Dans la basse vallée de l'Oued sahel - article ; n°86 ; vol.16, pg 139-147

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1907 - Volume 16 - Numéro 86 - Pages 139-147
9 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mardi 1 janvier 1907
Lecture(s) : 83
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins

Robert Rousseau
Dans la basse vallée de l'Oued sahel
In: Annales de Géographie. 1907, t. 16, n°86. pp. 139-147.
Citer ce document / Cite this document :
Rousseau Robert. Dans la basse vallée de l'Oued sahel. In: Annales de Géographie. 1907, t. 16, n°86. pp. 139-147.
doi : 10.3406/geo.1907.8035
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1907_num_16_86_8035139
DANS LA BASSE VALL DE LOUED SAHEL .L
NOTES SUR LES MEZZA LES TOUD JA ET LES BENI OURLIS1
Sur une longueur de quarante kilomètres et une largeur de vingt
kilomètres peine de la cluse El Felaye Bougie et des crêtes du
Dj Akfadou et du Dj Arbalou au aux chaînes occidentales de la
Kabylie des Babor au la basse vallée de Sahel présente les con
trastes les plus frappants Mas if abrupts duDj.Arbalou et duDj.Gou-
raya formés de calcaires liasiques brusquement dressés parmi les
calcaires marneux du Crétacé inférieur ou du Crétacé supérieur mol
lement ondulés des Toudja et des Mezzaïa marnes du Crétacé moyen
des Béni Himmel massifs gréseux tertiaires des Béni Ourlis des Béni
Mansour du Dj Bou Drah ondulations monotones des collines
miocènes des Fenaïa et El Kseur dépôts miocènes de la rive droite
de Sahel remaniés par le fleuve et mélangés aux alluvions quater
naires massifs éruptifs surgis époque tertiaire entre Oued Ami-
zour La Réuni on et la mer parmi les grès et les calcaires sur un petit
espace le morcellement géologique est extrême et se manifeste par
un ensemble heurté et disparate
Les différences dans la nature des terrains se traduisent par des
différences altitude Les massifs liasiques et eocenes constitués
par des roches compactes sont plus abrupts et plus élevés que les
massifs crétacés et miocènes composés de roches meubles De
1335 au Dj Akfadou et 1700 au Dj Arbalou on descend
1200 m. 1100 m. 1000 et 400 aux Béni Ourlis des altitudes
variant de 500 200 dans les Fenaïa pour arriver 70 dans
le fond de la vallée en face il Maten altitude moyenne du massif
marno-rocheux des Béni Himmel est de 800 m. celle des régions des
Béni Senhadja et Oued Amizour de 200 peine ce est au
voisinage de la mer elle se relève dans les massifs eocenes et érup
tifs du Titebeit 020 m.)
Consulter les cartes 50000 du Service géographique de Armée feuilles
de Bouffie Oued Amizour Sidi Aïc/i pour la géologie voir la 3e édition de la Carte
géologique de Algérie 800 000 900 FICHE Réunion extraordinaire en
Algérie Bull Soc Géol de France 111 ser. XXIV 1896 917-1185 Nous avons
eu la bonne fortune de consulter la carte géologique détaillée 50000
encore inédite de la vallée de Sahel dressée par MI FICHEUR est pour nous
un devoir de remercier éminent professeur de cole des Sciences Alger qui
-a bien voulu nous instruire du résultat de ses recherches dans cette région 140 OGRAPHIE GIONALE
On explique dès lors que les pluies et les neiges soient plus
abondantes dans les régions situées au et au NW de Sahel1 Les
nuages pluvieux du NW et du arrêtés par les puissants condensa
teurs duDj Akfadou et du Dj Arbalou ont aux trois quarts déposé
leur humidité quand ils arrivent au-dessus de la vallée de Sahel
et des chaînes occidentales de la Kabylie des Babor
La composition du sol altitude humidité ou la sécheresse
déterminent la végétation Du fond de lavallee on peut voir se suc
céder et étager de part et autre du fleuve des aspects divers Sur
la rive gauche au-dessus des collines miocènes El Kseur cultivées
en céréales ou en vignes les assises gréseuses du Dj Bou Drah et
des Béni Smaal développent leurs murailles noires de chênes zeen2
oliviers sauvages de myrtes et de buis tandis que par des déchi
rures on aper oit les ondulations rosées ou blanchâtres du Crétacé
tachées une végétation plus fragile de figuiers et de frênes et que
sur le fond du ciel se détache bien haut la masse bleuissante et
stérile du Dj Arbalou Sur la rive droite étendent perte de vue les
chaînes désolées et nues du Crétacé supérieur compact et rocheux et
ce est au voisinage il Maten que les marnes du Crétacé moyen
se couvrent oliviers de figuiers et de frênes Dans lavallee aspect
change de nouveau Les arbres se groupent par masses dans les allu
vions encore humides et inaccessibles la culture trembles oliviers
sauvages ronces et lierres assemblent en fouillis inextricable entre
La Réunion et El Kseur Lorsque le sol acquiert une fixité favorable
agriculture les oliviers et les figuiers alignent en rangs parallèles
comme dans la plaine des Béni Bou Messaoud Tout le long de la
vallée se poursuit sans interruption la double rangée eucalyptus
qui encadrent le chemin de fer de Béni Mansour Bougie
Ces diverses conditions physiques morcellement géologique
variété dans les formes du terrain diversité du climat et de la végéta
tion ont créé entre les populations de cette région des différences
remarquables un versant autre de la montagne la plaine les
contrastes affirment pour ainsi dire chaque pas attestant partout
étroite relation du sol et de activité humaine est cette relation
surtout que je voudrais montrer en prenant pour exemple trois
groupes de population trois tribus kabyles du versant Nord de la
vallée sur lesquelles exerce en même temps action un autre
facteur attraction de la ville voisine Ces trois tribus sont les
Mezzaïa les Toudja et les Béni Ourlis
11 tombe eau environ par an La nei persiste sur le Dj Arbalou
de fin novembre mai Nous avons ailleurs autres données sur le climat de
ces régions que celles que fournissent les habitants Voir TH VENET Essai de
climatologie algérienne Alger 1896 analysé dans Bibliographie de 1896 707)
Quercus Mirbeckii LA BASSE VALL DE OUED SAHEL 141 DANS
LES MEZZA A1
Les Mezzaïa occupent exactement le territoire constitué par les
marnes du Crétacé supérieur compris entre le Dj Gourayale Dj Bou
Drah et le Dj Arbalou Ce sont des marnes imperméables coupées
de lits de carbonate de chaux durs et rigides dont la présence se
traduit par des pentes très fortes sur le flanc des ravins2 Grâce aux
massifs puissants et élevés qui encadrent et qui jouent égard des
nuages pluvieux du NW le rôle de condensateurs cette région re oit
des masses eau abondantes dont la brusque violence renou
velée trois ou quatre fois chaque année contribué donner au ter
rain une forme caractéristique Dans la roche meuble des marnes
sous effet du ruissellement des ravins coupe transversale triangu
laire se sont abord creusés puis le travail continu de érosion en
fait graduellement reculer les versants dont la pente est ensuite peu
peu adoucie cause de la ténuité des éléments du terrain dégradé
En amont sous action plus intense des chutes violentes eau les
bassins de réception se sont largement évasés de nombreux thalwegs
ont découpé leur bord circulaire détachant autant de contreforts
arrondis et proéminents Et comme ensemble de cette région est
constitué par une roche remarquablement homogène les mêmes
formes se répètent avec/une monotonie et une régularité fatigantes
Il convient ajouter que chaque jour elles accusent davantage des
masses entières de terre meuble descendent hiver au fond des
ravins En certains points homme lui-même aidé la destruction
des formes actuelles aux environs de Sakkets émergent parmi
les marnes du Crétacé des mornes schisteux dont une végétation
arbustive et dense retenait encore récemment les éléments friables
ils ont été déboisés pour être plantés en nguiers et hui
sous action alternative du froid et du chaud et surtout des pluies
ils écroulent de toutes parts engloutissant sous leurs débris les
cultures des terrains marneux voisins
Mais où vont les eaux qui abattent sur cette contrée Une partie
écoule en torrents tumultueux et rapides vers la mer travers les
marnes entraînées par le ruissellement au fond des ravins et en par
ticulier dans le creux des bassins de réception attardée par la lenteur
des pentes la plus grande partie in ltre doucement et stationne en
nappes souterraines sur le fond argilo-calcaire formé par la surface
primitive Sa présence se manifeste par des lignes fraîches et vertes
de frênes de trembles de buis et de myrtes qui marquent la direction
des thalwegs et se détachent gaiement sur les terrains blancs et secs
Feuille Bougie de la carte SO 000 du Service géographique de Armée
FiCHEUR Description géologique du Djurjura tude spéciale des terrains
tertiaires Alger 1890 120 OGRAPHIE GIONALE 142
du Crétacé supérieur au point où se rencontrent et aboutissent plu
sieurs thalwegs la richesse de la nappe aquifère favorise une végéta
tion plus dense énormes bouquets arbres formés surtout de
trembles quelquefois de frênes se dressent sur un sol toujours
humide et couvert de gazon La fertilité et la fraîcheur de ces ter
rains contrastent avec la sécheresse et la pauvreté des contreforts
voisins où poussent péniblement des figuiers rabougris sans cesse
déchaussés par la violence du ruissellement où orge et le blé ont un
tel air de misère on les reconnaît peine
Ce sont ces diverses conditions physiques instabilité des formes
du terrain situation des points eau et de la terre fertile dans les
régions élevées qui ont déterminé ici le groupement des populations
Les villages ont pu solidement asseoir que sur ensellement des
promontoires qui bordent les bassins de réception Sur le fond
humide de ces bassins homme facilement pratiqué les cultures
potagères tomates pois-chiches poivrons poireaux oignons navets
carottes artichauts etc. sont objet de soins incessants Durant la
saison sèche on puise eau arrosage dans des trous creusés de main
homme un mètre au plus travers les marnes éboulis et est
aide de seaux elle est répandue dans les jardins Auprès de
chaque trou se trouve un jardin entouré une haie eau est ici au
même titre que la terre objet de propriété individuelle Parfois ce
caractère est parfaitement accusé le puits foré avec soin est recou
vert un ouvrage en ma onnerie haut de environ terminé en
forme de coupole et muni une porte hermétiquement close
Le mode de groupement des populations des Mezzaïa est traduit
une fa on remarquable dans la toponymie Les termes Iril
colline promontoire et Aïn ou Tala source se trouvent
fréquemment dans le norn des villages2
Comme les villages les chemins et les sentiers se sont naturelle
ment établis sur les parties les plus stables de la région est-à-dire
sur les lignes de crête leur réseau est formé une série de boucles
encadrant exactement les vallées flanc de coteau ils seraient bien
vite effacés La voie romaine qui unissait Bougie Toudja emprun
tait une ligne de crête elle subsiste en bien des points et les indi
gènes la parcourent encore tandis que la route ouverte par les Fran
ais dans les terres inconsistantes des versants écroule chaque hiver
sous la poussée des eaux et commencée depuis plus de dix ans ne
Il est remarquer que comme le terme Iril Ighil) le terme arabe Dra
signifie bras et emploie pour désigner une crête un promontoire et surtout
un plateau
Ighil Iza Ighil bou Zelmath îghil Kenana Ighil ou Haddad Ighil ou
Moussa etf Tala Ouriane Aïn Skhoun etc autres villages comme celui
Adrar ou Farnou adrar montagne) Amssiouen racine berbère siouan le haut)
portent dans leur nom leur caractère topographique DANS LA BASSE VALLÉE DE L'OUED SAIIEL. 143
s'achèvera jamais, parce que les crédits affectés à sa prolongation sont
employés à la restaurer.
C'est dans les manifestations los plus diverses et les plus menues
de son activité que l'homme subit ici l'inlluence du sol qui le porte.
Voici Dar Naceur, dont les murs violets et mauves se confondent avec
les roches qui le dominent; Adrar ou Farnou se distingue pénible
ment sur la masse d'argile rouge1 dont sont crépies ses maisons; ses
dalles de calcaire grisâtre2 donnent au village de Taourirt un aspect
misérable et désolé, tandis que sur un promontoire voisin, coquet
tement, lazoughène se dresse, bâtie de jolies pierres bleues". C'est
avec le bois du frêne qui pousse dans le vallon voisin que la char
pente a été construite, avec la bruyère et le diss qui foisonnent sur
les lianes boisés qu'elle a été recouverte. L'argile que le pied foule au
dehors s'est transformé sous des mains expertes en vases divers, en
jarres énormes gravement rangées le long du mur, dans l'unique
chambre dont se compose l'habitation.
Mais il convient d'insister sur les rapports inattendus qui se sont
établis entre deux conditions géographiques précises et l'activité
humaine. La pauvreté de la terre V'loigne du pays l'excédent de popul
ation, et la ville voisine, en leur offrant des travaux nombreux et
simples, a détourné des champs ceux qui auraient pu en vivre. Débar
deurs, manœuvres, terrassiers, ils occupent tous les chantiers, toutes
les exploitations industrielles de Bougie. D'autres se sont livrés au
commerce, tiennent boutique ou font le trafic des huiles, des figues
et des caroubes. Ils ont d'abord commencé à travailler au service des
gros négociants européens; puis patiemment, par des économies
persévérantes et par une foule de petits moyens peu honorables, mais
généralement admis dans ce pays, ils se sont élevés à la fortune. Et,
c'est ici que se produit un fait très curieux. La pauvreté de la terre
devient cause de richesse et d'amélioration. Ces hommes enrichis
avaient fui une terre misérable, mais, toujours attachés à elle, ils y ont
acheté et réuni en un tout de nombreuses parcelles. La petite pro
priété évolue donc vers la grande: tel village'*, qui comptait il y a dix.
ans un grand nombre de petits propriétaires, n'en compte plus qu'un;
dans tel autre1 s'en trouvent deux importants. Aux mains d'hommes
riches, ces terres ont été cultivées plus activement, plus ardemment
et avec plus d'intelligence. Quand les ondulations sont faibles, le sol
est profondément retourné à la charrue française, minutieusement
pioché lorsqu'il est inaccessible à la charrue; on sème de léguini-
1. Argile? du Lias supérieur descendues de la montagne voisine.
2. Calcaires cénomaniens émergeant parmi les marnes du Crétacé supérieur.
3. Lentilles de calcaire bleu engagées dans les couches marno-calcaires du
Sénonien.
4. Dar Naceur.
"i. Taourirt. GIONALE OGRAPHIE
neuses qui assimilent azote la terre qui porte les jeunes figuiers des
bordures de frênes entourent les jardins leur feuillage sera durant
les chaleurs de été une excellente nourriture pour le bétail on
fume on pratique assolement On construit avec plus de goût et
plus solidement les tuiles rouges apparaissent de-ci dé-là jettent
une note nouvelle et gaie sur ce pays monotone et triste
II LES TOUDJA1
Entre le Dj Arbalou et le Dj Manchar dont les crêtes se poursui
vent parallèlement la tribu des Toudja étend sur un lambeau de Cré
tacé moyen Comme région des Mezzaïa et pour des raisons iden
tiques celle des Toudja re oit une grande quantité eau et le ruissel
lement continu donné sa forme particulière la contrée la limite
des grès eocenes du Dj Manchar et des marnes calcaires des Toudja
au contact des roches dures et des roches tendres un long sillon été
tracé par les eaux celui de IO Beni Smaal et perpendiculairement
cette rivière des torrents parallèles et nombreux descendus de la
muraille abrupte du Dj Arbalou ont sillonné les marnes est sur les
promontoires compris entre ces torrents que se sont situés les vil
lages leur topographie est analogue celle des villages des Mezzaïa
ils sont encore sur des promontoires et dans un véritable bassin de
réception très allongé ici au lieu être circulaire
Ce qui donne un aspect different au pays est la présence de
sources abondantes travers les roches fissurées du Lias qui se sont
amassées au pied de Arbalou sourdent des sources admirables et
puissantes dont les eaux habilement canalisées sont employées en
partie irriguer des vergers opulents Orangers citronniers manda
riniers abricotiers oliviers se pressent sur les flancs arrosés des
coteaux2
homme est ici plus essentiellement attaché au sol il est plus
naturellement agriculteur que habitant des Mezzaïa Le sol est géné
reux et les villes sont éloignées Aussi occupe-t-on de greffer les
oliviers sauvages en créer de nouvelles plantations accroître par
des fumures répétées la richesse de la terre La construction des
maisons se ressent de aisance des habitants et de leur attachement
au pays solidement assis faits de pierres fortement liées entre elles
le plus souvent la chaux les murs sont crépis et de loin il semble
au voyageur fatigué par une route monotone que ce sont aussi des
cascades eau toutes blanches qui dévalent au pied de Arbalou
bleuissant et nu
Feuille Bougie de la carte SO 000
La toponymie traduit clairement cette abondance en eaux Aïn ou Zouir
El Aïnseur la petite source Tala Ouchen Tala Caïre Tala Ougrour etc DANS LA BASSE VALL DE LOU SAHEL 43
Mais la population est trop étroit dans ce couloir fertile des
hommes rent en grand nombre Les uns se portent vers la plaine
de Sahel on les emploie dans les fermes fran aises àia taille de
la vigne et des oliviers au labourage et aux mille travaux agricoles
Les autres préfèrent aux travaux des champs ceux que leur offre la
ville ils viennent grossir dans les chantiers industriels de Bougie
la masse des gens des Mezzaïa Ainsi nous avons plus ici une
population que la ville absorbe en quelque sorte et détourne de la
terre mais une forte population agricole sédentaire des agriculteurs
nomades qui rapportent dans leur pays des fa ons nouvelles de tra
vailler le sol le goût des choses agricoles qui ont appris chez les
Fran ais de la plaine tailler greffer leurs oliviers les fumer qui
appliquent accroître leurs productions en huile et en fruits
oranges et citrons ils répandent Constantine est un
pays de transition que celui desToudja de transition entre les Mezzaïa
emigrants et les Béni Gurlis presque essentiellement agricoles Ce
caractère apparaîtra plus nettement quand nous aurons tenté de
décrire cette dernière région
III LES BENI OURLIS1
La population des Béni Ourlis est établie sur un contrefort énorme
appartenant au Dj Akfadou et orienté au SE Les terrains qui le
constituent font partie de Eocène supérieur mais il convient
distinguer deux étages absolument différents Tandis en suivant
le sentier qui conduit de Sidi Aïch 150 m. au col de Akfadou on
trouve Semahouma 1100m. des bancs argile puissants de
cent mètres environ alternant avec des bancs de grès qui affleurent
au flanc des ravins on se heurte partir de ce village la masse
compacte mais perméable des grès numidiens durs et stériles3
où deux aspects absolument différents aux trois quarts du
contrefort des cultures des arbres plus haut un dôme dénudé
Condensés par la masse élevée de Akfadou les nuages pluvieux
du NW crèvent en averses brusques et violentes les eaux de ruis
sellement ont creusé des ravins parallèles entre eux et sensiblement
perpendiculaires au cours de Sahel Cependant les couches argile
ont été plus activement détruites des dépressions se sont creusées là
où la résistance était moindre les strates degrés ont été par endroits
mises anu et lorsque le démantèlement est inachevé la présence un
contrefort rigide indique assez que sous une faible couche argileuse
subsiste encore une masse rocheuse qui résisté Le travail de éro-
Feuille Sidi Aïch de la carte 50000
Medjanien et Numidien
FICHEUB ouvr cité 275
ANN DE OG XVIe ANN 10 146 OGRAPHIE GIONALE
sion se traduit donc topographiquement par une série de contreforts
gréseux situés au même niveau alternant avec des ondulations très
douces de terrains argileux
Le régime des eaux est très simple au moment des grosses pluies
automne et hiver les torrents sont une violence inouïe sur une
longueur de km environ et avec pente très forte ils descen
dent la vallée roulant énormes blocs des troncs arbres arrachés
la montagne Ils se forment brusquement et apaisent en quelques
heures Une partie des eaux de pluie pénètrent dans les argiles mêlées
de cailloux de grès roulés où elles entretiennent une humidité con
stante ou bien infiltrant travers les bancs disloqués de grès repa
raissent en minces filets eau au contact de la couche inférieure
argile Le dôme de grès durs qui couronne cette région disparaît
durant cinq mois de décembre avril sous une épaisse couche de
neige une infiltration très lente produit des eaux abondantes
conservent Aussi les sources sont-elles plus abondantes et plus
claires au contact des grès du Medjanien et des grès du Numidien
en tout autre point
est le long des lignes de sources sur les ondulations des terrains
argileux que se sont établis les villages leurs maisons avancent
parfois au bord de escarpement inférieur de grès Près de la
source se trouvent généralement de nombreux petits jardins soigneu
sement clos où poussent des tomates des concombres des poivrons
des poireaux etc. et quelques orangers Le mince filet eau ne se
perd donc pas sans cesse ramené au même endroit il entretient
une humidité permanente
Mais eau fait tout de même défaut aux gens des Béni Ourlis les
quelques jardins potagers qui se pressent autour des sources ne sau
raient suffire alimenter une population extrêmement dense Ainsi
le village El Felaye qui comprend environ 000 habitants ne possède
pas 20 ares de jardins sans cesse irrigués Les cultures du pays ne
doivent donc pas exiger eau tous les moments de année ce sont
surtout des cultures arbustives olivier est la grande richesse des
habitants il pousse bien dans ce sol aéré et léger et les roches de
grès ne résistent pas la vigueur croissante de ses racines Situé sur
des versants tournés au SE il re oit durant les froids de hiver les
rayons les plus chauds du soleil et les brises humides du NE qui
traversent en été la vallée de Sahel lui apportent une fraîcheur
vivifiante et toujours nouvelle Aux premiers ours automne lorsque
le vent commence chasser de gros nuages noirs au-dessus des
cimes de Akfadou homme empresse de tracer des rigoles nom
breuses qui viennent serpenter autour des pieds oliviers tout hiver
il applique ainsi combattre le ruissellement trop violentei utiliser
eau qui fuit si vite et il réussit fort bien est ailleurs une lutte DANS LA BASSE VALL DE LOUED SAHEL 147
quotidienne il dirige contre le sol et eau il construit de toutes
parts des murs en pierre sèche pour contenir les terres après chaque
orage il empresse de réparer les dommages dont le mur souffert
Les olives donnent lieu un mouvement commercial considérable
sur le marché voisin de Sidi Aïch olives vertes destinées être con
servées olives brunes propres la fabrication des huiles forment
des tas énormes rapidement enlevés par les nombreux acheteurs
européens Cependant une partie de la récolte est conservée au village
et ne sera pressée au premier soleil du printemps lorsque la saison
des pluies bien terminée on pourra travailler au moulin exposé en
plein air Car ce pays de olivier en porte la marque pour ainsi dire
dans les moindres détails La rue du village élargit par moments
et sur une petite place deux ou trois meules droites sur leur grand
vase de ma onnerie attendent les jours de beau temps pour tourner
mues par la main de homme ou par un âne Ceux que insuffisance
de la terre oblige courir les Hauts-Plateaux de ferme en ferme pour
travailler reviennent régulièrement en octobre quand les branches
oliviers ploient sous la récolte pesante ils vont ensuite pied jus
Bougie vendre leurs olives et au printemps reviennent pour
écouler leurs huiles Ce est pas la terre qui porte orge ou le blé
que on partage la mort du père mais unique olivier du petit
champ en six huit ou dix parts lui seul compte comme richesse
lui seul se montre généreux pour homme contre peu de travail
La proximité une plaine agricole fertile et bien cultivée con
tribué former entretenir chez ces populations de la montagne
des hommes habiles tous les travaux des champs Les Béni Ourlis
que le sol ne pouvait nourrir sont descendus vers les fermes fran
aises ils ont travaillé pendant plusieurs années puis ils sont
remontés chez eux tous les oliviers sauvages ont été greffés greffés
en poiriers les aubépiniers fumées les terres remuées profondément
parfois labourées la charrue fran aise est un pays une extraor
dinaire vitalité Tous travaillent ne chôment jamais partent de chez
eux quand il plus ouvrage reviennent au moment où les
olives mûrissent 18000 habitants réunissent en un même point
argent gagné de Bouïra Souk Ahras de Béni Mansour Bougie et
vivent aise sur un territoire de 000 hectares peine
ROBERT ROUSSEAU

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.