Découvertes de l'Age du Bronze moyen en Loire-Atlantique. Haches à talon de Besné et bracelets de type Bignan à Derval et Conquereuil - article ; n°1 ; vol.16, pg 85-95

De jean l'helgouac'h (auteur), christine maggi (auteur), henri poulain (auteur)
Revue archéologique de l'ouest - Année 1999 - Volume 16 - Numéro 1 - Pages 85-95
During the last ten years, we have been aware of Middle Bronze Age discoveries, a small hoard of palstaves at Besné and two groups of armlets of Bignan type at Derval and Conquereuil. They confirm the known distribution maps : the palstaves one is general and homogeneous while the armlets one is concentrated between Rennes and Derval along the Vilaine river and its eastem tributaries. Perhaps the limited area of the Bignan armlets is correlated with a particular society.
Au cours des dernières années, des découvertes d'objets de l'Age du Bronze moyen, un dépôt de haches à talon à Besné et deux ensembles de bracelets de type Bignan à Derval et Conquereuil, sont parvenues à notre connaissance. Elles confortent les cartes de répartition déjà publiées : à la distribution assez générale et homogène des haches à talon s'oppose la concentration des bracelets de type Bignan le long du cours supérieur et moyen de la Vilaine, peut-être révélatrice d'un groupe social particulier.
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : jeudi 12 janvier 2012
Lecture(s) : 281
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement

Jean L'Helgouach
Christine Maggi
Henri Poulain
Découvertes de l'Age du Bronze moyen en Loire-Atlantique.
Haches à talon de Besné et bracelets de type Bignan à Derval
et Conquereuil
In: Revue archéologique de l'ouest, tome 16, 1999. pp. 85-95.
Abstract
During the last ten years, we have been aware of Middle Bronze Age discoveries, a small hoard of palstaves at Besné and two
groups of armlets of Bignan type at Derval and Conquereuil. They confirm the known distribution maps : the palstaves one is
general and homogeneous while the armlets one is concentrated between Rennes and Derval along the Vilaine river and its
eastem tributaries. Perhaps the limited area of the Bignan armlets is correlated with a particular society.
Résumé
Au cours des dernières années, des découvertes d'objets de l'Age du Bronze moyen, un dépôt de haches à talon à Besné et
deux ensembles de bracelets de type Bignan à Derval et Conquereuil, sont parvenues à notre connaissance. Elles confortent les
cartes de répartition déjà publiées : à la distribution assez générale et homogène des haches à talon s'oppose la concentration
des bracelets de type Bignan le long du cours supérieur et moyen de la Vilaine, peut-être révélatrice d'un groupe social
particulier.
Citer ce document / Cite this document :
L'Helgouach Jean, Maggi Christine, Poulain Henri. Découvertes de l'Age du Bronze moyen en Loire-Atlantique. Haches à talon
de Besné et bracelets de type Bignan à Derval et Conquereuil. In: Revue archéologique de l'ouest, tome 16, 1999. pp. 85-95.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rao_0767-709X_1999_num_16_1_1089:
:
Rev. archéol. Ouest, 16, 1999, p. 85-95.
DECOUVERTES DE L'AGE DU BRONZE MOYEN
EN LOIRE-ATLANTIQUE
Haches à talon de Besné et bracelets de type Bignan
à Derval et Conquereuil
Jean L'HELGOUAC'H* Christine MAGGl** et Henri POULAIN***
Résumé : Au cours des dernières années, des découvertes d'objets de l'Age du Bronze moyen, un dépôt de haches à talon
à Besné et deux ensembles de bracelets de type Bignan à Derval et Conquereuil, sont parvenues à notre connaissance. Elles
confortent les cartes de répartition déjà publiées à la distribution assez générale et homogène des haches à talon s'oppose
la concentration des bracelets de type Bignan le long du cours supérieur et moyen de la Vilaine, peut-être révélatrice d'un
groupe social particulier.
A bs tract : During the last ten years, we hâve been aware of Middle Bronze Age discoveries, a small hoard of palstaves at
Besné and two groups of armlets of Bignan type at Derval and Conquereuil. They confirm the known distribution maps the
palstaves one is gênerai and honiogeneous while the armlets one is concentrated between Rennes and Derval along the
Vilaine river and its eastem tributaries. Perhaps the limited area of the Bignan armlets is correlated with a particular society.
Mots-clés : Bretagne, Loire-Atlantique, Bronze moyen, haches à talon, bracelets de type Bignan.
Key-words : Brittany, Loire- Atlantique, Middle Bronze Age, palstaves, armlets of Bignan type.
1 - LE DEPOT DE HACHES A TALON DE BESNE ETAT DES LIEUX ET PROSPECTION
(J. L'H., C. M., H. P.)
La découverte a été effectuée dans la parcelle ZR 37
du cadastre de Besné, à 80 m du CD 204 (Crossac- CIRCONSTANCES DE LA DÉCOUVERTE
Prinquiau) et à 250 m à l'Est du village de Treffier. Les
coordonnées Lambert II sont : x = 267,15 et y = 274, 01, En 1984, Monsieur Russon, demeurant au village du
Treffier à Besné, découvrit dans l'un de ses champs un et l'altitude approximative est de l'ordre de 8 m NGF ; le
ensemble de huit haches en bronze qu'il conserva avec terrain est en légère déclivité est-ouest. Il faut rappeler
quelques fragments de poterie recueillis simultanément. que le secteur de Treffier se trouve entouré de zones bas
ses dont l'altitude varie de 1 à 3 m NGF, reliées aux marEn 1988, l'une de nous (CM.) eut connaissance de ces
objets et en fit part à la Direction des Antiquités préhis ais de Donges (fig. 1).
toriques des Pays de la Loire. Dans un premier temps, Monsieur Russon se souvenant, à quelques mètres près,
Monsieur Russon nous prêta les tessons de poterie dont de l'endroit même où, quatre années plus tôt, il avait fait
le recollage permit de reconstituer le fond d'un vase qui ses trouvailles, nous avons effectué une prospection à
contenait sans doute le dépôt d'objets en bronze. Puis le pied, d'abord purement visuelle, ensuite avec un détec
17 octobre 1988, nous nous rendîmes sur place pour étu teur magnétique. Ainsi, dans une aire de dispersion de
dier les circonstances exactes de la découverte, enregis 6,5 m de longueur et 3 m de largeur, nous avons pu récu
trée sous le n° 44.013. 012. AP. pérer, dans la couche herbeuse superficielle, cinq nou
veaux objets de bronze, dont trois haches et deux frag-
* Docteur-ès-Sciences, 8 rue Maréchal Foch, 44240 LA CH.4PELLE-SUR-ERDRE.
**DEA Histoire (mention Préhistoire), 21 rue de l'Eglise, 57340 BRÛLANGE.
*** Ingénieur d'études, SRA Pays de la Loire. 1 rue Stanislas Baudry, 44035 NANTES.
Manuscrit reçu le 19/11/1998, accepté le 18/01/1999. :
:
:
:
:
86 J. L'Helgouac'he/fl/.
44.013-BESNE 8IU 44.013.012
lit'
Fig. 1 : Cartes de situation de la découverte de Besné.
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
151,7 150,7 149,8 150,7 L 152 150,5 151,8 151
Ll 104 104 105 105 105 102 94 85 105 106 101
1.1 26 23 27 24
26 28 28 27 31 29 28 27 25 1.2 25 29
1.3 41 38 44 42 41 43
27 27 29 27 27 26 l'.l 24 26 29 30 24
Tab. 1 : Mensurations des différentes haches de Besné, selon les critères définis par J. Briard (1965, p. 112). (L : longueur totale de la hache ; L 1 longueur
de la lame prise de l'intérieur du talon au tranchant ,1 1 : largeur au sommet ; 1 2 largeur à la base du talon; 1 3 largeur au tranchant ; 1' 1 largeur au bourrelet
du talon, la hache étant vue de profil). Mais elles sont parfois approximatives, du fait des corrosions ou dégradations ; les mesures certaines ont été
soulignées. :
de l'Age du Bronze Moyen en Loire- Atlantique 87 Découvertes
Illustration non autorisée à la diffusion
Fig. 2 Les haches du Tréfiler à Besné (dessins C. Maggi). :
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
:
.
:
:
:
:
:
J. L'Helgouac'he/a/.
Les haches (fig. 2) (tab. 1) ments, venant compléter les exemplaires découverts an
térieurement. Dans cette surface doit se trouver l'em
Hache n° 1 : exemplaire presque entier dont il manque placement primitif du dépôt ; cependant nous n'avons
engagé ni sondage limité, ni, a fortiori, sauvetage plus une partie du tranchant qui est évasé et une petite partie
important pour tenter de détecter des traces complémenta du talon. La patine est conservée sur un des flancs, mais
ires, étant convenu avec le propriétaire que ces travaux dans l'ensemble la corrosion est bien avancée, donnant à
pourraient intervenir ultérieurement lorsque le terrain, la surface un aspect verruqueux. Les faces sont plates,
avec un très léger ressaut latéral. La butée est arrondie. réensemencé ou affecté à un autre type de culture, serait
Hache n° 2 : exemplaire en deux morceaux en raison accessible sans créer de dommages.
d'une cassure de la lame ; le talon est brisé. La lame est
parcourue par une nervure médiane assez prononcée. TranDESCRIPTION DES OBJETS
chant et butée sont un peu arrondis. L'état de surface est
de mauvaise qualité en raison de la corrosion. La poterie
Hache n° 3 : exemplaire à patine superficielle mal con
Malheureusement on n'en connaît que le fond, plat, d'un servée ; il manque une bonne part du talon. La butée est
très légèrement arrondie ; le tranchant, presque intact, diamètre de 180 mm ; le départ de la panse, écrêtée à
67 mm de hauteur, est évasé. L'épaisseur de la paroi est est convexe. La nervure longitudinale sur les faces est
bien marquée. de 8 à 12 mm, ce qui est assez fin compte tenu de la
Hache n° 4 : exemplaire dont le talon est cassé. Les grande taille du récipient. Les surfaces sont très bien
faces de la lame sont plates, avec un chanfrein sur les modelées, régulières, orangées ; le dégraissant est plu
tôt de petit module, bien que quelques éléments atte arêtes. Sur les bords, la liaison des valves du moule est
bien marquée. L'état de surface est bon sauf au tranchant ignent 10 mm.
et sur les arêtes du talon.
Fig. 3 Carte de répartition des haches à talon en Loire-Atlantique gros points dépôts ; petits points objets isolés ; cercles objets de datation imprécise.
1 Abbaretz (Bel Air) ; 2 Blain (3 sites) ; 3 Le Cellier (2 sites) ; 4 La Chapelle-Heulin (le Tourboureau) ; 5 Crossac ; 6 Derval ; 7 : Derval (Quibut) ; 8
Guéméné Penfao ; 9 Guérande (Le Cosquer et 2 autres sites) ; 10 Pays de Guérande ; 1 1 Héric ; 12 Lusanger (la Mariais) ; 13 Mesquer ; 14 Moisdon-
la-Rivière ; 1 5 Nantes (la Loire) ; 1 6 Pomichet (Sainte-Marguerite) ; 1 7 Port-Saint-Père (l' Acheneau et un autre site) ; 1 8 Saffré (la Jossais) ; 19 Saint-
Gildas des Bois (Bournagat) ; 20 Saint-Molf ; 2 1 Saint-Nazaire (Penhouet) ; 22 Saint-Nicolas-de-Redon ; 23 Saint-Père-en-Retz (la Tudenaie et 1 autre
site) ; 24 Saint-Philbert (les Etangs et un autrre site) ; 25 Sainte-Reine (Cuziac et un autre site) ; 26 Les Touches (les Friches) ; 27 Vertou ; 28 Saint-Jean
de Boiseau ; 29 Besné (inventaire et cartographie C. Maggi). :
:
:
de l'Age du Bronze Moyen en Loire- Atlantique 89 Découvertes
talon, lequel est légèrement raccourci. Nervure médiane
sur les faces de la lame.
Hache n° 7 : exemplaire en très bon état, sauf le tran
chant qui est érodé. Patine excellente. Sommet rectil
igne ; tranchant évasé et convexe. La butée est légèrement
arrondie. On observe une nervure et deux légères dépres
sions longitudinales sur la lame dont les arêtes latérales
sont chanfreinées. La suture latérale des valves a été
martelée.
Hache n° 8 : le talon est entier et la lame en assez bon
état ; seul le tranchant est un peu ébréché. Corrosion
pustuUaire sur une surface qui a conservé des traces d'une
superbe patine. Butée quasi-rectiligne ; nervure médiane
sur les faces de la lame et petits ressauts latéraux ; sur
les bords, bourrelets de soudure des valves et motif trian
gulaire en relief juste au-dessus de la butée {cf. ex. n° 5).
Petites traces de martelage oblique sur les côtés de la
lame. Tranchant évasé et arrondi.
Hache n° 9 : tranchant et sommet ébréchés. Assez belle rO.NQlK.RKlll.Xr3, ( f /( conservation malgré les attaques de corrosion verruqueu-
ses. Lame très élancée à bords convexes ; bourrelets de
suture des valves très bien supprimés. Tranchant évasé et
convexe.
Hache n° 10 : très bel exemplaire, complet. La butée
est rectiligne, le tranchant évasé et convexe. Les sutures
des valves ont été martelées ; léger chanfrein sur les arê
Fig. 4 Carte de la région de Derval-Conquereuil situant les découvertes tes de la lame, qui en réduisent la largeur, d'où l'aspect
de bracelets. très élancé.
Hache n° 11 exemplaire très corrodé, presque entier,
Hache n° 5 : exemplaire cassé en deux morceaux au sauf le sommet et les rebords ébréchés ; lame à faible
niveau du talon. Quelques parcelles de patine subsistent, nervure longitudinale ; butée rectiligne ; talon allongé ;
mais de façon générale la surface est très corrodée. 11 tranchant évasé.
pouvait y avoir une très légère nervure sur les faces qui Deux groupes de haches se distinguent par la présence
sont un peu bombées ; léger ressaut sur les arêtes. La (2, 3, 5, 6, 7, 8, 11) ou l'absence (1, 4, 9, 10) de nervure
butée est rectiligne avec un très marqué au-des sur la lame.
sus de la lame. Sur les bords, au niveau de la butée, la Dans le groupe des haches sans nervure, seule la 10 est
jonction des deux valves du moule forme un relief trian entière et possède un talon très allongé ; les trois autres,
gulaire. La cassure du talon permet de remarquer des bien qu'abîmées, semblent avoir eu un talon plus court.
bulles très nombreuses. Ces haches paraissent avoir eu un tranchant légèrement
Hache n° 6 : bien conservée, sans trop de corrosion ; moins évasé que les autres.
cependant le tranchant est ébréché ainsi que les arêtes du Dans le groupe des haches à nervure médiane, deux
bracelet 1 bracelet 2 bracelet 3
270 231 266 Longueur développée (mm)
19 largeur (mm) 23 21
7 7 9 épaisseur (mm)
92 81 115 grand axe du bracelet (mm)
76 66 73 petit axe (mm)
272 198 281 poids (g)
peu ouvertes fermées très ouvertes extrémités
Tab. 2 Mensurations essentielles des bracelets de Derval.
Bracelet 2 Bracelet 1 ;
type Bignan
Longueur déroulée (mm) 248 218
largeur (mm) 16 9
7 6 épaisseur (mm)
grand axe du bracelet (mm) 85 89
petit axe (mm) 76 61
72 poids (g) 142
extrémités peu écartées ouvertes
Tab. 3 : Mensurations esentielles des bracelets de Conquereuil. 90 J. L'Helgouac'h et al.
10
DE R VAL
-t YX(198-I)
17
Fig. 5 : Situation cadastrale du dépôt de bracelets de la Philliperie.
d'entre elles (5 et 8) ont un motif triangulaire sur le côté, bronze dans l'un de ses champs (fig. 5).
Cadastre : parcelle YX 17 (1984). au niveau de la butée.
Coordonnées Lambert II : X = 295,32 ; Y = 2301,05. Dans chacun des deux groupes on trouve une hache (7
et 10) dont les arêtes de la lame sont chanfreinées. Altitude: 51mNGF
Pourtant montrés ici et là - même à Paris ! -, ils ne
semblent pas avoir, pendant longtemps, attiré un intérêt CONCLUSIONS
suffisant pour qu'ils parviennent à la connaissance d'une
Ce petit dépôt appartient au groupe des haches à talon personne avertie. Il a donc fallu la perspicacité de M.
de type breton dont la Loire-Atlantique a déjà fourni de Alain Marchou, instituteur, pour que ces objets me soient
très nombreux exemples (fig. 3), parfois dans des dépôts présentés à la fin de l'année 1990 et confiés pour étude.
très importants tel que celui de Blain qui comptait 400 Il s'agit de trois bracelets de type Bignan (Briard, 1965,
p. 123-135), tout à fait caractéristiques, de section piano- haches à talon (Briard, 1965). Généralement les condi
tions de découverte sont mal connues, et l'on ne signale convexe et décorés de motifs géométriques incisés (fig.
que de très rares cas de poteries-récipients. Ici la saga 6). Leur état de conservation est inégal ; si l'un d'eux est
cité de l'inventeur a permis la récupération des restes en assez bon état malgré un malencontreux accroc de
d'un vase de grande taille, mais on peut supposer que bien charruage qui a enlevé la patine sur un côté, un autre est
très corrodé et l'on ne devine plus que quelques lambeaux souvent, s'il y avait des éléments céramiques, ils sont
passés inaperçus. On remarquera pourtant que, en Loire- de son décor (tab. 2).
Atlantique, trois autres dépôts devaient être contenus dans Les décors sont donc très classiques pour ce type de
des vases, à Moisdon-la-Rivière, à Saint-Jean-de-Boiseau bracelet ; ce sont des dents de loup, des triangles, des
(Briard, 1965, p. 112 et 316) et à Saffré ; pour cette der arcs de cercle, des chevrons, des ovales, disposés dans
nière trouvaille, plus récente que les autres, la poterie des panneaux limités par des incisions transversales. L'or
était limitée à son fond, la panse ayant été écrêtée, comme ganisation des motifs est d'une parfaite symétrie par rap
à Besné (Briard et Onnée, 1974). port au panneau central.
Les variations morphologiques des onze haches, ex
b - LES BRACELETS DE LA CADINAIS A ceptée la distinction entre haches avec ou sans nervure,
sont peu tranchées, quoique suffisantes pour éliminer CONQUEREUIL
toute origine à partir d'un moule unique et l'on retiendra
l'hypothèse d'un assemblage d'objets de diverses coulées. L'intérêt porté aux précédents bracelets a fait connaît
re, toujours par l'intermédiaire de M. Marchou, deux
2 - DÉCOUVERTE DE BRACELETS EN BRONZE nouveaux objets, propriété de M. Gaétan Urvoy, demeur
DANS LA RÉGION DE DERVAL (fig. 4) (J. L'H ., et HP.) ant à la Cadinais à Conquereuil. Pour l'instant ces deux
bracelets n'ont pas d'identité sûre ; on ne sait ni leur lieu
a - LES BRACELETS DE LA PHILIPPERIE A DERVAL exact de découverte, ni même s'ils proviennent d'un en
droit unique (fig. 7).
C'est au tout début des années 1980 que M. Bregeon, Cadastre approximatif : ZM 32 (1984)
Coordonnées Lambert II possibles : X = 293,9 ; Y = cultivateur à la Philipperie, ferme située à environ 4 km
2302,85. Altitude : 38 m NGF. dans le Sud-Ouest de Derval, trouvait trois bracelets en :
de l'Age du Bronze Moyen en Loire- Atlantique 91 Découvertes
Illustration non autorisée à la diffusion
5cm
Fig. 6 Les bracelets de la Philipperie à Derval (dessins J. L'Helgouac'h). 92 J. L'Helgouac'h et al.
de fabrication original (Briard et Lecerf, 1975) et de difCONQUEREUIL fusion (Briard et ai, 1986). Les bracelets de Derval con
firment tout à fait cette distribution que l'on peut, ceZM (1984) pendant, préciser davantage. En effet, il apparaît que quel
ques quatorze dépôts et bracelets isolés, soit une soixan
taine de bracelets, se répartissent au Sud et au Sud-Est de
Rennes, entre le cours inférieur de la Vilaine et la vallée
du Don. Sans doute les bracelets de Derval étendent-ils
un peu la répartition vers le Sud, mais ils restent collés
au groupe des bracelets des pays de la Guerche et de Bain-
de-Bretagne. Pour l'instant il se confirme bien que ce
type d'objet n'existe pas dans le pays nantais (exemplair
es douteux et non retrouvés), ni en pays guérandais, donc
autour de l'estuaire de la Loire. On a, par ailleurs, une
extension de cette distribution vers l'Ouest jusqu'au site
éponyme de Bignan, le long des affluents essentiels de 32
la Vilaine. Nous avons donc une aire de distribution qui LANDE DES MORTIERS affecte la forme d'un triangle depuis la Guerche jusqu'à
Bignan et qui ne déborde ni vers le Nord de Rennes, ni au
Sud du Don.
La question qui se pose donc est de savoir quelle est la
signification exacte de cette répartition. Qu'il y ait eu
fabrication de ces bracelets dans cette région est une
chose possible, encore que l'analyse plus précise de l'e
nsemble des décors pourrait montrer peut-être l'existence
de plusieurs artisans. Qu'il y ait eu diffusion de l'objet
dans la zone désignée est une réalité. Mais la diffusion
se fait au sein de populations ; pourquoi se cantonne-t-
elle dans cette aire restreinte ? ou, selon une formulat
ion différente, pourquoi ne s'étend-elle pas au-delà de
cette aire ? Le problème de population est bien réel. Ces
bracelets représentent des objets de prestige, difficiles
à porter à tout moment tant leur poids peut être considérFig. 7 : Situation cadastrale des bracelets de la Cadinais à Conquereuil. able, ou parce que leur ouverture ne permet pas de les
faire tenir correctement. On peut donc considérer que
ces pièces, remarquables par leur poids de métal et par
Cependant il est à noter que les lieux-dits La Philipperie leur décor, ont été détenues, à la fin du Bronze moyen,
et la Cadinais sont proches (environ 2,5 km), de part et par une petite société occupant une zone assez précise.
d'autre de la limite des communes de Derval et de Quelles étaient les caractéristiques de cette société ? On
Conquereuil. A priori on a donc affaire à des dépôts très n'en connaît pas grand chose, sauf qu'elle devait utiliser
voisins. aussi quelques haches à talon dont la distribution est
Les deux bracelets de la Cadinais ne sont pas identi d'ailleurs beaucoup plus vaste que celle des bracelets (cf.
ques (fig. 8) (tab. 3). L'un est un bracelet de type Bignan, cartes de répartition dans Briard et Bigot, 1989, p. 529).
décoré. Son état de conservation est très bon, avec une A la fin du Bronze moyen apparaissent les groupes dits
belle patine verte. Les motifs sont disposés en panneaux de Rosnoën qui s'installent sur l'estuaire de la Loire et
séparés par des groupes de cinq lignes transversales ; la dans le Nord-Ouest de la Gaule ; y-a-t-il, à cette période,
symétrie est parfaite. sur la vallée de la Vilaine, une société marginale, exclue
Le deuxième bracelet est beaucoup plus étroit avec des des contacts maritimes ?
bords verticaux bien marqués. L'état de conservation est Quoiqu'il en soit, il semble qu'il serait extrêmement
inégal ; certaines parties sont très corrodées, sans pa intéressant de se pencher sur la réalité de la répartition
tine ; ailleurs la patine est remarquable. Le décor est l des bracelets de type Bignan, en la comparant à la réparimité à des hachures encadrées de lignes aux deux extré tition de divers autres types d'objets ou de structures, en
mités. la confrontant aussi à diverses questions touchant à la
géographie physique (orographie, topographie, pédologc- OBSERVATIONS ie, etc). Dans cette étude, l'apport de la photographie
aérienne, révélatrice des traces d'habitat, paraît essent
Outre l'intérêt propre des bracelets qui montrent une ielle ; il s'agit là d'un problème général de carte archéo
certaine homogénéité du décor, toujours composé d'un logique à caractère scientifique.
nombre impair de panneaux organisés symétriquement
autour d'un motif central, les dépôts de Derval- REMERCIEMENTS
Conquereuil paraissent revêtir une importance incontes
table par leur situation géographique (fig. 9). Depuis long Nous remercions vivement pour leur accueil, leur disponibilité et les
facilités qu'ils nous ont accordées pour l'étude de ces objets, MM et temps, J. Briard et ses co-auteurs ont fait remarquer la Mmes Bregeon, Russon et Urvoy. Notre reconnaissance va également à densité de ce type de bracelet en Haute-Bretagne (Briard M. Marchou. et Bigot, 1989) et ils évoquent l'existence d'un centre I
I
de l'Age du Bronze Moyen en Loire- Atlantique 93 Découvertes
V////////A
0 _J __J 5cm
Illustration non autorisée à la diffusion
Fig. 8 : Les bracelets de la Cadenais à Conquereuil (dessins J. L'Helgouac'h).

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos