 1937. In-8°.
Lucien Morel-Payen : Une crèche vivante à l'église de Ricey-Haut en
176&, p. 35-43. D'après une lettre de Grosiey — Chanoine A. Prévost :
Une statue du grand portail de la cathédrale entièrement brisée, p. 97-
98. Celle de saint Jude, renversée et brisée en 1684. — Lucien Morel-
Payen : A Romilly-sur-Seine au XVIII* siècle. Baptêmes de cloches,
mariages et dotations de rosiers et de rosières, p. 99-118. — X...: la Vie
légendaire de la princesse Aurélie Tidjani. D'Arc-en-Barrois au Royaume
du Désert, p. 207-209. Histoire d'une jeune haut-marnaise qui épousa
un prince du Moghreb et se convertit au mahométisme, à la fin du
siècle dernier.
J. Waquet. ■
D'HISTOIRE RÉGIONALE 101 CHRONIQUE
MARNE
Travaux de l'Académie nationale de Reims.
150e volume. Années 1934-1936. Reims, 9, rue du Cadran-Saint-Pierre.
Ch. Sarazin : Pierre Desaulx, chanoine de l'église métropolitaine,
chancelier de l'Université de Reims et poète (1698-1769), p. 69-153. C'est
surtout comme poète que Desaulx est encore cité quelquefois aujourd
'hui, soit qu'il ait mis son talent à la disposition de l'Université pour
rehausser l'éclat d'un exercice scolaire, soit qu'il ait répondu aux de
mandes du conseil de ville pour donner de l'éclat par ses vers aux
fêtes officielles rémoises.
Ch. Sarazin : Table générale des travaux de l'Académie nationale de
Reims. Années 1897 à 1936, p. 1-215 de la 2e partie. Instrument de tra
vail indispensable à qui s'occupe d'histoire ou d'archéologie du pays
rémois.
Almanach Matot-Braine de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes.
1937-1938. Reims.
Chanoine Frezet : le Chanoine Pierre-Nicolas Legros, proviseur au
Lycée de Reims, vicaire général (1753-1832), p. 116|-142, ill. — A. Krem-
ser : Sainte-Gemme, p. 159-175, ill. Détails sur le prieuré et sur une
translation des reliques de la sainte à Saint-Martin-des-Champs de
Paris en 1723. — E. Marlier : les Saluts fondés à l'église Saint-Nicolas
de Rethel jusqu'à 1751, p. 203-238, ill. — C. Sarazin : Un centenaire
rémois. La fondation de l'orphelinat de Bethléem en 1837, p. 189-202,
ill. Le fondateur de cette maison destinée à recueillir de pauvres orphel
ins est l'abbé Pierre Cfoarlier. Il assoirait aux enfants une instruction
élémentaire et l'apprentissage d'un métier (tissage, jardinage). La com
munauté des sœurs de Bethléem dépendait de l'Enfant-Jésus de Reims.
En 1914, il y avait cent cinquante enfants. La guerre les dispersa. La
fondation revit aujourd'hui sous la direction des sœurs de Saint-Vin
cent de Paul de la rue Fery. — C. A. Le Briard : Saint Gond, prêtre
lorrain, moine briard, p. 234-248, ill.
Dr P. Gosset.
HAUTE-MARNE
fiulletin de la Société historique et archéologique de Langres.
Tome XI, nos 142 et 143. Langres, Musée, place Saint-Didier, 19*37-1938.
G. Drioux : Bibliographie lingone (1932-1933), p. 163-193. Au total
156 numéros suivis d'un index des noms d'auteur.
Annales de la Société d'histoire... de Chaumont.
Tome VI, n° 8. Chaumont, les Imprimeries champenoises, 1938.
P. Lebel : le Mausolée du comte Pierre de Renepont dans l'ancienne
église de Roches-sur-Rognon, p. 252-256, pi. Convention, en date du
15 novembre 1721, entre J.-B. Bouchardon et la comtesse de Renepont,
relative à l'exécution d'un mausolée à la mémoire du comte de Rene
pont. Le monument, dont il ne reste aujourd'hui que l'épitaphe, ne fut
réalisé que quelque dix-sept ans plus tard. En janvier 1743 le mausolée
est signalé dans les actes paroissiaux. L'esquisse de 1721, fut d'ailleurs
. remaniée, dans ses détails tout au moins, dans la partie inférieure du
monument en vue de ménager à l'épitaphe une place plus grande que
celle prévue en 1721. 102 REVUE D'HISTOIRE DE L'ÉGLISE DE FRANCE
L. Delessard : Journal de Nicolas Miet> recteur d'école, p. 257-268.
Passages les plus intéressants du journal (1701-1720) d'un recteur d'école
de Vaudrémont.
Mémoires de la Société des lettres... de Saint-Dizier.
Tome XXIV. Saint-Dizier, A. Brulliard, 1938.
Abbé C. Petit : les Établissements religieux de Saint-Dizier sous
l'Ancien Régime. Études très documentées sur l'abbaye de Saint-Panta-
léon au xvhi" siècle et sa suppression; les Ursulines (1646-1792); les
-Capucins (1613-1741); les Dames Régentes de la congrégation des Filles
de la Croix (?-1794).
L. Delessard.
ARDENNES
Rien à signaler.
J. Massiet du Riest.
LORRAINE
MEURTHE-ET-MOSELLE
Revue historique de la Lorraine.
Tome LXXXI. Nancy, Palais ducal, 1937.
M. Génin : l'Ordre du Phénix de Franconie en Lorraine, p. 20-26.
Fondé le 29 décembre 1757 par Philippe-Ernest, premier prince régent
de Hohenlohe-Waldenbourg-Schillingsfùrst. Deux membres de la famille
de Klopstein furent parmi les premiers titulaires.
E. Duvernoy : Ordonnance financière du duc Antoine, p. 27-29. En
1533.
J. Druet : les Finances sous le règne du duc Henri Hh p. 37-46.
H. Tribout : Deux villages lorrains, Many et Marcourt, p. 53-64, 68-
86. Possession de l'abbaye bénédictine de Longeville-lés-Saint-Avold.
Histoire du patronage de l'abbaye depuis 991 jusqu'à la Révolution;
notice sur l'église de Many; Many avant et après la Révolution.
P. Boyé : Dom Pelletier miniaturiste, p. 81-93. Dom Charles-Antoine
Pelletier (1703-1757), de l'abbaye de Senones, loué par Dom Calmet,
son supérieur, pour son habileté dans l'art de la miniature, est aussi
et surtout un savant héraldiste et généalogiste.
P. Fouchy : De quelques « pierres à bassin » de la vallée de la
haute Meurihe, p. 101-102. Sur les sommets des Vosges qui servaient de
lieux de réunions religieuses celtes à l'âge du bronze.
Le Pays lorrain. 29e année. Nancy, Berger-Levrault, 1937.
A. Troùx : la Région meurthoise à la veille de la Révolution, p. 62-
74, 273-294, 391-403. Introduction à un travail encore manuscrit sur
la Vie politique dans le département de la Meurthe de 1789 à 1792.
M. Toussaint : le Long de l'Ornain : Naix-aux-Forges et son passé
gallo-romain, p. 106-124. Entre autres, reproduction de l'autel votif en
l'honneur de la déesse Epona et du « génie » des Leuques.
P. Boyé : le Chancelier Chaumont de La Galaisière et sa famille,
p. 129-157. Le troisième des quatre enfants du chancelier fut Barthé-
lemy-Louis-Martin (1737-1808); destiné de bonne heure à l'état ecclé
siastique, doté de nombreux bénéfices, il devint en 1765 grand-prévôt
de Saint-Dié, fut préconisé et sacré premier évêque de ce diocèse eu ■ CHRONIQUE D'HISTOIRE RÉGIONALE 103
1777, « Monseigneur de la Crosse ». Il refusa le serment constitutionnel
gouverna son diocèse de l'étranger, y renonça en 1801, et mourut à
Mareil-le-Guyon.
M. François : les Princes lorrains et la guerre des Rustauds, p. 158-
165. Victoire du duc Antoine à Saverne (1525) qui eut pour effet de
soustraire la Lorraine à la réforme luthérienne; d'après la lettre d'un
témoin, contenue dans le ms. 17 527 de la Bibliothèque nationale.
P. Chenut, R.-A. Weisert, A. Blum, É. Dacier, J. Lejeau. Cinq arti
cles (p. 209-272) sur le graveur messin Sébastien Le Clerc, remarquable
par ses dons naturels, son habileté professionnelle et la dignité de sa
vie.
P. Marot : les Collections du Musée historique lorrain (à suivre),
p 305-344. Aménagements récents du palais ducal et restauration de
l'église des Cordeliers, où les ducs de Lorraine avaient élu sépulture.
P. Boyé : la Prise de possession des duchés de Lorraine et de Bar,
p. 409-470. A l'occasion du deuxième centenaire de la réunion de la
Lorraine à la France; récit détaillé dû à la plume d'un spécialiste de
l'histoire de Lorraine, agrémenté de nombreuses gravures.
Semaine religieuse du diocèse de Nancy et de Toul.
74e année. Nancy, 1937.
Ch. Rolin : la Grande pitié des églises de la Seille après les guerres
du XVIe siècle (à suivre), p. 8-14, 201-207, 425-431, 492-4U5. Détails pui
sés dans les procès-verbaux de visites canoniques des archiprêtrés de
Nomeny et de Delme, tous deux autrefois du diocèse de Metz.
L. Marchal.
MOSELLE
Mémoires de l'Académie nationale de Metz.
CXVe année, 9e série. Tome XV. Metz, 1934.
Fr. Erman : Notice sur le R. P. Gonzalve Thiriot, O. P., p. 43-54.
Renseignements biographiques et bibliographiques sur ce savant domin
icain, originaire de Metz (18&5-1932), qui fut un folkloriste eminent
du pays messin et a rendu aussi de signalés services à l'histoire locale,
par ses recherches sur les Frères Prêcheurs, les Prêcheresses et les
Carmélites de Metz, et par la publication de plusieurs obituaires et
recueils d'épitaphes de la cathédrale, des églises, collégiales et cou
vents de cette ville.
Steph. Mangeot : Eustache Le Noble, procureur général au Parlement
de Metz (1672-1682), aventurier et homme de lettres, p. 55-83. Ce mag
istrat singulier et sans scrupules, qui dut, après dix ans, se démettre
de sa charge et mena dès lors une vie fort désordonnée, fut, en tous
cas, un écrivain de quelque talent et très fécond : l'index de ses ouvra
ges dans le Catalogue de la Bibliothèque nationale ne compte pas moins
de 245 numéros, parmi lesquels il faut signaler plusieurs pamphlets
contre le pape Innocent XL
G. Hottenger : Un centenaire. Le Congrès scientifique et l'Institut
des Provinces (1833-1879), p. 101-169. Étude fort complète sur l'œuvre
du grand animateur que fut l'archéologue Arcis de Caumont, grâce à
qui eut lieu à Caen, en 1833, le premier congrès scientifique, ancêtre
de tous les congrès qui se tiennent annuellement en France. Si ses
autres initiatives, comme celles de « l'Institut des Provinces », la
« Réunion annuelle des délégués des Sociétés savantes » et les « Assises
scientifiques » aboutirent, après quelques années, à un échec, elles ont

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.