La cartographie de l'Espagne - article ; n°72 ; vol.13, pg 401-419

De
Publié par

Annales de Géographie - Année 1904 - Volume 13 - Numéro 72 - Pages 401-419
19 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : vendredi 1 janvier 1904
Lecture(s) : 43
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins

Lieutenant-Colonel Ferdinand
Prudent
La cartographie de l'Espagne
In: Annales de Géographie. 1904, t. 13, n°72. pp. 401-419.
Citer ce document / Cite this document :
Prudent Ferdinand. La cartographie de l'Espagne. In: Annales de Géographie. 1904, t. 13, n°72. pp. 401-419.
doi : 10.3406/geo.1904.6521
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1904_num_13_72_6521Ol
OGRAPHIE GIONALE
LA CARTOGRAPHIE DE ESPAGNE
SOMMAIRE Madrid Atlas Historique de pez de Institut 401 Institut 402 II Géodésie géographique 404 et statistique III Nivelle de
ments de précision 406 IV Dénombrement 407 Cadastre et Topo
graphie 407 VI La carte générale 50 000 408 Le Dépôt de la Guerre
410 Le Dépôt hydrographique 411 La Commission de la Carte géolo
gique 412 uvre cartographique de Coello 412 La carte de
Valverde 415 La carte de Galice de Font 415 Travaux de
Aimera 415 Travaux des membres du Club Alpin Fran ais 416
Cartes générales diverses 418
Les pages qui suivent ne sauraient prétendre former un travail
complet sur la cartographie de Espagne on trouvera le simple
énoncé des principales sources actuelles que le cartographe peut
mettre profit pour dresser une carte de ce pays et dont en général
les ouvriers de la science pourront user pour en étudier chacun leur
point de vue telle ou telle partie
Pour le Portugal les lecteurs des Annales trouveront tous les ren
seignements analogues dans le numéro du 1à octobre 1894 où Mr Paul
Choffat les donne dans article intitulé Institutions et sociétés occu
pant de étude du sol du Portugal et de ses colonies1
Atlas de pez convient abord tout au moins pour
mémoire de mentionner Atlas de Tom pez2 publié la fin
du xvine siècle parce que rigoureusement est encore le seul docu
ment chorographique complet échelle moyenne qui existe de la
Péninsule Ibérique mais il ne appuie guère que sur des renseigne
ments descriptifs fournis parle haut et bas clergé par les corregidores
intendants ingénieurs en chef et sur quelques cartes manuscrites lo
cales et un petit nombre de levés réguliers
Cet atlas se compose de 98 feuilles représentant séparément les
36 divisions administratives de Espagne cette époque royaumes
provinces etc les échelles varient de 140 000 646 000 soit en
moyenne 300000 Elles donnent un figuré de orographie Le mé
ridien initial est tantôt celui de Madrid tantôt celui du Pic de Teyde
Annales de Géographie IV 1894-1895 .Y
TOM PEZ né Madrid en et mort dans cette ville le 19 juillet
1802 il intitule Ge grafo de Los Dominios de
ANN DE OG XIIIe ANN 26 OGRAPHIE GIONALE 402
Tenerife Il été publié de 1765 1798 une réédition en aurait été
faite en 1831 et une autre en 1844 par Tom Beitran Soler1
Bien que suranné atlas de Lopez est précieux en ce il donne
les limites des anciennes divisions territoriales une époque voisine
de celle où ont été créées les provinces actuelles
Institut géographique et statistique de Madrid Historique
de Le service chargé de établissement de la carte offi
cielle Espagne actuellement Instituto geogr fico estad stico
existe en fait depuis 1853 avec des variations successives dans sa dé
nomination dans étendue de ses attributions et après avoir ressorti
divers ministères Toutefois la composition de son personnel
exécutif surtout en ce qui concerne la géodésie est demeurée peu
près immuable de même que le plan exécution des travaux
Une ordonnance royale en date du 11 janvier 1853 prescrivait
exécution une grande carte topographique de Espagne et cet
effet le ministre de Fomento2 instituait une commission chargée en
exemplaire qui se trouve au département des Cartes de la Bibliothèque na
tionale cote 2920 est de 1810 avec une carte générale 1230000 qui porte la
cote Bf-XII Voici la liste complète de ces cartes avec leurs dates et leurs échelles
approximatives déterminées graphiquement après les longueurs des degrés sur
le méridien
Castilla la Nueva Madrid 1773) 260 000 Toledo 1166) 553 000 Guadalaxara
1766) 1:380000 Cuenca 1766) 1:550000 Prov de la Mancha 1765) 1:615000 la Vieja Prov de Burgos partie 1784) f. 1:180000 Partido del
Bast de Laredo del corregimento de Villarcayo Partidos de Castilla la Vieja
en Burgos de Miranda de Ebro 1774) f. 1:176000 Partidos de Santo Do
mingo de la Calzada de Logro correspondientes la prov de Burgos 1787)
1:280000 Provincias de Soria 1783) 1:188000 de Segovia 1773) 1:240000
de vila 1769) 426 000 ensemble
Reyno de Le Parte de la prov de Le 1786) 139000 f. Partido de
Ponferrada que suelen llamar regularmente prov del Vierzo 1786) 1:139000
Principado de Asturias 1777) 253 000 Prov de Palencia 1782)
220 000 f. Prov de Toro partidos de Toro 1784) 220 000 Carrion Rey-
nosa 1785) 1:242000 f. Provincias de Valladolid 1779) 1:195000 de Za
mora 1773) 215 000 de Salamanca 1783) 182000 ensemble
Reyno de Galicia Provincias de Betanzos Mondo edo la Coru Lugo San
tiago Tuy Orense 1784) 325 000
Provincia de Estremadura 1798) 428 000
Andaluc Keyno de Sevilla 1767) 1:320000 f. Reyno de rdoba 1797)
1:255000 f. Reyno de Jaén 1787) 1:338000 f. de Granada 1795)
407000
Reyno de Murcia 1768) 640000
Corona de Arag Reyno de Arag 1765) 382 000 Principado de Cata
lu 1776) 322 500 Reyno de Valencia 1762-1788) 382 000 General
de las islas Baleares Pithyusas 1793) 485 000
Reyno de Navarra 1792) 154 000
Provincias Bascongadas Se or de Vizcaya 1769) 1:240000 Provincia de
Guip zcoa 1770) 1:209000 If. Provincia de lava 1770) 1:212000
Atlas renferme en outre une carte du Portugal en 450 000) datée de 1778
Le Ministerio de Fomento ou Fomento est-à-dire développement
comprend le Ministère des Travaux publics duquel relèvent Agriculture les
Travaux publics les Mines etc Instruction publique et les Beaux-Arts LA CARTOGRAPHIE DE ESPAGNE 403
étudier le projet et arrêtait que les décisions de cette commission
seraient soumises an contrôle supérieur une junta dont le maré
chal de camp général de division Monteverde fut nommé président
Le brigadier général de brigade Fernando Garcia San Pedro
en fut vice-président et re ut en outre la direction immédiate des
travaux étude1
la de 1839 loi du juin) après un laps de temps de cinq
années la carte passe la commission de statistique nommée posté
rieurement Junta general de Estad stica dépendant de la présidence
du Conseil des ministres laquelle donne son entière approbation aux
projets et travaux antérieurs le personnel militaire est conservé avec
mission de continuer les travaux géodésiques En 1861 21 avril) après
un retard considérable occasionné par la guerre du Maroc nouvelle
organisation de la Junta qui se compose de trois directions géodésie
topographie géologie la première placée sous la direction du marquis
de Hijosa de lava directeur général avec le brigadier Francisco
de Luxan directeur de la section de géodésie et le colonel Fran
cisco Coello directeur des opérations topographiques cadastrales
Pendant cette période de 1861 1863 aux quatorze officiers qui
composaient déjà le personnel viennent enjoindre huit autres et
les travaux sont poussés activement
En 1865 la Junta ne comprend plus que deux directions statis
tique et topographie et une commission spéciale instituée près de la
Junta composée ingénieurs de divers services est chargée des tra
vaux hydrologiques géologiques et forestiers
En 1866 la suite de la démission du colonel Coello qui était
alors Directeur général des opérations géographiques auprès du
Conseil des Ministres les travaux de la Carte furent confiés au Dépôt
delà Guerre toujours avec le même personnel constitué en une sec
tion de ce Service
Le janvier 1870 par un décret du Régent ces travaux retournent
la Présidence du Conseil des Ministres par création une sous-
direction de la Direction générale de statistique et sont exécutés par
douze des mêmes officiers que précédemment puis le 27 du même
mois les Cortes constituantes décident que les dépenses de cette
Direction générale seront portées au chapitre du Ministère de Fomento
Cette Direction prend dès lors le nom de Instituto geogr fico esta
stico elle conservé depuis lors
Tl est que juste de mentionner aussi les nonas des savants officiers qui com
posèrent la commission MM Frutos Saavedra Meneses officier artillerie Car
los Ib ez Manuel Recacho Juan Ibarreta officiers du génie Juan de Velasco
Joaqu nchez Pedro Zea et Fernando Monet officiers tat-major Plus tard
le personnel accrut de MM Félix Hurtado de Corcuera de artillerie Ram
Soriano Lino Vea Murgu et Joaqu Barraquer du génie Manuel Ru Moreno
Pedro Pe aredonda César Quiroga et Rafael Assin de tat-major OGRAPHIE GIONALE 404
En 1872 le colonel Ib ez étant directeur général commence la
publication du nivellement de précision nivelaciones de precisi
et en 187à celle de la première feuille de la Carte générale 50 000
En 1877 Institut est réorganisé une manière qui semble défini
tive toujours dans le ressort du Fomento il est dans ordre admi
nistratif une direction générale et dans ordre scientifique un
centre national consacré la géographie mathématique et la stalis-
tique Espagne
Son personnel comprend désormais un directeur général chef
supérieur administratif adonné aux sciences physico-mathématiques
des géodésiens appartenant aux corps de artillerie du génie et de
tat-major de Armée et aux Ingénieurs des Chemins Ponts et
Chaussées) des Mines et des Forêts Ingenieros de Montes) un astro
nome un corps de topographes un corps de statistique des auxi
liaires de géodésie un conservateur des instruments et du matériel
scientifique et le personnel subalterne
Les géodésiens sont chargés des réseaux géodésiques du premier
ordre les topographes de ceux du deuxième el du troisième ordre le
corps de est partagé en brigades pour les travaux de
campagne
est Carlos Ib ez colonel du génie qui fut le premier direc
teur général de Institut du 18 mars 1873 au novembre 1890 après
avoir participé tous les travaux de la commission de la Carte géné
rale Espagne commission dont il fut membre depuis sa création en
1853 eminent géodésien membre de Académie des Sciences de
Madrid et plus tard président de la Commission internationale du
mètre il terminé sa carrière comme général de division mariscal
de campo) avec le titre de marquis de Mulhacén que lui avait valu
la jonction de Espagne avec Algérie
Les directeurs qui lui ont succédé furent MMrs Francisco de Paula
Arrillaga ingénieur des Forêts 1890-1895) Federico Cobo de Guzman
ingénieur des Mines 1895-1897) Bernardo Mateo Sagasta ingénieur
agronome 1897-1899) Carlos Barraquer général du génie(1899-1901)
Vicente pez Puigcerver colonel tat-major 1901-1902) et Fran
cisco Martin nchez artillerie sénateur le directeur
actuel
II Géodésie Entrepris en 1853 comme il est dit ci-dessus
et terminé sauf pour les derniers calculs de compensation en
1894 le canevas géodésique de Espagne se compose pour le
réseau du 1er ordre des quatre chaînes méridiennes de Salamanca
Madrid Pamplona et Lérida des quatre chaînes suivant les paral
lèles de la côte Nord de Palencia Madrid Badajoz des chaînes
CARLOS IB EZ IB NEX DE IBERO marqués de Mulhacén né Barcelone en
182U mort Nice en janvier 1891 LA CARTOGRAPHIE DE ESPAGNE 405
de la côte Est et de la côte Sud et de la jonction avec les Baléares
Menorca il appuie sur la grande base centrale de Madri-
dejos et sur les bases de Lugo Olite Vieh Arcos de la Frontera et
Cartagena avec trois petites bases dans les Baleares autre part il
se rattache aux quatre observatoires de la Péninsule Madrid San
Fernando Coimbra et Lisbonne et la base de Batel en Portugal il
est relié au réseau fran ais et aux deux bases de Courbera et de Per
pignan par les deux extrémités de la chaîne des Pyrénées la chaîne
de la côte Est se rattache la Méridienne de Dunkerque dont elle
emprunte les signaux situés en Espagne et celle de la côte Sud se
joint au réseau algérien par les sommets espagnols du Mulhacén et
de la Tetica et par ceux du Filhaoussen et de sabiha en Algérie
Le contact avec le réseau portugais se fait par le parallèle de
Palencia aux signaux de Marofa Jarmello et San Cornelio par celui
de Badajoz aux de Contenda et Reducto et par la chaîne Sud
ceux de Granada et Monte-Gordo ces signaux communs appar
tiennent au 1er ordre portugais
Les quadrilatères compris entre les chaînes méridiennes et
parallèles précitées sont remplis par des triangles complémentaires
du 1er ordre ils portent les noms des villes principales qui trou
vent incluses Lugo Carri de los Condes Vitoria Huesca Seo de
Urgel Alc ices Valladolid Guadalajara Caspe Igualada ceres
Toledo Albacete Requena Valencia Aracena rdoba beda et
Murcia Enfin sur les 35 capitales de province qui font partie du
réseau du 1er ordre ou lui sont reliées 26 ont été déterminées par
triangulation et 19 par des observations de longitude et de latitude
faites par le personnel de Observatoire de Madrid
La longueur des côtés des triangles du Ier ordre est de 20 30 km
Le nombre de leurs sommets dépasse 500
Le réseau du û)e ordre et celui du 3e sont déterminés au fur et
mesure des exigences des levés cadastraux et topographiques
ils ont été abord entrepris pour les provinces de Madrid et de
Toledo etc Toutefois les réseaux complets avaient été établis pour
le Guip zcoa et pour les Baléares Mais les opérations
consécutives ont été ajournées et les efforts ont porté uniquement
sur les provinces du Centre et du Sud
Le réseau du 1er ordre est pas seulement destiné encadrer les
opérations topographiques subséquentes On en aussi tiré im
portants résultats scientifiques différences de longitude entre Ob
servatoire de Madrid et ceux Alger de Paris et des autres observa
toires de Europe pour la métrologie par la jonction de Algérie
lEspagne mesure une importante lacune de arc de méridien qui
étend hui de la mer Glaciale au parallèle de Ouargla sur
29 environ expériences sur la mesure si délicate des bases Celle OGRAPHIE GIONALE 40t
de la grande base de Madridejos dans la province de Toledo) sur
une longueur de plus de 14 1/2 km. servit élucider la question
longtemps débattue entre les géodésiens de savoir si en prolon
geant aux deux signaux géodésiques du premier ordre les plus
proches aide des procédés de la trigonométrie une base courte
mesurée directement on obtient un résultat aussi digne de confiance
en mesurant directement une ligne de grande étendue aboutissant
ces deux signaux Les conclusions ont été pour affirmative la
mesure directe donna pour la distance entre les deux termes extrêmes
Carbonera et Bolos) une longueur de 46 2m885 réduite au niveau
de la mer et la mesure indirecte 14 soit mm écart seu
lement
La jonction de Algérie avec Espagne été faite en collaboration
par les géodésiens des deux gouvernements sous la direction du gé
néral Ib ez et du colonel Perrier membre de Institut de France
chef du Service géographique de Armée Ce rattachement de la
première importance au point de vue de la géodésie spéculative eut
lieu en septembre et octobre 1879 Il consistait essentiellement dans
la mesure un énorme quadrilatère avec des visées absolument inso
lites de 83 270 km. appuyant en Espagne sur les stations du
Mulhacén province de Grenade point culminant de la Sierra Nevada
et de toute Europe Occidentale 3481 m. et de la Tetica de Bacares
province de Almer culmen de la Sierra de los Filabres 2080 m. et
en Algérie aux stations primordiales du Filhaoussen extrémité un
chaînon situé au Sud de Nemours 1137 m. et de sabiha sommet
du Djebel Murdjardjo dans Ouest Oran 591
Le récit détaillé de ces opérations se trouve dans ouvrage intitulé
Jonction géodf sique et astronomique de Algérie et de Espagne et
publié la fois par les deux établissements géodésiques Ce récit très
attachant fait voir quelles rudes épreuves furent soumises endu
rance et la patiente ténacité des opérateurs aux prises avec les diffi
cultés du terrain les brumes marines et les intempéries celles-ci
particulièrement graves et dangereuses au Mulhacén où le colonel
Barraquer eut lutter contre la neige le froid et les décharges élec
triques Quoi il en soit ces efforts furent couronnés un plein
succès Il est de toute équité de relater ici que ce succès fut dû en
grande partie emploi de la lumière électrique et des projecteurs
qui venaient être imaginés par le colonel du génie fran ais Mängin
III Nivellements de précision Les altitudes conclues des dis
tances zénithales mesurées par les géodésiens ne peuvent suffire
comme quantité et surtout comme précision pour établissement de
la carte par les topographes et pour les besoins des travaux publics
est pourquoi Institut géographique et statistique entreprit vers
1871 oeuvre considérable des nivellements de précision de Es- LA CARTOGRAPHIE DE ESPAGNE 407
pagne Les premiers résultats ligne de Madrid Santander en furent
publiés en 1872 dans les Memorias Les altitudes se rapportent au
niveau moyen de la mer Alicante et le réseau prend contact avec
le nivellement général fran ais au Pertus auSomport àBéhobie etc
Actuellement il sillonne tout le royaume en suivant les principales
voies de communication chemins de fer carreteras générales
provinciales vicinales etc la longueur mesurée ici est en
viron 15000 km
Ce réseau primordial est complété par des nivellements du
deuxième ordre et par un lacis de traverses espacées environ 600
Gomme terme de comparaison il été installé trois maréographes
Alicante diz et Santander et il été conclu alors que le niveau
moyen de la mer est plus élevé Alicante de 40 cm diz et de
60 cm Santander1
IV Dénombrement Les cartographes aujourdhui se préoc
cupent de mettre les signes représentatifs des localités en rapport
avec la population agglomérée au chef-lieu de là pour eux le besoin
de possederle dénombrement de chaque pays En Espagne ce dénom
brement est publié par Institut géographique et statistique dans
ouvrage intitulé Censo de la poblaci le dernier en tomes donne
la population en 1900 En outre une importante et belle publication
de Institut donne en tous détails un fascicule par province la popu
lation totale au 1er janvier 1888 de chaque élément de commune
ayuntamiento) avede nombre des maisons habitées etc Malheureu
sement elle ne donne pas la population agglomérée mais il est facile
de la conclure avec une approximation suffisante de ce nombre de
maisons Cet ouvrage est intitulé Nomencl tor de las ciudades villas
lugares aldeas dem entidades de poblaci de Espa en de enero
de En France nous avons rien équivalent
Cadastre et Topographie Outre la direction des travaux de
géodésie et de topographie la Junte de statistique avait aussi celle des
levés cadastraux au début le programme très ample comportait
exécution simultanée de ces levés et des opérations topographiques
Pour ce but il avait abord fallu recruter et instruire un personnel
subalterne aides topographes du cadastre arpenteurs de porte-
mires et de man uvres les aides topographes concouraient également
aux opérations géodésiques en faisant fonctions auxiliaires dans
les brigades de géodésiens ce sont eux qui ont déterminé les triangles
du 3e ordre ou les triangles de liaison dont les côtés avaient pas plus
de km de longueur et les triangles destinés aux levés de détail
dont les côtés avaient pas plus de km Ils ont mesuré les bases
En France le Service du nivellement général est arrivé une conclusion
bien différente le niveau de la mer été trouvé identique pour Océan et la
Méditerranée 408 OGRAPHIE GIONALE
nécessaires fait les nivellements des environs de villes les profils
transversaux Les géomètres avec aide des porte-mires et man
vres étaient chargés des levés parcellaires aussi bien dans les cam
pagnes que dans les villes échelle adoptée pour ces levés dits
kilométriques était de 2000 pour les campagnes et de 500 pour
les villes on en tirait des cartes ensemble de districts échelle
de 20 000 Le relief du terrain était également mesuré et exprimé
par des courbes de niveau équidistance de sur les mappes
000 et de 10 sur les plans ensemble
En 1866 malgré les efforts vigoureux faits par le colonel Francisco
Goello les levés cadastraux furent suspendus sans doute pour des
raisons ordre politique ou financier
Ces levés ne se sont guère étendus au delà de la province de Madrid
et de quelques términos territoires municipaux dans celles de
Murcia Granada Soria Toledo et Cuenca
Depuis lors le rôle des opérateurs de Institut vis-à-vis du cadas
tre se borne arrêter sur le terrain la délimitation des términos
en faire abornement Les levés topographiques avec leurs trian
gulations de détail sont ensuite exécutés et la rédaction en est
faite 25 000 Les plans ainsi obtenus comportent hydrographie
détaillée les voies de communication les habitations les cultures de
toute sorte etc. sans levés parcellaires ils sont ensuite publiés
en autographie Les formes du terrain sont représentées par des
courbes de niveau équidistance de 10 m. déterminées la vue
du terrain et appuyées sur les nivellements géométriques précités
après le dernier catalogue de Institut ces plans autographiés sont
en vente pour les provinces de rdoba Sevilla et diz au fur et
mesure de leur achèvement La topographie est complètement terminée
pour les provinces de Albacete Ciudad Real rdoba Guadalajara
Huelva Jaén Madrid et Toledo elle est envoie exécution ou achè
vement pour celles de Alicante Almer vila Badajoz ceres
Cuenca Granada laga Murcia Salamanca Sevilla Teruel et Va
lencia
VI La carte générale 000 Dans une séance avril 1866
la Junte supérieure avait adopté pour la carte générale Espagne
échelle régulière de 100000 et le système de la projection ortho
gonale appliqué individuellement chaque feuille delà carte est
ce on appelle communément la projection polyédrique ou polycen-
trique Ultérieurement échelle prescrite été 50000 avec le
même parti pris pour la projection Cette disposition très commode
est maintenant adoptée par la plupart des tats qui ont établi leur carte
la fin du siècle dernier notamment Allemagne depuis très long
temps la Prusse et la Saxe) Autriche-Hongrie Italie les tats-
Unis etc et en France le Service vicinal au Ministère de Intérieur LA CARTOGRAPHIE DE ESPAGNE 409
et Ie Service géographique pour la nouvelle carte de France 50 000
tout récemment entreprise1
Chaque feuille du 50000 espagnol limitée par des méridiens et
des parallèles et ayant par suite la forme légèrement trapézoïdale
comprend exactement IO sexagésimales en latitude soit six zones de
feuilles par degré et en longitude soit trois colonnes par degré
la colonne centrale est cheval sur le méridien initial Observatoire
de Madrid) Ol 34 de Paris de sorte que les feuilles ont
uniformément une hauteur de sur une largeur variable de
Om en moyenne et cela donne un total de près de 080 feuilles
pour tout le royaume Ce chiffre est inquiétant pour avenir de cet
important ouvrage si les géographes de Institut adoptent pas de&
procédés plus rapides que ceux dont ils ont usé ici
Le terrain figuré sur chaque feuille est strictement limité aux
côtés du cadre sans emprise sur les marges la carte est gravée sur
pierre Institut même les écritures du type particulier Espagne
sont très bonnes le tirage est également fait dans les ateliers de
Institut il est un bon aspect et le repérage des couleurs en est irré
prochable
Cinq couleurs sont employées dans impression le noir pour
toutes les écritures pour les limites les chemins de fer les chemins
non classés pour certains signes de culture vignes orangers terres
labourables) les escarpements et les dunes le bleu pour les
eaux le rouge pour les routes classées de trois ordres
construites ou en construction pour les canaux en ma onnerie les
habitations les ponts en ma onnerie les phares etc. le vert pour
les bois jardins vergers prés le bistre pour les courbes de niveau
lesquelles sont équidistanee de 20 Les altitudes se rap
portent au niveau moyen de la mer Alicante
Le première livraison contenant la feuille de titre celle des signes
conventionnels et deux feuilles du Nord de la province de Madrid
été publiée en 1875 Au commencement de 1903 125 feuilles étaient
en vente elles représentent les provinces presque complètes de
Madrid Toledo Ciudad Real et des parties plus ou moins étendues
de Albacete Badajoz rdoba Cuenca Guadalajara Jaén et Seville
est une production moyenne de feuilles par an Le cartographe
ne peut que constater et regretter la lenteur de cette production
Institut avait aussi projeté vers 1894 établissement une carte
Espagne 200000 nous ignorons il été donné suite ce
projet dont la réalisation serait bien désirable
Voir VIDAL DE LA BLACH La carte de France au 50 000e Annales de Géo
graphie XIII 15 mars 1904 113-120 quart Nord-Ouest de la feuille de Isle-
Adarn 50000 pl

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.