La biodiversité s'explique - s'explique

Publié par

La biodiversité s'explique - s'explique

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 212
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins

La
s’explique
www.biodiversite2010.fr
BIODIVERSITÉla biodiversité s’explique
sommaire
page 4
p. 4 La BIODIVERSITÉ, qu’est-ce que c’est ?
Une notion complexe mais indispensable
l a biodiversité a U cœUr de nos vies
p. 8 En quoi la BIODIVERSITÉ est-elle menacée ?
Un constat inq Uiétant
l es caUses de l’érosion de la biodiversité
p. 12 La BIODIVERSITÉ en France
page 8
Un patrimoine nat Urel d’ Une grande richesse
aussi bien en métropole…
… qu’en outre-mer
Un patrimoine nat Urel menacé
l a biodiversité a U cœUr des politiq Ues pUbliq Ues
e Une prise de conscience dès le xix siècle
Une stratégie nationale pour la biodiversité
le grenelle environnement pour un renforcement des politiques
Un panel d’outils en faveur de la biodiversité
p. 22 Parcs, réserves, arrêtés, sites...
page12
des outils en faveur de la biodiversité
p. 26 Testez vos connaissances
p. 27 Découvrir et s’informer tout au long de l’année 2010
Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Merintroduction
La biodiversité est là, partout, que l’on parle de paysages naturels,
de milieux de vie, d’espèces animales ou végétales, de micro-organismes,
de diversité des formes et des coloris des pommes de terre ou des poires...
Il revient à chacun d’entre nous de la découvrir en pratique, avec nos cinq
sens, dans notre quotidien. Car la biodiversité est autour de nous mais nous
n’avons pas toujours les yeux pour la contempler, les oreilles pour l’écouter,
le nez pour la sentir… Histoire d’éducation, histoire de culture, histoire de
sensibilité, la biodiversité s’étudie, se découvre, s’observe, se partage... Et
puis, même lorsque l’on sait ce que c’est, on oublie souvent que nous en
faisons partie, nous, humains ! Quand nous utilisons de manière démesurée,
quand nous dégradons, quand nous ignorons cette biodiversité qui nous
entoure, c’est à nous-même que nous faisons du tort.
2010, année internationa Le
de La biodiversité
------
L’Organisation des Nations unies a proclamé 2010, Année
internationale de la biodiversité pour alerter l’opinion pu-
blique sur l’état et les conséquences de l’érosion de la bio-
diversité dans le monde. La France a répondu à cet appel !
Pour en savoir plus, consultez le portail officiel piloté par
le ministère du Développement durable :
www.biodiversite2010.fr
3la biodiversité s’explique
cette orchidée (ophrys sp.)
attire le m le d’une esp ce
d’abeille sauvage en mimant
l’odeur de la femelle. la tenta-
tive de copulation du m le leurré
assure la pollinisation de la fleur !
Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Merl a 1
qu’est-ce que c’est ?
Le mot biodiversité est la contraction de biologique
et diversité. Mais encore ? Qu’est-ce que cache cette notion
apparue dans les années 1980 ? En quoi la biodiversité
nous concerne-t-elle ?
formes de vie (plantes, animaux, cham-U ne notion complexe
pignons, bactéries, virus…) ainsi que mais indispensable
toutes les relations et interactions qui
’usage du mot biodiversité est re- existent, d’une part, entre les organismes
lativement récent mais la biodiver- vivants eux-mêmes, d’autre part, entre L sité, elle, est très ancienne. en effet, ces organismes et leurs milieux de vie.
la diversité biologique actuelle est le pro- nous autres humains appartenons à une
duit de la longue et lente évolution du espèce – Homo sapiens – qui constitue
monde vivant sur l’ensemble de la pla- l’un des fils de ce tissu. l a notion même
nète. l es premiers organismes vivants de biodiversité est complexe car elle com-
connus (à rapprocher de certaines bacté- prend trois niveaux interdépendants :
ries actuelles) datent de près de 3,5 mil- la diversité des milieux de vie à toutes
liards d’années. l a biodiversité est le les échelles : des océans, prairies, forêts …
tissu vivant de notre planète. au contenu des cellules (pensons aux
plus précisément, la biodiversité recouvre parasites qui peuvent y vivre) en passant
l’ensemble des milieux naturels et des par la mare au fond de son jardin
5la biodiversité s’explique
l a biodiversité qu’est-ce que c’est ?
origine du mot « biodiversité »
Le concept de « diversité biologique » est apparu
dans les écrits de Thomas Lovejoy, un biologiste
américain, en 1980. Le terme « biodiversité »
lui-même a été inventé en 1985, lors de la prépara-
tion du Forum américain sur la diversité biologique,
et a été utilisé dans le titre du compte rendu
de ce forum, en 1988. Le Sommet de la terre de Rio
de Janeiro, en 1992, qui a permis la mise en place
de la Convention internationale sur la diversité
biologique (CDB) a consacré ce terme.
ou encore les espaces végétalisés en ville ; l es milieux naturels et les espèces ani-
la diversité des espèces (dont l’es- males et végétales nous rendent aussi
pèce humaine !) qui vivent dans ces de nombreux services :
milieux, qui sont en relation les unes des animaux (insectes essentielle-
avec les autres (prédation, coopéra- ment) assurent la pollinisation des végé-
tion…) et avec leurs milieux de vie ; taux : sans pollinisation, nos fruits et lé-
la diversité des individus au sein de gumes disparaîtraient des étalages ;
chaque espèce : autrement dit, nous des espèces, comme le ver de terre,
sommes tous différents ! les scientifiques contribuent à la formation de sols fertiles ;
parlent de diversité génétique pour ce les végétaux, en particulier dans les mi-
dernier niveau. lieux humides, contribuent à une épuration
étudier la biodiversité, c’est chercher à naturelle de l’eau en y puisant les élé-
mieux comprendre les liens et les interac- ments nécessaires à leur croissance ;
tions qui existent dans le monde vivant. les tourbières sont de véritables puits
à carbone (stockage naturel) ;
la biodiversitÉ les zones humides permettent notam-
le ver de terre ou aU cŒUr de nos vies ment de prévenir les crues et les inonda-
lombric (lombricus tions en stockant temporairement les eaux ;
terrestris) joue un
r le fondamental a biodiversité nous fournit des biens les milieux naturels et les espaces
dans la fertilité irremplaçables et indispensables à végétalisés dans les villes structurent nos
de nos sols L notre quotidien : l’oxygène, la nour- paysages et améliorent notre cadre de vie,
riture, les médicaments, de nombreuses nous offrant autant de lieux pour se res-
matières premières… sourcer, se promener, s’émerveiller...
Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer<< Du sommet des montagnes au fond
des océans, mais aussi de la diversité
des paysages naturels aux variétés
de fruits et légumes dans nos assiettes,
la biodiversité est partout. >>
biodiversité et matières premières
Les matières premières de la décomposition et avec lesquelles nous
sont des ressources d’organismes vivants fabriquons tissus et le coton est une
fibre végétale naturelles utilisées dans pendant des périodes vêtements. Et n’oublions
issue du cotonnier
la production de produits de temps très longues pas que le pétrole, déjà
(gossypium sp.)
finis ou comme source (des millions d’années). cité comme combustible,
d’énergie. Par exemple, Autre exemple : les est à la base de la
les combustibles fossiles fibres naturelles, comme fabrication de nos fibres
(pétrole, gaz naturel, la laine, le coton, le lin, synthétiques, comme
charbon) sont le résultat le chanvre, issues le nylon, le polyester…
de l’accumulation et d’animaux ou de plantes
7la biodiversité s’explique
héron crabier (ardeola ralloides) en plumage
nuptial, l’aff t dans des branchages tombés dans
un étang de la dombes. cette esp ce est classée
quasi-menacée dans la Liste rouge nationale
réalisée par le comité fran ais
de l’union internationale pour la conservation
de la nature et le muséum national d’histoire
naturelle.
Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Meren quoi la
2
est-elle menacée ?
Pourquoi dit-on que la biodiversité est menacée ou qu’il y
a une érosion de la biodiversité ? Et si cette érosion est une
réalité, en quoi sommes-nous concernés ?
tifiques parlent d’ailleurs d’un processus Un constat inqUiÉtant
en cours vers une sixième extinction de
nviron 1,8 million d’espèces ani- masse des espèces, la dernière en date
males et végétales différentes ont étant celle des dinosaures, il y a 65 mil-e été décrites sur terre. l es spécia- lions d’années. mais la crise actuelle est
listes estiment que 5 à 100 millions beaucoup plus rapide (l’extinction des
d’espèces peuplent notre planète alors dinosaures s’est étalée sur plusieurs cen-
qu’ils décrivent, chaque année, de taines de milliers d’années) et elle n’est
l’ordre de 15 000 espèces nouvelles. l e pas naturelle car quasi exclusivement
travail de recensement est donc loin liée aux activités humaines.
d’être terminé ! l ’Union internationale
or, dans le même temps, les experts pour la conserva-
indiquent que la moitié des espèces vi- tion de la nature
vantes pourrait disparaître d’ici un siècle, (Uicn ), qui pré-
compte tenu du rythme actuel de leur sente chaque année
disparition : 100 à 1000 fois supérieur au sa Liste rouge des es-
taux naturel d’extinction ! certains scien- pèces menacées
marmotte 9la biodiversité s’explique
en quoi la biodiversité est-elle menacée ?

un outi L de connaissance : La Liste rouge de L’uicn
------
L’Union internatio- de milliers d’experts. regroupe, en partena- Le ministère
nale pour la conser- Elle permet de riat, deux ministères, du Développement
vation de la nature répondre à des sept organismes durable est membre
(UICN) réalise, depuis questions telles que : publics et 35 du Comité français
plus de 40 ans, une est-ce que telle espèce organisations non de l’UICN.
base de données de la est menacée ? Quelles gouvernementales. Il
situation mondiale menaces pèsent sur effectue, depuis 2007,
cette grenouille
d’environ 48 000 telle espèce ? Combien un inventaire précis (dendrobates
tinctorius) est espèces sur les 1,8 y a-t-il d’espèces et actualisé des
protégée en guyane million connues. Cette menacées dans telle espèces menacées
fran aise
Liste rouge, qui est région du monde ? Le en France, en
une référence Comité français de collaboration avec
internationale, l’UICN rassemble les le Muséum national
s’appuie sur le travail experts français et d’Histoire naturelle.
le bouquetin des dans le monde, estime, en 2009, les caUses de l’Érosion alpes (capra ibex)
que 36 % des espèces étudiées par leurs a été réintroduit de la biodiversitÉ
dans plusieurs experts sont menacées dont sept plantes
départements
sur dix, un amphibien sur trois, un mam- ertaines causes naturelles peuvent fran ais alors
qu’il avait disparu mifère sur cinq et un oiseau sur huit ! expliquer la disparition d’espèces
du territoire
e près de 2 % des espèces étudiées ont c ou d’habitats, mais le rythme ac-au xix si cle
d’ores et déjà irrémédiablement disparu. tuel est largement attribuable aux acti-
vités humaines. au niveau international,
l es milieux naturels sont également fra- cinq causes majeures d’atteinte à la bio-
gilisés ou détruits par les activités hu- diversité sont aujourd’hui identifiées :
maines : sur l’ensemble de la planète, la destruction et la fragmentation
60 % d’entre eux ont été dégradés au des milieux naturels liées, en particulier,
cours des 50 dernières années et près de à l’urbanisation croissante, à l’expansion
70 % sont exploités au-delà de leur ca- des terres agricoles et au développement
pacité (tels les milieux forestiers). des infrastructures de transport : ceci
affecte tout particulièrement les forêts
tropicales, les prairies, les zones humides,
les tourbières ;
Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.